AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Editions André Silvaire (01/01/1964)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Recueil de poésie en langue bretonne, traduite par l'auteur en français
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
kanarmor
  19 décembre 2013
C'est grâce à Per-Jakez Hélias et à son « cheval d'orgueil » que j'ai découvert et commencé à aimer la culture bretonne.
Ecrivain, conteur, auteur de pièces de théâtre, « quêteur de mémoire », mais aussi poète, Pierre-Jakez Hélias était un érudit attaché à ses racines mais ouvert sur le monde.
Les poèmes de ce recueil (en breton et en français), paru en 1964, montrent son attachement à cette terre bigoudène, âpre, rude, pays de légendes où l'on vit étroitement avec les éléments, la vie, la mort.
Ces poèmes font appel aux différents sens (la vue, le toucher…), à la matière (la terre, le bois, l'eau et les éléments) mais rejoignent en même temps une forme d'intemporalité, d'universalité (l'amour et les sentiments humains, la mort, l'âme…). Ils vous prennent au corps pour mieux vous élever.
Je dois avouer que certains poèmes me sont restés hermétiques. Mais tous sont remplis d'une force, d'une puissance brute, que l'on retrouve je crois, dans l'âme bretonne.
« Silence, éternité d'un instant
Où se ramasse en bref le monde ! »
(Ar peoh, peurbadelez eur poent
E-leh ma skoach ar bed e berr !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
kanarmorkanarmor   19 décembre 2013
Dense et légère, au giron de la nuit,
Tombe une pluie de brume
Au déboire amer de rancœur.
L’univers s’évade en fumée,
En haleine fond tout objet
Et, nul chemin devant, nulle trace derrière,
Je fais route en aveugle au pays du silence.
Commenter  J’apprécie          30
kanarmorkanarmor   19 décembre 2013
Sur la palud de la mer
Elle a cueilli le chardon
Sur la palud de la mer
Me l’a donné en pardon.
C’est trop tard de bien des ans,
Le temps d’automne est venu.
Je n’ai pas su qu’au printemps
M’aimait Rozenn Kernitu
Commenter  J’apprécie          20
kanarmorkanarmor   19 décembre 2013
Corps humain,
Tu ne vaux pas un liard au prix du monde
Et tu crains
Tout le temps que tu cours ta ronde
Avant la mort immonde
Et le tombeau froid
Où ton rien
Fumera le sol, qui nous dira pourquoi ?
Commenter  J’apprécie          20
Video de Pierre-Jakez Hélias (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre-Jakez Hélias
Retour sur la résidence d?auteur et les actions des bibliothèques en faveur des publics éloignés de l?écrit en Pays de Morlaix dans le cadre du Pacte d?Avenir 2014 pour la Bretagne.
Diffusion de quelques extraits du film À la lettre de Marianne Bressy
- Hélène Fouéré, directrice de la Médiathèque Per-Jakez-Hélias de Landerneau ; - Sébastien Portier, responsable Culture Animation au Centre Hospitalier de Lanmeur ; - Frédérique Niobey, écrivain. - Christelle Kerebel, Jeanine Kervella, Dominique Pestel, articipantes aux ateliers d?écriture menés à la Médiathèque de Lesneven
Table ronde du vendredi 21 novembre 2014 - à l'occasion des Rencontres "Le livre, la lecture et la littérature demain?..." organisées par Livre et lecture en Bretagne et la Bibliothèque des Champs Libres à Rennes.
Plus d'infos sur http://lalecturedemain.wordpress.com
+ Lire la suite
autres livres classés : poésie bretonneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
750 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre