AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fifrildi


Fifrildi
  28 février 2018
Comme Millencolin ce n'était pas le premier Heinlein que j'avais dans l'idée de lire en premier mais voilà l'occasion s'est présentée avec le challenge SFFF des Trolls.

Pour info, j'ai lu l'édition de 1958. J'aurais bien aimé lire la nouvelle « Dalila et l'Homme de l'espace » (cfr. critique d'Alfaric) mais elle n'est pas incluse dans mon édition et c'est bien dommage.

Cela a bien commencé avec « Ligne de vie » qui reste la nouvelle que j'ai préféré sur les six. Elle m'a laissé un profond sentiment de déjà-vu mais je ne saurai dire d'où cela me vient ? Probablement d'une autre lecture ^_^

Ici l'histoire n'est pas seulement :  « Quelle réaction aurions-nous si nous connaissions tous la date de notre mort, de façon certaine, sans moyen de modifier le destin? «  (P. Lajoye) mais aussi sur le destin de l'homme qui a inventé le moyen de répondre à cette question dangereuse.

J'ai trouvé les nouvelles « Que la lumière soit » et « Il arrive que ça saute » intéressantes sur le fond. Pour la petite histoire, la nouvelle « Que la lumière soit » a été supprimée du cycle "Histoire du futur" en 1967, cela fait donc de mon édition un collector!

J'ai trouvé les autres nouvelles un peu ennuyeuses : « Les routes doivent rouler », « L'homme qui vendit la Lune » et « Requiem » où on retrouve le personnage de Delos (cfr. nouvelle précédente).

A propos de « L'homme qui vendit la Lune », j'ai commencé ma lecture en pensant au personnage de Joe Husting (qui a aussi vendu la Lune) dans une nouvelle de Poul Anderson que j'ai préféré (cela étant dit les deux nouvelles ne sont pas comparables).

Le point de vue technique/scientifique ne me rebute pas du tout en SF mais ici il y avait un je-ne-sais-quoi qui ne m'a pas emballée. Peut-être qu'il manquait quelques ingrédients qui me bottent plus en SF? Ou alors - comme c'est souvent le cas - une question de traduction? Ou peut-être les deux?

Pas un coup de coeur donc, mais il faudra quand même que je mette la main sur « Dalila et l'Homme de l'espace » qui est la nouvelle qui m'avait attirée à la base.



Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (1)
Commenter  J’apprécie          270



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (25)voir plus