AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290312878
Éditeur : J'ai Lu (06/06/2001)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 143 notes)
Résumé :
" Zoo-boy " : on avait presque oublié le nom de cet adolescent qui vivait tapi sous les tables...

Kevin est considéré comme un cas désespéré : il a totalement cessé de parler vers l'âge de neuf ans. Abandonné par sa mère, il a été confié à des institutions spécialisées mais personne n'est venu à bout de son mutisme volontaire.

C'est alors qu'on fait appel à Torey L. Hayden dont les méthodes commencent à susciter l'intérêt des psycholo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
yuukikoala
  29 avril 2014
Quand j'ai perdu ce livre (enfin, égaré, dans le sens où il était enseveli sous un bazar monstre), que j'avais plus envie de le lire et tout, j'ai fait une pause. Puis je l'ai repris. Il est tout aussi bien que les autres Torey Hayden. Dans le sens où, encore une fois, mon coeur a vraiment battu, ou les phrases Kévin sont fortes, poignantes, crus de vérité et dit avec une telle sincérité qu'à chaque fois j'adorais. Que ça m'a fait pleurer, et aussi mise en colère, bref, que ce livre encore une fois m'a bouleversé du plus profond de mon être. Kévin est un pauvre gamin trainé de foyer en foyer qui arrive vers Torey Hayden dans un état lamentable, sale, aux phobies indénombrables, muet. Encore une fois, elle parviendra à l'apprivoiser, petit à petit. Pourtant, malgré tous les efforts qu'elle aura fait, il y aura toujours des moments où Kévin re-plongera. du coup, l'aspect répétitif des livres de cette femme est revenu, mais bon. Ce qu'a vécu Kévin est tout à fait immonde, et même si parfois il m'a fait peur, je crois que je le comprend un peu. Ca m'a foutu des frissons dans le dos, et du dégoût profond. Je me suis pas tellement attaché à lui finalement (sinon à ces phrases poignantes), mais j'aimais quand même ce livre. Jeff était un personnage aussi bien, Charity un peu moins, je la trouvais lourde et collante, bien que parfois mignonne (c'était une pauvre gamine quand même). Encore une fois, il y a eut des gens adultes, responsables et qui bossent dans ce domaine de l'éducation spécialisé, de l'hopital psychiatrique et tout, qui m'ont dégouté par leurs actes. Mais, malgré le fait que de nouveau on retrouve tous les ingrédients d'un Torey Hayden (même style d'écriture, même explication de comment elle s'est retrouvé avec l'enfant principal, même mystère se cachant autour de l'enfant principal de l'histoire, même présence d'autres enfants que celui ci, même effet de répétition), ça a quand même marché, et mon coeur a battu très fort. La fin m'a fait sourire, et à fini de m'achever, comme à chaque fois, et de nouveau donc, j'ai été charmé par cette auteur et ce qu'elle a pu vivre avec les enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Tatooa
  02 mars 2014
Un livre que j'ai lu il y a une trentaine d'années, prêté par ma tante qui l'avait acheté à sa première sortie. Il m'a laissé un souvenir gravé dans le marbre (un peu comme "l'enfant", de J. Vallès, lu au collège), alors même que je n'avais pas du tout conscience de mes propres souffrances d'enfance, d'adolescence...
Les émotions qu'il m'avait fait vivre sont encore vivaces en moi. Aujourd'hui bien sûr je sais pourquoi.
Ma fille, s'orientant maintenant en psychologie, m'a demandé de lui acheter ce livre, ainsi que la plupart des autres livres de Torey Hayden. Hasard ? Je ne crois pas. :)
Commenter  J’apprécie          100
philo15
  21 mars 2010
Un récit sobre, écrit comme un journal. On y vit chaque émotion : colère, espoir, impuissance, tendresse et même parfois le doute tout au long du combat de Kevin. Celui d'un adolescent qui peu à peu brise les parois du cocon qu'il a bati autour de lui pour se protéger et enfin prendre son envol.
Un récit bouleversant.
Commenter  J’apprécie          120
Bastien
  16 août 2012
De ceux que j'ai lu, c'est celui qui m'a le plus touché. Ce récit est sobre, respectueux, et bien écrit. Chaque émotion transparait merveilleusement bien. On se croit presque à la place de l'auteur lorsqu'elle travaille avec Kevin...
Un livre profondément humain, qui montre que, tel un phoenix, on peut renaitre de ses cendres.
Commenter  J’apprécie          110
dadotiste
  30 juin 2016
Sur les quatre livre de Torey Hayden que j'ai lu pour le moment, il s'agit du seul que je n'ai pas apprécié.
Ici, nous ne sommes pas dans une classe mais en institution. Kévin n'est plus un enfant mais un adolescent et l'histoire se déroule sur plusieurs années.
Je ne me suis pas du tout attachée à Kévin et j'ai trouvé l'ouvrage trop long. À la fin de la première partie, ma lecture était déjà laborieuse mais cela aurait encore pu aller si cela s'était arrêté là. Malheureusement, la seconde partie n'a pas sû retenir mon attention et j'ai fini par abandonner.
Je suis bien consciente qu'il ne s'agit pas d'une histoire inventée mais d'une histoire réelle.
Toutefois, si les livres de cet auteur m'alertent sur les conditions de certains enfants et que je les trouve très bien documentés, je n'ai pas pour objectif de les lire comme des biographies.
Il est difficile de dire que cette histoire ne m'a pas plu puisqu'elle est réelle. Fondamentalement, aucune des histoire de cet auteur ne me plait ! Ce sont des histoires d'horreur non fictive. Mais en général, je les dévore. Ici, je n'ai pas pu, non à cause des atrocités mais car la narration est trop longue et que je ne me suis pas attachée au personnage (en tant que personnage fictif, même s'il ne l'est pas).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
ArnaudPArnaudP   30 décembre 2010
J'étais en proie à des émotions grandioses et terrifiantes, qui se pressaient en foule contre mes côtes, ma poitrine, puis grimpaient, jusqu'à m'arracher des larmes. J'avais envie de pleurer sans vraiment comprendre pourquoi. [...] Je me sentais très fatiguée, et très vulnérable. [...] J'avais besoin de réconfort. Je n'arrivais même plus à réfléchir sur la raison d'une telle souffrance. Elle était trop profonde, trop complexe pour se mouler dans les mots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
TatooaTatooa   02 mars 2014
C'était un grand adolescent. Je le voyais vraiment pour la première fois, et il était costaud aussi, presque un homme, bien qu'un air d'enfance baignât encore ses formes. Il était au moins aussi grand que moi, mais mince et frêle comme une tige de maïs d'hiver. Une frange de cheveux bruns et plats pendait sur son front.
Commenter  J’apprécie          120
ArnaudPArnaudP   31 décembre 2010
" Je suis inquiète au sujet de Kevin, notais-je, je pense qu'il est... " Quoi ? Dangereux ? Ce gamin fabrique des poignards dans des lames de vieux lits. Ce gamin dessine les victimes qu'il rêve d'assassiner. Ce gamin câline sa haine comme nous cajolons des petits chats. Pouvais-je écrire cela ?
Commenter  J’apprécie          130
SelindejSelindej   22 novembre 2010
J'étais la souris piégée dans le regard fixe et meurtrier du cobra, terrorisée, mais trop fascinée pour s'enfuir. Pourtant, assise à mon bureau, tripotant la lame vive du poignard fait main, je sus, sans équivoque aucune, que Kevin était dangereux.
Commenter  J’apprécie          140
ArnaudPArnaudP   30 décembre 2010
Mais c'est une chose horrible, la nuit, une chaise. Et même pendant le jour, je sais comme elle est affreuse en dessous. Je sais qu'elle sera de nouveau affreuse quand je me retrouverai seul avec elle. Quand il fera nuit. La chaise est une horreur.
Commenter  J’apprécie          120
autres livres classés : psychologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
286 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre
.. ..