AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2825144509
Éditeur : L'Age d'Homme (06/11/2014)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Voici un plaidoyer pour une prise de conscience urgente sur nos modes de consommation. L'aberration de notre système agro-alimentaire actuel y est abordée de façon objective. Que l'on soit vegan, végétarien, ou simplement en quête de vérités, ce livre réunit de nombreuses informations et témoignages, pour un mieux vivre ensemble, dans le respect, et l'abrogation de toutes les cruautés. Catherine Helayel nous dépeint, sans aucune complaisance, les abominations commis... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
ROMANCERLAVIE
  28 juin 2015
ATTENTION!!! Livre dangereux pour ceux qui ont un coeur, qui n'acceptent pas la torture infligée à d'autres êtres sensibles, qui ne peuvent se taire et dire après qu'ils ne savaient pas!
Catherine Hélayel livre une sorte de bible du véganisme qui m'a passionné et bien sûr bouleversé car on ne connaît jamais les limites de la perversité humaine. Elle répond admirablement, de manière argumentée, avec pondération (en soulignant la nécessité d'une nourriture équilibrée, en attirant l'attention des véganes sur la vitamine B12, en étant pragmatique) à toutes les questions que nous pouvons nous poser, que ce soit sur le sort des animaux soumis à notre bon vouloir carniste, sur le rôle des différentes vitamines et des oligoéléments (que nous négligeons souvent, véganes, végétariens ou carnistes).
Ce livre est souvent bouleversant, en particulier lorsqu'ils nous montrent ces êtres qui sont entassés dans des conditions atroces en attendant d'être dans nos assiettes, ces animaux qui, bios ou non, vont finir assassinés dans un abattoir, ébouillantés vivants parfois comme les cochons ou la volaille, dépecés comme ces bovins qui se réveillent (s'il y a eu engourdissement!) lorsqu'on leur arrache la peau ou découpe les membres, ou ces poissons étouffant sur le pont d'un navire après avoir été pêchés (ou encore sur la berge près du bon pêcheur qui adore tellement les animaux!). Et cette liste n'est pas du tout exhaustive.
Chaque semaine sont exterminés deux milliards d'êtres sensibles pour nos besoins culturels de nourriture ou d'apparat.
Certains véganes sont agressifs et je le déplore, mais, ainsi que le dit Catherine Hélayel, imaginez quelqu'un torturant, tuant et dévorant votre chien ou votre chat. Seriez vous cool avec lui?!! Les animaux ressentent de l'affection, pleurent lorsqu'on leur arrache leurs petits, éprouvent une douleur terrible lorsqu'ils sont battus...et le comble, comme le relate si bien Catherine Hélayel, c'est que tout cela pourrait être évité avec une alimentation autre, tout aussi savoureuse, une attention réelle à ce que nous portons (cuir, laine, soie), un effort de réflexion et un peu de compassion, nous qui en avons tant envers nous mêmes!
Allez visiter les abattoirs, dit C.Hélayel, et vous ne mangerez plus de produits animaux! Enfin essayez d'y aller car ce monde de souffrances, de panique, de chocs électriques, est fermé au regard extérieur.
Le comble, c'est que cette habitude culturelle de carnisme engendre pollution, désertification, pénurie d'eau, famines. Il en faut des céréales pour nourrir ces êtres (ces morceaux de viande pour le boucher), il faut utiliser des quantités phénoménales d'eau. Ce n'est pas une action de second plan que les lobbys économiques cherchent à masquer, mais un enjeu d'avenir pour la planète et les êtres qui y vivent.
Vous trouverez aussi un grand nombre d'adresses grâce auxquelles on peu se nourrir et vêtir sans faire souffrir. "Comment peut on vivre en paix en avalant autant d'agonie?"
Merci pour ce livre, Madame Hélayel, merci de m'avoir rendu un peu plus humain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          185
obiwoobi
  19 décembre 2014
Pour être franc, je pensais découvrir un roman autobiographique sur fond de véganisme, voir naïf, sans doute à cause de la couverture "mignonne" (que j'ai beaucoup aimé par ailleurs) de la première parution et du fait que je n'ai jamais cherché à en savoir plus, à tord. En réalité Yes Vegan ! est un essai qui explique pourquoi et comment ce choix de vie s'impose comme une évidence. Tous les thèmes propres au véganisme sont abordés sous forme de chapitres relativement courts, eux même intégrés dans six grandes parties. J'ai beaucoup aimé le style employé par l'auteur, il est agréable à lire, incisif, pas de lourds et longs chapitres rébarbatifs, elle va à l'essentiel, ne blâme personne, ce qui ne l'empêche pas d'appeler les omnivores carnistes, de pointer du doigt l'illogisme de tel ou tel acte, de pensée, ou bien le déni et le spécisme auxquelles les véganEs sont confrontéEs au quotidien.
Dans la première partie, vous en apprendrez un peu plus sur l'auteure, ses premiers contacts avec les animaux domestiques, leur perte, son ressentiment, son début du végétarisme, son ascension vers le véganisme... Les différences entre végétariens, végétaliens, végans sont décrites mais aussi le fameux cas des protéines ou les effets néfastes de la consommation outrancière de chair animale sur l'environnement, tout ceci est appuyé par des chiffres, des références à des articles, des livres sans jamais que cela soit ennuyeux...
La partie deux met en exergue le côté immoral, innommable de ce que l'on fait subir aux "animaux" que ce soit pour les manger, nous vêtir, nous amuser... Des témoignages émouvants, éprouvants accompagnent les textes comme celui de ces deux étudiantes vétérinaires qui doivent passer par une visite des abattoirs dans le cadre de leur formation. Les conditions de vie des animaux dit d'élevage dans l'agroalimentaire, ceux dans les labos pour des tests pharmaceutiques et cosmétiques sont décrites en détails. Catherine Hélayel fait le tour de l'industrie laitière, le lait rouge, des conditions de vie des poules en batterie mais aussi de celles dites de plein air, à peine mieux loties que les précédentes, du triste sort des poissons, souvent les grands ignorés, du miel des abeilles si précieux à leur survie alors qu'elles meurent par millions. J'ai appris par ailleurs qu'elle étaient exploitées jusqu'à leurs mort pour polliniser les importantes surfaces d'amandiers californiens, merci pour l'info, je sais ce qu'il me reste à faire. Je ne vais pas tout citer mais sachez que d'autres cas tout aussi importants sont traités. On trouve également un chapitre intéressant sur les animaux domestiques et le véganisme qui pose cette question : doit-on nourrir chiens et chats avec de la nourriture végétale ? En tout cas ça a conforté mon opinion sur le sujet.
Une seule solution, l'abolition est le sujet de la troisième partie, apprenez en plus sur le welfarisme et l'antispécisme. La quatrième partie est consacrée aux droits, un peu plus difficile à lire, en tout cas pour moi mais néanmoins nécessaire pour comprendre le statut juridique des animaux aujourd'hui. Catherine Hélayel est dans son domaine et c'est avec précision que vous seront présentés les différents textes de lois avec des exemples concrets et il y a de quoi halluciner ! comme ce cas : "Le tribunal de police n'a pas été retenu d'infraction pour une personne ayant tué un lapin à coups de bâton pour motif qu'il "portait atteinte à ses légumes, ce qui constitue une nécessité""... Il y a encore du chemin à faire
La partie cinq sera plus agréable et essaiera de faire retomber toute la grogne qui s'est accumulée au cours de la lecture des premiers chapitres, quoique... Elle est rédigée par la diététicienne Stéphanie Gille qui nous présente l'équilibre alimentaire du végétalien. Vous y trouverez tout un programme détaillé que ce soit les besoins nutritionnels ou des recommandations, une liste des vitamines, des minéraux... avec leur utilité et la façon de se les procurer. On vous aidera à organiser des repas complets autour de légumes, fruits, céréales, légumineuses... Voici de quoi vous prouver et vous aider à vous alimenter de la meilleur façon possible, que ce soit pour vous, pour les animaux et ou pour la planète ! Il y a même des exemples de journées végétaliennes équilibrées avec des repas préparés en fonction des saisons.
La dernière partie est une série de témoignages dont le Docteur Jérome Bernard Pellet, bien connu par les végétalienNEs, mais il y en a d'autres aussi intéressants par des personnes de tous ages, milieux... Ne passez pas à côté, ils en valent vraiment la peine, fait amusant ou pas, on s'aperçoit que souvent le chemin le plus long est de passer du végétarisme au végétalisme. le livre se termine par une très belle conclusion de l'auteure, une série d'adresses, de liens de sites gravitant autour du véganisme, une bibliographie des ressources utilisées pour le livre et enfin un document très complet sur la vitamine B12.
Yes Vegan ! Un choix de vie est accompagnée de très beaux dessins de l'illustratrice végane Minna, ils sont toujours à propos et accompagnent les différents chapitres. Chaque section est introduite par des citations, des extraits de livres, si vous commenciez à tourner en rond avec les mêmes textes, en voici de nouveaux à partager, sans compter certains passages de l'auteure ! Haaa ! Que seraient les vegans sans leurs citations ?! Je plaisante mais vraiment bravo pour ces choix qui poussent une fois de plus à la réflexion.
Dans son introduction, Catherine Hélayel dit :
"Ce livre s'adresse à des personnes ouvertes d'esprits, déjà habituées à faire des choix éthiques, déjà habituées à remettre en cause un fonctionnement lorsqu'il est erroné. Je dirais donc qu'il s'adresse à tous ceux qui ont déjà aimé, vraiment aimé. Mais je sais que certaines personnes ne pourront pas le lire, la gifle qu'elles recevraient bien malgré moi ne serait que trop forte..."
J'ai envie de répondre que même si je connais bien le sujet, et que je me cible dans ces personnes à l'esprit ouvert, ça ne m'a pas empêché de les recevoir ces gifles comme des rappels, se rappeler que même si on suit un mode de vie végane, il ne faut jamais oublié pourquoi on en est arrivé là. Il est si facile de tomber dans le côté "joyeux" du véganisme et refuser de ne plus rien voir, de ne plus rien faire sous prétexte qu'on sait... mais il reste des gens à éclairer, à nous d'aider à notre manière, en partageant des livres comme celui-ci, en discutant, en soutenant les actions d'associations comme L214 ou l'association végétarienne de France qui est bien plus végétalienne qu'on pourrait le penser et tant d'autres encore petites et grandes...
Yes Vegan ! Un choix de vie de Catherine Hélayel est un très bon livre à se procurer, à offrir ou à partager. Je vous laisse, je m'en vais gifler quelques personnes avec cet ouvrage ;)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DocteurVeggie
  24 septembre 2016
Âmes sensibles ne pas s'abstenir !
Un livre dont on ne sort pas indemne et c'est tant mieux !
Tous les sujets sont traités et passent au grill sans mauvais jeu de mots. Si j'avais apprécié la lecture de : Faut-il manger les animaux. Yes Vegan ! : Un choix de vie a le mérite lui aussi de nous faire prendre conscience des conditions de maltraitance que nous ne voulons pas voir ou que nous tentons de minimiser par les propos fallacieux. Mais cela ne s'arrête pas à cela, c'est tout notre mode de vie et de consommation alimentaire et éthique qui est remis en cause et cela fait du bien. Que cela soit de la production de cuir aux produits de composante animale que l'on retrouve dans tout et n'importe quoi.
Le tout est tourné de manière à pousser le lecteur à une réflexion profonde, sincère, afin que celui-ci puisse remettre en question les dictats imposés par les différents lobbyings. Les animaux sont au coeur de l'action et Catherine Hélayel réussi bien son pari. Nous conscientiser sans faire culpabiliser. Un très beau plaidoyer pour la cessation de l'exploitation animale. le tout agrémenté d'agréables illustrations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Lademoiselleauxcerfs
  28 juin 2016
Comme le titre l'indique, ce livre traite du veganisme. Avant de poursuivre cette chronique, il faut d'abord connaître la définition de ce terme. le veganisme est un mode de vie qui consiste à bannir tout ce qui provient de l'animal, de la nourriture (lait, viande) en passant par les matières (laine, cuir). Ce manuscrit évoque plusieurs thèmes tous plus intéressants les uns que les autres.
Je n'en reviens toujours pas d'avoir eu le privilège de lire ce livre. Vous trouvez ça exagérer ? Pas moi. Pour commencer, cet essai ne pouvait que me plaire. Je me sens concernée par la cause animale, c'est pourquoi j'aime découvrir des lectures telle que celle-ci. Je tiens également à souligner la beauté de ce livre, les illustrations sont d'une beauté merveilleuse. Cet essai fait parti de mes livres les plus précieux de ma bibliothèque autant pour sa beauté extérieure que pour sa beauté intérieure.
Il s'agit pour moi d'un immense travail et grande qualité, un essai complet d'informations, un point de vue personnel accompagné de témoignages, agrémenté d'une vision réaliste de la souffrance faite aux animaux, rehaussé d'une pincée de tristesse, de colère et d'une foule de sentiments, le tout assaisonné d'une vérité tel que nous voulions la nier. Ce livre fût un échappatoire pour moi, dans le sens où j'ai enfin pu identifier et retrouver mon point de vue et mes pensées à travers cette lecture.
Ce livre représente pour moi un bijou, un guide, une aide, un soutien, des informations pertinentes et fiables. Chaque thème est parfaitement exploité, les réponses à toutes nos questions se trouvent dans cet ouvrage. Cette oeuvre a pour objectif de provoquer une prise de conscience chez le lecteur et une grande réflexion lorsque le livre est refermé. Catherine Hélayel a réussit à me toucher.
L'auteure sait manier les mots, nous faire ressentir des émotions, que ce soit de la colère, de la tristesse. Je pense que verser des larmes pendant une lecture est une explosion de sentiments et de pensées, ce qui nous rend plus humain si on parle de réflexion. Ce bijou nous rend humain, je suis humaine et j'ai pu apprendre tellement de choses dans ce livre. Catherine Hélayel nous ouvre les yeux à chaque page, à chaque mot.
Je voudrais aborder un dernier point, un peu plus personnel, avant de conclure tout cela, le point où j'explique pourquoi ce livre a tant de valeur pour moi. Étant végétarienne et approuvant totalement le veganisme (ce que je souhaite devenir lorsque je serai prête), il était prévisible que ce livre est un impact plus fort et plus grand que si la cause animale ne m'intéressait pas. L'auteure aussi a joué beaucoup dans cette lecture. Lire les mots d'une personne qui soutient les animaux ainsi que la vérité sur ce que nous ignorons fait de cette lecture un coup de coeur incontestable pour moi. Ce sont les personnes avec une manière de penser comme celle-ci que j'aime admirer. Merci pour la beauté de votre oeuvre, merci de l'avoir écrit, merci pour votre grand travail.
Que vous soyez carnivores, végétariens, végétaliens ou vegan, ce livre est à mettre entre toutes les mains. Nous manquons cruellement d'informations dans ce monde, parce qu'on ne cherche pas ou que nous n'avons pas envie de connaître la vérité. La vérité, ce mot si difficile à entendre et à voir. Et pourtant, la vérité est l'engrenage primordial pour une prise de conscience de la réalité. Ce livre est pour moi un coup de coeur, je le recommande à tous, non pas pour vous embêter mais parce que je pense que chaque être humain sur cette planète devrait découvrir ce que nous voulons cacher ou bannir de notre vision.
Lien : https://lademoiselleauxcerfs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
echosdemots
  24 juin 2016
(RDV sur le blog pour avoir accès aux images associées à la critique :) )
Végétarien ? Végétalien ? Vegan ? Aucun des trois ?
Que vous soyez intéressés par le fait de changer votre alimentation ou que vous soyez persuadés que ne pas manger de viande est stupide, je vous recommande (1000 fois, 10 000 FOIS) ce livre!
Je pense, qu'à un moment, il est important voire même essentiel de chercher à se cultiver lorsqu'il s'agit de savoir ce que l'on ingurgite, ce que l'on finance, ou ce que l'on préférait jusque là ignorer.
Ah oui et j'ai envie de dire un truc, avant tout, histoire de rétablir la vérité: LES VEGANS N'ONT PAS DE CARRENCES. Merci, au revoir. x)
Yes Vegan! ce n'est pas une succession de chiffres et d'informations qui vous bourrent le crâne jusqu'à menace d'implosion. Non, justement, et c'est ça qui fait la force du livre. Bien sur, il y aura des chiffres édifiants mais il y a également des témoignages (notamment d'étudiants vétérinaires) et l'auteur nous invite également à connaître son parcours sans nous donner l'impression de lire une biographie (ouf!).
Afficher l'image d'origine
Hahahaha! Pardon mais, AVOUEZ, c'est un peu drôle!
JE SUIS DÉJÀ Vé(gétarien-gétalien-gane) :
Une piqûre de rappel, ça ne fait jamais de mal à personne et, surtout, on ne sait clairement pas tout (ou alors vous êtes très très forts!^^). Personnellement, j'ai appris encore beaucoup de choses alors que, sans crâner (haha j'adore ce mot), je suis déjà super renseignée sur le sujet.
JE MANGE DES ANIMAUX:
Je tiens à vous rassurer sur une chose : vous ne serez JAMAIS jugés dans ce livre. le but de l'auteur est simplement d'informer (ou de rétablir la vérité sur certaines fausses informations offertes par nos amis les médias, entre autre). Il suffit d'être un peu curieux et ouverts, et je suis sure que vous pourrez être intéressés par ce livre !
Personnellement, je dis toujours que je ne mange rien qui ait un anus! Haha Mais c'est toujours difficile pour moi d'en parler calmement car je n'ai pas la compréhension de cette femme vis à vis des non-végé. C'est totalement un défaut que j'ai, je le sais, et c'est pour cela que j'évite de trop échanger sur le sujet. C'est pour cela que je recommande vraiment ce livre aux personnes mangeant encore des anus (... haha pardon): vous allez pouvoir apprendre et comprendre tout ce qu'il est important de savoir à votre rythme, sans jugement ou emportement. Amen.
Yes Vegan est vraiment un indispensable, pour moi et, vraiment, il me tient à coeur de vous encourager à le lire ! Je sais que je ne suis pas incroyablement convaincante dans cet article, mais c'est justement parce que j'aimerais tellement réussir à vous motiver que j'en perds mes mots !
Si vous lisez ce livre, et que c'est un peu à cause (ou grâce) à cet article, tenez-moi au courant, ça me ferait incroyablement plaisir !
Afficher l'image d'origine
Lien : http://echos-de-mots.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ROMANCERLAVIEROMANCERLAVIE   22 juin 2015
Des scientifiques britanniques de l'université d'Edimbourg et de l'Institut Roslin ont prouvé, pour la première fois, que les poissons peuvent éprouver de la douleur...
Les poissons sont tués de toutes les manières possibles et imaginables: ils sont assommés, asphyxiés, écrasés sous le poids des autres poissons, congelés vivants sous une couche de glace et même parfois simplement recouverts de sel. Certaines espèces peuvent agoniser des heures avant de mourir. Beaucoup d'entre eux sont encore en vie lorsqu'ils sont écaillés et vidés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ROMANCERLAVIEROMANCERLAVIE   18 juin 2015
J'ai vu des vaches être égorgées à quelques centimètres de moi, des cochons étouffer dans des puits à CO2, des poules mortes de longue date dans des cages surpeuplées, des poissons suffoquer sur le pont d'un bateau. Je voudrais que chacun puisse assister à ces mises à mort et aux conditions de non-vie qui les précèdent. Que chacun puisse plonger son regard dans celui de l'animal qui sait qu'il va mourir dans quelques instants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          124
obiwoobiobiwoobi   19 décembre 2014
Ce livre est donc avant tout basé sur l'existant, sur cette simple vérité cachée par une cellophane civilisée, par une publicité bucolique, ou par un discours matraqué : le massacre sans vergogne d'êtres sensibles par d'autres, à une monstrueuse échelle industrielle et planétaire. Voilà ce que je dénonce.
Commenter  J’apprécie          40
6L206L20   15 octobre 2017
En réalité donc, j'affirme que le lait n'est pas blanc, il est rouge !
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : végansVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Catherine Hélayel (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
443 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre