AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2357660414
Éditeur : Editions Les Echappés (15/09/2011)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Charlie Hebdo est le titre emblématique de la presse satirique contemporaine pour les dessinateurs. Depuis sa création, le journal de Cavanna a accueilli les plus grands : Reiser, Wolinski, Copi, Topor, Fred, Gébé, Willem, Tardi, Cabu pour la première mouture, qui s'éteint en 1981... Pour renaître de ses cendres en 1992. Aux dessinateurs historiques s'ajoute la nouvelle génération : Charb, Riss, Luz, Tignous, e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Hugo
  14 janvier 2015
Ça faisait un moment que je n'étais pas venu écrire un petit truc intelligent, et visiblement tout le monde s'en branle… à part deux trois chaudasses qui aimeraient bien que je couche avec elle pour enfin croire en dieu… mais faut dire que ces derniers temps j'avais le complexe au taquet, trop de débats sur qui à la plus grosse, de déballages intellectuels sur des personnages à la con, pour justifier des opinions parfois ambigües au nom de la démocratie…c'est joliment dit...
Bien sur que tout le monde a le droit d'être un enculé parce qu'il ne pense pas comme moi, mais avec une once de second degré s'il vous plait, mais je vous en prie (DESPROGES)... faites des critiques oui, donnez votre avis oui, mais surtout faites le sans vous prendre au sérieux… Tous ces dialogues de sourd qui opposaient une poignée de membres m'ont gonflés menu coton, alors je n'ai pas insisté et je suis parti faire un stage en intellectualisation histoire de vous mettre à l'amende douce au prochain débordement de branlettes intellectuelles...
J'ai donc acheté GTA V…
Et puis après quelques putes, quelques braquages, quelques meurtres, Noël se pointe l'étoile au sommet, avec ses cadeaux, ses chansons, et sa magie…Ouahhhhhhhh, Bonne année, santé, amour et toutes les conneries qu'on vous souhaite tous les ans…
Choupette : T'es vraiment un pauvre con aigri comme mec…
Moi : Ta gueule putain…
Bref j'étais bien loin des débats "intello-virtulo" qui animaient récemment les couloirs de Babelio...
Et puis le Mardi 06 janvier pointe le bout de sa coïncidence, je rentrais chez moi, Choupette, l'avion de chasse avec qui je partage quelques coups d'un soir depuis 15 ans s'occupait de notre petit « souci d'amour » …
Moi : Tiens pourquoi t'as acheté Charlie Hebdo aujourd'hui ? ce journal de
collabo, bobo, pédo, décado, gaucho, salo, enculo, islamophobo…
Choupette : Parce que c'est drôlo, hilaro jouisso, corroso, insolo et politico inccoro…
Moi : Putain tu sais que je te kiffe… enfin surtout tes nibards… et un peu ton petit cul de dinosaure… j'aime bien des tes cheveux aussi… pour tirer dessus…
Choupette : Prends-moi là tout de suite
Moi : Ah non t'es plus une salope maintenant, t'es une maman… allez casse-toi tu me dégoutes…
Elle réussie les créneaux au bout de deux fois seulement, roule comme une ouf à plus de 50 klm/h sur l'autoroute sans crispation du visage, ne cuisine pas, m'impose mon repassage, me laisse volontiers passer l'aspi, faire les vitres, les poussières et la serpillère, que si elle n'avait pas eu des nichons on aurait pu l'appeler « Choupet » : de toute façon si elle n'avait pas eu des nichons j'en aurais même pas voulu à l'époque, mais je me suis fait à sa belle gueule depuis que je me la secoue dessus... et pour des années encore « inchallah »... et que la mort vous sépare...
Chienne de vie…
Elle est tout à fait au fait que je souhaiterais « inchallah » niquer un peu près toutes les minettes de cette terre… Mais les temps sont durs et les seins lui tombent, la vieillesse est perfide et sournoise… je suis petit et bientôt chauve, avant je pouvais me comparer à Sarko, aujourd'hui on dirait plutôt Hollande…
Enfin bref elle avait acheté Charlie hebdo la veille du drame, tu ne vois pas le putain de hasard… sans déconner c'est chelou comme truc, alors on s'est mis à parler de la fameuse caricature du sacré « Mahomet », pour se dire que finalement il n'y avait que peu de gens qui savaient prendre le recul nécessaire pour piger toute la portée humoristique des dessins satiriques… perso je n'ai pas de tabou, je suis athée de confession, la vulgarité, le grotesque, le politiquement incorrect j'adore, à l'époque déjà je trouvais la polémique tellement pathétique, et d'une profonde bêtise… puis le temps passe, on oublie… moi je n'aurais jamais eu les couilles de continuer, je suis une petite bite, je n'ai pas envie de crever sur un malentendu à cause d'une bande de dégénérés attisés par un peuple en colère qui condamnait à l'époque de manière violente cette fameuse caricature, aujourd'hui en deuil pour certains, en joie pour d'autres que voulez-vous, et qui voulez-vous convaincre, quand on est prêt a mourir pour une religion, tout est dit…
Alors on peut rire de tout oui, mais certainement pas avec tout le monde, moi je rigole déjà avec ma meuf, le reste appartient à chacun… et l'unanimité est un doux mirage…
A la mémoire des 17 victimes tombées pour quelques dessins très drôles…
A plus les Charlies…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7712
TheWind
  08 janvier 2015
Hier, c'était la tristesse et la colère.
Cette nuit, je me réveille la peur au ventre.
Liberté chérie...Tu es née de la plume des philosophes qui t'ont rêvé si belle. Tu as jailli de la révolte d'un peuple. Longtemps les hommes t'ont chérie, les poètes t'ont louée, les enfants t'ont chantée.
Nous continuerons à nous battre pour toi.
Pour nos dessinateurs au crayon incisif et mordant, pour le rire qu'ils déclenchaient en nous, pour ne jamais oublier qu'eux, malgré la peur, n'ont jamais renoncé, n'ont jamais flanché, se sont battus et retaillé leur mine, toujours, pour la rendre plus vraie, plus libre encore.

Il y a deux siècles, tu es née dans le sang.
Aujourd'hui, une poignée de fous veulent t'achever.
Mais nous sommes là, pour te relever,
Pour que jamais la mer ne recouvre ton nom,
Pour que jamais ton nom ne s'efface de nos pages,
Et pour que plus jamais, quiconque n' ose te piétiner.
Commenter  J’apprécie          7410
CDemassieux
  07 janvier 2015
Je suis chrétien, mais Dieu ce que je me marrais en découvrant vos caricatures de Jésus. Je ne suis pas de gauche – plus…j'ai même voté communiste, c'est vous dire ! –, mais j'adorais vous lire quand vous cassiez du réac ! Je vous lisais depuis des années. Je ne vous en voulais pas d'être ingérables et sans limites, car les limites vous auraient tués, aussi sûrement que vos assassins sans foi ni loi. Vous étiez des sales gosses espiègles. Et on ne frappe pas les sales gosses espiègles…Enfin, je le croyais jusqu'à aujourd'hui. de là où j'écris, je vois, derrière la forêt de Saint-Germain, le gris de Paris. Même la météo est en deuil…
Il me reste quelques numéros, quelques souvenirs, vous n'êtes pas morts !
Commenter  J’apprécie          6812
nameless
  07 janvier 2015
Simplement rappeler que ce livre, entré dans ma bibliothèque depuis sa sortie, ne compte à ce jour que 8 lecteurs sur Babelio, une critique (hors la mienne) et deux citations ajoutées en ce jour de deuil, 07.01.15.

Rappelons aussi que Charlie connaissait une crise financière sans précédent et que ce journal avait lancé un cri d'alerte pour sa survie dans l'Humanité du 06.11.14 sous forme d'une souscription, précisant que les ventes ne couvraient plus les coûts de fabrication.
N'est-il pas un peu tard pour les sauver ce soir ?

http://www.humanite.fr/charlie-hebdo-lance-un-cri-dalerte-pour-sa-survie-556927

A bon entendeur salut !
Commenter  J’apprécie          361

critiques presse (1)
Liberation   30 novembre 2011
Charlie, c’est l’énormité, les pieds dans le plat, le scato comme arme apotropaïque : autant aller jusque-là tout de suite pour être sûr que cela n’arrive pas.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TheWindTheWind   07 janvier 2015
2006
Cabu :
(à propos des caricatures de Mahomet)
On s'est donc retrouvés en première ligne dans la polémique : Chirac, déclarant que la publication de ces dessins était une "provocation". Le silence de la gauche, ou d'associations comme Reporters sans frontières, était décourageant. On a reçu des menaces, j'ai dû accepter la protection de deux flics au plus fort de la crise. Les premiers soutiens sont venus, bien avant le procès, des lecteurs : le pic des ventes de ce numéro de Charlie nous a montré qu'on était soutenus. Il a fallu un long travail d'explication, pendant près d'un an, pour qu'enfin se crée un relatif consensus autour de cette publication. Heureusement, la justice a tranché cette affaire comme elle l'a toujours fait pour Charlie : dans le sens de la laïcité et du droit à la caricature.
Charlie a encore de beaux jours devant lui !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          462
dilou37dilou37   07 janvier 2015
Hommage aux journalistes de Charlie Hebdo
Commenter  J’apprécie          240
Videos de Charlie Hebdo (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlie Hebdo
Luz décrit à une journaliste de VICE News la scène de l'attentat dans les locaux de Charlie hebdo, et sa perception de la marche républicaine. Avec beaucoup d'émotion, il explique la signification de sa caricature en couverture du numéro tiré à 7.000.000 d'exemplaires : "Tout est pardonné". "Après, les gens peuvent imaginer tout ce qu'ils veulent... Moi, mon histoire, elle est là". Luz
autres livres classés : caricaturesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14574 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre