AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B071DTPMTR
Éditeur : (23/05/2017)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Une romance fantastique et insolite Si un beau jeune homme charismatique surgissait dans votre vie en expliquant qu'il a besoin de votre aide, oseriez-vous refuser ?S'il était habillé comme un personnage de jeu vidéo et que son visage y ressemblait trait pour trait, qui enverriez-vous chez le psy ? Il se prend pour un voleur d'Ultimaland 15 nommé Serrure? Et s'il disait la vérité ? Si tout cela n'était qu'une quête ? Une invitation à chercher la clé ? Extrait : « E... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
Wolkaiw
  30 janvier 2018
Avant toute chose, je dois avouer que ce livre m'intriguait vraiment beaucoup. Peut-être ne le savez vous pas mais je suis passionnée et par la lecture et par les jeux vidéo. Il s'agit d'un univers très riche mais surtout très vaste dans lequel l'imaginaire de chacun peut évoluer presque sans limite. Les jeux vidéo, au même titre que la lecture pour moi, permettent de s'extraite du quotidien, d'explorer des mondes inconnus et inaccessibles, de faire de belles rencontres également. Mon excitation était donc grande à l'idée de débuter la lecture.
J'ai été agréablement surprise par l'histoire de la clé d'Oriane qui, à mes yeux, sortait de l'ordinaire. Cette fois-ci ce n'est pas un être humain qui intègre un univers parallèle mais l'inverse! Nous pouvons alors observer avec curiosité l'évolution d'un personnage fictif dans notre monde, la découverte pour un être de fiction d'un univers dont il ne soupçonnait même pas l'existence. Ce mystérieux personnage se prénomme Serrure, laissez-moi vous dire que j'ai pris plaisir à redécouvrir notre société à travers son regard à la fois naïf et critique. Serrure m'a énormément plu, son histoire est pour le moins touchante, l'envie de traverser les pages ( ou plutôt l'écran de ma liseuse ) c'est plus d'une fois faite ressentir.
Au cours de la lecture, j'ai eu l'occasion de faire la connaissance d'Oriane, Xavier, Chloé, bien évidemment de Serrure mais aussi d'autres personnages que je ne citerai pas. Chacun d'entre eux apportent quelque chose à l'histoire. Autant ce qui concerne Serrure peut faire sourire car les incompréhensions du jeune homme sont nombreuses, autant le cas d'Oriane nous attriste d'un côté mais surtout elle nous donne cette volonté de prouver que l'on peut réussir, que rien n'est impossible dans ce monde, il faut simplement s'en donner les capacités.
L'improbable rencontre que va faire Oriane va nous amener, au même titre que les personnages, à douter sur la véracité de la situation, mettant en questions nos certitudes les plus profondes, nous laissant entrevoir la possibilité d'un phénomène qui dépasse la raison. Esprits cartésiens, il serait temps de faire un saut dans l'univers fantastique des jeux vidéo. Tout au long de la lecture, je me suis sentie au même niveau qu'Oriane, c'est à dire à la fois perdue, perplexe, mais surtout curieuse. Les éléments nous apparaissent au fur à mesure et l'on tente de recoller les morceaux entre eux afin de résoudre le puzzle qu'est cette intrigue.
Ce livre est très riche en référence, que ce soit des références artistiques avec l'univers de la bande-dessinée ou encore en jeux vidéo, ce qui bien entendu reste le thème central du récit. Il est notamment question de MMORPG et dès que j'entends ou lis ce mot, je pense directement à cette expression ( https://youtu.be/¤££¤10Esprits25¤££¤?t=31s ), il est également question de réalité virtuelle, tout cela est introduit avec douceur, sans brusquer le lecteur qui n'y connaît rien et c'est franchement très appréciable! Ne soyez pas rebuté par ce livre si vous n'y connaissez rien, Leslie Héliade va se faire un plaisir de tout vous expliquer avec une facilité déconcertante.

La plume de l'auteure est relativement simple mais surtout elle est très fluide. La lecture de ce roman fut rapide, d'une part parce que j'étais embarquée dans l'histoire, d'une autre part car le style était vraiment très addictif. Je pense que j'aurai toutefois davantage apprécié la lecture si l'histoire avait un peu plus longue, certaines scènes me sont apparues comme comiques mais aussi presque improbables. Je reconnais n'avoir pas spécialement adhéré à l'humour du livre, je lui ai préféré la douce romance qui s'est installée lentement mais sûrement. J'ai aimé le fil conducteur de l'histoire mais je pense que certains points auraient pu être un peu plus approfondis, toutefois cela n'enlève rien au dynamisme du livre, le récit était des plus rythmés.
L'évolution d'Oriane est très intéressante, de même que la relation qu'elle entretient avec sa meilleure amie Chloé. Deux femmes très différentes que presque rien ne semble rapprocher. On peut voir à quel point les liens de l'amitié peuvent être puissant mais compliqués, la relation qu'entretienne les deux femmes est très belle. La fin de l'histoire m'a plu, elle correspond à l'état d'esprit du livre, rien n'est jamais simple dans la vie. Cette fin clôture également la romance dans laquelle le lecteur a été embarqué, une romance douce et diffuse. Quand une personne pense avoir tout perdu, que risque t-elle a tenter le tout pour le tout ?
La clé d'Oriane fut donc une belle découverte, le style de Leslie Héliade, à la fois simple et fluide captive le lecteur dès les premières pages, l'embarquant dans une histoire originale qui plaira sans doute aux amateurs de jeux vidéo. Les personnages apportent tous leurs lots de surprise, mention spéciale pour Serrure que j'ai énormément apprécié. Ma lecture fut enrichissante et rythmée, j'ai passé un très bon moment avec ce livre qui m'a permis de m'évader tout en conciliant de deux mes passions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AMR
  08 novembre 2017
Je remercie Leslie Héliade pour la confiance qu'elle m'accorde en me confiant son roman, La Clé d'Oriane, pour lecture et avis.
J'ai une petite expérience des jeux de rôles en ligne avec Word of Warcraft où j'ai eu plusieurs avatars de factions, de races et de classes variées ; je m'en suis un peu lassée depuis, mais c'est vrai que, malgré ma grande imagination, aucun des personnages rencontrés ou combattus n'est sorti de l'écran pour me hanter… Je ne suis donc pas dépaysée par l'univers du jeu et par le vocabulaire utilisé dans ce livre (pour les néophytes, des notes de fin expliquent le jargon des joueurs). J'accepte donc avec plaisir et curiosité le pacte de lecture proposé…
Dans La Clé d'Oriane, Leslie Héliade met en lumière l'addiction aux jeux vidéo, la difficulté de se déconnecter des mondes virtuels, quand le jeu devient « comme une drogue, une façon de fuir la réalité et [de] s'isoler dans une bulle ! Un vrai bonheur ». Son personnage principal, Oriane, est une dessinatrice de BD talentueuse, au look plutôt gothique, qui tente de se remettre d'une rupture difficile en s'adonnant à sa passion pour les jeux vidéo en ligne. Mais, lorsque l'avatar d'un de ses compagnons de jeu sort de l'écran, le virtuel se mêle au réel, la fantasy rejoint la science-fiction et sa vie est bouleversée par une quête qu'elle n'imaginait pas devoir mener…
Le personnage virtuel, confronté au monde réel, gagne peu à peu en épaisseur, dans sa façon innocente d'appréhender la réalité, de la commenter et de la critiquer. Il rattache les actes de la vie quotidienne aux actions du jeu : évolution, passage de niveaux, quête à réaliser, améliorations des caractéristiques, changement de classe … À ses côtés, Oriane avance comme on progresse dans un jeu vidéo : tentative, échec, retour à la case départ…, nouvel essai, gains d'expérience, nouvel échec mais plus près du but, etc…
Ce roman est très bien écrit ; d'emblée, j'ai été conquise par l'écriture soignée, fluide et naturelle ; les dialogues sont réussis et sonnent juste. Les personnages sont travaillés et crédibles, même dans leur démesure. J'ai passé un bon moment de détente en lisant ce livre…
Seul bémol peut-être : les lecteurs peu familiers de l'univers des jeux vidéo en ligne se sentiront sans doute un peu perdus dans la narration et n'en goûteront pas l'originalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Gr3nouille2010
  27 octobre 2017
J'ai hésité un moment avant d'accepter ce livre sur SimPlement parce que le résumé me plaisait plutôt bien mais la couverture non ou plutôt, je ne voyais pas le rapprochement entre les deux... Comme je n'aime pas spécialement me fier qu'aux couvertures (même si je dois reconnaître que ça m'arrive souvent), j'ai donc décidé de l'accepter et j'ai finalement bien fait ! Sans être transcendante, cette histoire est agréable à lire, on passe un bon moment de détente.
Oriane se fait plaquer par son petit ami lors d'un dîner. Elle n'a rien vu venir mais il a évolué, il a envie de se poser alors qu'elle ne pense toujours qu'à jouer... du moins, c'est ce qu'il pense. Elle part donc vivre en colocation avec sa meilleure amie, qui lui a d'ailleurs fait un beau cadeau pour lui changer les idées : un casque révolutionnaire, qui lui permettra de jouer à un jeu dont elle ignore encore tout. Dans ce jeu, elle s'allie à Serrure, un Voleur qui connait déjà le jeu. Elle sympathise rapidement mais sans plus, puisqu'elle ne le revoit plus connecté par la suite. Qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle le voit littéralement chez elle. D'abord choquée, elle nie le fait qu'il est uniquement dans sa tête... En effet, Serrure prétend venir du jeu et il a besoin de son aide pour y retourner...
Quand j'ai commencé la lecture de ce livre, je ne me rappelais plus du tout du résumé, et la couverture m'avait encore une fois trompée, ce qui fait que j'avais été agréablement surprise d'être dans un univers de jeu vidéos (même si c'était bien pour ça que le résumé l'avait plu à la base...). Ce côté est vraiment bien exploité, autant par les termes, par les connaissances de Serrure (c'était plaisant de retrouver pas mal de noms de jeux !), que par la finalité de l'histoire. L'idée a été bien trouvée et bien développée, même si je ne peux pas m'empêcher de me demander... pourquoi Oriane ? Enfin, on sait pourquoi c'est Oriane qui peut voir Serrure, et seulement elle, mais d'après les explications, pourquoi seulement elle du coup ? C'est l'un des deux seuls points "négatifs" qui m'a fait tiquer. L'autre étant que je n'ai pas spécialement trouvé les dialogues très naturels. Même si ça s'arrange à mesure que l'intrigue avance, j'ai eu du mal à ce niveau-là au début. Par exemple, quand Serrure fait irruption dans l'appart' d'Oriane, elle lui demande direct si c'est un violeur. Pas sûre qu'il l'aurait dit si ça avait été le cas, ni qu'on pense à poser ce genre de question à un inconnu qui se trouve subitement dans la même pièce que nous... Mais, comme je le disais, ça s'arrange et ce n'est que du positif ensuite !
La façon dont l'intrigue a été exploitée m'a beaucoup plu. Il se cache bien plus de choses derrière cet avatar sorti tout droit d'Ultimaland 15 et on découvre tout en même temps qu'Oriane. Pas mal de suspense mais surtout de bonnes découvertes à mesure que l'on approche de la fin.
Derrière tout ça, il y a quand même un "message" fort. Bon, je ne sais pas si c'est vraiment un message mais les sujets sont subtilement glissés dans cette intrigue. L'auteure fait allusion à ce que l'on veut être, ce que l'on croit être, ce que les jeux vidéos peuvent nous apporter, ou non. Ce qui fait que l'on se retrouve assez rapidement dans le personnage d'Oriane. On a tous plus ou moins été à sa place un jour à l'autre, après une rupture par exemple... Pas forcément à se renfermer dans un jeu... Disons que l'intrigue va plus loin que ça finalement et Oriane ne cesse d'évoluer tout au long de son enquête sur la véritable identité de Serrure, elle se reconstruit sans s'en apercevoir, comme on le ferait tous après une rupture, une déception. Sauf qu'elle a "choisi" de le faire par l'intermédiaire d'un jeu en ligne. Et, même encore, certaines personnes sauront se retrouver en elle malgré tout...
C'est donc une histoire très plaisante et originale que nous propose l'auteure, avec une idée suffisamment exploitée pour nous tenir en haleine jusqu'à la fin. Je regrette seulement quelques raccourcis mais on passe un bon moment en compagnie d'Oriane et de Serrure.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszs
  21 octobre 2017
Je remercie Leslie, l'auteur, pour m'avoir proposé de découvrir son livre, par le biais du site simplement. Ce qui m'a d'abord attiré, c'est le résumé, puis la couverture que je trouve intrigante.
Nous suivons Oriane, jeune dessinatrice de BD qui, lors d'un repas avec son amoureux, se retrouve larguée, définitivement. Son compagnon Xavier, travaillant dans le police en a assez de la voir dans son monde et décide d'arrêter leur relation. Sans aucune possibilité de revenir en arrière. Perdue sans lui, elle devient la colocataire de son amie Chloé qui lui fait découvrir un jeu vidéo. tout est bon pour oublier Xavier ! le seul hic ? Serrure, l'un des joueurs du jeu se retrouve chez elle, sous sa forme virtuel. Hallucinations dues à la fatigue et au stress ou tout simplement véridique ?
Une idée originale, même si cela s'est déjà vu de voir un joueur sortir de l'écran. Ici c'est un petit peu différent. Il est en dehors, mais pas tout à fait en dehors. Je peux dire que seule Oriane le voit.Le mode de fonctionnement du livre est un peu comme celui d'un jeu vidéo. L'héroïne devra découvrir qui se cache derrière cette vision. Elle devra également passer des niveaux pour obtenir des indices et ainsi passer au niveau suivant. L'immeuble m'a fait penser à cela, ainsi que tout un tas d'autres petites choses.
Concernant Oriane, elle a une vie de reclus. Dessinatrice, vivant dans ses personnages, , adorant les jeux vidéos, la découverte de "Ultimaland" est une révélation pour elle. Ce jeu lui apporte ce qui lui manque : conversation, contact avec d'autres. Ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas physiquement près d'elle que c'est un problème. J'ai bien aimé le sujet qui oblige les joueurs à se reposer, cela devrait exister dans tous les jeux pour enfants, car les parents ont du mal, sauf en cas de chantage, à les arrêter ! (Foi de maman !) Oriane est une belle jeune femme qui adore son métier et a des passions. Mais elle a un manque de confiance en elle évident. La rupture lui donne un coup supplémentaire au coeur et à l'esprit. le jeu va l'aider à oublier durant un temps cet homme qui a été si sec avec elle.
Le jeu...
Ce jeu qui va lui faire vivre une sacrée aventure et entraîne le lecteur avec. le personnage de serrure était déjà intrigant du départ. Il était capable de faire des mouvements que d'autres ne pouvaient pas. Était-ce une illusion ? Non, mais pourquoi ? C'est à découvrir dans la lecture. le suspense est présent. A plusieurs reprises je me suis demandée si Oriane n'était tout simplement pas folle. Mais c'est plus complexe que cela. Comment peut-elle voir un personnage de jeu dans sa chambre sans que Chloé ne le voit ? Comment le faire retourner dans le jeu dans le cas où il est bien dans notre monde ? Une course contre la montre que va devoir effectuer Oriane. Une quête à assouvir. Cela devient un besoin inexplicable de l'aider.
Oriane...
Cette jeune femme qui ne semble pas se rendre compte de la façon dont les autres la voit. Elle est capable d'être un véritable caméléon, réussissant à se métamorphoser en quelques secondes. Certains pourrait dire qu'elle est folle d'entrer ainsi dans ce jeu réel.D'autres diraient qu'elle est courageuse. Rien n'est simple et pourtant elle a une capacité d'adaptation surprenante. Pour autant ce n'est pas une super héros, loin de là. Elle va connaître un tour en prison (non pas l'asile) et ne touchera pas 20 000 euros en passant par la case départ !
Quant à Serrure, celui-là c'est un personnage qui ne connaît que son monde virtuel. Il ne connaît pas les règles du monde dans lequel vit Oriane mais cela ne l'effraie pas pour autant. Au contraire, il s'accroche à la jeune femme pour plusieurs raisons dont la principale, il ne peut pas faire un pas si elle n'est pas présente dans la pièce. Il est trop parfait, mais il ne faut pas oublier qu'il sort d'un jeu vidéo et qu'il a aussi un peu du créateur de ce personnage.
J'ai beaucoup aimé le fait qu'il ne s'agisse pas que d'un jeu vidéo. Il y a aussi beaucoup d'humanité et de réalité virtuelle. Les dangers d'être trop longtemps sur une console sont abordés. J'ai apprécié les "visites" et découvrir les avancées de la technologie. le passage du monde virtuel à la réalité est apprécié à sa juste valeur. le bémol, c'est que j'ai trouvé trop long les recherches (Le pourquoi il est là était trop long pour ma part). La solution est un peu rapide aussi à mon gout et la fin prévisible, mais tout cela devient du détail.
En conclusion, une belle découverte d'un auteur dont je n'avais pas entendu parler. Un livre qui s'amuse avec les consoles entre autres et les joueurs, mais il permet aussi de mettre un pied dans les jeux vidéos. J'ai passé un très bon moment de lecture !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-cle-d-oriane-leslie-heliade-a132330350
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
eTemporel
  15 septembre 2017
On se retrouve aujourd'hui avec la chronique d'un ouvrage autoédité de Leslie Héliade, intitulé La clé d'Oriane. L'histoire d'une jeune femme accro aux jeux vidéo qui, suite à une soudaine rupture avec son petit ami, voit un jour débarquer dans son appartement un personnage du dernier jeu à la mode. Elle est seule à le voir, et il prétend avoir besoin de son aide. Alors hallucination due aux anxiolytiques ou phénomène extraordinaire et inexpliqué ? That's the question !
Oriane est dessinatrice de bandes-dessinées, elle a vingt-six ans et vient de se faire plaquer. On fait sa connaissance dans des circonstances difficiles, et si l'auteur exprime bien le désarroi de cette jeune femme qui s'attendait presque plus à une demande en mariage qu'à se faire larguer, elle n'en fait pas non plus le coeur de son histoire et heureusement. Elle s'en sert uniquement de toile de fond pour justifier l'état d'esprit déplorable dans lequel se trouve son héroïne au moment où Serrure, voleur roublard et charismatique du jeu vidéo auquel elle joue, entre dans sa vie.
Leslie Héliade développe particulièrement bien les doutes à la fois de son héroïne, et de son entourage, à la mention de l'existence de cet homme invisible qu'est Serrure. Oriane elle-même s'interroge plus d'une fois sur sa santé mentale, sa colocataire est persuadée qu'elle subit les effets secondaires des médicaments qu'elle prend pour surmonter la dépression qui la guette et les autres, ceux qui ne la connaissent pas, pensent avoir à faire à une menteuse, tout simplement. Cet aspect du roman est une belle réussite.
Ce que j'ai moins aimé en revanche, c'est la prévisibilité de l'histoire, le côté cliché des personnages, d'Oriane en particulier, et le manque de crédibilité de certaines situations. En effet, l'explication du pourquoi du comment Serrure se retrouve soudain dans la tête d'Oriane m'a paru un peu téléphonée, tout comme la solution finalement adoptée pour résoudre le problème. C'est sans réelle surprise, et tout était clair dans mon esprit après quelques pages à peine. Dommage et décevant…
Concernant Oriane elle-même, pourquoi en faire une jeune femme gothique ? Est-ce à dire que les dessinateurs de bandes-dessinées sont tous des gothiques ou des geeks ? Ce genre de particularité à l'emporte-pièce m'a laissée un peu dubitative, tout comme certains traits de caractère de Serrure mais ces derniers s'expliquent mieux par le fait qu'il s'agit d'un avatar. Enfin, la légèreté du ton est certes agréable, mais à la longue, les déguisements de l'héroïne, ses gaffes et son impulsivité lui font perdre une partie de sa crédibilité. Rentrer, deux fois, aux soins intensifs à quatre pattes pour ne pas se faire repérer du cerbère à l'entrée, mouais…
Finalement, cela nous donne une histoire ‘pop‘ qui amusera nos ados mais ne laissera probablement pas un souvenir impérissable à leurs parents. Cela étant, le texte comme le fichier ePub sont soignés, la plume agréable et l'histoire actuelle. Pour inciter les accros aux consoles à la lecture !
Lien : http://etemporel.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   26 novembre 2017
« — Cela ne ressemble pas à nos maisonnettes en toit de chaume… C’est plus proche de nos villes du nord, là où les immeubles percent le ciel, et les bas-quartiers sont toujours dans l’obscurité… Non ! Je sais ! Ça ressemble à Simcity ! J’ai beaucoup de culture, vous savez ! J’ai pas mal voyagé, dans des univers parallèles. Final Fantasy, Crash Bandicoot… Mais je n’ai jamais rien vu qui ressemble à vos résidences… Vous voyagez, parfois ?
— Pas souvent, non…
Ils se remirent en chemin. Il avait les mains dans les poches et suivait la jeune femme, tranquillement.
— C’est dommage. Ça ouvre l’esprit ! L’été dernier, j’ai fait du surf sur les plages de Super Mario Bross et l’année prochaine, je pensais skier sur les pentes de Donkey Kong.
Oriane restait silencieuse. Elle gardait son sang-froid, continuant son chemin en direction du poste de police le plus proche.
— Mais je ne suis pas fou, hein ! J’aime bien voir le monde, mais il y a des endroits où je ne mets pas les pieds. Assassin’s Creed, par exemple… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   26 novembre 2017
« — Vous m’avez demandé pourquoi je vous aidais, pourquoi je prenais tant de risques… J’ai envie d’y croire. J’ai envie de vous renvoyer dans votre monde et de vous retrouver, pour de vrai, quand vous serez revenu ! Il y a quelque chose de magique ! Les petites filles rêvent au prince charmant sur son cheval ! Moi, je lisais des livres de vampires et j’imaginais être possédée par le diable… Quand j’ai découvert les jeux de rôles, ça a changé ma vie, du jour au lendemain. Je voulais sauver le monde, vivre des épopées magnifiques, rencontrer le grand amour ! Quand j’étais gamine, je griffonnais tout le temps. Dans mes premières bandes dessinées, j’avais inventé un héros, loin des stéréotypes des contes de fées ! Un aventurier au bon cœur, entier, fidèle, qui serait prêt à mourir ou à tuer pour sa dame ! Je voulais un roublard qui ait une perception ambiguë du bien et du mal. Les paladins me semblent si stupides avec leur obsession de la loi… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RevesetimaginesRevesetimagines   11 octobre 2017
Il se rassit, l’air désespéré. Elle soupira en touchant le mur, à l’endroit que Serrure venait de traverser. Rien n’avait bougé, pas même la reproduction d’une planche de Bleu sang d’Enki Bilal accrochée en décoration.
- Si je résume, je suis en train de parler avec un personnage d’Ultimaland 15 qui se tient devant moi en chair et en os, ou plutôt en spectre, et je suis la seule à pouvoir le voir. Il ne sait pas d’où il vient, ni comment y retourner… Les gens vont me prendre pour une dingue, si je raconte ça…
- Ne me demandez pas comment ça marche. Je peux m’asseoir et m’adosser aux choses, mais ma main passe à travers les objets. Et je passe aussi à travers vous, si vous avez oublié… Je vais réessayer, si vous le voulez bien, juste pour tester, pour voir ce que ça fait…
Il ne lui fut pas possible de se mettre en retrait. Il avait comme bondi et avait traversé la jeune femme qui fut comme foudroyée par une légère décharge électrique. Ça n’était pas douloureux, mais très inconfortable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   21 octobre 2017
Elle retira son casque et cligna des yeux plusieurs fois pour reprendre contact avec la réalité. Au moment où elle se retourna, elle poussa un hurlement et retomba d’effroi sur sa chaise, une main sur sa poitrine.
— Serrure !
Sur le pas de la porte, debout, les bras croisés, dans une posture nonchalante d’adolescent rebelle, la tête penchée sur le côté et un sourire en coin, le personnage avec lequel elle jouait quelques jours plus tôt s’était matérialisé et la regardait d’un air sûr de lui.
— Je t’ai bien aidée, hein ! Je suis content que tu me voies enfin…
Il avait les traits d’un être humain d’une trentaine d’années, mais son accoutrement était tout droit sorti d’Ultimaland : son bandana ressemblait plus à une étole en soie peinte en orange qu’à un véritable signe de corsaire. Son sourcil gauche en était recouvert, de sorte que sa mèche noire remontait en pic sur le sommet de son crâne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   21 octobre 2017
Elle cligna ses yeux doux, sans vraiment comprendre. Était-ce le même homme qui auparavant admirait ses ongles en pointe et ses longs cheveux sombres dont les extrémités étaient teintes en rouge ? Ses lèvres se pincèrent. Elle était tombée amoureuse à l’université. Quatre ans… Non… Ce n’était pas possible.
— Si encore tu avais une vraie situation… un vrai métier…
Elle était dessinatrice de bandes dessinées et Xavier l’avait toujours encouragée dans cette voie.
— Avant, tu disais toujours que je pouvais faire ce que je voulais, que j’avais du talent…
— Mais je le pense toujours ! Oriane… Regarde-moi ! J’ai vingt-neuf ans. Je suis flic, maintenant... J’ai envie de me poser, pour de bon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : jeux vidéoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre
.. ..