AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782810421435
Éditeur : Femme actuelle (08/06/2017)
2.97/5   89 notes
Résumé :
Hannah Casey menait une vie dorée, à Londres, jusqu’à ce qu’elle surprenne son mari avec une autre femme. Bouleversée, elle rentre chez sa mère, dans son village natal, sur la côte ouest de l’Irlande. Rapidement, elle trouve un poste de bibliothécaire et s’investit pleinement dans ce travail qui la passionne.

Cependant, ce nouveau départ est loin d’être facile. D’autant que la cohabitation entre Hannah et sa mère tourne rapidement au vinaigre. Hannah ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
2,97

sur 89 notes
5
6 avis
4
5 avis
3
8 avis
2
8 avis
1
7 avis

iris29
  28 septembre 2017
Très déçue par cette lecture que j'imaginais être sympathique et chaleureuse comme le sont souvent les romans feel-good irlandais .
La couverture gaie et naïve annonce un roman joyeux , pétillant , voir humoristique , mais ce n'est pas du tout ça ! C'est même très tiède , très grincheux , et ça part dans toutes les directions, sans que notre coeur palpite pour une piste en particulier . L'auteur décrit la vie de son personnage de façon ultra terre à terre - des détails dont on se passerait, et en même temps , la plupart sont complétement irréalistes ( dans le sens" bisounours ") .
Hanna , 51 ans est retournée , vivre en Irlande , chez Môman , depuis son divorce . Pas d'homme dans sa vie depuis qu'elle s'est rendue compte , il y a 5 ans que son ex , avait une liaison depuis toujours avec une de leurs amies .
La cohabitation , mère/fille étant assez difficile, elle décide de faire rénover une petite maison délabrée que lui a laissé sa tante .
Et en même temps , notre Hanna se bat pour sauver sa bibliothèque contre les méchants , remet mollement les pendules à l'heure avec son ex , s'énerve contre sa mère et puis ... je ne sais pas ! Car , arrivée à la page 300 ( sur 404) , j'ai jeté l'éponge . Je me suis rendue compte que je m'ennuyais affreusement .
Dés fois ,il vaut mieux abandonner un livre quand vous n'y trouvez pas votre bonheur ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4611
sagesse66
  25 septembre 2017
Sympa, agréable, sans plus..........
Commenter  J’apprécie          270
stokely
  18 mars 2021
Je souhaitais lire un livre dans le même esprit que la Petite Boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan et j'ai jeté mon dévolu sur celui-ci pensant y retrouvé le même esprit et malheureusement j'ai rapidement déchanté.
Et pourtant cela partait plutôt bien avec le personnage d'Hannah qui après avoir retrouvé son homme avec une autre femme décide de tout quitter et de partir vivre dans une maison délabré seule afin de se reconstruire, elle va rapidement faire la connaissance de Fury qui va l'aider notamment en lui prêtant une chèvre pour tondre sa pelouse.
Malheureusement c'est le seul événement notable pour moi dans ce récit de 404 pages et c'est vraiment léger, aucune empathie pour le personnages et il ne se passe rien surtout cela reste dans la contemplation, aucun humour, aucune action, aucune compassion et pourtant avec une maison dans cet état l'auteur aurait pu faire tellement de choses.
Heureusement il s'agit pour moi d'un emprunt bibliothèque qui sera donc vite oublié.
Commenter  J’apprécie          140
Coetseslivres
  22 août 2021
Le lieu ? Un village rural irlandais, près de la mer, Lissberg. Ne le cherchez pas sur une carte, c'est un village de fiction.
Hannah est revenue vivre chez sa mère il y a quelques années. Ayant surpris son mari au lit avec sa maîtresse, elle est partie de chez elle avec sa fille Jazz qui n'était alors qu'une ado. Très vite, elle a trouvé un poste de bibliothécaire dans le petit village où elle habite.
Hannah a maintenant 51 ans. Sa fille Jazz vole de ses propres ailes, mais Hannah est restée chez sa mère. La cohabitation est de moins en moins évidente. Aussi décide-t-elle de faire rénover la maison que lui a léguée sa grand-tante afin d'y aménager. Ce sera long, mais ça en vaut la peine. C'est Fury, un maçon atypique, qui va se charger des travaux.
Grâce à lui, Hannah va apprendre à connaître les gens du village, à les découvrir, alors qu'elle n'a qu'une idée assez vague de qui ils sont réellement.
*******
Je ne connaissais pas l'auteure avant d'ouvrir ce livre. J'ai été attirée par le titre, forcément… et je n'ai pas été déçue, bien au contraire. Je me suis sentie tout de suite à l'aise dans ce roman, embarquée presque malgré moi par la plume de l'auteure. Je me suis retrouvée dans une sorte de cocon, avec toute une palette de personnages à découvrir.
Hannah, qui pense toujours à son ex-mari, et qui est en conflit avec sa mère. Les gens la trouvent froide et snobe, austère même. Et on la voit évoluer tout au long du roman.
Sa mère, Mary, qui n'a pas la langue dans sa poche. Elle aime profondément sa fille et ne manque pas de bon sens. Son mari décédé lui manque beaucoup.
Conor, qui travaille à la bibliothèque à temps partiel. le reste du temps, il s'occupe avec son frère de la ferme familiale.
Fury, un maçon plutôt atypique. Très adroit de ses mains, il a des manières plutôt « étranges ».
Pour ne citer qu'eux ! Allez à leur rencontre, vous ne serez pas déçus !
On découvre à travers eux la vie d'un petit village irlandais, son dynamisme mais également ses problèmes, la fraternité et l'entraide entre les habitants, les ragots. Bref tout ce qui fait la vie d'une petite bourgade. Atmosphère que l'auteure a su rendre, avec des personnages réalistes, tantôt touchants, tantôt un peu exaspérants.
*******
Ce qui est paradoxal, c'est que même si ce roman est long (550 pages), j'ai du mal en parler. Non parce que je n'ai pas aimé, au contraire ; mais parce que je n'ai pas les mots pour le faire sans divulgâcher quoi que ce soit. Pour pouvoir rentrer dans l'histoire, il faut partir à la découverte du lieu et des gens, petit à petit, comme si on était invité dans ce village et que tout se révèle à nous au fur et à mesure. Comme si on venait d'emménager.
Il n'y a pas vraiment d'action, ni de romance, c'est juste une tranche de vie, celle d'une bourgade et de ses habitants, que l'on suit avec plaisir. Les liens qui se créent, les oppositions aussi, le bouche à oreille qui fonctionne, les petits (et les plus grands) soucis qui arrivent.
Une lecture plus que sympathique avec des personnages attachants, dans un cadre qui invite au voyage. Que demander de plus pour passer un bon moment ?
Je vous souhaite une bonne lecture et un bon voyage en Irlande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Alapagedeslivres
  28 janvier 2021
La petite bibliothèque du bonheur a des atouts incontestables :
le cadre : une petite bourgade sur une péninsule, en Irlande. le refuge d'Hannah se situe dans la maison de sa mère mais son petit nid qu'elle envisage de rénover est une maisonnette délabrée perchée sur une falaise qui surplombe la mer… Ne cherchez pas le nom du village sur une carte, il n'existe que dans l'esprit de l'auteure, Felicity HAYE-McCOY. Dommage !
Les habitants : Comme dans toutes les communautés, notamment celles qui vivent un peu éloignées des grandes agglomérations, la vie est précieuse, les relations comme celles d'une famille. Il y a les aînés, les plus jeunes, les austères et les taiseux, les aidants, les profiteurs, une bibliothécaire Hannah, sa mère Mary (pas très agréable mais très aimante malgré tout), un maçon Fury… Bref, des liens, des oppositions, des mystères et de petits complots. Ici, il est question d'immobilier, d'un nouveau site et de la disparition de la bibliothèque. C'était une bonne base, seulement, le conflit autour de la bibliothèque arrive assez tardivement dans l'histoire. Les combats pour la sauver (entre autres) se situent pendant le dénouement… J'ai l'impression que l'auteure a mis trop de temps à poser les bases de son histoire à mon goût. J'ai un peu décroché (je ne vous le cache pas).
Un personnage principal atypique. Hannah est bien différente des femmes que l'on trouve dans ce genre de littérature. Elle a 51 ans, c'est une femme mature qui a vécu, trahie par son mari qui l'a trompée. Durant les chapitres qui s'écoulent sous nos yeux, elle lutte intérieurement contre cet homme qu'elle a aimé et avec qui elle a eu une fille, Jazz. Par moment, je me demandais si l'histoire n'allait pas dériver vers Jazz… et bien non. Il n'y pas pas vraiment de romance dans ce livre, ni de reconstruction active de soi-même mais plutôt un long cheminement de pensées et de petits pas réalisés vers d'autres… La bibliothécaire n'est pas vraiment une femme aimée, souriante et pétillante. Aux yeux de ses compatriotes, elle est austère et fermée… le seul éclair de joie et de vie apparaît lorsque l'auteur nous offre son point de vue… A ce moment, on l'apprécie vraiment alors qu'au travers du regard des autres, elle me paraît terne et fade.
Un autre personnage fort de caractère : il y en a deux précisément. Fury, le maçon, est un homme attachant par ses démarches et ses actions extra ordinaires. Illettré ? Peut-être… habile de ses mains : assurément… Intelligent, je n'en doute pas… Rétro : forcément puisqu'il ne lit, ni n'écrit aucun texto (il n'utilise pas son téléphone !). Drôle d'énergumène qui a du charme et que j'ai eu plaisir à rencontrer dans cette histoire. Il y a aussi Mary, la mère d'Hannah. Elle n'a pas la langue dans sa poche, elle ne mâche pas ses mots, elle est pleine de bon sens où sa fille est perdue et empêtrée dans son passé et ses soucis. Deux personnalités que j'ai aimées suivre.
Un rythme inégal qui m'a paru plus passionnant et plus palpitant dans la seconde et dernière partie, avec l'intervention du mentor d'Hannah : la Bonne Soeur. Là encore, son caractère bien trempé, sa vieillesse qui fait illusion, le punch qu'elle apporte à Hannah est intéressant… Un peu d'action, ça fait du bien. La fin du roman est une invitation au suivant mais pour moi, l'aventure va s'arrêter là. Pour l'instant, je ne compte pas lire le tome 2, ni le tome 3. Il n'y aura pas de Petit café du bonheur, ni de Petit jardin du bonheur. Pourtant , les couvertures me plaisent énormément…
En bref : La petite bibliothèque du bonheur n'est pas une lecture déplaisante mais quelques longueurs ont coupé ma lecture. Je lui reproche un manque d'actions mais j'ai aimé une galerie de personnages sympathiques. J'ai moins aimé l'objectif quasiment indéfini (ou trop peu explicite et/ou trop peu concret) de l'héroïne mais j'ai été captivée par le combat de la communauté. j'ai adoré la philosophie de cette religieuse discrète et pertinente. Je déplore un peu le portrait d'Hannah, pas très agréable à première vue, mais finalement attachante et toute mignonne dans son ambition.
Lien : https://alapagedeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   27 septembre 2017
De nombreux adultes tout comme des gamins de l'âge de Connor cumulaient aujourd'hui deux ou trois emplois pour gagner leur vie , alternant parfois un travail entre l'été et l'hiver, souvent en gérant même une petite ferme .
Commenter  J’apprécie          160
veronique55veronique55   19 février 2020
P 236 Il avait dit à Jazz que la chose la plus importante dans la vie était d’être heureux. Même à cette époque-là, elle avait trouvé que cette philosophie était dangereuse: à moins de vivre dans une boîte, le bonheur dépendait largement des autres- de sorte que si le bonheur vous importait plus que tout, votre vie, que vous en ayez conscience ou non, reposait en grande partie dans les mains d’autrui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ChrisbookineChrisbookine   24 juin 2017
Tout dans la vie arrive en son temps. Un temps pour planter, un temps pour pousser et un temps pour moissonner. Et si vous prenez les choses avec constance, vous rapporterez votre récolte à la maison.
Commenter  J’apprécie          50
LadyRomanceLadyRomance   15 septembre 2017
Le ciel turquoise reflétait la couleur de l'océan. Une dalle tenait lieu d'entrée et, au-delà, un champ couvert de broussailles descendait en pente douce vers la falaise. Un muret de pierres délimitait le terrain. Après, il n'y avait rien d'autre qu'une avancée herbeuse parsemée d'oeillets marins roses, surplombant les vagues tumultueuses.La petite maison se dressait au sommet d'un terrain étroit, le dos tourné à la route, la porte donnant sur l'océan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
franpiperfranpiper   31 janvier 2021
Durant des siècles, les rayons de soleil et la cire d'abeille avaient assombri à la fois le jeune bois et l'ancien. La bande que Fury était en train de graver paraîtrait presque dorée en comparaison de la tablette sur laquelle il allait la fixer. Mais elle aussi foncerait avec le temps, racontant sa propre histoire à ceux qui avaient des yeux pour regarder.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
165 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre

.. ..