AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070109203
288 pages
Éditeur : Gallimard (14/10/1977)
3.5/5   26 notes
Résumé :
Les Aventures de Nick Adams est un recueil de nouvelles d'Ernest Hemingway assemblées en 1972 par Philipp Young et publié en France par la NRF (Gallimard). Ces nouvelles ont été publiées de façon éparse dans des revues et dans d'autres livres de l'auteur. Par exemple dans 50 000 dollars, 3 nouvelles sont présentes (Le village indien, Le Champion, Les Tueurs). Huit textes retrouvés chez lui après sa mort sont également contenus dans ce recueil. Philipp Young a eu l'i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
majero
  29 octobre 2018
Nouvelles et embryons de livres écrits fin des années 20 où Hemingway y dépose des bouts de son vécu.
Dans l'une d'elle, il explique sa manière d'écrire: 'Lui, Nick, voulait écrire sur la campagne de telle façon qu'elle soit aussi présente que celle de Cézanne dans ses tableaux. Pour y arriver, il fallait se la tirer du dedans de soi-même.'
J'ai beaucoup aimé celle où, poursuivi pour braconnage, Nick avec Littless, sa petite soeur de 11 ans se réfugie au coeur de la forêt avec un peu de matériel de survie et... de la lecture! J'adore les scènes surréalistes inventées par Littless qui serait aide-putain pour... 'porter sa traine jusqu'à son carrosse en or'!
D'autres nouvelles évoquent la guerre, le jour avant le débarquement, la rupture d'un amour de jeunesse, la pêche à la truite avec son ami Bill ou son initiation sexuelle avec la petite indienne Trudy
Commenter  J’apprécie          190
Noctenbule
  11 juillet 2017
Je n'ai pas du tout été charmée par les histoires. D'ailleurs, en voyant l'expression « autobiographie romancée », je m'attendais à un récit global de la naissance à la mort de l'auteur. Mais voilà que ce ne sont que des morceaux d'instants mis les uns après les autres. Il n'y a pas de fil conducteur, d'évènements particuliers, de personnages récurrents auxquelles on peut s'attacher avec le plaisir de les retrouver à travers les pages. Bien entendu, nous avons Nick Adams et les références à son père, mais voilà l'unique lien entre les différentes nouvelles.
Quand il commence à y avoir un peu d'action on ne sait pas où cela va aboutir. Alors je tourne les pages avec un ennui sans nom. L'envie d'arriver à la fin est forte mais que de mots sans intérêt pour y arriver. Si j'aimais la pêche et la chasse, je suis persuadée que j'aurais aimé ces longues descriptions pour attraper des poissons dans la rivière. Si j'aimais les armes j'aurais adoré les récits de marche et de tueries avec des armes à feu. N'oublions pas quand même le fait qu'on parle d'alcool même s'ils mettent de l'eau dans le whisky. Et parfois des femmes pour coucher avec, toutefois, il faut préciser que la pêche et la chasse c'est mieux.
Oui, on pourrait dire que l'on suit le développement d'un enfant qui devient adulte, la formation d'une individualité, des questionnements sur la vie, la mort, la solitude… Cependant, est-ce vraiment suffisant à en faire quelque chose d'intéressant ? Je le dis de façon directe : non. Est-ce que le fait de voir un homme qui prend conscience de sa passion pour écrire en fait quelque d'intriguant ? Non, car les moments sont brefs et il dit lui-même que ce qu'il raconte est aussi une fiction de sa vie. Alors si j'avais fait attention en lisant la quatrième de couverture, j'aurais choisi un autre roman plus passionnant. Cela n'aurait pas été trop difficile.
Si vous aimez les histoires construites, des nouvelles abouties, des mots qui forment de l'action et de la passion. Passez votre chemin. Ce recueil ce déguste accompagné d'une infusion avant de s'endormir.
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Levant
  09 juin 2018
Pas vraiment emballé à la lecture des nouvelles regroupées dans cet ouvrage. A lire sans doute à la façon dont elles ont été publiées, une par une à l'occasion, comme ça, pour combler un instant d'oisiveté.
La preuve que les grands auteurs peuvent eux-aussi être irréguliers dans leur humeur et leur inspiration. Comme tout le monde.
Commenter  J’apprécie          70
Livrepoche
  26 juin 2017
Les aventures de Nick Adams, comme recueil de nouvelles est une oeuvre d'éditeur avant tout. Sorti en 1972 (Ernest Hemingway est mort en 1961), ce recueil rassemble les récits mettant en scène Nick Adams, le double de Ernest Hemingway pas totalement biographique mais pas totalement fictionnel non plus.
Et le résultat, à mon goût, est très inégal. Certaines nouvelles se tiennent par elle-même, sont très intéressante, en disent beaucoup sur la personnalité d'Ernest Hemingway. D'autres, en revanche, tiennent plus du fragment, de l'extrait, qui sont présent dans Les aventures de Nick Adams que pour donner un peu plus de corps à l'ensemble. C'est en tout cas comme cela que je l'ai ressenti.
Pour le reste, c'est du Ernest Hemingway. du jeune Ernest Hemingway. Pas si lisse qu'on se l'imagine, en tout cas différent de l'image du gentil grand-père à la barbe blanche que j'avais en tête. Et je vois bien comment le jeune auteur tenait une sorte de journal intime en se servant du masque qu'était Nick Adams, son héros imaginaire, son double.
Et je découvre avec Les aventures de Nick Adams un Ernest Hemingway sauvage. un garçon/jeune homme épris de grands espaces, de liberté, de pêche et d'écriture. En un mot, un être « entier ».
La suite sur le blog…
Lien : http://livrepoche.fr/les-ave..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LFolavril
  12 février 2018
Nick Adams n'est autre que l'alter ego de Hemingway. Ce personnage apparaît dans une multitude de nouvelles que l'auteur avait savamment éparpillées au sein de son oeuvre ; ce recueil a travaillé à réunir ces fragments aux inspirations autobiographiques, reconstituant le puzzle du romancier, dans l'ordre chronologique, du petit garçon effrayé sous une tente à l'homme marié et père… Nick Adams est un homme touchant et attachant ; on le suit, de son premier coeur brisé, à ses parties de pêche en solitaire, les évasions avec sa soeur, son expérience de la guerre, mais aussi ses aventures féminines. « La vie, il faut la digérer, puis créer ses propres personnages. »
Les nouvelles oscillent entre sensibilité et humour. Une écriture épurée, posée, qui offre des questionnements sur la mort, la solitude mais aussi sur l'écriture. « La seule écriture valable, c'est celle qu'on imagine. C'est ce qui rend les choses réelles. »
Lien : https://folavrilivres.wordpr..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gaillard1gaillard1   22 mars 2014
La seule écriture valable, c'est celle qu'on invente... C'est ça qui rend les choses réelles.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Ernest Hemingway (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ernest Hemingway
Ernest Hemingway : Le Soleil se lève aussi lu par Michel Bouquet (1957 / France Culture). Photographie : L'écrivain américain Ernest Hemingway (1898-1961). • Crédits : Bettmann / Contributeur Editorial - Getty. Diffusion sur France Culture le 30 septembre et les 1er et 2 octobre 1957. Émission "Lecture du soir". Traduction de Maurice-Edgar Coindreau. Lecture par Michel Bouquet. Dans le Paris des années 20 et aux fêtes de San Fermín de Pampelune, Jake Barnes, le narrateur du roman, ainsi que Lady Brett, Robert Cohn, Mike Cambpell et Bill Gorton prennent vie grâce à une lecture de Michel Bouquet. Édité en 1926, "Le Soleil se lève aussi" d'Ernest Hemingway fut publié chez Gallimard dans la traduction de Maurice-Edgar Coindreau en 1933. Dans la préface qu'il donnait à cette édition française, Jean Prévost écrivait ceci : « Ce roman dont les héros – y compris la femme – boivent et sont ivres à presque tous les chapitres ; ce roman dont presque toutes les descriptions offrent les voiles de l'ébriété agréable, ou les terribles feux tournants de l'ivresse emportée, ne le prenez pas comme le récit de vacances de quelques Américains en France et en Espagne, ni comme un livre pittoresque. Ce narrateur si bref et si désinvolte lorsqu'il parle de lui, et qui raconte à mots couverts un accident de guerre dont il jure à tous ne pas se soucier, ne le prenez pas au mot un instant. Le ton dégagé avec lequel il parle de cette femme et de ses amants, écoutez-le avec plus de soin, et devinez enfin ce qu'il cache. Ce que peint cette voix indifférente, et de temps en temps éraillée, c'est l'enfer. »
00:00 : 1ère partie : Lecture partielle du roman d'Ernest Hemingway par Michel Bouquet dont nous écoutons la première des trois parties, constituée des cinq premiers chapitres du roman.
57:14 : 2ème partie : Lecture partielle du roman d'Ernest Hemingway par Michel Bouquet dont nous écoutons la deuxième des trois parties, entre les premières pages du treizième et la fin du seizième chapitre du roman.
01:57:55 : 3ème partie : Lecture partielle du roman d'Ernest Hemingway par Michel Bouquet dont nous écoutons la troisième et dernière partie, qui s'ouvrait sur une bagarre que l'on trouve au chapitre 17 du roman. Curieusement, si cette lecture se poursuivait très logiquement par le chapitre 18, elle s'achevait là. Les auditeurs étaient donc privés du dix-neuvième et dernier chapitre, et des derniers mots qu'Hemingway avaient laissés à Brett et Jake :
« — Oh, Jake, nous aurions pu être si heureux ensemble ! — Eh oui ! C'est toujours agréable à penser. »
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : pêcheVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le vieil homme et la mer

En quelle année est paru ce texte ?

1951
1952
1953

10 questions
184 lecteurs ont répondu
Thème : Le Vieil Homme et la Mer de Ernest HemingwayCréer un quiz sur ce livre