AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Benoît Timmermans (Éditeur scientifique)Paolo Zaccaria (Éditeur scientifique)Charles Bénard (Traducteur)
ISBN : 2253067180
Éditeur : Le Livre de Poche (01/03/1997)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Prononcé par Hegel entre 1818 et 1829, le cours d'esthétique s'est imposé comme une entreprise sans équivalent, que tout artiste ou philosophe doit lire pour comprendre ce qu'il est en est du processus,, mais aussi de l'histoire de la création et de l'art en général. Prenant appui sur la réflexion kantienne de la Critique du jugement, Hegel la dépasse sur deux points au moins. D'une part, il montre que l'unité qui se réalise dans l'art entre la liberté et la nécessi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Shakespeare
  10 août 2015
L'esthétique de Hegel est sans aucun doute une référence en philosophie de l'art, mais qui veut comprendre cette référence doit avoir la volonté d'aller au bout de ces massives 750 pages. le texte se présente comme une grande dissertation, en trois parties : l'idée du beau artistique, ses formes particulières et les arts particuliers. Ces trois grandes parties sont sous-divisées en une multitude de sous-parties. D'un point de vue formel, l'ouvrage suit donc une structure qui facilite la lecture ; d'autant plus que Hegel n'hésite pas, entre deux parties, à revenir sur des idées déjà développés plus avant.
Si la structure de l'oeuvre est facile à suivre, le propos, lui, est plus complexe. Hegel définit d'abord l'art, ce qu'il a été, ce qu'il est, ce qu'il aspire à être. Tout au long de l'ouvrage, Hegel analyse, décrit, explique… Et ce, dans des termes parfois compliqués pour le lecteur non-initié. C'est finalement la préface écrite par Benoît Timmermans qui aide à comprendre le texte dans son ensemble. Dans le détail, seules une certaine culture philosophique permet d'appréhender la richesse de l'écrit dont la complexité nuit parfois à comprendre les développements, qui sont pourtant pertinents.
La thèse soutenue – sauf erreurs de ma part- est que l'art a pour finalité la représentation de l'absolu, objectif qui arrive à terme après avoir traversé le symbolisme, le classicisme, et le romantisme. Hegel prédit la mort de l'art et la Fontaine de Duchamp qui annonce un âge nouveau pour l'art lui donnera raison. Il faut bien comprendre que l'art pour Hegel doit représenter l'absolu à travers le sensible spiritualisé, objectif qui n'est plus à partir du début du XXème siècle.
L'esthétique est un texte à lire et relire, à analyser pour en comprendre le sens profond mais l'on ne peut en sortir sans admettre que Hegel a réussi à mettre le doigt sur l'essence de l'art. Je dois admettre que les connaissances philosophiques me manquent probablement pour critiquer correctement ce texte majeur, mais, quand bien même la lecture fut compliquée, certains extraits demeurent accessibles et enrichissants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ShakespeareShakespeare   25 juillet 2015
Mais alors l'image, au lieu d'être, comme elle l'a été jusqu'ici , l'expression même de l'absolu, n'est plus qu'un simple ornement, et en même temps apparaît un rapport qui ne répond plus à l'idée du beau, parce que l'image et la signification sont séparées, au lieu d'être fondues ensemble, comme elles l'étaient d'une manière imparfaite, il est vrai, dans l'art symbolique proprement dit. Les œuvres d'art, qui ont cette forme pour caractère fondamental, sont donc d'un ordre inférieur ; le contenu qu'elles représentent peut n'être pas l'absolu lui-même, mais quelque situation, quelque incident particulier de la vie, pour lequel les formes qui s'y adaptent ne sont employées, pour la plupart, que d'une manière occasionnelle et accessoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
stekasteka   09 mars 2013
L'art est accord du sensible et du spirituel
Il suit de là que le sensible doit être présent dans l’œuvre artistique, mais avec cette restriction qu'il s'agit seulement de l'aspect superficiel, de l'apparence du sensible. L'esprit ne cherche en lui ni la matérialité concrète, la consistance intérieure et toute l'envergure d'un objet organique que réclame le désir, ni les concepts universels purement idéaux; ce qu'il veut, c'est la présence sensible, qui doit rester sensible, mais qui doit aussi être débarrassée de l'échafaudage de sa matérialité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
stekasteka   09 mars 2013
Ce qui caractérise le comique, au contraire, c'est la satisfaction infinie, la sécurité qu'on éprouve de se sentir élevé au-dessus de sa propre contradiction au lieu d'y voir une situation cruelle et malheureuse. C'est la félicité et la satisfaction de la personne qui, sûre d'elle-même, peut supporter de voir échouer ses projets et leur réalisation. La raison étroite et guindée en est le moins capable, précisément là où, dans la satisfaction d'elle-même, elle est la plus risible pour les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
stekasteka   09 mars 2013
Mais l'esprit ne s'en tient pas à la simple appréhension par la vue ou par l'ouïe des objets extérieurs, il en fait usage dans sa vie intérieure, qui est poussée d'abord à prendre elle aussi la forme de la sensibilité en se réalisant dans des choses extérieures ; ce mode de relation aux choses extérieures est le désir.
Commenter  J’apprécie          10
ShakespeareShakespeare   10 août 2015
La véritable essence de l'amour consiste à abandonner la conscience de soi, à s'oublier dans un autre soi-même, et, néanmoins, dans cette abnégation et cet oubli, à se retrouver et à se posséder alors véritablement. Cette harmonie et cette satisfaction profondes sont ici l'absolu.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1) Voir plusAjouter une vidéo

Hegel
Parcours biographique de Georg Wilhelm Friedrich HEGEL, avec les philosophes Jacques D'HONDT, Pierre OSMO Jean-Pierre LEFEBVRE, Toni NEGRI, Gilles CHATELET.
L'émission retrace la biographie du philosophe; la phénoménologie au travers de l'ouvrage "La Phénoménologie de l'Esprit", ponctué de la lecture d'un extrait; la position politique de HEGEL, la dialectique; le système qu'il élabora,...
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
304 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre