AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811200398
Éditeur : Milady (07/11/2008)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Les humains redoutent leur froideur apparente. Les nains craignent leur arrogance et les fuient comme la peste. Les orcs et les trolls ne voient en eux que du gibier. Mais qui sont vraiment les elfes ? Quel est le destin de ces êtres de légendes ? Farodin et Nuramon, deux puissants guerriers elfes, sont envoyés en chasse par leur reine dans le monde des humains afin de terrasser un démon, fléau ancestral de leur race. Leur courage, leur amitié et leur loyauté seront... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
beugzbee
  01 octobre 2014
Bon, c'est pas mal hein. Mais j'ai l'impression qu'il manque des choses.
Mais commençons par le commencement.
Je ne me suis pas tellement attachée aux personnages. A part Nuramon. Après, Mandred est décrit comme un gros rustre de nordique, la plupart des Elfes sont des c*** arrogants, même Noroelle est suprêmement égoïste. Vé le stéréotype.
Quant a l'histoire, mon coeur balance. Car si le récit fait de nombreuses ellipses, qui couvrent une longue durée. ça donne un petit genre épopée nordique à l'ancienne, effet renforcé par l'alternance entre le récit complet et des extraits de l'adaptation de cette histoire en saga. Donc ça, j'aime.
Mais en même temps, j'aurais bien lu les détails genre "tu te souviens des barbares qu'on a fracassé y'a trois ans?"ah ouais c'était épique". Raconte nous!
Le point positif sans concession? le style de l'auteur. Il sait alterner entre narration classique et saga nordique, toujours les mots justes. Les descriptions sont particulièrement réussies, les dialogues sont souvent empreints d'humour et les combats sont précis sans être tirés en longueur.
Pour moi, même si ce tome est assez conséquent, ce n'est qu'une introduction. On nous a donné le méchant, les héros sont enfin rassemblés, mais ils ont concrètement rien fait (tout en ayant fait des milliers de choses aussi).
Je pense que la suite sera meilleure, car l'action ne peut que venir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Alexandrine_B
  07 novembre 2017
S'il y a quelque chose que je ne peux pas reprocher à ce livre, c'est le rythme. On est très rapidement immergé dans l'univers, les scènes s'enchaînent avec ici et là quelques temps morts, juste ce qu'il faut.
Les elfes ici ont une image fidèle à ce qu'on s'imagine d'eux : beauté glacée qui traverse les siècles, proches de la nature, délicatesse, magie, chants cristallins ...
Du côté du peuple des humains, on découvre une civilisation nordique assez mystique, avec ses croyances et ses terres enneigées.
Que du positif me direz-vous ? Alors pourquoi est-ce que je n'ai pas réussi à accrocher plus que ça ? Sans doute parce que je ne me suis pas suffisament attachée aux personnages ni identifié à aucun d'eux. Toute la romance autour de Noroelle (qui occupe quand même une sacrée place) m'a plutôt laissée indifférente. Heureusement, l'intrigue comporte quelques rebondissements, ce qui donne envie de poursuivre la lecture.
La 4e de couverture annonce que l'amitié entre Farodin et Nuramon, les deux elfes, est mise à rude épreuve. Et bien, vous voyez, j'aime bien les amitiés viriles XD Non, sérieusement, il y a de belles amitiés, qui survivent (ou pas) aux épreuves, aux désaccords, et puis le sens de sacrifice, tout ça ... J'ai été déçu, puisque ... on ne les voit pas vraiment interagir en fait (alors que l'histoire se déroule au moins sur 3 ans ). Je sais que ce sont des elfes, hein, donc potentiellement un peu coincés, mais ne survendez pas une belle amitié, les gars, quoi. Hein. Bon. Voilà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Audreyl
  23 septembre 2010
C'est un peu par hasard que Mandred, ce chef de village humain, se retrouve au pays des elfes. Car une créature mi homme mi sanglier a tuer ses compagnons et manqué de l'envoyer rejoindre ses ancêtres lui aussi.
Il vient demander l'aide de la reine des elfes, ces être froids et distants, mais qui possèdent une si grande magie. Ils sauront combattre le démon.
La reine déclare ouverte la Chasse des Elfes. Aucun être, aucune créature ne peut y survivre.
Mais Mandred a été le jouet bien malgré lui de ce démon.
Nuramond et Farodin, les deux elfes envoyés sur Terre pour mettre fin à ses agissements découvriront bientôt qu'ils ont aussi été le jouet de cette créature et que celle qu'ils aiment tous les deux est en bien grand danger...
Sans être un chef d'oeuvre à mes yeux, c'est une bonne lecture loisir. L'écriture est agréable, l'histoire bien ficelée.
Commenter  J’apprécie          30
Bookover
  18 mars 2015
Ce premier tome « La chasse des elfes » met en place un tout un univers fantastique, ainsi que les personnages principaux avec qui le lecteur évoluera au fil des nombreuses pages.
Les deux elfes Nuramon et Farodin sont en train de faire la cour à Noroelle, une délicate magicienne qui officie à la cour de la reine Emerelle.
De son côté, Mandred, le chef d'un petit hameau se voit poursuivi par une créature diabolique. Après la mort de ses compagnons, l'humain échoue dans le royaume des Elfes. Après avoir demandé l'aide de la reine des elfes, une chasse est ouverte.
Nuramon et Fraondin accompagnent Mandred afin d'éliminer l'homme-sanglier. Mais cette chasse est en réalité un piège dont ils ne sont que les pions.

Dans ce premier tome, la psychologie des personnages est mise en place, sans toutefois nous donner toutes les informations relatives à leurs passé.
Et d'emblée, je me suis retrouvée à adoré le personnage de Nuramon, les quelques détails éparpillés à son propos, laissent deviner un passé torturé et injuste ? Ce qui me l'a rendu instantanément sympathique. Contrairement à Farodin que l'on devine sûr de lui et hautain. Impressions qui sont amplement justifiées dans le récit. Quant à Mandred, il est le stéréotype du barbare/viking nordique, rustaud et mal appris.
Le point fort de ce roman, c'est l'humour, qui est un trait fort présent dans les dialogues, ce qui allège quelque peu la lourdeur des actions qui s'enchainent sur une longue période de temps et dont, nous lecteurs n'avons pas tous les détails.
Ce qui implique que l'on est quelque peu perdu durant les premiers chapitres (ce qui a été mon cas), mais cela est vite pallier.
L'action se met très rapidement en place, voir, à un rythme effréné, ce qui pose un autre problème au lecteur que nous sommes. En effet, certaines actions se déroulant au début du récit, ne se révèlent importantes qu'à la fin, et vu la truculence d'actions, il est aisé d'en oublier.
Si, vers la fin du récit, les liens entre les personnages sont visibles et même plus que tangibles, il faut néanmoins attendre les derniers chapitres pour nettement les percevoir.
L'aspect relationnel inter-personnages est un peu mit de côté, ce qui selon moi est fort dommage.
Lien : http://audreybookoverlife.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mosquito
  04 novembre 2013
Les Elfes échappent ici à leur caricature habituelle. Bon scénario où les héros sont loin d'être invincibles, et qui rappelle, par certains aspects, la légende de Uther Pendragon et de Merlin.
Style fluide et clair, les chapitres s'enchaînent avec logique et tiennent le lecteur captivé jusqu'à la fin.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   04 mars 2019
Pour reprendre son souffle, Mandred prit appui contre une grosse roche. Il avait déjà parcouru la moitié du chemin. Il regarda la forêt derrière lui. La verte lueur des fées ne parvenait pas à en percer l'obscurité, mais ici, sur ce versant de la falaise, il faisait aussi clair que par une nuit de pleine lune.

Alors que la plupart des hommes des Pays du Nord en avaient peur, il avait toujours aimé ce genre de nuit, où il croyait voir dans le ciel des voiles tissés en clair d'étoiles.

Certains prétendaient que les elfes se cachaient dans cette lumière quand, par les nuits d'hiver, ils partaient à la chasse en chevauchant le ciel cristallin. Mandred sourit. Freya aurait trouvé plaisir à cette image. Les soirs d'hiver, assise auprès du feu, elle aimait écouter les conteurs évoquer les trolls des montagnes lointaines et les elfes au cœur froid comme les étoiles hivernales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   04 mars 2019
De quelque côté qu'elle regarde ses deux prétendants, elle n'arrivait pas se décider. Si Farodin lui dévoilait son être intime, elle le choisirait. Si Nuramon tendait vers elle ses mains pour saisir la sienne, elle lui accorderait sa préférence. La décision ne dépendait pas d'elle. Leur cour n'avait commencé qu'une vingtaine d'années auparavant. Ils attendraient bien encore une vingtaine d'années sa décision. Et si elle n'arrivait pas à se prononcer, celui qui montrerait la plus grande constance l'emporterait. Mais si là encore, on ne pouvait les départager, leur cour durerait pour toujours - à cette idée, Noroelle eut un sourire amusé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   04 mars 2019
Noroelle sentit une Étoile d'albes à la croisée des deux Sentiers. Elle ferma les yeux et se concentra sur la force. Quand bien même la reine réussirait à suivre sa piste jusqu'ici, il lui serait impossible de la découvrir dans l'Autre Monde. Elle pourrait bien passer cent fois par cette Étoile, elle se retrouverait cent fois ailleurs dans le Monde des Humains, car ici, le lien entre les mondes était très ténu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : elfesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
241 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre