AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1093111038
Éditeur : 21 g (12/06/2014)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Cela paraît impossible à croire aujourd'hui, mais il y a moins de 50 ans, le Sud des Etats-Unis vivait encore dans un système ségrégationniste où les Noirs ne pouvaient pas bénéficier des même droits que les Blancs. Fils d'un pasteur baptiste et pasteur lui-même, MLK Jr. rêvait d'une nation où chacun serait jugé selon ses qualités et non selon la couleur de sa peau. Son discours devant le Mémorial Lincoln en Août 1963, resté célèbre par la formule "I have a dream - ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
carre
  14 décembre 2014

J'ai fait un rêve. Forcément cette phrase prononcée par Martin Luther King avait pris tout son sens lors que Barack Obama devint le premier président noir des USA.
Liberté, tolérance, reconnaissance des mêmes droits quelques soit votre couleur de peaux, vos convictions, Martin Luther King fut un extraordinaire symbole pour défendre des valeurs évidentes. Malgré les doutes, les risques, il continua coute que coute son combat avec la fin tragique que l'on sait.
Les Editions 21g continuent de nous raconter les destins de grands hommes qui sont devenu de véritables icones. Après Nelson Mandela, MLK mérite évidemment de figurer dans cette collection. le roman reprend les évènements majeurs de la vie de MLK, une belle manière de rendre hommage et de nous rappeler que la lutte pour les mêmes droits est à livrer au quotidien. Les derniers évènements de Ferguson entre autre, le confirme malheureusement. 51 ans plus tard, la phrase de MLK est plus que jamais d'actualité.
Commenter  J’apprécie          680
boudicca
  07 août 2014
« Même si nous devons affronter de grandes difficultés aujourd'hui et demain, j'ai pourtant fait un rêve. C'est un rêve profondément ancré dans le rêve américain. J'ai fait le rêve qu'un jour, notre pays se lèvera et vivra pleinement la véritable réalité de son credo : nous tenons cette vérité pour évidente par elle-même que tous les hommes naissent égaux. J'ai fait le rêve que mes quatre petits enfants vivront un jour dans un pays où on ne les jugera pas à la couleur de leur peau, mais à la nature de leur caractère. » Après Nelson Mandela c'est à Martin Luther King Jr, pasteur américain leader de la lutte contre la ségrégation des Noirs aux États-Unis, que les éditions 21g ont choisi de consacrer leur dernière bande dessinée. Un ouvrage très documenté au scénario classique mais qui a le mérite d'être instructif. Michael Teitelbaum et Lewis Helfand y reviennent plus ou moins brièvement sur les grands moments et les figures emblématiques de la lutte contre la ségrégation raciale, de Rosa Parks et du boycott des bus de Montgomery à l'élection en 2008 de Barack Obama à la présidence en passant par l'assassinat d'Emmett Till ou le fameux « Bloody Sunday ».
On peut également apprécier la présence d'un certain nombre de photographies représentants le pasteur à la tribune, ainsi que des extraits de ses plus célèbres discours : celui prononcé en 1964 à Oslo alors qu'il recevait le Prix Nobel de la Paix ; celui de la lettre dite « de la prison de Birmingham » ; et bien évidemment celui prononcé à Washington le 28 août 1963 dont le début de cette critique reprend l'un des passages les plus connus. Boycotts, discours, marches pacifiques, manifestations... : telles sont les armes utilisées par cet homme profondément opposé à une quelconque utilisation de la violence afin de mener à bien le combat pour l'égalité entre Blancs et Noirs. de son enfance aux côtés d'un père fortement engagé à son ascension en tant que leader de la lutte contre la ségrégation, l'ouvrage nous dévoile tous les grands moments qui forgèrent, inspirèrent ou influencèrent les choix de Martin Luther King. On apprend ainsi qu'il était un grand admirateur de Gandhi, qu'il s'est distingué en tant qu'orateur dès le lycée, qu'il était un farouche opposant de la guerre au Vietnam, et même qu'il lui arrivait de sombrer dans la dépression.
Mais au-delà de son parcours politique et de sa vie de famille, ce sont surtout de ses différents combats dont il est fait question : contre la ségrégation raciale dans les transports et lieux publics d'abord, puis pour garantir l'accès au vote des électeurs noirs ou pour améliorer le sort des Noirs des quartiers pauvres des états du nord. La lutte pour le droit des éboueurs de Memphis à un meilleur salaire sera son dernier : le 4 avril 1968 Martin Luther King est victime d'un assassinat perpétré par un ségrégationniste blanc armé d'un fusil. Un dernier chapitre aborde alors l'héritage laissé par le pasteur : les émeutes raciales qui suivirent sa mort, la poursuite du combat mené par sa femme et ses enfants... Un dossier composé d'une dizaine de pages a également été inséré afin de faire le point sur la chronologie de l'émancipation des noirs aux États-Unis et de proposer une interview d'un père et sa fille, tous deux Noirs et nés en Amérique, qui reviennent sur les conséquences qu'eut pour eux le combat de Martin Luther King des années 1964 à aujourd'hui.
Comme la bande dessinée précédente consacrée à Nelson Mandela, cet ouvrage se révèle très instructif : on en apprend beaucoup à la fois sur la vie de Martin Luther King et sur le contexte américain des années 1960. Dommage toutefois que les graphismes de Naresh Kumar ne soient pas à la hauteur du scénario... A noter qu'une autre bande dessinée de la collection « Destins d'histoire » consacrée à Steve Jobs est parue ce mois-ci et qu'un quatrième album dédié à Gandhi devrait voir le jour en janvier 2015. Une collection prometteuse donc et des modèles dont il est aujourd'hui indispensable de se remémorer et de s'inspirer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
sonfiljuliesuit
  31 décembre 2016
Jamais la liberté n'est accordée par l'oppresseur, elle doit être conquise par l'opprimé.
Une BD très bien documentée et instructive. Les auteurs reviennent sur les grands moments et les figures emblématiques de la lutte contre la ségrégation raciale, de Rosa Parks , du boycott des bus de Montgomery, de l'élection en 2008 de Barack Obama à la présidence, l'assassinat d'Emmett Till ou le « Bloody Sunday ».
Parsemée d'un certain nombre de photographies représentants le pasteur à la tribune, ainsi que des extraits de ses célèbres discours : celui de 1964 à Oslo alors qu'il recevait le Prix Nobel de la Paix ; celui de la lettre dite « de la prison de Birmingham » ; celui de Washington le 28 août 1963.
De son enfance aux côtés d'un père très engagé à son ascension en tant que leader de la lutte contre la ségrégation, cette BD dévoile tous les grands moments de Martin Luther King. On apprend ainsi qu'il était un admirateur de Gandhi, que c'était un orateur dès le lycée, qu'il était farouche opposant à la guerre au Vietnam.
Au-delà de son parcours politique et de sa vie de famille, cette BD nous montre ses différents combats : contre la ségrégation raciale dans les transports et lieux publics d'abord, puis pour garantir l'accès au vote des électeurs noirs ou pour améliorer le sort des Noirs des quartiers pauvres des états du nord.
La lutte pour le droit des éboueurs de Memphis à un meilleur salaire sera son dernier combat : le 4 avril 1968 Martin Luther King est victime d'un assassinat perpétré par un ségrégationniste blanc armé d'un fusil.
Au dernier chapitre on voit l'héritage laissé par le pasteur : les émeutes raciales qui suivent sa mort, la poursuite du combat mené par sa femme et ses enfants…
Une dizaine de pages nous montre la chronologie de l'émancipation des noirs aux États-Unis et propose une interview d'un père et sa fille, tous deux Noirs et nés aux Etats-Unis, qui reviennent sur les conséquences qu'ont eu pour eux les combat de Martin Luther King des années 1964 à aujourd'hui.
Lien : https://julitlesmots.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
SuzannePoupou
  30 octobre 2018
Une très belle oeuvre qui rend un bel hommage à Martin Luther King. Nous sommes à ses côtés de son enfance jusqu'à la fin. Nous comprenons pourquoi il devient un leader, il a la foi en la non-violence et il obtient de grands succès. Il devient donc assez vite un étendard de la cause noir aux États-Unis, et il accepte ce rôle qui lui incombe malgré les sacrifices nécessaires. Nous le suivons dans ses combats, dans ses doutes, dans son acharnement à éviter la violence malgré les difficultés, la haine et les menaces qu'il reçoit ainsi que ses alliés et sa famille.
La BD raconte tout cela de la façon la plus objective possible avec des notes, des explications et une chronologie en fin d'ouvrage, ainsi que quelques photos pour rappeler que cette histoire est vraie. L'ensemble est émouvant, touchant, les enjeux étant importants, mais il ne tombe dans le pathos, ce qui est remarquable. C'est une BD qui reste donc largement accessible et pédagogique pour comprendre la ségrégation et les longs combats qui ont été menés et qui doivent encore être poursuivis. Je recommande cette BD à tous, pour garder en mémoire ce grand homme, Martin Luther King Jr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (3)
BulledEncre   05 septembre 2014
La narration reste fluide et permet de découvrir cette personnalité sans s’ennuyer. Quelques annexes enrichissent cet ouvrage : photos d’époque, chronologie sur la situation des Noirs aux Etats-Unis (de l’esclavage à Obama), témoignage d’une personne ayant connu la ségrégation raciale.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   11 août 2014
Vraiment, cette BD est très bien faite. Bien qu’elle soit historique, documentaire, elle n’est pas compliquée, pas barbante, et se laisse lire vraiment sans peine. Y compris le cahier supplémentaire, avec photos). On apprend, on part dans toutes ces pages à la redécouverte d’un grand nom [...].
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   21 juillet 2014
Le scénario de Michael Teitelbaum et Lewis Helfand ne s’autorise aucune fantaisie. [...] Pour ce travail solide et plutôt sage, le dessin de Naresh Kumar, habitué des illustrations pour la jeunesse, joue essentiellement sur les contrastes de couleur pour les personnages. [...] Grâce à une construction très claire, on entre dans cette vie sans efforts.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   14 septembre 2014
Après réflexion, je conclus qu'en attribuant ce prix [le prix Nobel de la Paix attribué à MLK en 1964] au mouvement dont je suis le représentant, les jurés ont voulu exprimer leur sentiment profond et reconnaître que la non-violence est la réponse à la question cruciale de notre temps en matière de politique et de morale : la nécessité pour l'homme de vaincre l'oppression et la violence sans recourir lui-même à la violence et à l'oppression. Pour y parvenir, l'humanité doit imaginer, afin de résoudre tous les conflits entre les hommes, une méthode qui exclut la vengeance, l'agression et les représailles. Le fondement de cette méthode, c'est l'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
boudiccaboudicca   06 août 2014
Martin Luther King Jr était plus courageux que ceux qui prônent la violence. Il a affronté la police, la prison, les menaces et même la mort, sans jamais porter une arme. Il n'a jamais compté que sur sa foi en Dieu. Il nous a fait comprendre que la non-violence est tout le contraire d'une lâcheté. A l'instar du Mahatma Gandhi qui a vaincu l'empire britannique sans l'aide de l'épée, Martin Luther King a combattu les inégalités raciales sans fusil ni revolver. Sa seule arme était une foi inébranlable en la justice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
carrecarre   31 octobre 2014
Jamais la liberté n'est accordée par l'oppresseur, elle doit être conquise par l'opprimé.
Commenter  J’apprécie          330
autres livres classés : ségregationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
772 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre