AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Masa


Masa
  11 mars 2018
Chouette idée que ce livre proposée par notre amie Frifrildi comme lecture commune du mois de mars. Je n'ai pas hésité longtemps à le prendre lorsque j'ai vu qu'il était disponible dans ma librairie. Cela fait un autre récit de Robert Anson Heinlein que je lis depuis le début de l'année, avec un total de trois lectures.

De quel côté va se loger ce roman ? du côté obscur – comme ce fut le cas récemment avec « Citoyen de la galaxie » – ou bien du côté lumineux ?

Ce texte est très riche sur les thèmes abordés. Bien évidemment, on notera comme sujet de départ, celui de la surpopulation. Nous disposons d'une seule Terre, jusqu'à preuve du contraire, elle est unique. À elle seule, elle a permis le développement de vies complexes et variées avec pour dominateur sur les autres espèces : l'être humain, destructeur et qui dispose d'un acquis sans partage.
Là où le roman et la réalité prennent des chemins différents, pour la vision de Robert Anson Heinlein, il faut aller chercher directement à source en envoyant des flottes d'explorateurs, comme ce fut le cas avec nos ancêtres vers les nouveaux continents. Nous ne disposons pas encore d'une puissance pour faire de très longs voyages et d'atteindre une vitesse proche de celle de la lumière. C'est pourquoi, nos scientifiques scrutent le ciel, dans l'espoir d'y déceler une soeur à notre Terre.

C'est là qu'intervient le second thème : les voyages dans l'espace, ce qui entraîne par la même occasion des voyages dans le temps. L'auteur étant un très bon conteur, il nous explique de manière très simple comment le temps s'écoule différemment entre l'espace et notre planète. Ainsi, le personnage principal reste juvénile tandis que son jumeau vieillit.

Et le troisième sujet est donc… la télépathie. La vitesse du son est très inférieure à celle de la lumière. de ce fait, pour communiquer entre les explorateurs et les terriens, le seul moyen de dialoguer est la transmission par la pensée qui est instantanée et non altérée par la physique.

J'ai beaucoup aimé le récit. le côté aventure vers la conquête de la voie lactée est fascinant bien que les descriptions des planètes découvertes restent succinctes. le personnage principal est, à mon sens, assez antipathique. Il est bien dommage qu'il ne s'ouvre pas plus. Pour le reste, le jumeau, plutôt agréable, disparaît trop rapidement, tout comme les autres membres de la famille. Seul le capitaine du vaisseau reste remarquable. En ce qui concerne l'ensemble des protagonistes, je les ai trouvés plat.
J'ai trouvé un point commun avec « Une porte sur l'été ».

Je remercie encore Frifrildi d'avoir proposé cette lecture. Ce n'est pas un coup de coeur, mais une excellente découverte. Je ne l'aurais peut-être pas lu, tout du moins pas dans l'immédiat. J'ai été moins emballé par la fin et quelques éléments qui m'ont dérangé comme la télépathie qui reste sous-exploitée à mon sens, même si cela procure quelques bons passages au début du récit, tout comme les interactions entre les membres de l'équipage. « L'âge des étoiles », par son côté exploration est un bon livre. Est-il nécessaire de mentionner qu'une fois de plus la magie de ces écrits des années ‘50. Une décennie riche et féconde où les auteurs excellaient dans la Science-Fiction.
Commenter  J’apprécie          2817



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (26)voir plus