AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020225939
112 pages
Éditeur : Seuil (12/05/1993)
4/5   5 notes
Résumé :

En 1987, Pierre Soulages accepte la commande que l'Etat lui propose : créer pour Conques les vitraux que mérite l'abbatiale, jusque là défigurée par des vitraux du début du siècle. L'artiste a cherché à faire une oeuvre originale, jusque dans la création même de la matière, un verre spécial, pour obtenir exactement la couleur et la variation de la lumière qu'il souhaitait, tout en respectant l'architecture du bâtiment.

Le résultat est saisiss... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
chartel
  06 septembre 2007
Un livre sur la rencontre de Soulages avec cette superbe abbatiale de Conques. Une rencontre capitale car elle jouera un rôle dans la vocation artistique de Soulages. L'association entre texte et image cherche un équilibre tant et si bien qu'on ne sait pas si le texte accompagne l'image ou si c'est l'inverse. Il y a en tout cas complémentarité, les photographies sont souvent représentatives des informations distillés par l'artiste. L'intérêt du livre porte bien évidemment sur ce que dévoile Soulages de sa démarche, cherchant à respecter l'architecture de l'édifice et s'inscrire dans son unité.
Commenter  J’apprécie          60
Lismonde
  18 février 2014
sept ans de recherches pour mettre au point ces fameux vitraux translucides barrés d'une armature noire - à l'intérieur, l'effet obtenu est absolument sublime
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LismondeLismonde   18 février 2014
Je voulais une qualité qui soit propre au métier, c’est-à-dire aux matières mêmes que j’utilisais pour obtenir une estampe. Et c’est d’ailleurs, en effet, une démarche commune à tout ce que je fais. Lorsque j’ai fait des vitraux, au lieu de partir d’une œuvre picturale préexistante et d’en faire une interprétation avec du verre (comme, en gravure, il y a une gravure d’interprétation, comme l’étaient mes premières gravures qui partaient d’une peinture, d’une gouache ou d’une aquarelle), je suis parti de la matière même. Lorsqu’on demande des vitraux à un artiste, les trois quarts du temps, même toujours, je crois, l’artiste est obligé de faire des projets pour passer devant des commissions qui doivent accepter le projet qu’il présente. Lorsqu’on m’a demandé les vitraux de Conques, je n’ai pas fait d’aquarelle ou un quelconque projet pictural. Étant donné ce qu’est l’endroit, étant donné ce qu’est cette architecture conçue avec la lumière, ma recherche allait être celle d’une lumière que ce lieu demandait ou inspirait. Ce que je voulais, c’était couper d’abord le regard, le circonscrire à l’intérieur de l’abbatiale. J’ai donc cherché un verre qui coupe complètement le regard, mais translucide et laissant passer la lumière en la modulant, et je me suis mis à ce moment-là, non pas à faire des esquisses, non pas à faire des gouaches, des aquarelles, je me suis mis à fabriquer des échantillons de verre. Ne trouvant pas le verre qui me paraissait correspondre, j’ai commencé, ce qui était une folie à vrai dire, à tenter de fabriquer un verre correspondant à ce que je voulais : je créerai les formes en les pensant avec le matériau qui me servirait à produire. Ce qui n’est pas passer d’un procédé pictural à une interprétation avec du verre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31

Dans la catégorie : Verre coloré, cristauxVoir plus
>Dessin. Arts décoratifs>Verre>Verre coloré, cristaux (6)
autres livres classés : VitrauxVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
348 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre