AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2748520572
Éditeur : Syros (19/05/2016)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 65 notes)
Résumé :
Une fresque romanesque qui mêle magnifiquement amour impossible et dystopie.

Dans un futur proche apocalyptique, une fondation de mécènes bâtit l’Enclave, une ville dans la ville qui accueille les plus doués parmi la jeune génération, avec pour mission de développer leurs capacités intellectuelles et physiques afin qu’ils puissent sauver la planète. A seize ans, Irdiss échoue au grand test alors que Orfée, avec qui elle vit sa première histoire d’amou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
4eDimension
  12 janvier 2018
UN AUTEUR BIPOLAIRE OU JOHAN HELIOT ET SES AMANTS DU GENOME :
Johan Heliot est professeur de français et d'histoire-géo. Pour lui, écrire est comme un 3e métier : il pourrait l'ajouter à son CV ! En effet, Johan Heliot est l'auteur de plus de cinquante livres ! Les amants du génome n'est pas son premier ni son dernier !
Johan Heliot m'étonne avec son roman dystopique : Les amants du génome.
Il y décrit la vie de 2 adolescents dans un futur compliqué, où, au terme de la scolarité, tous les élèves passent la Sélection : seuls les meilleurs seront admis dans l'Enclave, site qui regroupe des éminents scientifiques (La Sélection est un questionnaire très difficile P55 « des milliers […] de jeunes rêvent de rejoindre l'Enclave [...] Les meilleurs d'entre vous y parviendront : ceux dont le taux de réussite dépassera 95% » seuls les plus intelligents accèdent à l'Enclave). Orfée et Irdiss sont amants. Ils vont tous les deux tenter leur chance lors de la Sélection. Malheureusement, Orfée est admis et Irdiss échoue.
Je donne à ce livre une note de 2/5. En effet, j'ai vraiment adoré le début qui relate l'amour timide qu'Orfée porte à Irdiss (P7 « J'avais le coeur sur des montagnes russes quand j'ai osé aborder Irdiss pour lui parler ») et le moment où ils passent la Sélection qui, en fin de compte, est le seul élément perturbateur de l'histoire.
Mais je n'ai pas du tout apprécié la suite que j'ai trouvée :
- monotone car Orfée ne cesse de braver 1001 dangers (la différence de vie entre les « enclavés » et ceux qui sont en dehors crée des tensions P102 « Au moins n'affichait-elle aucune hostilité envers les habitants de l'Enclave au contraire des autres déqualifiés ») pour venir voir Irdiss qui le rejette à chaque fois,
- étrange car Orfée semble très amoureux (presque toutes ses actions sont faites par amour) alors qu'Irdiss semble très indifférente, selon moi. Les sentiments d'Irdiss me semblent feints, ils ne correspondent pas à ce que l'auteur veut exprimer. Dans l'histoire ils sont pareils à ceux d'Orfée. L'écriture de l'auteur semble transformée : les sentiments d'Irdiss et d'Orfée sont décrits très différemment alors qu'ils sont identiques. L'auteur serait-il bipolaire ? Aurait-il deux styles d'écriture ?
- trop longue car l'auteur étale sur plusieurs pages le plan d'action pour s'évader de l'Enclave devenue une prison pour Orfée alors que l'action en elle-même ne dure ensuite que quelques paragraphes. L'auteur s'enlise dans ses explications.
En faisant de l'Enclave un paradis (une utopie) et du dehors (de la vie d'Irdiss) un enfer puis en inversant les rôles ; je pense que l'auteur veut que l'on réfléchisse à la notion de bien et de mal mais le contraste est trop exagéré. Pousser le problème au point que les personnages sont obligés de quitter le pays c'est trop et cela veut dire que l'auteur n'avait pas d'autre idée de fin  (on est dans un livre quand même : les personnages font une action héroïque et sauvent la situation !)
Pour résumer, j'ai été très déçue par ce roman, car je pense qu'avec une idée pareille et un bon coup de plume, on peut faire un livre incroyable : je m'attendais à beaucoup mieux. En le lisant, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages : la notion d'amitié entre Irdiss et ses collègues de travail en dehors de l'Enclave par exemple, je ne l'ai pas ressentie ; je me fiche éperdument de ce qui leur arrive. Les seuls personnages attachants de ce livre sont Orfée et Jany (la fille d'Irdiss).
Je conseille ce livre aux amateurs de science-fiction et leur souhaite de ne pas être d'accord avec moi, car ne pas aimer un livre, c'est presque le lire pour rien ! (Sauf si c'est un manuel de cours).
Des citations pour résumer ce livre :
- «  Nous n'héritons pas de la terre de nos parents nous l'empruntons à nos enfants » Antoine de Saint-Exupéry.
- «  L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité » Charles Baudelaire
- « Les hommes rêvent souvent des seules choses qu'ils ne peuvent pas atteindre » Katia Fernandez ( Moi)
- « On ne peut continuellement détruire un monde sans en payer le prix » Katia Fernandez (Moi)
FERNANDEZ Katia
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          02
Mikasa34
  20 novembre 2016
Ma critique va être très compliquée pour moi car je sens que je vais avoir beaucoup de mal à écrire les mots justes pour expliquer mon ressenti.
Ce livre est pour moi ni extraordinaire ni foncièrement mauvais. Mais il manque terriblement de relief.

Pour moi, l'histoire a commencé à être intéressante à parti de la page 175 (11 ans après). Soit au deux tiers du livre. Jusque là, je ne sais pas comment j'ai survécu lol. J'ai failli ne pas donner suite à ma lecture de nombreuses fois. Je n'avais pas envie de reprendre le livre, je n'y trouvais aucun engouement, aucune addiction, je n'étais pas attachée aux personnages...etc
J'ai trouvé l'histoire insipide tout comme les deux protagonistes principaux d'ailleurs. Il ne suffit pas de dire "je t'aime" pour que le lecteur le ressente. Je n'ai pas été émue, il n'y a aucun rebondissement, certains événements sont prévisibles, la relation d'amour est platonique. Rien ne m'a touché ou a piqué ma curiosité. C'était long mais long! Heureusement le dernier tiers est un peu plus dynamique (un peu) et j'ai trouvé un peu plus de caractère aux personnages. Mais malgré tout j'étais contente d'avoir terminé ma lecture, je me suis dit : "Une bonne chose de faite, je vais pouvoir passer à autre chose".
Pourtant l'histoire n'est pas mauvaise, elle tient la toute, c'est plutôt bien écrit (en tout cas je ne peux certainement pas dire que c'est mal écrit) j'ai aimé suivre les personnages dans le temps (4 ans après, 6 ans, 11 ans, 17 ans, 22 ans, pour finir sur plusieurs décennies après). Cette histoire avait pourtant tout pour me plaire, "Les amants du génome" sont des amants maudits, et le concept de les suivre tout au long de leur vie m'a plus. Les embûches qu'ils rencontrent auraient dû me prendre aux tripes mais ça manquait cruellement de profondeur. Je ne sais pas si ce manque d'intérêt de ma part vient de l'histoire en elle-même ou de la plume de l'auteur (j'opterai peut-être plus pour cette option) mais une chose est sûre ça manquait de pep's, d'un truc en plus. C'était plat, linéaire, trop "scolaire". L'histoire est malheureusement déjà vu (pour les grandes lignes) et stéréotypée. Et surtout, et je me répète, pour un one-shot de 280 pages il y avait beaucoup trop de longueurs.
Je ne sais pas vraiment quoi dire de plus plus car mon impression se résume en ces quelques adjectifs que je vous ai cité. Pourtant j'avoue que ce n'est pas trop mal malgré tout, il m'a manqué un "je ne sais quoi" ou peut-être suis-je passée à côté? Possible...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          85
teaumor25
  18 janvier 2018
Les amants du Génome
Johan Heliot se consacre pleinement à l'écriture depuis 2002.
Il a déjà eu plusieurs prix tel que :
- Grand prix de l'imaginaire
- Prix Rosny aîné
- Prix Bob Morane
Résumé :
Dans un monde futur envahi par la pollution, l'école n'est plus une obligation. Orfée et Irdiss, issus de milieux pourtant très différents, ont la chance d'avoir atteint l'année de terminale. Elle donne la possibilité de passer la Sélection, un examen pour entrer dans l'Enclave. L'Enclave est un lieu privilégié et préservé au sein duquel des scientifiques travaillent à améliorer les conditions de vie sur la terre.
Juste après s'être avoués leur amour, Orfée et Irdiss apprennent les résultats de la Sélection : le laborieux Orfée est admis, tandis que la fortunée Irdiss, pourtant d'une grande intelligence, reste en-dehors de l'Enclave… le père de la jeune fille envenime la situation ; sa fille, accusée à sa place de corruption, est dégradée, amenée à travailler dans une usine. Malgré tout, Orfée et Irdiss continuent à se voir, à s'aimer. Mais tout les sépare au fil du temps. Orfée devient un Augmenté, bénéficiaire d'un sérum de jeunesse, et Irdiss se radicalise auprès de ses camarades d'usine.
Mon avis :
J'ai eu du mal à adhérer au livre mais au fil des pages ça allait de mieux en mieux, moi qui n'aimait pas la science-fiction, Johan Heliot à réussi a me faire aimer son histoire fantastique et pleine d'amour. Les amants du Génome est un roman qui a réussi à me captiver dans cette histoire incroyable.
Je recommande ce livre aux personnes qui adorent la sciences fiction et les histoires d'amour.
Citation :
- J'ai hâte. Tu me manques…
- Tu me manques aussi. Chaque jour, chaque heure, chaque minute…
- Chaque seconde, je parie ?
- Chaque instant, ai-je confirmé. Pour l'éternité...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EnLectureSimone
  23 janvier 2018
Les Amants du Génome est un livre d'aventure et futuriste. Les prénoms très originaux des personnages principaux m'ont donné envie d'avoir plus de détails sur eux et l'univers qui les entourent. Fort de ses différents chapitres qui donnent successivement la parole à Orphée puis à Idriss, ce livre a toujours quelque chose à nous apprendre. Vous aurez donc un rythme de lecture plutôt rapide et intense car tout est bien ficelé et bien expliqué au fur et à mesure, ainsi vous pourrez comprendre tous les aspects de cet univers futuriste.
Je peux dire que j'ai apprécié ma lecture du début à la fin. Au final, toute cette histoire nous amène à devoir prendre du recul sur ce scénario que pourrait connaître un jour notre propre monde ( environnement, climat, pollution). Ce livre nous fait aussi réfléchir au niveau des avancées de la science et aux conséquences des injustices par rapport aux différentes classes sociales.
Antoine.B
Commenter  J’apprécie          00
CL-ENIMIE
  17 octobre 2017
Dans la société où vivent Orfée et Irdiss, la dernière année de cours est l'année de la Sélection. C'est cette année que, grâce au test, les adolescents sauront si ils sont oui ou non pris pour faire partie de l'Enclave: le joyaux d'Europolis. Seuls les plus brillants y travaillent et seulement deux des élèves passant les examens sont sélectionnés. Concernant nos héros; Orfée habite dans les quartiers pauvres de la ville, avec des problèmes financiers et familiaux, tandis que Idriss à des parents riches et hauts placés dans leur travaille. Bien que ayant des vies très différentes, les adolescents tombent follement amoureux l'un de l'autre durant cette dernière année. Etant tous deux très intelligents (voir les meilleurs dans la plupart des matières) ils espèrent bien rentrer ensemble à l'Enclave. Mais que se passerait-il si l'un d'eux venait à échouer tandis que l'autre non ?
J'ai bien aimé ce roman, même si l'idée d'un nouveau "remake" de Roméo et Juliette n'est pas très originale; celui ci est plutôt bien écrit. Avec des lieux fictifs, une société complètement différente de la notre et de beaux messages: on arrive parfois à oublier la base, qui ce veut (je pense) être encore une version modifiée de l'oeuvre de Shakespeare.
Je pense que les plus gros thèmes abordés parlent de la tolérance, la différence, les problèmes d'une société totalement inégalitaire... Et ces différents sujets concernent chacun au moins un personnage ! Je trouve que c'est une idée intéressante car : comme on apprend à connaitre ceux-ci le long de l'histoire, on ne peut que se sentir concerné, touché ou voir ému par ce qu'il leur arrive...
Evidemment c'est un roman possédant une histoire dure, s'inspirant même parfois de faits historiques. Donc je le déconseille aux âmes trop sensibles, et également aux moins de 12/13 ans qui ne comprendraient surement pas à partir d'un certain moment quand les simples problèmes d'adolescents se transforment en problèmes politiques à grandes échelles.
Une belle histoire d'amour, beaucoup de choses "dénoncées" par l'auteur permettant de réfléchir, de l'émotion, du suspens... Un bon cocktail très intéressant à lire.
Apolline (3e)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   13 juillet 2016
Les ingrédients de ce tome unique ne sont pas nouveaux, mais Johan Heliot les saisit dans leur banalité pour mieux les infléchir d'une part, et nous les rendre proches d'autre part.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
21readers0821readers08   18 janvier 2018
J'ai vraiment aimé ce livre car l'histoire est palpitante et la fin surprenante. Les personnages sont intelligents, attachants et émouvants. C'est une histoire d'amour adolescents comme je les aime. J'ai aimé le style d'écriture car les mots étaient modernes. Ayya
Commenter  J’apprécie          00
LesBabelecteursLesBabelecteurs   18 janvier 2018
"C'était le moment tant attendu. J'ai rassemblé mon courage, me répétant les phrases que j'avais élaborées avec soin pour convaincre Irdiss de m'accepter à ses côtés. Je pensais que je regretterais tout le reste de ma vie, si jamais je me dégonflais."

-Jade-
Commenter  J’apprécie          00
Les_chats_mallowLes_chats_mallow   17 janvier 2018
tant que je vivrais sous le même toit que mes parents, ils seront un obstacle entre nous. Je refuse de les laisser régenter le reste de mon existence.

Citation choisie par TicusLeFaune
Commenter  J’apprécie          00
Les_chats_mallowLes_chats_mallow   17 janvier 2018
Je ne me sentais pas le droit de compromettre le bonheur de mes parents, aussi me suis-je efforcé d'accorder mon humeur à l'ambiance générale.

Citation choisie par TicusLeFaune
Commenter  J’apprécie          00
4eDimension4eDimension   12 janvier 2018
Des citations pour résumer ce livre :
- Nous n'héritons pas de la terre de nos parents nous l'empruntons à nos enfants. Antoine de Saint-Exupéry.
- L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité.  Charles Baudelaire
-  Les hommes rêvent souvent des seules choses qu'ils ne peuvent pas atteindre.  Katia Fernandez ( Moi)
- On ne peut continuellement détruire un monde sans en payer le prix. Katia Fernandez (Moi)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Johan Heliot (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Johan Heliot
Avec Samantha Bailly, Johan Heliot, Agnès Marot et Andri Snaer Magnason Écoutez l'intégralité de la conférence sur : http://www.actusf.com/spip/Imaginales-2017-Les-recits.html
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





. .