AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782081618077
220 pages
Flammarion (01/01/1994)
4.1/5   102 notes
Résumé :
Claudine a onze ans, elle travaille dix heures par jour dans l’atelier de son père, à tisser de la soie. Cette vie épuise la petite fille qui tombe gravement malade. Pour guérir, elle part à la campagne. Claudine veut retrouver la santé, elle n’a aucune envie de retourner à Lyon pour travailler. Ce qu’elle désire par-dessus tout, c’est aller à l’école et réaliser son rêve : savoir lire, écrire et surtout dessiner.

"J’en ai assez de recevoir des ordres... >Voir plus
Que lire après Claudine de LyonVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 102 notes
5
9 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
L'histoire se passe à la fin du XIXe, debut XXème alors que l'école devient obligatoire. Claudine, fille de canut, travaille toute la journée sur le métier et produit des pièces de soie sous la férule de son père qui n'a aucune intention de la libérer pour lui permettre d'aller à l'école.
Claudine de Lyon est un roman intéressant que je conseille aux enfants de 9 à 12 ans, et que j'ai souvent donné à étudier aux élèves de CM2. A travers cette lecture, nos jeunes amis prendront conscience de la chance qu'ils ont d'avoir accès à la culture grâce à l'école. C'est le message délivré par l'auteure. L'histoire se lit facilement malgré le vocabulaire parfois surprenant lorsqu'on n'est pas de la région lyonnaise, mais qui est expliqué dès qu'un mot se présente dans le texte. Ce vocabulaire de montrer combien ce roman est bien documenté, et permet de comprendre l'environnement des canuts. Petite note pour les enseignants : ce livre est une mine en ce qui concerne les pistes de travail : l'histoire des canuts, la ville de Lyon, la fabrication de la soie, l'école obligatoire, la loi…
Parents, si vous aimez lire avec votre enfant et échanger au sujet d'un roman jeunesse, je vous conseille vivement cette pépite !

Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
Commenter  J’apprécie          520
En 1881, Claudine Boichon, âgée de onze ans, habite le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, celui des canuts. Dans l'atelier de son père, elle tisse des soies grèges, 10 heures par jour, ce qui la rend malade à force de respirer les poussières de textile. Atteinte de tuberculose, la petite fille est envoyée chez sa tante, à la campagne, pour se reposer et guérir. Mais en rentrant chez elle après plusieurs mois d'absence, c'est plus que la santé que Claudine a recouvré, c'est la joie de vivre et des projets. Elle veut devenir styliste et compte bien y parvenir quel que soit le combat à livrer.

Avec Claudine de Lyon, c'est en pleine fin de 19ème siècle que le lecteur plonge. A l'instar du grand Émile Zola, Marie-Christine Helgerson peint le portrait d'une époque vue par les yeux d'une petite fille à la détermination sans faille.
Le roman démarre dans la pauvreté d'une famille de canuts qui peine à assumer le quotidien. Lorsque Claudine tombe malade et ne peut plus assumer son travail, ses parents l'envoient, malgré eux, à la campagne chez une tante. Là, les journées de la petite fille prennent des couleurs et s'emplissent de nouveaux désirs (lecture, dessin, ...) qui vont désormais l'accompagner où qu'elle aille. Dans ce nouvel état d'esprit, Claudine ne veut plus, ne peut plus vivre comme avant, comme une forçat sans âme. Elle veut aller à l'école et développer ses nouvelles compétences artistiques. Mais son père désapprouve jusqu'à ce qu'il soit contraint et forcé de la laisser faire, par la loi ...
Outre la force de l'histoire, ce livre possède également des personnages extraordinaires à l'image de sa jeune héroïne dont le caractère et l'opiniâtreté charme le lecteur. L'identification est facile si bien que l'on a l'impression d'être totalement immergé dans la famille et dans la peau de Claudine.
Le style y est pour beaucoup ; l'auteure utilise dans chacun de ses dialogues le patois lyonnais tout en nous fournissant une traduction en bas de page.
Au final, ce roman nous propose une immersion réussie dans une époque et dans un contexte qui permet à tous, jeunes et moins jeunes, de vivre un moment historique unique : celui de l'avènement de l'école gratuite, laïque et obligatoire. A lire rapidement !
Commenter  J’apprécie          240
Claudine est une jeune fille de 11 ans. Elle travaille 10 heures par jour dans l'atelier de son père ou elle tisse de la soie. Un jour Claudine tombe gravement malade et M Boichon ( son père ) est obligé de l'envoyer chez son oncle et sa tante. La-bas elle découvre le dessin grâce au fils adoptif de son oncle et de sa tante. Un jour elle apprend que l'école devient obligatoire, elle est si contente elle va enfin pouvoir apprendre à lire à écrire et à dessiner ! Mais son père n'est pas du même avis il veut que Claudine travaille ce qui va lui causer de sacrés ennuis. Elle va passer son certificat d'étude puis son brevet. Au cours de ses années de scolarités Claudine va rencontrer de nouvelles personnes. Après avoir réussi ses examens, elle va rentrer à l'école des beaux-arts et y travailler avec acharnement pendant 2 ans. A sa sortie, elle devient dessinatrice pour les catalogues de la Belle Jardinière ou elle reste 4 ans. Elle a ensuite été la collaboratrice Jeanne Lavin A 37 ans elle crée des costumes pour la compagnie des ballets de Monte-Carlo .
Commenter  J’apprécie          200
Plus jeune, j'avais aimé cette Claudine qui, à l'occasion d'une maladie qui l'éloigne de l'atelier de canut, découvre pour quoi elle est faite et suit son rêve : dessiner la mode, créer les vêtements qu'elle imagine dans les soieries tissées par son père. En relisant, j'ai réalisé que mon esprit avait rajouté de l'histoire à l'histoire mais c'est sans déception aucune que j'ai replongé dans ce Lyon (Croix-Rousse) ancien, découvrant avec mes yeux d'adultes les différents thèmes de ce livre : l'école devenue obligatoire, les différences de milieux, la difficulté de l'artisan traditionnel face à la modernisation, la place des femmes, la volonté de changer les choses...
Commenter  J’apprécie          220
Roman historique pour la jeunesse qui nous fait découvrir la fin du monde ancien des Canuts lyonnais et le début de la Révolution industrielle. Claudine vit à Lyon, à la Croix Rousse dans sa famille. Peu d'échanges, peu de tendresse : chez elle, on tisse de la soie du matin au soir, soie qu'on ne pourra jamais porter. Malade, Claudine part chez son oncle et sa tante en Ardèche. Elle y apprend qu'un autre monde, que d'autres relations humaines peuvent exister, faites de respect et d'amour, elle y apprend aussi à lire avec son oncle et découvre enfin ce pour quoi elle est faite : dessiner des costumes. Elle sera styliste. En attendant, de retour chez elle, elle devra convaincre son père de respecter les lois Ferry et de l'envoyer à l'école, un sacrifice financier pour lui.
Commenter  J’apprécie          123

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Je suis ici pour apprendre quelque chose à mes élèves, non
pour les maltraiter ou les humilier
Commenter  J’apprécie          320
Je suis ici pour apprendre quelque chose à mes élèves, non
pour les maltraiter ou les humilier
Commenter  J’apprécie          120
Ce livre est ABSOLUMENT fabuleux il est fantastique je L ADORE il est tres emouvant
Commenter  J’apprécie          110
Claudine n'a guère envie de rester dans l'atelier. Si seulement il y avait des livres, elle s'étendrait sur son matelas et elle lirait.
Commenter  J’apprécie          40
Mon livre préférée, j'ai du le lire une trentaine de fois, mes parents croix roussiens me l'avait offert
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : canutsVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (266) Voir plus




{* *} .._..