AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367934983
Éditeur : L'Atalante (20/09/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Grande Guerre, 1914. Après un premier engagement désastreux, les Anglais décident l'opération Frankenstein : plutôt que de construire des chars, on créera de la chair à canon. À partir des archives du fameux docteur et grâce à la production d'électricité à présent industrialisée, des unités de soldats pouvant être sacrifiés sans remords seront fabriquées ? les champs de bataille du nord de la France fourniront la « matière première ». Winston Churchill est nommé res... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Horizonetinfini
  16 octobre 2018
L'année 2018 marque le bicentenaire de la parution du roman : Frankenstein, ou le Prométhée moderne. Les trois volumes sans nom d'auteur, avec préface tout aussi anonyme, paraissent à Londres le 11 mars 1818. Ils sont publiés par un éditeur spécialisé dans les ouvrages populaires et ésotériques.
Cette année nous a déjà offert un film sur la vie de l'auteure du Prométhée moderne, des coffrets avec les Frankenstein de 1931 avec Boris Karloff et 1994 avec de Niro, un Dictionnaire de Frankenstein de Claude Aziza et une superbe biographie de Mary Shelley écrite par Cathy Bernheim.
Frankenstein 1918 est le livre parfait pour continuer ce fantastique hommage à Mary Shelley, cette uchronie qui nous propose une réalité alternative à partir de la première guerre mondiale sort de l'ordinaire, ce récit est captivant et plein de surprises.
Le premier non-né viable sera appelé Victor et son parcours deviendra le fil conducteur de ce roman qui se lit avec grand plaisir page après page.
Une évolution plus qu'intéressante de Victor et une chute en enfer de Churchill.
Johan Heliot nous conduira aussi en 1958 avec les deux jeunes historiens qui verront leur vie bouleversée par la découverte d'une partie des écrits concernant les non-nés.
Ma partie préférée du roman et celle de la rencontre avec Victor et du récit de « son histoire » avec la famille Currie.
Winston Churchill ( le vrai ) disait :
“La grande leçon de la vie, c'est que parfois, ce sont les fous qui ont raison.”
Difficile aussi de définir avec certitude qui sont les fous dans ce livre qu'il faut absolument lire.
Les éditions L'Atlalante sont une valeur sure pour moi et suis ravie de la découverte de ce bel ouvrage, un grand merci !

Lien : https://blog.lhorizonetlinfi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jeanlucbabelio
  21 octobre 2018
Un roman bien ficelé mêlant une uchronie intéressante et un scénario "frankenstein" original.
Commenter  J’apprécie          00
Mana_
  21 octobre 2018
Un livre intense, prenant, dur mais intéressant. le contexte plaira à tous les amoureux de l'histoire, même s'il n'est pas nécessaire d'avoir une grande connaissance en la matière. le fantastique est léger, Johan Heliot réussit le tour de force d'ancrer le surnaturel au réel, de sorte qu'on perde pied dès le début, de sorte qu'on ne puisse plus tirer le vrai du faux. J'ai eu du mal à entrer dedans sur les soixante-dix premières pages mais ça en valait la peine ! Une histoire glaçante sur fonds de vérité, en quête de qui est l'homme et qui est le monstre.
Lien : https://la-riviere-des-mots...
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Liberation   03 octobre 2018
Johan Heliot reprend le mythe créé par Mary Shelley dans une uchronie fantastique où l'Europe perdante de la Première guerre se trouve sous protectorat prusse.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   21 octobre 2018
Le pire pour ces garçons consistait à se rendre compte qu'ils mourraient pour la conquête d'un demi-yard de terre dénué de valeur stratégique, repris le lendemain par ceux d'en face à un prix aussi exorbitant. Où était la logique, où était la grandeur, où la nécessité de l'ultime sacrifice ? Nulle part, évidemment.
Commenter  J’apprécie          100
Dionysos89Dionysos89   18 octobre 2018
En période de guerre, la morale ordinaire s’abolit au profit d’un unique objectif : la victoire sur l’ennemi.
Commenter  J’apprécie          190
Videos de Johan Heliot (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Johan Heliot
Conférence Uchronies... Et autres mondes parallèles enregistrée aux Imaginales 2018 Avec Christopher Priest et Johan Héliot
autres livres classés : radioactivitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox