AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782874495922
208 pages
Éditeur : Les Impressions nouvelles (01/03/2018)
3.7/5   10 notes
Résumé :
Une approche de l’histoire nationale à travers le destin de deux familles d’exilés, Jacob, Bentzi et Stacia d’une part et Jean, Charles et Madeleine d’autre part. Leurs parcours chaotiques évoquent les difficultés pour arriver dans un pays, s’y installer et s’y intégrer sans renier leurs racines.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
morin
  30 juin 2018
Dans cet ouvrage l'auteure Nathalie Heinich, fille de Lionel Heinich et de Geneviève Creuzet, nous raconte ses origines familiales paternelle et maternelle.
A la fin du 19eme siècle, son arrière-grand-père Jacob Benyoumoff, juif originaire d'Ukraine, chassé par les pogroms, émigre avec sa famille. Après un séjour d'environ 6 ans à Oran, ils arrivent à Marseille. Jacob est désigné comme "casquettier" (fabriquant de casquettes). C'est le début de la saga des Benyoumoff. A la veille de la deuxième guerre mondiale, la famille a fait fortune dans le "schmattès" (la confection). Certains membres de cette familles seront victimes de la déportation des juifs, notamment les grands-parents de l'auteure Bentzi et Jeanne.
Au lendemain de la guerre, Lionel, après s'être rêvé journaliste, devient directeur de l'usine familiale. Il a vingt-deux ans lorsqu'il rencontre Geneviève.
Si la famille paternelle a eu sur le plan social une trajectoire ascendante, celle de la famille maternelle a plutôt vécu une trajectoire en déclin.
Au lendemain de la guerre de 1870, la famille Lambs émigre vers Paris : Alsacienne et protestante, elle quitte l'Alsace après son annexion par l'Allemagne. Fin des années 1930 Serge et Madeleine s'installent à Marseille. Serge exerce alors le métier de représentant en cravates et chemises.
Lionel (juif) et Geneviève (protestante) se marient le 4 août 1950 à la mairie de Marseille, en l'absence des parents opposés au mariage mixte, et sans contrat de mariage pour la plus grande fureur de Lazare, père du marié.
Si j'ai apprécié le travail de recherche effectué par Nathalie Heinich pour reconstituer sa généalogie (assez compliquée, je me suis parfois perdue entre toutes les générations, les frères, soeurs et cousins ...) j'ai fermé ce livre avec sentiment de tristesse particulièrement devant le destin des femmes de ces familles. Pour certaines d'entre elles l'amour n'a joué aucun rôle dans leur mariage, les conjoints étant choisis par les parents, et pour d'autres la maladie et la mort en ont bouleversé le cours normal. Seuls Bentzi et Jeanne semblent avoir connus une vie conjugale heureuse, malheureusement terminée tragiquement.
Le texte de l'auteure est complété par une très nombreuse documentation (photos, schémas, cartes, copie de correspondance et autres pièces) particulièrement intéressante.
Ce livre est également intéressant compte tenu du contexte actuel sur l'émigration. La famille Benyoumoff notamment est exemplaire sur une intégration réussie. Deux des fils de Jacob sont mort "pour la France" au cours de la première guerre mondiale.
Merci à Babélio et aux éditions Les Impressions Nouvelles de m'avoir adressé ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
dimezell_marion
  30 juin 2018
Qui étaient nos ancêtres ? L'auteur nous présente en deux parties des portraits de personnes choisies dans sa famille paternelle, puis dans sa famille maternelle.
A travers déménagement, exil, mariage, naissance, mort, et réussite professionnelle, les parcours se cognent dans la réalité de la société de chaque époque et aussi dans les événements de la grande Histoire de France.
J'ai apprécié la présence dans le récit de documents (photos, portraits, lettres) qui rendent ces souvenirs et recherches personnelles d'autant plus touchants.
J'ai reçu le livre grâce à l'opération masse critique, je l'ai lu d'une traite par une chaude après-midi. Intéressée par l'histoire et la généalogie, ce livre m'a donner envie de replonger dans les vies de mes ancêtres.
Commenter  J’apprécie          20
Sileva76
  27 mai 2018
Livre qui relate l'histoire familiale de l'auteure, au travers de plusieurs personnages. Il s'agit de Juifs immigrés, qui arrivent à Marseille et qui subiront la répression nazie. C'est évidemment poignant de pouvoir entrer comme ça dans l'intimité d'une famille ayant vécue l'extermination des Juifs de très près. Encore récente, cette lecture mériterait d'être mieux digérée pour pouvoir vous en faire un commentaire plus constructif. En tout cas, c'est un livre que je conseil sans hésiter. Cela donne matière à réfléchir sur ce qu'est la France, sur ce que peuvent vivre les migrants actuels, qui n'ont pas la même culture, ni même la même religion, et qui arrive dans une société dans laquelle ils vont devoir se faire une place.
Commenter  J’apprécie          20
arbrevert
  16 juillet 2018
Une histoire France est un livre sur la famille maternelle et paternelle de l'auteure Nathalie Heinich. le livre est très documenté avec de nombreuses photos et actes de naissances, extraits...
La première partie sur l'immigration de sa famille paternelle est très poignante et intéressante. On a tous entendu des témoignages de la guerre et du destin des juifs mais ici nous avons un cas concret et la lecture en est parfois difficile. Très touchant, on ne peut rester insensible au destin de ses ancêtres.
En revanche je mes suis par moment perdu dans la généalogie, il y a de nombreux enfants et on s'y perd parfois.
Ce livre traite de la condition des hommes mais surtout de la condition des femmes au fil des époques.
Commenter  J’apprécie          10
michdesol
  29 juillet 2018
Une généalogie vivante de deux familles, l'une juive, l'autre protestante, l'une et l'autre convergeant, en devenant et/ou en restant français.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
morinmorin   30 juin 2018
Mais même ces deux exils furent dissemblables : d'un côté, l'exil forcé d'une famille misérable fuyant les pogroms ; de l'autre, l'exil orgueilleusement choisi d'une famille bourgeoise décidant d'abandonner sa région natale pour venir habiter dans la capitale de sa patrie d'élection. Pas grand chose donc ne rapproche ces deux lignées, si ce n'est l'appartenance à deux religions minoritaires, et le choix de la France. Et il fallut ce hasard - l'improbable rencontre à Marseille, de deux jeunes gens meurtris autant par la guerre que par l'indifférence de leurs mères mal mariées - pour unir deux destins d’exilés : deux destinées françaises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
michdesolmichdesol   29 juillet 2018
Après les mariages arrangés de Stacia la juive et de Madeleine la protestante, le mariage de Geneviève et Lionel fut ; plutôt, un mariage "dérangeant" : dérangeant pour les parents de Geneviève, qui auraient certainement préféré avoir pour gendre un bon protestant ; et, surtout, dérangeant pour les parents de Lionel, obligés d'accepter l'idée que leurs petits-enfants ne seraient pas juifs – une première dans l'histoire d'une longue chaîne qui, même imaginairement, reliant la lignée aux origine d'Israël ; une chaîne bi-millénaire que Lionel, ce 4 août 1950, rompit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Nathalie Heinich (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Heinich
Le débat public apparaît dégradé, que ce soit dans le monde culturel, les universités, la pratique des médias… et surtout par les réseaux sociaux. Que faisons-nous du débat public ? France Culture propose une journée spéciale vendredi 16 octobre. Débattait-on mieux au XVIIIème siècle ? La "Cancel culture" importée des Etats-Unis va-t-elle convaincre la France ? Les débats de l'espace médiatique rencontrent-ils les préoccupations des citoyens ? Et au fait, qu'est-ce qu'un vrai problème ?
Pour en parler, nous recevons Emmanuel Pierrat, avocat au barreau de Paris, écrivain, auteur de “Nouvelles morales, nouvelles censures” (Gallimard, 2018). Ainsi que Nathalie Heinich, sociologue, directrice de recherche au CNRS, auteure notamment de “Des valeurs. Une approche sociologique”, (Gallimard, 2017), “Ce que n'est pas l'identité” (Gallimard, 2018) et “Le pont neuf de Christo” (Thierry Marchaisse, 2020).
+ Lire la suite
autres livres classés : juifVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature italienne à l'écran

L'Aigle des mers est un film d'aventures réalisé par Michael Curtiz, en 1940. C'est une adaptation très libre d'un roman italien que l'on doit à:

Trifone Gabriel
Rafael Sabatini
Anna Cataldi

8 questions
36 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre