AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Yannick Van Belleghem (Traducteur)
EAN : 9782352944195
576 pages
Éditeur : Bragelonne (27/08/2010)
3.83/5   67 notes
Résumé :
Lorsque s'effondre le passage de Pierre que les Nains gardaient depuis toujours, Orcs et Ogres déferlent sur le Pays Sûr. C'est le jeune Nain Tungdil qui donne l'alerte. Envoyé en mission par son père adoptif, le Mage Lot-Ionan, il découvre l'armée qui avance sur le pays. À la tête de cette force d'invasion, les Albes, êtres cruels et maléfiques, ont le pouvoir de ramener les morts à la vie. Tungdil n'a pas d'autre choix, s'il veut sauver Hommes, Elfes, Mages et Nai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 67 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
1 avis

Papyriri
  05 juillet 2020
En attendant l arrivée de nouvelles friandises commandées chez ma Libraire préférée ( librairie Les Grandes Largeurs à Arles , pub gratos ) J ai retrouvé après bien des années sur mes étagères ce bouquin , c est de la fantasy pure et dure l'histoire est solide pleines de combats et de rebondissements pleine de courageux , fidèles nains ( mais pas tous ) d infectes créatures servantes du mal ( mais pas toutes ) , mais pour les personnage principaux , gros bémol , méchants ou gentils , guerriers ou mages ils sont tous peu compliqués voire simplets cela ressemble a ces télé films policiers allemands ( l auteur l est ) ou après 3 secondes vous savez qui est le coupable ( Bonjour Derrick ) Mais franchement ça se laisse lire sans déplaisir
Commenter  J’apprécie          140
Valentia
  06 juin 2016
Diptyque fantasy composé du Passage de Pierre et de la Lame de Feu et reparu en intégrale chez Bragelonne à l'occasion de l'édition 2015 de l'opération 10 ans, 10 romans, Les Nains est l'oeuvre du romancier allemand Markus Heitz. Je me suis plongée avec plaisir dans cette fresque mettant en avant, pour une fois, l'une des races quelque peu délaissées par la plupart des auteurs de fantasy qui leur préfèrent généralement les humains ou les races anthropomorphes (particulièrement quand ils maîtrisent la magie), les dragons, ou encore les Elfes, éternels ennemis des Nains.
Nous suivons donc le parcours de Tungdil, Nain isolé des membres de sa race car il a été élevé au milieu des humains par le Mage Lot-Ionan, et dont le destin va être bouleversé par une nouvelle qui le conduira au milieu des siens après un long périple. Mais ces retrouvailles seront de courte durée puisque, par un concours de circonstances assez extraordinaire, il va être amené à arpenter le Pays Sûr avec un groupe de compagnons curieusement assortis, dans le but de le sauver de la menace du Pays Mort apportant avec lui des hordes d'Orcs, Ogres, Bogglins et autres créatures répugnantes…
Au début de ma lecture, j'ai été à la fois « heureuse » (car je retrouvais mes repères) et presque irritée que les Nains créés par Markus Heitz entrent parfaitement dans les cases définies par les clichés du genre : petits (forcément), barbus, mineurs, tailleurs de pierre(s) et forgerons, cupides et fascinés par l'or, ennemis héréditaires des Elfes, et partant au combat armés d'une hache d'armes ou d'un marteau de guerre infligeant beaucoup de dégâts sans faire dans le détail… J'aurais cru qu'un auteur qui centrerait son oeuvre sur ce peuple chercherait justement à briser ces images d'Epinal afin de se distinguer de ses prédécesseurs… Mais peu à peu, les choses évoluent et les clichés se brouillent, particulièrement dans le second volet du diptyque. Les héros se révèlent de plus en plus doués de sentiments, on rencontre une tribu où les femmes occupent les premiers rôles, les frontières entre les peuples s'amenuisent, et c'est là que cela devient vraiment intéressant.
Intéressante également la structure hiérarchique du pouvoir chez les Nains : déjà, ils sont divisés en cinq tribus, maîtrisant chacune un métier particulier, dont l'une a été exterminée, une autre a trahi son peuple, et une troisième n'a plus donné de nouvelles depuis des lustres. Chacune de ses tribus est dirigée par un roi, et est elle-même divisée en clans qui possèdent chacun un chef. Enfin, au-dessus de tous s'élève un Grand-Roi, choisi alternativement dans chacune des tribus (restantes), mais qui n'a pas besoin d'être roi lui-même pour pouvoir prétendre au titre. J'espère que je suis claire…
Si le premier tome reste une épopée entraînante, pleine de combats, qui nous montre un paria reprenant peu à peu contact avec son peuple, c'est dans le second que la trame devient nettement plus intéressante et travaillée, avec son lot d'intrigues dans les coulisses du pouvoir , de retournements, de mystifications et, surtout, de personnages hauts en couleur (et même trop ? Parmi ceux qui l'ont lu, qui n'a pas été, à un moment ou à un autre, exaspéré par les jérémiades de Goïmgar ou les discours pompeux de l'Incroyable Rodario ? Mais peut-être est-ce aussi ce qui fait leur charme – et leur raison d'être…).
En résumé, nous avons là une assez belle oeuvre que je recommande aux amateurs de fantasy pure et dure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pdupaty
  02 janvier 2018
Cette intégrale des éditions Bragelonne regroupe les deux premiers tomes de cette saga, dont j'avais entendu pas mal de bien. Et j'ai bien aimé ! L'histoire est assez classique avec le schéma du héros sur qui personne ne compte mais qui se lance dans une quête impossible et se montre plein de ressource au fur et à mesure de l'aventure. Mais l'originalité de la saga se situe dans les personnages principaux, les nains, qui sont habituellement des personnages secondaires dans la plupart des histoires d'heroic fantasy. Après, il n'y a pas trop d'inovations sur ces créatures : les nains sont trapus, barbus, combattent à la hache et son forgerons, joaillers, mineurs ou tailleurs de pierres. Hormis leur organisation politique qui est assez particulière, les tribus naines de cette saga pourraient parfaitement s'insérer dans les univers de Tolklien ou du donjon de Naheulbeuk sans que ça choque.
Cet univers a pour cadre le Pays Sûr où vivent humains, elfes et nains. Les royaumes nains sont divisés en cinq grandes tribus, dont l'une (la Cinquième) a disparu suite à une invasion de créatures maléfiques. Tungdil est un nain orphelin recueilli par le mage Lot-Ionan et élevé chez les humains, où il s'initie à la forge et à la lecture. Sa culture générale va d'ailleurs beaucoup lui servir une fois qu'il découvrira son peuple. Lors d'une mission confiée par le Mage qui lui sert de père adoptif, il va rencontrer les premiers membres de sa race et apprendre une nouvelle pour le moins déstabilisante… : il serait un candidat potentiel au trône de Grand-Roi des Nains ! En même temps, le Pays Sûr tout entier est menacé par l'invasion des orcs et des albes, cousins maléfiques des elfes, ainsi que par un grand mage aux pouvoirs redoutables.
Pas d'originalité particulière, donc, et le style est plutôt simpliste (la faute à la traduction ?) et certaines scènes pas très crédibles ou trop prévisibles. Mais malgré ces petits défauts, la lecture est très plaisante. Il y a pas mal d'action, des personnages sympas et attachants, de l'humour, du suspense et l'on se laisse bien prendre par le début de cette saga (qui compte quatre intégrales et donc huit tomes).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yendare
  24 mars 2018
Nous voici dans une intégrale de fantaisie pure, où nous rencontrons comme personnages principaux, et c'est rare, des nains. le tout est assez réussi et donne envie de lire la suite. Nous retrouvons ici certaines caractéristiques classiques des nains avec un système clanique, des métiers de la forge et des pierres précieuse. cela est pour le coup un peu décevant m'attendant à sortir un peu de ceux-ci, cependant certains élément de l'intégrale peuvent penser à une évolution sur ce point-là dans les tomes suivants. l'histoire en elle-même et assez classique mais le tout fonctionne plutôt bien permettant de passer un bon moment.
Commenter  J’apprécie          80
JessKa
  10 septembre 2012
Ce livre est un bon roman fantastique. L'écriture n'est pas mauvaise ou exceptionnelle, mais il est possible que ce soit dû à la traduction (originellement en allemand. ) Alors je ne me base pas sur cela. le personnage principal, le nain Tungdil a une histoire intéressante, crédible et bien balancée pour expliquer le caractère particulier du personnage. Les personnages secondaires sont bien définis dans leurs personnalités. Les combats sont décrits assez en détail pour avoir vraiment l'impression qu'il y a bataille, mais pas de manière trop lourde. Il y a aussi une bonne dose d'humour!
Il y a quatre parties de deux volets à cette série. Chaque partie compose un intégral.
Arrêtez-vous à cet intégral. Il se lit très bien tout seul. le deuxième est encore bien, mais présente plus de défauts. Il est limite. Il donne tout de même le goût de lire la troisième partie et là est l'erreur. Ça devient mauvais. Il y a des redondances, incohérences... J'ai commencé le dernier volet et j'ai dû m'arrêter là tellement c'est horrible à quel point le personnage principal devient ridiculement contradictoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LaGeekosopheLaGeekosophe   23 décembre 2017
Nains et Montagnes ont ceci en commun : on ne peut les vaincre qu'avec un lourd marteau et une infinie endurance.
Commenter  J’apprécie          80

autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1803 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre