AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : Alexandrie On Line (16/04/2009)
4/5   1 notes
Résumé :
Admettons qu’un ange vous mette le grappin dessus. Mais doucement. En s’y reprenant à plusieurs reprises. Pourrez-vous être vraiment sûr qu’il ne veut que de l’aide dans sa lutte contre les démons ? Vous a-t-il sincèrement choisi pour vos qualités, ou aurait-il en tête d’autres projets vous concernant ? À votre avis ?

Téléchargement gratuit à cette adresse:
http://fr.feedbooks.com/userbook/28407/bazar-des-anges
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Woland
  16 avril 2009
Le Thème :
"Admettons qu'un ange vous mette le grappin dessus. Mais doucement. En s'y reprenant à plusieurs reprises. Pourrez-vous être vraiment sûr qu'il ne veut que de l'aide dans sa lutte contre les démons ? Vous a-t-il sincèrement choisi pour vos qualités, ou aurait-il en tête d'autres projets vous concernant ? À votre avis ?"
De livre en livre, Jean-Christophe Heckers impose son univers et ses thèmes. Il se sert d'une forme de SF-Anticipation pour traiter essentiellement de l'homosexualité et de cet instant, certainement difficile à oublier pour qui l'a vécu (homme ou femme), où le comportement hétérosexuel bascule et où l'on se découvre attiré par les personnes de son sexe.
En tous cas, tel est pour moi le thème récurrent de ce "Bazar des Anges", que l'on rencontrait également (si mes souvenirs sont bons ;o) ), dans "L'Etoile des Chiens."
Cette recherche de sa véritable nature sexuelle explique pourquoi l'on croise si souvent des doubles ou des clones dans l'univers héckersien. Des doubles, soit, mais jamais tout à fait comparables à leur original car l'être humain, son esprit de même que sa sexualité, est mystère - sauf pour les beaufs mais comme ceux-là lisent peu et ne liront jamais Heckers ... ;o) La nuance est d'importance et introduit la notion de la quête de l'image paternelle - modèle en principe absolu de la virilité - une quête accomplie aussi bien par les femmes que par les hommes et qui, dans certains cas (à mon avis plus proches de l'état originel que l'hétérosexualité, l'homosexualité ou le lesbianisme) aboutit tout naturellement à la bisexualité. (Les héros de Jean-Claude Heckers le sont très souvent, au début de ses textes.)
Mais "Bazar des Anges" peut aussi se lire (en tous cas pour les deux tiers) comme un roman fantastique et onirique, dans lequel les anges s'intègrent sans heurts à notre monde terrestre, y perdant l'aspect mystique et spirituel de leur fonction. La chair ne corrompt-elle pas, elle qui se corrompt si vite ?
Le style, quant à lui, est de bonne facture, la construction du roman est solide et, de toutes façons, on se laisse prendre à l'intrigue même si, je le répète et c'est le seul bémol pour moi, elle rappelle un peu trop, en moins oppressant cependant, celle de "L'Etoile des Chiens." ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
jc_heckersjc_heckers   19 décembre 2013
J’ai poursuivi et me suis bientôt retrouvé devant la trop fameuse Pyramide. Il y avait un peu de monde. Bel euphémisme ! Pourtant la saison touristique n’en était qu’à ses prémices. J’ai placidement considéré la perspective qui fuyait jusqu’à la place de l’Étoile, ai traversé la rue de Rivoli et me suis enfin posé dans le premier bar venu. Un bar plutôt luxueux, confortable et à l’ambiance feutrée. La note serait vraisemblablement salée mais ça m’était égal.

Au bout de quelques minutes de dégustation d’un cocktail insolite, sentant que je devenais l’objet d’attentions soutenues de la part d’une vulgaire créature, j’ai pensé qu’il serait quand même plus convenable que j’aille me faire voir ailleurs. J’allais partir quand il m’est tombé dessus. Au moment où je m’apprêtais à reprendre une position verticale, je me retrouvais avec un voisin de table. Je l’ai regardé un peu bizarrement. Il s’était posé devant moi sans me demander mon avis, sans un bonsoir, rien, et me considérait avec un demi-sourire énigmatique.

Je ne pouvais plus partir. Ça aurait senti la fuite, et j’avais un peu trop d’amour-propre en réserve pour pouvoir le supporter. J’ai donc allumé une cigarette en le toisant sans aménité, mais ça n’a pas semblé le refroidir. À tout hasard j’ai dit que j’étais hétéro, comme si je tenais à m’en excuser platement, et il m’a répondu qu’il le savait. Ça m’a fermé le clapet. Je ne voyais pas ce qu’il était venu faire là. Il a alors ajouté qu’il m’attendait.

J’ai examiné l’extrémité rougeoyante de ma cigarette en me demandant si je n’avais pas affaire à un cinglé, mais la curiosité a pris le dessus et j’ai balayé l’hypothèse. Il paraissait tout à fait ordinaire. Mais justement, là était peut-être le piège. Je l’ai alors considéré de plus près. Il avait l’air tout jeune. Une petite vingtaine d’années. Toute petite. Des cheveux assez longs, plutôt blonds. Un visage fin, délicat, des yeux noisette, de très belles lèvres qui, chez une femme, m’auraient suscité le désir immodéré de les grignoter voluptueusement. Tenue vestimentaire normale. Je veux dire qu’on n’y aurait pas fait attention. On aurait sans doute remarqué sa jolie petite gueule, mais pas sa tenue, dont il n’y avait pas grand-chose à dire : plutôt sombre, terne, sobre, neutre, passe-partout. Le bonhomme ne donnait vraiment pas l’impression d’être bien dangereux.

Un ange est passé. J’avais fini ma clope quand il a commencé à parler, déballant mon état-civil, mon curriculum vitae depuis ma naissance, et exposant certains goûts que je cachais au commun des mortels, comme une attirance excessive pour certaines scabreuses utilisations de la chantilly. J’ai allumé une autre cigarette en vitesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox