AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782709672078
400 pages
J.-C. Lattès (20/03/2024)
  Existe en édition audio
3.58/5   53 notes
Résumé :
Pour un agent de la CIA envoyé sur le terrain, les frontières n’ont plus d’importance. L’objectif est de s’infiltrer, d’accomplir sa mission et de quitter la zone par tous les moyens.
Mais dans certaines régions hostiles, aux confins du Pakistan, de l’Iran et de l’Afghanistan, la violence est la seule voie pour survivre.
Et lorsque l’exfiltration d’une source cruciale conduit cet agent à croiser la route d’un terroriste qu’on disait mort, c’est la sécu... >Voir plus
Que lire après L'Année de la sauterelleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 53 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
2 avis
Un roman que j'attendais depuis bien longtemps... 10 ans !! J'avais dévoré Je suis Pilgrim. Je me souviens de son rythme effréné.

Alors déjà rien que pour cela ce roman est différent. le rythme est lent ici. J'ai mis beaucoup de temps a arriver au bout.
En plus de cela, il y a vraiment des longueurs dans la narration.

Néanmoins, ce roman est assez bien construit.
Les personnages sont extrêmement bien travaillés. D'ailleurs réussir a me faire avoir de la compassion pour un terroriste est un véritable tour de force..
Le scénario se tient aussi, mais souffre de quelques passages en dent de scie.

Alors au final, je suis déçue de ce roman car j'ai eu une lecture longue, mais agréable malgré tout. Il faut aussi admettre que j'en attendais vraiment beaucoup.
Le soucis c'est que de passer déjà autant de temps entre deux romans, et après le succès de je suis Pilgrim il y avait forcement une forte attente des lecteurs. Et malheureusement ce roman n'est pas a la hauteur de mes attentes.

Je remercie Babelio et les éditions J C Lattès pour cette lecture.
Commenter  J’apprécie          636
Dix ans se sont écoulés depuis la sortie sur le marché du dernier roman de l'auteur anglais “Je suis Pilgrim”. Un livre qui m'a marqué par sa qualité littéraire et ce mélange subtil entre polar et roman d'espionnage. Une véritable réussite.
Dix ans donc, alors que l'on découvre aujourd'hui “L'année de la sauterelle”, amputé de quelques centaines de pages par rapport à son prédécesseur. Il n'en reste pas moins un magnifique récit qui mêle une nouvelle fois, roman policier, espionnage mais également …anticipation.

Quel meilleur support que la CIA dont les moyens techniques et financiers semblent infinis pour évoquer des missions d'espionnage sur des terrains extérieurs.
Alors que Daesh est définitivement anéanti suite aux attaques incessantes des alliés occidentaux sur leur califat, une partie s'est reconstituée comme l'hydre de la mythologie grecque, se réincarnant en l'Armée islamique des Purs.. Mais ce qui alerte définitivement Langley est un simple morceau de papier, fixé au dos d'une pièce détachée de voiture, laissé par un des soldats des Purs. Papier, qui après avoir été analysé et décrypté par les experts de la CIA, donne à penser que l'Armée des Purs prépare un feu d'artifice. Dans le langage du renseignement, cela équivaut à un acte terroriste de grande ampleur.
Pour le Directeur de la CIA - Falcon Rourke- cela signifie l'urgence d'agir, de rencontrer ce fameux messager en territoire hostile, de l'exfiltrer puis de le débriefer sur ce projet potentiellement dévastateur ourdi par ces islamistes radicaux, toujours décidés à marquer l'histoire comme leur frère Ben Laden l'a fait avant eux.
Pour Rourke, la seule solution est d'envoyer sur le terrain un agent expérimenté, spécialisé dans la pénétration des Zones interdites d'accès, de sympathiques régions du monde comme la Corée du Nord, la Russie ou les zones tribales du Pakistan, où l'existence d'un agent occidental est toujours par défaut un défi. Ridley Walker est cet homme-là, rompu aux traques les plus ardues comme celle du Mage, mission qu'il va devoir stopper afin de se concentrer sur l'urgence du moment : rejoindre l'Iran incognito afin de tenter d'exfiltrer le messager avec sa famille. Mais un homme va se mettre en travers de sa route . Un homme bien connu des services de renseignement américains : une brute sanguinaire dépourvue de toute humanité, un ancien Spetsnaz (force spéciale russe) ayant rejoint l'Etat Islamique, dont le tatouage dorsal représente une sauterelle. Un certain al-Tundra censé être mort en Irak après le largage de plusieurs bombes mais aujourd'hui ressuscité pour le pire. Une mission à haut risque qui va se transformer en quête existentielle pour Ridley …et le bien de l'humanité.

Difficile de ne pas succomber une nouvelle fois à la force de ce récit au scénario millimétré et aux drames d'un réalisme poignant. Certes le rythme du récit est plus lent que dans Pilgrim mais cela nous permet de rentrer tout à fait dans ces stratégies incroyables mis en place par l'Agence, minutieusement préparées, analysées, challengées puis définitivement validées. Rien n'est laissé à l'improvisation et Ridley peut également compter sur quelques gadgets toujours utiles pour se sortir d'un mauvais pas . L'essentiel reste cependant la force de caractère de l'agent, son expérience et son endurance tout terrain. Sans parler de cet assurance à toute épreuve gage de survie en milieu hostile ou lors d'un événement malencontreux qui peut tout faire basculer.
En face de Ridley, l'auteur nous propose un vrai méchant de compétition. Un barbare qui mérite sa réputation et qui comme les invasions de sauterelles ressemble à un fléau de Dieu.
Difficile de ne pas être tenu en haleine par cette traque incroyable, totalement hors du temps. Car celle-ci va effectivement subir quelques soubresauts…
Outre ces deux personnages qui crèvent l'écran, l'auteur ne néglige pas les seconds rôles qu'ils soient du bon ou du mauvais côté du manche même si les ”bons” sont effectivement en surnuméraires d'autant qu'ils appartiennent à la CIA, organisme tentaculaire s'il en est.
On comprend les dix ans qui séparent ces deux romans tant le travail de recherches a dû être colossal afin que tout soit crédible même quand le récit sort soudain du cadre. Mais ça, il vous appartient de le découvrir.
Commenter  J’apprécie          200
Quand on commence un livre de Terry Hayes, c'est tout un univers qui s'ouvre à nous !
Ici on découvre l'histoire palpitante de Ridley, un agent de la CIA !

J'avais lu auparavant Je suis Pilgrim, son précédent livre, et il fût un réel coup de coeur. Alors quand j'ai vu qu'il sortait ce livre-ci je ne pouvais pas passer à côté !
Ayant vu le nombre de pages, ainsi que le résumé je me méfiais néanmoins de ce que j'allais découvrir en commençant cette histoire. Mais, dès les premières pages mon appréhension s'est vite résorbée et j'ai été directement conquise par la plume de l'auteur, que j'avais tant aimé dans Je suis Pilgrim.
C'est un vrai plaisir de retrouver cette écriture si fluide avec un rythme soutenu qui font en sorte qu'on n'a aucunement envie de reposer ce livre ! On survole les 686 pages, tellement cette histoire est complète, captivante, qu'il n'y a pas une seule lenteur et qu'il y a un réel attachement avec les personnages !
Cependant, le dernier chapitre m'a un peu surprise et étant plus terre à terre, je ne suis pas sûre que j'ai complètement adhéré à cette tournure de l'histoire, enfin je n'en dirai pas plus !

Des personnages plus qu'attachants, une histoire palpitante et jubilatoire, bref ne passez pas à côté de ce livre ! Un livre qu'on n'oublie pas facilement, un coup de coeur pour moi !
Merci Babelio et la maison d'édition JC Lattès pour cette excellente lecture lu lors de la masse critique mauvais genre !
Commenter  J’apprécie          242
● L'auteur, le livre (400 pages, 2024, 2023 en VO) :
Terry Hayes est un scénariste qui a travaillé sur la série des Mad Max et qui partage sa vie entre Grande Bretagne et Australie.
On a découvert il y a peu son premier thriller : Je suis Pilgrim.
Voici un nouvel épisode, son troisième roman et le second traduit en français : L'année de la sauterelle.
Car chacun sait que les sauterelles ou les criquets (The year of the locust en VO) se développent et croissent sans bruit durant plusieurs années avant que leurs nuées s'envolent et s'abattent sur le pauvre monde. Ainsi, Terry Hayes nous invite à assister à l'essor d'une nuée de djihadistes qui se préparaient dans les montagnes reculées d'Afghanistan : l'année de la sauterelle est annoncée pour très bientôt. L'occident peut trembler.

● On aime bien la première moitié :
❤️ On aime bien l'écriture très pro, fluide et bien rythmée, de cet auteur qui arrive un peu sur le tard dans le monde très convenu du thriller d'espionnage mais qui réussit à tirer habilement sa plume du jeu.
Ses bouquins ne révolutionnent pas le genre mais on est bon public et on veut bien encore et toujours, embarquer aux côtés du super héros très fort et très malin qui va sauver les États-Unis (et le reste du monde avec, ouf) des griffes des méchants terroristes islamistes.
Tout cela avec une bonne dose de clichés éculés, un peu de technologie branchée, un peu d'humour désabusé, un savant mélange de testostérone et d'adrénaline, en somme rien de bien nouveau sous le soleil de Kaboul mais encore faut-il savoir doser ces ingrédients avec soin et un peu de brio si possible. Tout comme son super-héros, Terry Hayes fait le job et il le fait bien.
❤️ On savoure le plaisir de se laisser promener au fil des longues digressions de cet auteur, c'est un peu sa marque de fabrique. Un personnage nous raconte telle anecdote périlleuse, un autre se souvient de telle mission au Moyen-Orient ou de telle aventure au Vietnam, puis on va nous détailler longuement et inutilement telle escale d'avion à Ryad ou tel campement dans les montagnes, ... laissant l'intrigue principale se dérouler peu à peu en arrière-plan, lentement au fil des pages.
C'est ce qui fait d'ailleurs tout le charme de ces gros pavés quand le lecteur se laisse ainsi balader car nullement pressé d'arriver au terme d'un long voyage de 400 pages.
😕 le grincheux s'étonnera sans doute à mi-parcours du culot de Terry Hayes qui se lâche un peu et qui sort de son chapeau une péripétie vraiment too much et d'un genre plutôt surprenant ici. On ne peut rien en dire sans divulgâcher évidemment mais ce tour prendra assurément le lecteur à contre-pied : attention, une sauterelle peut en cacher une autre !
Mais restons bon public et faisons confiance à cet auteur inventif et scénariste exubérant, pour trouver le moyen de retomber sur ses pattes.

● L'intrigue :
Un agent doit pénétrer en Afghanistan pour exfiltrer un informateur susceptible de renseigner la CIA sur un dangereux terroriste que tout le monde croyait mort mais qui serait en train de préparer rien moins qu'un terrible attentat, un feu d'artifice façon 11 septembre.
Bien entendu, l'exfiltration va partir en vrille de manière ni très propre, ni très cool, bref c'est la cata, surtout pour l'informateur et même pour notre héros.
Mais nous ne sommes qu'au tout début du bouquin et le lecteur peut donc se pelotonner plus confortablement dans son fauteuil pour anticiper le plaisir d'encore quelques heures de cinoche sur grand écran en imax et technicolor.
Pour celles et ceux qui aiment les héros invincibles.
Livre lu grâce à NetGalley et aux éditions JC. Lattes.
Lien : https://bmr-mam.blogspot.com..
Commenter  J’apprécie          180
J'attendais avec impatience Terry Hayes qui m'avait séduit avec « Je suis pilgrim », malgré un pavé de presque 700 pages, et la déception est rude.
D'abord, j'ai signé pour un polar, et j'en ai eu pour mon argent jusqu'à environ quelque 400 pages. On retrouve un scénario d'espionnage au cordeau, très dense, au sein des « badlands », Iran, Syrie, Afghanistan et autres contrées où un agent américain n'est pas le bienvenu. Mais notre narrateur est un espion hors pair, spécialiste des infiltrations dans les pires zones de non droit, et malgré l'impressionnante technologie de la CIA, il va devoir se débrouiller seul à plusieurs reprises. Sa principale cible ? Un redoutable terroriste de l'armée des Purs, avatar de Daesh.

Jusque là tout allait bien, avec un style haletant, mais je vais devoir spoiler pour expliquer d'où viennent mes regrets. Car voilà que notre agent se retrouve dans un sous-marin indétectable et fait un bond de 24 ans dans le futur. On nage alors en pleine science-fiction, avec spores extra-terrestres qui font muter les ¾ de l'humanité en orques, dans une ambiance post apocalyptique genre « The last of us ». La faute au vilain terroriste qui se retrouve orque en chef. Et les efforts entrepris par l'auteur pour tenter de retomber sur ses pieds sont finalement à la limite du grotesque.

On se rappelle que Terry Hayes a collaboré au scénario des deux premiers « Mad Max », qui commence aussi comme un polar pour se poursuivre dans un monde en ruine, mais ici, sans être sectaire, la SF arrive comme un cheveu sur la soupe et décrédibilise totalement ce roman.
Commenter  J’apprécie          32


critiques presse (2)
Culturebox
08 avril 2024
Qui aime l'écriture à l'américaine, avec un rebondissement à chaque fin de chapitre, sera parfaitement comblé par ce nouveau roman de l'auteur anglo-australien.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LePoint
26 mars 2024
Plaignons ceux qui n'ont jamais lu Je suis Pilgrim, le monumental thriller dostoïevskien de Terry Hayes, sorti en 2014 et qui s'est vendu entre 4 et 5 millions d'exemplaires à travers le monde. Plaignons aussi ceux qui ne liront pas L'Année de la sauterelle, son nouveau thriller haletant, non moins monumental.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Dans une pluie de verre, l'arme entra dans l'habitacle, les couteaux se déployèrent et les quatre hommes non indentifiables à l'intérieur eurent juste le temps de crier avant que leurs viscères ne tapissent l'intérieur de la vitre teintée du véhicule, dissimulant le carnage à l'oeil du satellite.
Commenter  J’apprécie          00
Bien loin de la qualité de Je suis pilgrim. On a l'impression que l'auteur met bout à bout des bribes d'écrits plus ou moins pertinents dans le contexte de ce roman afin de faire durer le plaisir... ou plutôt la frustration.
Commenter  J’apprécie          00
C’est étrange comme l’histoire peut parfois basculer sur des détails : Saloth Sâr , un jeune cambodgien qui étudiait à Paris, était en train de traverser une rue, un après midi de 1950, lorsqu’un véhicule hors de contrôle roulant trop l’avait frôlé . Les témoins de l’époque avaient raconté qu’il s’en était fallu de quelques centimètres qu’il ne soit tué. Il n’est pas mort, il est retourné au Cambodge , a pris le nom de guerre de Pol Pot, et plus de deux millions de Cambodgiens ont péri. Quelques centimètres avaient changé l’avenir, c’est tout.
Commenter  J’apprécie          100
Les pilotes de chasse étaient désormais aussi utiles à la guerre moderne que l’infanterie et ses mousquets.
Commenter  J’apprécie          80
En lançant leur organisation, les chefs militaires de l'armée des Purs prirent une décision cruciale. Ils avaient compris aue que, malgré les affirmations contraires des développeurs, aucun civil ne pourrait utiliser un téléphone crypté ou une application de messagerie parfaitement sécurisée.
Ils avaient raison: il n'y a aucun appareil ou logiciel que la National Security Agency ne puisse pirater si les enjeux le justifient. En conséquence de quoi les Purs décidèrent que l'utilisation de courriers humains serait la méthode de communication la plus sûre, adoptant ainsi la tendance croissante du monde clandestin à écarter l'électronique.
Commenter  J’apprécie          230

Videos de Terry Hayes (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Hayes
Terry Hayes a répondu à notre QCM spécial agent secret. Et vous, quelles sont vos réponses ?
#TerryHayes #espionnage #bookstagram #lannéedelasauterelle
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Autres livres de Terry Hayes (1) Voir plus

Lecteurs (845) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..