AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Chrestien (Traducteur)
EAN : 9782070327942
304 pages
Éditeur : Gallimard (08/11/2007)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 55 notes)
Résumé :
Le Grand Lorenzo est un acteur de talent mais sans travail. Cette triste situation l'amène à accepter un rôle de composition un peu particulier : il devient la « doublure » du Très Honorable John Bonforte, ancien Ministre Suprême, chef de la Coalition Expansionniste, l'homme le plus aimé et le plus haï du Système Solaire.
Etre la doublure d'un homme politique, passe encore, mais se substituer à lui lorsqu'il a été kidnappé par ses adversaires, c'est une autr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  27 octobre 2017
Un roman très réaliste sur le thème du pouvoir et de la démocratie de façade et l'ombre ( sourires ).
L'univers de SF de ce roman n'est pas très réaliste ( système solaire , vénusiens , martiens ….) .
Cependant on saisit très vite que cet environnement est une métaphore qui fait de ce texte , un roman sans Age à la pertinence fracassante .
Un président , c'est bien connu , nécessite une doublure ressemblante qui se doit d'être un bon acteur en prime .
Un acteur qui ne réussit pas et qui est assez casanier , devra jouer un rôle de président qui permettra au lecteur d'explorer les arcanes du pouvoir et de la politique . Ce rôle permettra également à notre Candide de se révéler à lui-même .
C‘est intéressant car ce texte est loin de la théorie du complot . Il est question de groupes de pression et de techniciens de la politique , du hasard , qui sont les véritables maitres du sérail .
Par ailleurs , la démocratie n'est pas absolument totalement oblitérée par ces données fondamentales du contrôle des institutions par des éminences de l'ombre et la militance et ses réseaux garde tout son sens , car en politique tout est question de coteries , de groupes de pression et de coalition , et d'engrenages .
Enfin il y a dans cet univers de pauvres extraterrestres dont il faut par éthique et respect constitutionnel garantir et promouvoir les droits politiques .
Il y a un humour contenu et réservé dans ce texte qui le rend agréable et qui le teinte d'une légère ironie désabusée très cool.
Le personnage principal est dense , il est cohérent et c'est son cheminement personnel qui délivre le sens principal et c'est son expérience qui rythme la diffusion de la teneur du fond du roman .
Il y a un double plaisir pour le lecteur autour de ce personnage . Il possède d'abords un rien de Candide ( au sens voltairien ) et puis , il n'est pas idiot . Il saura devenir un acteur du système à part entière et il jouera son rôle personnel ( de l'ombre et dans l'ombre de l'ombre )) relativement rapidement .
Ce cheminement personnel qui est très accessible et très lisible par le lecteur , conduira à un final imprévu et très contemporain dans ses dynamiques fondamentales .
Le texte parle de l'Amérique du Nord mais il a un côté sciences politiques universelles très avenant .
Une bonne lecture qui vient démontrer ( si cela était nécessaire ) que l'auteur de Starship Troopers n'a pas grand-chose de réac et qu'il est principalement un observateur de son temps , aux sens à l'affut et aiguisés .
Un observateur de ce passé éternel aussi , celui qui s'évertue à toujours revenir et à éternellement recommencer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Ambages
  26 février 2017
« Mon adversaire protestera qu'il agit en vertu d'un mandat divin et qu'il répand les lumières à travers les étoiles, qu'il dispense notre propre variété de civilisations pour le plus grand profit des sauvages. Nous connaissons cette école de sociologie. C'est l'école des bons Nègres qui chantent des hymnes et du Bon Maitre qui aime tous ces enfants noirs. le beau tableau... Il est dommage cependant que le cadre en soit trop petit, et qu'il ne montre pas le comptoir, le billot et la cravache qui en font indissolublement partie. »
Double étoile est un roman de science-fiction de 1956 qui permet de voyager dans l'espace et de rencontrer des Martiens, de les apprécier, mais surtout qui est très politique dans son propos. En outre, il aborde le sujet du métier de comédien « pour apprendre un rôle véritablement il faut pendant un temps donné devenir la personne que l'on joue » et j'avoue y avoir pris un plaisir certain.
Alors qu'un homme politique très en vue est kidnappé, son équipe rapprochée lui cherche une doublure. Lorenzo sera le candidat parfait pour ce rôle mais il devra vaincre ses peurs, apprendre son rôle et surtout découvrir ce qu'est la politique (« interraciale et interplanétaire ») et se forger sa propre opinion.
Je me suis sentie prise dans cette histoire et ai eu l'impression d'être en campagne et présente dans un QG politique dans l'attente des résultats, c'était si réaliste. J'ai été surprise de la teneur des toutes dernières pages. C'est un très bon roman de Robert Heinlein que je viens de découvrir il y a peu. J'ai apprécié sa plume qui ne manque toujours pas d'humour.
« J'étais devenu un Martien. (...) Mon nom faisait un bruit de robinet qui fuit. Aucune importance. Désormais c'était mon nom légal sur Mars, et légalement j'appartenais par le sang à la famille la plus aristocratique de la planète. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Rusen
  25 décembre 2015
Lorenzo Smythe est un acteur raté, professionnel mais également incroyablement prétentieux, ce qui lui vaut d'être au chômage depuis quelques temps déjà.
Un beau jour, le capitaine d'un vaisseau lui propose un job très bien rémunéré mais tenu secret. D'abord hésitant, Lorenzo fini par accepter et découvre qu'il devra, pendant quelques jours, devenir le sosie parfait de John Bonforte, leader du Parti Expansionniste, récemment kidnappé alors qu'il devait être intronisé dans un nid Martien, acte symbolique pouvant aboutir à un véritable Âge d'Or entre les deux espèces comme à une guerre totale s'il n'est pas effectué dans les règles...
Prétentieux et d'un naturel égoïste, Lorenzo finira par se transformer en un véritable Candide, découvrant, le lecteur avec lui, les coulisses du monde de la politique et les rouages qui l'animent. Il rencontrera les nombreux hommes de l'ombre se cachant derrière chaque homme politique, participant à la préparation des discours, discutant des stratégies, gérant le parti avec lui et avec lesquels les véritables batailles seront menées.
Robert Heinlein nous présente le monde de la politique comme une vaste comédie, avec ses techniciens travaillant dans l'ombre et ses acteurs, incarnant leurs rôles sur scène mais faisant tomber les masques une fois les rideaux refermés.
Très rapide à lire et écrit dans un style assez familier et souvent amusant, Double Etoile est un très bon bouquin, malin et divertissant !
A noter qu'il a remporté le Prix Hugo du meilleur roman en 1956.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Fx1
  10 octobre 2014
Heinlein est décidément un auteur majeur bien trop méconnu .
Ici il déroule une histoire captivante , qu'il maitrise de main de maitre .
Le postulat de base est digne d'intéret , il en fait une histoire à multiples niveaux de lecture , pleine de suspense et trés intelligente .
Il sait élever le niveau de son histoire pour lui donner un souffle et une ampleur qui augmente encore davantage l'intéret du lecteur .
Celui ci se laisse prendre dans les ficelles de cet excellent thriller futuriste , et découvre peu à peu toute la science d'Heinlein .
Les personnages sont parfaits , avec beaucoup d'épaisseur , intelligents .
En somme l'on à ici un excellent opus de plus pour Heinlein qui mériterait d'étre moins dans l'ombre des géants du genre .
Commenter  J’apprécie          93
fnitter
  03 février 2012
Encore un prix hugo mérité.
Ecrit en 1956, encore un livre d'heinlein qui a très bien vieilli.
Style fluide, accessible, prenant.
Ici pas de batailles spatiales mais les coulisses de la politique, ses coups bas, ses petits complots et ses luttes de pouvoir.
La politique, un sujet cher à Heinlein que l'on retrouve dans tous ses grand chefs d'oeuvre (Etoiles, garde à vous ! (Starship Troopers), Révolte sur la Lune ect...
Une politique qui passionne.
A lire absolument.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AmbagesAmbages   26 février 2017
Je suppose que si l'on venait annoncer à une victime du mal d'espace sa condamnation à mort pour le lendemain à l'aube, il se contenterait de répondre :
« Oui ! Auriez-vous l'obligeance de me passer le sac de papier là-bas. »
Commenter  J’apprécie          100
AmbagesAmbages   26 février 2017
Je n'aime pas les Martiens. Je n'aime pas qu'une chose qui ressemble à un tronc d'arbre surmonté d'un casque colonial jouisse des mêmes droits qu'un homme.
Commenter  J’apprécie          70
SedelinaSedelina   19 mars 2013
Avec le temps et suffisamment de papier, un philosophe peut prouver ce qu'il veut.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Robert A. Heinlein (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert A. Heinlein
Prédestination (film), sorti en 2014. C'est l'adaptation de la nouvelle "Vous les zombies" (All You Zombies) de Robert A. Heinlein publiée en 1959. Réalisé par Michael et Peter Spierig avec Ethan Hawke et Sarah Snook. Bande Annonce VF.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3135 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..