AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782359737202
128 pages
Ravet-Anceau (01/06/2018)
4/5   21 notes
Résumé :
Été 1979. Julie et Claude se retrouvent sur le terril 132 à Villeneuve-en-Gohelle, lieu prisé des amoureux en quête d'intimité. En pleine étreinte, les amants sont dérangés par Bruno, le frère de Julie. Couteau à la main, le visage impassible, il assassine Claude puis se lance à la poursuite de Julie. Elle ne survivra pas. Un psychopathe est né. Retrouvé par la police, Bruno est enfermé dans un établissement psychiatrique.
Près de trente ans plus tard, une h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 21 notes
5
10 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Soukiang
  13 février 2019
En voilà une lecture qui claque, rapide comme l'air fendu par une lame bien aiguisée, d'une noirceur qui rappelle les meilleurs films du genre, inévitablement, Vendredi 13, Halloween, Freddy les griffes de la nuit, Souviens-toi l'été dernier et bien sûr Scream sont venus à l'esprit, de prendre son pied en voyant se débattre de pauvres et malheureuses proies, il ne s'agit nullement juste de ressentir ce plaisir coupable et sadique de voir à l'écran des scènes d'anthologie du plus bel effet, à base d'hémoglobine qui coule à flot, de voir se patauger dans la mare sanglante de pauvres victimes innocentes fuyant un destin funeste, de prendre part à une certaine délectation, le genre horreur qui a vu décliné nombre de sous-genres et parmi eux le slasher, c'est aussi la vitrine et la métaphore d'une société, d'une époque en proie aux doutes et à l'angoisse de lendemains incertains, chaque slasher s'inscrit dans une perspective plus large que le sujet veut bien le montrer.
De l'écran à la littérature ...
"Suriner, taillader, déchirer, sectionner d'un geste", tel pourrait être défini le slasher, dans une ambiance anxiogène et éprouvée, dans ce dialogue invisible mais pénétrant entre le responsable des méfaits et les autres, tout doit participer à rendre les séquences avec une puissance viscérale et une violence démultipliée, une tension nerveuse et en crescendo, dans l'action incessante, tout doit cristalliser vers une fin explosive pour augmenter encore d'un cran, si c'est possible, les battements de votre coeur, s'il ne vous lâche pas avant ...
Cette région du Nord qui a vu nombre de ses bassins miniers se fermer les uns après les autres, dans cette conjoncture économique qui a tant fait souffrir les habitants, les traces indélébiles sont encore prégnantes dans l'esprit, les plaies difficiles à cicatriser, l'auteur, Elmore Hell en a vu d'autres, qui de mieux qu'un familier du terroir pour en extraire la quintessence, écrire un roman mixant respect de cette région d'accueil en la décrivant avec une certaine affection et d'y intégrer les codes de son genre de prédilection, quand le slasher renaît de ses cendres, le boucher du terril n'a pas fini de hanter le lecteur.
Qui a dit qu'un roman court ne pouvait pas être responsable d'une addiction aussi terrifiante ? du prologue au dénouement, pas de temps à tergiverser, avec force coups et subissant des assauts répétés, un récit cadencé et endiablé, percutant, jouissif, il suffit juste de ne pas louper le train en marche, de suivre l'action et en avant pour une lecture féroce, jubilatoire.
Et de tous les instants, à chaque page, je me suis pris au jeu, qui sera le prochain, comment, par quel moyen, autant de questions qui se verront valser pour le plus grand bonheur des aficionados.
L'intrigue pourra paraître classique de prime abord mais l'essentiel est ailleurs, dans cette lente marche funèbre en gestation, comme le prisme ou l'écho des fantômes du passé, le point d'interrogation ne sera pas seulement à chercher du comment en est-on arrivé là que de passer un excellent moment de lecture, salvatrice, un goût métallique qui vous fera déguster et prendre conscience que le slasher n'est pas mort et ne demande qu'à ressusciter !
Roman renouant avec brio un genre horrifique cher aux fans, une construction implacable, d'une violence brute de décoffrage, sans concession, le plaisir de la lecture est vite devenu une obsession, cette plongée dans la psyché d'un personnage torturé relève d'un parcours sanglant digne des meilleurs, dans cette atmosphère angoissante, saurez-vous trouver une échappatoire ?
Le boucher du terril vous attend ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Kazcook
  14 octobre 2019
Le récit démarre par un sordide double meurtre en 1979, rien n'est laissé au hasard et le décor est incroyablement bien planté, décrit dans ses moindres parcelles. On fait ensuite un bond en avant et on se retrouve en 2017 pour une intrigue terrifiante autour du boucher du terril...
L'auteur sort sa plume directe et percutante, et elle nous transporte par ses descriptions précises et son souci du détail. L'atmosphère est bien retranscrite. On s'en tient surtout aux faits, et les événements se déroulent sous nos yeux à la manière d'une bonne série horrifique qui fait trembler nos os.
On sent directement tout l'amour de l'auteur pour la culture du slasher et j'y ai retrouvé tous ses codes, avec le petit plus de la transposition à notre époque et les clins d'oeil faits à la jeunesse d'aujourd'hui et aux moeurs actuelles, smartphone, Instagram, paintball sont autant de sujets qui prennent part à l'intrigue. Tout est juste et réaliste. Certaines scènes sont carrément croustillantes, cinématographiques à souhait elles font à la fois sourire et trembler, j'y ai vraiment retrouvé ce plaisir jubilatoire de la scène d'horreur avec son exagération délicieuse ! On est beaucoup dans le ressenti, on entend, on sent, on ressent. Les mots sont bien choisis, bien posés et ça marche à merveille. Je vous jure que la bande-son est exceptionnelle... et pensez à prévoir du Vicks ou un pince-nez car la bande olfactive n'est pas en reste, niark.
Direct et tranchant avec une construction maîtrisée et implacable, croyez-moi que cette histoire va vous terrifier, frissons sans prétentions garantis !
Le pari de rendre hommage au slasher est carrément relevé haut la main à mon humble avis, on est happé dans cette ambiance chère à nos classiques du genre. Ce court roman est idéal pour passer un moment de lecture au top. D'ailleurs si vous ne savez pas quoi faire pour Halloween je connais un boucher disponible... N'hésitez pas à contacter Elmor pour vous procurer cette petite merveille du genre, il sera ravi, et vous aussi.
En plus d'avoir incontestablement de bons talents de conteur, cet auteur que j'ai pu rencontrer en juin et en juillet se révèle être vraiment sympathique et je ne vais pas hésiter à me procurer son recueil de nouvelles "Frayeurs" bien vite pour retrouver ses mots.
En bref, j'ai adoré passer ce moment dans l'terril avec les personnages et je suis sûre qu'étant du Nord le plaisir de lecture n'a pu qu'en être décuplé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JHJM1905
  14 octobre 2019
Ce roman est la définition même et parfaite d'un slasher. Je vous rappelle donc qu'un slasher est (théoriquement par définition) un tueur psychopathe et généralement masqué qui tue à l'arme blanche sans raison précise mais avec toujours une haine aussi viscérale qu'exacerbée un groupe de personnes (souvent des jeunes adultes un peu fêtards) sans lien apparent avec le tueur en question. C'est un scénario type qu'on aime ou qu'on aime pas et moi, bah, je kiffe ma race.
L'histoire se déroule en 2 temps; été 1979, terril 132, un jeune Bruno qui assassine sa soeur et l'amant de celle-ci au couteau et 30 ans plus tard, un Bruno un peu moins jeune qui a réussi à s'échapper de l'établissement psychiatrique où il était détenu. Direction du terril 132, il est guidé aveuglément par son goût du sang et le plaisir de retrouver la terre de ses souvenirs.
Pasquier, enquêteur sur l'affaire en 1979, est à une semaine de sa retraite lorsqu'il reçoit le coup de fil qui annonce la disparition de Bruno et il se doit le retrouver à tout prix.
Un roman coup de poing, c'est court mais c'est efficace. Sans fioritures, sans temps mort, l'action et le suspense nous mène par le bout du nez et met nos 5 sens en alerte. Impossible de décrocher avant la fin, c'est un voyage dans le nord de la France. J'ai adoré retrouver le patois du Nord, j'avais déjà eu des cours avec une amie donc ça va, j'ai compris (je vous rassure, il n'y a qu'un ou deux passages clin d'oeil mais c'est bon comme un p'tit bonbon).
Je suis fan, je kiffe, rien à dire de plus. J'en veux encore!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Audeauffret76
  19 juin 2021
LE BOUCHER DU TERRIL de Elmor hell
Premier roman, très réussi pour l'auteur, une histoire rythmée avec un scénario bien calibré et angoissant auquel se greffe savoureusement gore et hémoglobine.
En 1979 Bruno, couteau à la main, visage impassible assassine sa propre soeur.Un psychopathe est né.
Retrouvé par la police il est enfermé dans un établissement psychiatrique.
Trente ans plus tard, il échappe à ses geôliers.
Guidé par sa soif de sang il prend le chemin du terril.
Le massacre va-t-il être évité?
Ce qui m'a attiré dans un premier temps sur ce livre c'est sa première de couverture, j'ai tout de suite été intrigué et attiré, mon côté psychopathe...
Un roman court, 124 pages qui s'avale en une seule fois.
Un roman noir où l'intrigue repose sur la violence avec des clins d'oeil qui n'ont pas été sans me rappeler mes premiers film d'horreur, SCREAM de Wes Craven ou HALLOWEEN de johnn carpenter.
Des demoiselles en danger, des scènes gores jubilatoires.
Une écriture fluide et légère avec des chapitres courts, l'intrigue s'enchaîne vite, sans lenteurs.
Ce fût une belle découverte pour moi, une intrigue à la hauteur de sa couverture.
Un auteur que je ne connaissais pas jusqu'à présent et qui m'a donné l'envie de plonger un peu plus dans ses écrits.
Un très bon moment de lecture merci Bill Bixby pour cette belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar
  23 mai 2021
Chronique d'une lectrice
1979. Deux amoureux, Julie et Claude, se retrouvent sur le terril 132 à Villeneuve-en-Gohelle, en quête d'intimité, lorsque Bruno, le frère de Julie, couteau à la main, assassine Claude et poursuit Julie. Enfermé dans un établissement psychiatrique, il réussit à s'échapper trente ans plus tard.
Alerte coup de coeur !

« Au nord c'étaient les corons ,
La terre c'était le charbon ,
Le ciel c'était l'horizon,
Les hommes, des mineurs de fond »
Impossible de commencer cette rubrique sans rendre hommage à mon nord natal avec cette magnifique chanson de Pierre Bachelet
Dans le bassin minier du nord, Julie 16 ans, se prépare à sortir avec son amoureux, Claude 20 ans, pour fuir la misère quotidienne. Julie , dont le père est en prison après avoir battu sa maman, qui en était d'ailleurs décédée, vit avec ses frères et soeur. Mais surtout avec Bruno, qui depuis son plus jeune âge présente des troubles psychiatriques et des accès de violence sur les animaux en particulier.
Julie et Claude se rendent sur le terril, lieu de rencontre des adolescents en quête d'intimité. Tout se passe à merveille, le couple respire le bonheur. C'était sans compter Bruno qui, ce soir, avait envie de sang …
Le pauvre couple va en être la victime.
Bruno, sera donc interné. Jusqu'au jour, où, il parviendra à s'échapper …
Pasquier, flic, qui 30 ans plus tôt avait été chargé de l'enquête sur le meurtre du couple, est rappelé de justesse avant sa retraite …La traque commence .
Thriller digne de ce nom puisqu'il rassemble suspens, intrigue, tueur en série, victimes multiples …
Scènes parfois gores telles qu'on les aime ! Polar addictif !!!!!!
Pour ce premier roman , l'auteur signe un petit chef-d'oeuvre ! Petit de part son nombre de pages mais pas par sa qualité !
L'auteur m'a initié à un nouveau genre pour moi, le slasher, un style qui met en scène les meurtres d'un psychopathe, généralement masqué, qui élimine méthodiquement un groupe de jeunes individus, souvent à l'arme blanche.
Digne d'un vrai film d'horreur, ce livre va vous tenir en haleine jusqu'à la dernière minute et même après puisqu'une suite est sous-entendue pour mon plus grand bonheur .
Encore une fois , je souligne la qualité des ouvrages de cet éditeur ! je suis toujours subjuguée par ces polars en OR ou NORD !

Lien : https://collectifpolar.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   23 mai 2021
Elle n'avait pas du tout envie de faire du mal à Véra, mais elle se disait que si Kévin avait une attitude ambiguë, peut-être que ça finirait par lasser Véra qui se consolerait, pourquoi pas, dans ses bras à elle. L'espoir fait vivre, pensa Cindy. La petite épicerie Chez Mouloud était située à la sortie du centre-ville, juste avant une grande avenue menant à l'ancien coron Martel. Kévin se gara devant en warning et s'y engouffra pour acheter la fameuse téquila. Véra se retourna vers Cindy. - Heureusement que t'as regardé, ma chérie, sinon je sais pas ce qu'on aurait fait de tous ces citrons ! Cindy sourit. - Tu lui parles pas top, parfois à ton homme, je trouve. A PROPOS DE L'AUTEUR Natif de la région parisienne, Elmor Hell a l'amour de l'écriture depuis l'adolescence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   23 mai 2021
Hein, quoi ? fit Véra en se retournant vers Kévin.
C'est pas vrai ! Putain, je t'ai dit de pas l'oublier, cette putain d'téquila, merde ! Kévin ne lâchait pas Cindy des yeux dans le rétro. - Pas grave, dit-il comme à lui-même, on va passer chez Mouloud en acheter, c'est sur la route. Cindy ne baissa pas les yeux non plus. Elle savait que sa tenue de ce soir la rendait plus sexy que d'habitude et qu'un mec comme Kévin devait sûrement tremper sa queue ailleurs que dans le vagin de Véra de temps à autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   23 mai 2021
Claude tourna au coin de la rue et prit la direction du chemin rural qui bordait un petit terrain vague en lisière du terril, dont la forme conique au loin se détachait sur le ciel noir étoilé.
C’tait souvent là que les jeunes aimaient se retrouver pour fumer des cigarettes, boire des 1664 et se tripoter en cachette.
-C’est quand même dingue que Bruno fasse autant sa loi comme ça, dans ta famille. Franck est l’aîné…Il devrait taper du poing sur la table.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   23 mai 2021
-Te voilà enfin ! fit Claude Capet en repassant la première. J’ai cru qu’il te laisserait jamais sortir ce soir.
Julie soupira.
-Il a intérêt à me foutre la paix , j’te l’dis ! Il est mal placé pour me donner des leçons. Mais , de toute façon , il est sorti , et c’est pas Franck qui va me dire quoi que ce soit , il est trop content que j’m’en aille pour se bécoter avec sa nouvelle nana.
Commenter  J’apprécie          10
PatrothPatroth   26 novembre 2019
En 1978 Bruno tue le petit ami de sa soeur , qui elle même est fauchée par une voiture en s'enfuyant .
30 ans plus tard , Bruno après l'accident de l'ambulance qui le transportait , réussi à s'enfuir dans la nature .
Un groupe de jeunes décide de passer une soirée arrosée dans le terril 132 , mais c'est là que le tueur s'est réfugié , dans son antre ...
Le massacre va commencer , mais un flic proche de la retraite est sur ses traces ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : nordVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2338 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre