AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hubert Tezenas (Traducteur)
ISBN : 2266157906
Éditeur : Pocket (08/03/2007)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 868 notes)
Résumé :
Quand Grey débarque à Tokyo sans attaches, argent ni bagages, elle a beaucoup à prouver et encore plus à cacher. Sa rencontre avec Jason, pour lequel elle éprouve une fascination immédiate, est déterminante : il lui trouve un toit, une maison délabrée vouée à la démolition, et un emploi dans un club à hôtesses très privé. Ses clients ? Des yakuzas et un étrange infirme accompagné d'une nurse à la silhouette monstrueuse... Mœurs inavouables, violence, écrasant secret... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (137) Voir plus Ajouter une critique
Mero
  01 juin 2017
Ce livre est un désastre, une perte de temps, une nullité qui personnellement me dépasse. Un polar incontournable ? Mo Hayder la reine du roman noir ? Grand prix littéraire ? On ne doit pas vivre dans la même réalité, ou ne pas avoir lu le même livre.
J'avais déjà lu Fétiche de Mo Hayder, en me promettant de ne plus relire un seul de ses bouquins tant j'avais trouvé cette découverte ridicule, mais on m'avait promis qu'il fallait absolument lire Tokyo, car "elle était à l'apogée de son talent"...
L'histoire n'a AUCUN bon sens. AUCUNE logique. AUCUNE consistance historique. C'est la montagne qui accouche d'une souris. En lisant les premiers chapitres on connait déjà la fin. Au bout du chapitre 45 je me suis dit qu'il était peut être temps que l'histoire commence, avant de me rendre compte une heure après qu'elle était déjà terminée.
Lisez le reste si vous voulez vous économiser une lecture inutile. Dans le cas contraire, bon courage à vous pour gober ce ramassis d'invraisemblances.
Une ado anglaise se fait engrosser à l'arrière d'une camionnette par 5 types parce que son secret caché, c'est qu'elle est assoiffée de sexe.
Elle se définit elle même comme une personne très intelligente, c'est pour ça qu'elle ignore qu'elle est enceinte et qu'elle se donne des coups de couteau pour se l'enlever.
Pourquoi fait-elle ça ? Parce qu'en même temps mademoiselle a appris toute seule le japonais à l'hôpital et elle est la seule témoin du "fameux livre orange" dans lequel elle a lu que des officiers japonais utilisaient cette méthode pour accoucher les femmes chinoises. Un livre connu d'elle seule en Angleterre, que Mo Hayder a pondu de ses fesses pour le faire apparaître en Angleterre avant de le faire disparaître d'un coup de baguette magique, sans aucune autre explication.
Résultat on la croit folle.
Il y a aussi une infirmière sadique qui vient lui chuchoter à l'oreille chaque nuit durant son hospitalisation qu'elle est vilaine, pas belle, et menteuse.
Bref, elle part sans un sous au Japon à cause du fameux livre orange. Elle passe son temps à se dévaloriser et dire à quel point elle se trouve banale et mal fagotée, ce qui ne l'empêche pas de se retrouver hôtesse dans un bar luxueux pleine de filles sexy qui divertissent les yakuzas et les riches Japonais salarymen. Elle leur raconte que leurs pères ont participé au massacre de Nankin en les faisant culpabiliser. Résultat ils lui laissent le plus gros pourboire. Oui, c'est tout à fait logique.
A quoi lui a servi d'avoir appris le japonais ? On se le demande tout le temps. A parler avec un Chinois, deux Russes demeurées et un beau gosse Américain. Tous évidemment très caricaturaux.
Elle rajoute des mots comme " Davai ", " Suka ", " Yanwangye ", " Chimpira ", pour montrer qu'elle connait du vocabulaire de premier choix dans des langues étrangères. Ce qui rend les dialogues d'un ridicule é-xas-pé-rant.
Les Japonais qu'elle rencontre ? Ils sont muets ou parlent par onomatopées.
La palme revient à la patronne du bar qui s'exprime comme si elle était mentalement attardée: " Nurse a chinchin culotte. Pas bien soupe zanpan. Toi pas manger. Trop mauvaises rumeurs. Pas bon, pas bon. "
Mais à quoi mène tout ça ?
A quoi mène le journal tenu par le Chinois qui sert de ligne rouge au massacre de Nankin ?
A une histoire de foetus momifié qu'un vieux yakuza mange dans l'espoir d'être immortel... Voilà sur quel dénouement grotesque se termine le livre.
J'ai lu ce livre avec l'espoir d'en apprendre plus sur les horreurs commises en Mandchourie par les Japonais, des événements qui relèvent du véritable tabou encore aujourd'hui sur l'archipel nippone à cause d'une droite très conservatrice. Les élèves subissent un véritable lavage de cerveau qui leur fait minimiser cette période de l'histoire, pendant que nous, en France nous passons notre temps à nous repentir, demander pardon, et bouffer de la Shoah matin - midi - soir avec la peur d'être traité de nazi.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          635
sandrine57
  25 juillet 2014
Grey, jeune anglaise élevée par des parents qui l'ont préservée de tous les vices et dangers de la société moderne, a tout de même réussi, adolescente, à mettre la main sur un petit livre orange qui racontait un épisode particulier du massacre de Nankin, épisode sanglant de la guerre sino-japonaise de 1937-1945. Profondément marquée par cette lecture, Grey s'est ensuite totalement investie dans l'étude de cette période de l'Histoire mondiale, au point d'être internée en hôpital psychiatrique par des parents et des médecins la jugeant folle. Pourtant un homme pourrait prouver qu'elle dit vrai. Un film a été tourné lors de l'évènement et Grey est persuadée que Shi Chongming , un vieux professeur chinois originaire de Nankin, possède ce film. Il a quitté la Chine et vit désormais au Japon. Sur un coup de tête, la jeune femme débarque donc à Tokyo, sans argent et sans bagages, juste pour voir Shi Chongming le convaincre de la laisser visionner le film. Mais elle se heurte à un mur. Shi Chongming nie l'existence du film et la chasse sans ménagement. Désemparée et sans ressources, Grey croise par hasard la route de Jason, un jeune américain qui lui propose une chambre dans la vieille maison délabrée qu'il partage avec deux hôtesses russes et un emploi dans le bar où ils travaillent tous trois. Tenu par une excentrique fan de Marylin Monroe et fréquenté par des hommes d'affaires en mal de divertissements, le Some like it hot accueille aussi l'énigmatique Monsieur Fuyuki, chef des yakuzas, toujours entouré de gorilles et accompagné de son infirmière, la Nurse, un personnage étrange et effrayant dont le genre est incertain.
C'est alors que Shi Chongming revient sur ses déclarations. Il possède bien le film et propose un marché à Grey ; un marché très très dangereux, mais la jeune fille est prête à tout pour prouver à tous et à elle-même qu'elle n'est pas folle.

Loin de son univers habituel, Mo HAYDER s'est penchée ici sur le très controversé massacre de Nankin, quand l'armée japonaise, en décembre 1937, prise d'une inexplicable frénésie meurtrière, commit les pires atrocités, dévastant, tuant, violant dans le but d'éradiquer la ville et ses habitants. Longtemps censuré, cet épisode honteux est aujourd'hui peu à peu réintroduit dans les manuels scolaires et le peuple nippon a découvert avec stupéfaction et tristesse les exactions de son armée en Chine. Pourtant, la polémique perdure, les négationnistes crient au mensonge, les plus modérés revoient le nombre des victimes à la baisse. le Japon fait difficilement face à son passé...
Mais Mo HAYDER est une romancière et c'est donc sous la plume fictive de Shi Chongming que peu à peu elle dévoile l'horreur de Nankin et l'épisode, inventé, qui a bouleversé la vie du vieil homme. Les funestes pages de son journal alternent avec la quête de Grey au Japon, un Japon sombre et interlope, celui des bars à hôtesses et des yakuzas. La tension va croissante, à Nankin où Shi Chongming, jeune professeur optimiste partisan de Tchang Kaï-chek, s'apprête à être père et décide de ne pas fuir la ville malgré l'avancée des troupes japonaises. Sa femme a beau le supplier, faire les plus sinistres prédictions, il ne cède pas, persuadé que le Kuomintang saura arrêter l'invasion nippone, et, quand celle-ci semble inévitable, certain que les occupants feront preuve de mansuétude et d'humanité à l'égard des vaincus. Et aussi à Tokyo où Grey, introduite par Jason dans le milieu underground et dangereux des yakuzas tente de percer le secret d'un parrain respecté et craint que l'on dit immortel.
Pour le lecteur, les questions se bousculent à propos des atrocités commises à Nankin et vécues par le professeur, à propos de Grey et des évènements qui l'ont conduite à être internée, à propos de Fuyuki et des folles rumeurs qui courent à son sujet. Passionnant, très bien documenté, finement analysé psychologiquement, Tokyo est un roman noir d'une force magnétique extraordinaire, une fois ouvert, on ne le lâche plus. Et, si le suspense monte en puissance au fil des pages, le livre est aussi une réflexion sur L Histoire, et surtout la façon dont elle est rapportée, interprétée et parfois modifiée et remodelée par les historiens. Une lecture passionnante et indispensable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          476
pdemweb1
  30 août 2015
Tokyo est le roman rempli de super héros :
Il ne reste donc qu’une étoile ….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          424
bilodoh
  04 août 2014
Une jeune Anglaise débarque au Japon à la recherche d'un film du massacre de Nankin, étonnant non ? Et lorsqu'on ajoute que cette quête a pour but de prouver qu'elle n'est pas folle, c'est le point de départ d'un thriller qui mêle les atrocités de la guerre sino-japonaise et les crimes sadiques de yakusas modernes.

J'ignorais tout de l'épouvantable tuerie de 1937, un événement historique réel, où les Japonais ont éliminé brutalement des centaines de milliers de Chinois. Un carnage épouvantable et une lecture qui fait frémir et désespérer de l'être humain.

Par les yeux de l'étudiante, on découvre aussi le Tokyo d'aujourd'hui, le mélange de modernité et de traditions anciennes, d'extrême politesse et de cruauté implacable. Des personnages imaginaires, mais peut-être inspirés de l'expérience personnelle de l'auteure au Japon.

Un thriller noir où se côtoient la profondeur du mal, la folie et la superstition, la maladresse de l'ignorance ainsi que la persévérance de la quête.

Merci à Sandrine57 et à Joedi dont les critiques ont ajouté ce livre dans ma PàL !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          534
cannibalector
  30 juin 2016
1937. Les japonais envahissent la Chine, s'emparent de la capitale Nankin et organisent un gigantesque massacre. Jeune prof, Chongming, relate les atrocités que lui et sa famille ont vécu pendant cette période.Ce témoignage est raconté, un chapitre sur deux, dans ce roman.
De nos jours, mademoiselle gris (Grey) débarque à Tokyo où vit désormais le vieux prof Chongming car elle est persuadée qu'il possède un film montrant la pire atrocité de ce vieux massacre. D'abord récalcitrant, il finit par consentir à lui montrer ce film à condition qu'elle espionne un vieux chef yakusa.
La cohérence de ce thriller est uniquement consacrée à la période historique concernée et au Tokyo actuel et à son mode de vie. On est réellement immergée dans la culture extrème orientale.
Malheureusement, le coté thriller est lui indigeste: personnages caricaturaux, intrigue capilotractée,explications psychologiques grotesques plus une moralité lénifiante: "le mal que l'on fait par ignorance n'est pas le mal" ( c'est exactement la défense des nazis au procés de Nuremberg).
Avec Mo Hayder, j'ai toujours navigué entre deux ou trois étoiles, c'est pourquoi je voulais lire son "best seller". Maintenant, entre elle et moi, c'est le Brexit
Mais ce n'est que mon humble avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          484
Citations & extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
MaksMaks   27 janvier 2016
Mon moi onirique crut d'abord qu'il s'agissait d'un chat, jusqu'au moment où l'écran fut arraché avec un grincement de métal par une masse lourde comme une boule de bowling qui roula dans ma chambre. Je plissai les yeux et vis que c'était un bébé. Il gisait au sol, sur le dos, et pleurait en agitant les bras et les jambes. Je crus, l'espace d'un merveilleux instant, que c'était ma petite fille, qu'elle avait enfin réussi à traverser les continents pour me retrouver, mais à la seconde où j'allais lui ouvrir mes bras, le bébé bascula sur le côté et se jeta aveuglément sur moi. Je sentis un souffle chaud, une langue minuscule me lécher la plante du pied. Puis, à une vitesse atroce, ses mâchoires gluantes se refermèrent sur mes orteils.
Je quittai le lit d'un bond, secouai, frappai, lui empoignai la tête et tentai de lui desserrer les mâchoires, mais le bébé s'accrochait, grondant, mordant, secoué de soubresauts rageurs, la bave aux lèvres. Je réussis enfin à lui décocher un coup de pied qui le catapulta contre le mur ; avec un cri rauque, il se perdit dans une ombre qui descendit jusqu'au sol et s'échappa par la fenêtre. Au moment de disparaître, le bébé lança, d'une voix qui semblait être celle de Shi Chongming : « Que ne ferait pas un homme pour vivre éternellement ? Que ne mangerait-il pas ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
frimoussettefrimoussette   22 octobre 2014
_Vous m'avez dit un jour que l'ignorance n'est pas la même chose que le mal.Vous vous en souvenez ?
_Oui.Je m'en souviens .
_C'est vrai ? Vous pensez réellement que c'est vrai ? Que l'ignorance,ce n'est pas le mal _
_Bien sûr , dit-il.Bien sûr que c'est vrai .
_Vous y croyez vraiment ?
_Bien sûr que j'y crois.On peut pardonner l'ignorance.L'ignorance n'est jamais la même chose que le mal.Pourquoi me posez vous cette question ?
_Parce que ...parce que
Une étrange sensation était en train de m'envahir,venue de nulle part,accompagnée d'une impression de puissance et de vertige ;
_....Parce que c'est une des questions les plus importantes au monde .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
joedijoedi   13 septembre 2012
Je m'aperçus que je ne savais strictement rien d'elle. Sa mère, son mari étaient morts, mais pour le reste, à ma connaissance, elle était seule au monde. Je n'avais fait aucun effort pour qu'elle m'apprécie. Peut-être qu'on ne fait vraiment attention à ceux qui ont des égards pour vous qu'une fois qu'ils ne sont plus là.
Commenter  J’apprécie          300
Lilou08Lilou08   10 novembre 2012
- Grey-san, souffla-t-elle en se penchant sur moi. Avec M. Fuyuki. Tout de suite, et mettez-vous à côté de lui.
Je tendis la main vers mon sac, mais elle interrompit mon geste en se mettant un doigt en travers des lèvres.
- Attention, murmura-t-elle. Faites très attention. Ne dites rien sur rien. Les gens ont peur de lui, il y a de bonnes raison. Et…
Elle hésita, me fixa intensément. A l’orée de ses yeux plissés, j’aperçus une minuscule bordure d’iris marron derrière la lentille bleue.
- Le plus important, c’est elle, précisa-t-elle en m’indiquant l’alcôve d’un mouvement de tête. Ogawa. Sa Nurse. Ne lui parlez pas, jamais, ne la regardez pas dans les yeux. Compris ?
- Oui, répondis-je à mi-voix, sentant mon regard dériver vers l’ombre immense. Oui, je crois.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
nounours36nounours36   03 mai 2014
On a beau être aussi brave, aussi vaillant qu’on puisse l’être, on a beau se dire qu’on est invulnérable, qu’on sait ce qui nous attend, on s’imagine que ça ne sera jamais trop grave, qu’il y aura un avertissement avant que les choses aillent trop loin, une musique off, peut-être, comme dans les films. Mais il me semble que ce n’est pas comme ça qu’arrivent les désastres. Les désastres sont les grands maîtres de l’embuscade : ils savent nous tomber sur le dos quand on regarde ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Videos de Mo Hayder (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mo Hayder
"The Beast" (De Behandeling), un thriller belge réalisé par Hans Herbots adapté du roman "The Treatment" (L'Homme du soir) de Mo Hayder et sorti en 2014. Bande-Annonce.
autres livres classés : massacres de nankinVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1180 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .