AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782896627936
200 pages
Éditeur : Mortagne (11/05/2018)
3.21/5   17 notes
Résumé :
Être parent est un défi quotidien et il n’existe malheureusement pas de manuel d’instruction ! Cependant, pour guider son enfant vers l’autonomie et en faire un être épanoui, il existe certains principes de base. Ils sont présentés dans ce livre afin que les parents se sentent mieux outillés pour jouer leur rôle.

A la lecture de cette boîte à outils, les parents comprendront les dix principes de base qui leur permettront d’élever leur enfant de façon ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,21

sur 17 notes
5
4 avis
4
3 avis
3
7 avis
2
3 avis
1
0 avis

Myrtille88
  02 mai 2018
On aimerait tous être des parents exemplaires (sauf ceux qui enfournent leur bébé dans un congélateur, bien sûr, mais rassurons-nous, ils ne sont pas légion !). Quand je dis parent exemplaire, je pense au Blond de Gad Elmaleh, celui dont les enfants correspondent à nos rêves les plus fous : bambins qui passent leurs nuits dès le retour de la maternité et restent sur le pot patiemment pendant que nous téléphonons à nos copines, gamins qui font leur devoir sans rechigner et rangent leur chambre sans geindre, ados qui acceptent de se faire couper les cheveux sans nous regarder d'un sale oeil et ne touchent ni au rhum soda ni au pétard… Aussi, à la réception de ce nouveau titre à critiquer (merci Babelio), « Être parent : la boîte à outils », je me suis dit que j'allais enfin savoir ce que je ne n'avais pas su faire, à l'époque où j'ai élevé deux charmants êtres aussi serviables qu'intelligents aujourd'hui mais qui m'en ont fait baver des ronds de chapeaux quand ils étaient enfants. En outre, le sous-titre de l'ouvrage « Dix principes pour élever un enfant autonome et heureux » qui s'accompagne de dessins humoristiques sur une attirante première de couverture rouge me laisse à penser que l'auteure va tout faire pour éviter de me culpabiliser. Avec l'humour, on peut tout me dire, je le prendrai bien.
Enfin, s'il a été déjà vendu à plus de 75 000 exemplaires, c'est ce que dévoile la quatrième de couverture, sans aucun doute, cet ouvrage peut devenir la bible des parents, le livre de chevet des éducateurs, l'ami le plus cher des enseignants qui estiment que les parents, « c'est plus ce que c'était ! ».
Petite désillusion, pas de scoop, rien de nouveau sous le soleil, sans doute suis-je déjà trop vieille, j'ai tellement lu d'ouvrages de vulgarisation ou de pédagogie sur ce sujet.
Une autre remarque : page 47, il est écrit « ne souhaitons-nous pas que nos enfants soient le plus heureux possible… » ne serait-ce pas ? « les plus heureux » Erreur de traduction sans doute ! Cependant, cette boîte à outils n'est pas totalement sans intérêt. Ariane Hébert a effectivement trouvé le bon ton pour interpeller le lecteur, en effet, elle s'adresse directement à lui en écrivant à la deuxième personne du pluriel et tempère parfois ses conseils d'émoticônes ce qui créé une certaine connivence. En outre, les illustrations plutôt amusantes qui ponctuent le texte apportent une note sympathique à l'ensemble.
10 principes directeurs sont déclinés et chacun d'entre eux compose le titre principal des 10 chapitres. Puis, les explications de l'auteur, exemples à l'appui, se terminent par la description d'un cas clinique vécu dans le cadre de son métier de psychologue ou en tant que parent. Introduit par l'intitulé « dans la vraie vie », ces encarts détaillent une situation problématique spécifique et comment elle a pu être simplement résolue.
Ainsi, 10 commandements de bon sens s'enchaînent et à mon avis, les futurs jeunes parents y trouveront certainement leur compte. Ils pourront piocher quelques conseils fondamentaux et ainsi les appliquer tout de suite, ce qui leur évitera d'essuyer quelques plâtres. Je pense particulièrement au principe n° 7 « acheter la paix finit toujours par coûter trop cher « » (p. 127) ; que celui qui n'a jamais mis ses enfants devant des dessins animés pour être un peu tranquille me jette la première pierre !
Le principe suivant « savoir se comporter n'est pas inné » (p. 143) est intéressant lui aussi. Les parents doivent être explicites et surtout bien se comporter eux-mêmes car l'imitation est un des pivots de l'apprentissage ; à bannir absolument « faites ce que je dis, pas ce que fais ». Alors, chers parents, oubliez les gros mots, traitez les gens avec respect, brossez-vous les dents après chaque repas et surtout, lisez devant vos enfants ! À bon entendeur, salut !
En revanche, d'autres principes comme « le cadre, les règles et les limites ne sont pas des options » (p. 19) sont tellement évidents que je ne vais pas vous faire l'injure de les citer tous, à vous de trouver ceux qui peuvent vous apprendre quelque chose.
Pour conclure, je mets quand même la moyenne car si ma critique souffle du chaud et du froid, il me semble que cette lecture peut tout de même être utile à ceux qui n'ont encore jamais réfléchi sur le thème de l'éducation et souhaitent s'initier aux principes de base. Et si le style laisse un peu à désirer, ce n'est pas très grave, après tout, c'est un livre documentaire pas de la littérature !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AMR_La_Pirate
  29 juin 2018
Je remercie Babelio pour cette opération Masse critique privilégiée ainsi que les éditions de Mortagne pour l'envoi de ce guide intitulé avec humour et pragmatisme Être parent, La Boîte à outils.
En effet, il n'est jamais facile de devenir parents. Je suis moi-même mère de trois enfants, aujourd'hui tous partis de la maison pour vivre leur vie d'adultes ; je ne suis pas (encore) grand-mère ; j'ai dans mon entourage proche des jeunes parents, des couples séparés que j'observe dans leurs relations avec leur progéniture et j'ai l'intime conviction qu'ils ne leur rendent pas service en se montrant trop indulgents, en négociant à tout va et en achetant une paix relative par crainte de rejet…
Je constate que certaines choses ont un peu (beaucoup ?) changé depuis les années 1980 ou 1990.
Cette lecture m'intéresse donc à plusieurs niveaux. Une grand-mère de ma connaissance m'a déjà demandée de lui prêter ce livre…
Ce petit guide à la couverture rouge se veut clair et concis, axé essentiellement sur dix principes de base, présentés comme des outils et illustrés de faits vécus par l'auteure dans sa vie de maman, « dans la vraie vie » et de cas clinique qu'elle a croisé dans son cabinet de psychologue.
Personnellement, je n'ai rien appris que je ne sache déjà, mais j'ai retrouvé ou redécouvert des astuces et des façons de se comporter bien utiles même si dans le feu de l'action, après une rude journée de travail ou dans bien des circonstances particulières, tous les parents les oublient ou renoncent à les appliquer, alors que la constance est nécessaire.
Ah ! si les attitudes des enfants étaient facilement déchiffrables, si les origines des conflits étaient limpides, être de bons parents serait un jeu d'enfant (vous me pardonnerez ce jeu de mots…). L'auteure nous aide à ne jamais perdre de vue que l'enfant n'est pas un individu isolé, mais un membre d'une cellule familiale, au sein de laquelle tout est interactions et multitude de liens. Elle fait le rapprochement entre postures inappropriées et besoins : les enfants sont de fins stratèges quand il s'agit de parvenir à leurs fins, consciemment ou non et certains mécanismes sont ici finement analysés et décryptés.
Il est important de toujours considérer les enfants comme des adultes en devenir : expérimenter, vivre les conséquences de leurs actes leur ouvrent des possibles plus solides pour le futur, quand ils ne seront plus chouchoutés dans le nid familial. Si ce n'est jamais facile de ne pas surprotéger ses enfants, les parents accepteront mieux de moins les couver s'ils comprennent les mécanismes de l'anxiété et s'ils considèrent les évènements négatifs comme potentiellement formateurs ; un apprentissage graduel est plus approprié et le rôle des parents est crucial dans l'acquisition de la capacité à faire les bons choix. C'est aux parents que revient l'enseignement des comportements et des aptitudes sociales, la gestion des émotions, des intrusions et des frontières à respecter. Naturellement, l'auteure termine son exposé par l'inévitable « estime de soi » très en vogue dans les manuels de santé/bien-être.
Ce guide est facile à lire ; les dix principes sont déclinés dans une progression logique ; chaque chapitre est lui-même divisé en sous-parties aérées, repérables, agrémentées de petits dessins humoristiques…
Les titres et sous-titres sont immédiatement parlants et évocateurs ; certains passages conclusifs ou simplement importants sont en caractères gras, les citations tirées de la « vraie vie » sont en italique. L'impression générale rappelle la netteté d'une boîte à outils bien rangée dont les éléments se déplient au fur et à mesure que l'on a besoin d'outils de plus en plus précis.
La conclusion récapitulative reprend en quelques phrases clés à retenir les grandes vérités à avoir toujours à l'esprit en fonction de chacun des principes analysés : c'est synthétique, net et sans bavures.
L'écriture est efficace, compréhensible, vulgarisatrice, volontairement dédramatisante et savoureusement rehaussées de tournures et d'exemples québécois.
En conclusion : une lecture plaisante, réconfortante (je ne me suis pas si mal débrouillée pour élever ma progéniture), mais également déconcertante (c'était perfectible mais j'ai compris deux ou trois choses essentielles…). Ariane Hébert est psychologue, mais c'est avant tout une mère qui a pu expérimenter les erreurs et les manquements qu'elle nous explique, d'où sa crédibilité.
Un bon petit manuel, à faire circuler dans les familles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
meeva
  16 mai 2018
Est-il vraiment nécessaire, ou tout au moins utile de lire ce genre d'ouvrage ? N'est-ce pas suffisant de se fier à son instinct et son bon sens pour élever ses enfants ?
Nous sommes très influencés par des modes de pensées, des courants éducatifs… pensons à l'éducation religieuse, pensons à la pédagogie noire, pointée du doigt par Alice Miller pour ses répercussions sur des générations entières.
Maintenant, on met l'enfant au centre de nos préoccupations, tout en haut de l'échelle de nos priorités. Et si je suis intimement persuadée que c'est bien, pour l'avenir et à long terme. Mais je suis aussi profondément convaincue qu'il y a un revers à la médaille. En se posant beaucoup de questions sur l'éducation de son enfant, l'adulte perd parfois en assurance et c'est sûrement là une des causes importantes du manque de constance.
Alors oui je crois qu'il est nécessaire ou tout au moins utile de prendre du recul sur l'éducation que nous donnons à nos enfants.
Ce livre nous le permet efficacement.
Il expose dix principes qui participent au bon déroulement de celle-ci, comme « poser un cadre, des règles et des limites », ou « oser frustrer son enfant ».
Tout ce qui est exposé est clairement expliqué et même s'il n'y a rien de très nouveau dans le fond, le développement est assez subtil pour que chacun y apprenne quelque chose. Les exemples donnés, qui servent uniquement à illustrer le propos, permettent de bien comprendre ce qui est dit. Par exemple, le cas de cette mère qui ramenait sa fille au lit, en lui tenant le discours qu'il fallait, appliquant donc les bonnes techniques, mais qui anéantissait tous ses efforts par un simple détail dont elle ne comprenait pas l'importance. Là on comprend bien qu'en changeant parfois juste de point de vue, le message que l'on envoie à sa progéniture n'est pas du tout celui escompté.
Le discours reste toujours nuancé. Ainsi, quand la frustration de l'enfant est abordée, il est aussi suggéré de ne pas se laisser emporter par la facilité de la dictature, en prenant bien soin d'écouter son enfant, de prendre en compte son avis avant de décider ; mais une fois qu'on a décidé, on s'y tient.
Tout en prenant en compte les choix et les points de vue de chacun, le ton n'est pas complaisant pour autant : Ariane Hébert n'hésite pas à dire par exemple qu'on ne doit pas céder à certaines demandes et que c'est possible parce que s'il s'agissait d'un impératif, on réussirait à s'organiser pour y faire face.
Non seulement ce livre m'est utile pour mes propres enfants car je me rends mieux compte de ce qu'implique notre fonctionnement sur quelques points qui m'échappaient, mais je ne doute pas qu'il va me servir aussi pour mieux situer le fonctionnement de quelques-uns des collégiens à qui je dois faire face dans mon travail de prof, ce qui est toujours bon à prendre.
Merci à babelio d'organiser masse critique et merci aux éditions Mortagne d'y participer.

Lien : https://chargedame.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          118
Myriam3
  19 mai 2018
Voici un bon guide parental de base, dans le sens où il n'apporte pas grand chose de nouveau mais il a le mérite de se concentrer sur le quotidien et de reprendre les point principaux concernant l'éducation.
Grâce aux exemples personnels et professionnels qu'elle donne, on peut s'y retrouver, même si l'auteure est bien plus bienveillante envers ses méthodes d'éducation que celles de ses clients! C'est un bon moyen de rafraîchir ses propres habitudes et préceptes. J'ai surtout apprécié la partie "estime de soi" qui m'a apporté une vision différente des relations sociales, amicales.
Le fait qu'il soit truffé d'expressions québécoises apporte un plus linguistique pour la prof de langue que je suis( quand j'ai reçu le livre, je ne savais pas que l'auteure était québécoise), par exemple lorsque l'auteure découvre des bas dans le tiroir de la table de chevet de son mari sans sourciller un seul instant... ! (bas = chaussettes).
Merci Babelio et les éditions de Mortagne pour cette lecture intéressante!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Labibliothequedemarjorie
  24 mai 2018
Le rôle de parent est un défi quotidien et il n'y a pas de recettes miracles... On devient parent avec le temps, on apprend au fur et à mesure, rien n'est inné, c'est un travail de tous les jours. Cependant, il est vrai que pour guider nos enfants vers l'autonomie et en faire des êtres heureux et épanouis, certains principes existent et ils nous sont présentés (rappelés !) dans ce manuel, le tout agrémenté d'histoires concrètes.
Je tiens à remercier Babelio et les éditions de Mortagne pour la découverte de cette auteure.
Ariane Hébert est une psychologue québécoise. Elle a fondé "la boîte à psy" (www.boiteapsy.com) il y a quelques années dans le but d'aider les familles qui avait besoin de conseils. Elle a aussi déjà édité divers guides pratiques évoquant les troubles de l'attention et l'anxiété pour guider les parents et les enfants au quotidien.
"Etre parent : la boîte à outils" est un bon ouvrage, intéressant à lire et à relire, adressé à tout parent que nous sommes afin de se remettre en tête certaines bases.
Dans cet ouvrage, dix principes fondamentaux son exposés très clairement :
- délimiter un cadre et des règles : les enfants doivent savoir ce qui est attendu, permis et jusqu'à quel point,
- être une source de frustration pour ses enfants : ils sauront s'adapter et affronter la vie,
- comprendre que les enfants agissent différemment en fonction de la personne qu'ils ont en face de d'eux,
- comprendre que l'apprentissage de l'autonomie est un parcours qui peut s'avérer compliqué,
- donner de l'importance à la perception : apprendre à ses enfants à les maîtriser et à les utiliser,
- savoir que la paix coûte toujours cher : oser interdire et ne pas avoir peur du rejet,
- bien se comporter n'est pas inné, cela s'apprend,
- savoir doser la confiance en soi,
- accepter que le bonheur passe forcément par l'action : "si vous ne changez rien, rien ne va changer".
L'auteure rappelle à plusieurs reprises que la confiance en soi est un élément primordial. Il faut toujours laisser nos enfants faire des découvertes, des expériences, puis en tirer les conséquences afin de gagner cette confiance. C'est elle qui les mènera sur le chemin de l'autonomie.
J'ai trouvé les explication simples et claires, on peut se retrouver parfaitement dans les faits vécus par Ariane Hébert avec ses patients ou avec ses propres enfants. Dans l'ensemble, on connaît bien ces principes, mais il est toujours plus difficile de les appliquer et de garder toujours la même ligne directrice.
Ce manuel est une petite bible que l'on devrait tous avoir dans sa bibliothèque, à ressortir en cas de doute ou de crise. A mettre entre toute les mains !
Lien : http://labibliothequedemarjo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   19 juin 2018
Psychologue clinicienne et auteure de plusieurs best-sellers sur le TDA/H et l’anxiété, Ariane Hébert propose 10 principes de base pour élever un enfant autonome et heureux dans un titre très utile et bien conçu de la collection La boîte à outils : Être parent.

Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LabibliothequedemarjorieLabibliothequedemarjorie   24 mai 2018
Etre parent est un défi constant. Merveilleux certes, mais terriblement exigeant. Avouons-le toutefois, en toute intimité, vous et moi... si vous pouviez reculer dans le temps et tout reprendre du début, depuis le moment où est né votre premier enfant, seriez-vous prêts à recommencer ? Je suis convaincue que votre réponse est à l'image de la mienne : sans aucune hésitation et en sautant de joie.C'est ça, être parent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
BVIALLETBVIALLET   08 mai 2018
Lorsque tu interprètes la vie de façon négative, tu sais ce que ça change au fond ? Absolument rien pour les autres ni pour l’Univers… mais beaucoup de choses pour toi. Quand, par exemple, tu penses tout bas que cette fille est mal vêtue, ou que ce garçon manque de jugement, la seule personne à qui cela nuit, c’est toi. Tes pensées entraînent des sentiments négatifs (antipathie, irritation, frustration, répulsion, etc.) que tu es seule à vivre. Les autres ne cesseront pas d’être comme ils sont pour toi ! Tu choisis donc de te mettre dans un état d’esprit désagréable. Si tu modifiais ta perception, en te disant par exemple que tous les goûts sont dans la nature, ou que tous ont le droit de s’exprimer librement et d’avoir leurs opinions, la seule chose qui changerait dans l’Univers serait la façon dont tu te sens. Et ce serait extraordinaire, pour toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ManonRealManonReal   02 mai 2018
"Nous sommes dans une ère où les enfants sont mis au hat de l'échelle des priorités. Nous cherchons à leur faire une place, pour leur permettre de s'épanouir, et sommes très sensibles à leurs besoins et leurs envies. Le terme "enfant roi" est connu de tous et s'applique effectivement dans bon nombre de cas. "
Commenter  J’apprécie          30
BVIALLETBVIALLET   08 mai 2018
Soyez vigilant, en ne blâmant ou ne culpabilisant surtout pas votre enfant pour ses émotions. L’idée est plutôt de lui faire comprendre qu’il est responsable uniquement d’une partie de la relation, la sienne, de ses pensées et de ses sentiments. À ce titre, je me permets d’ailleurs d’inclure une fois de plus une célèbre citation, qui illustre bien la responsabilité personnelle dans les relations : « Personne ne peut vous faire ressentir inférieur sans votre consentement »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : éducationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..