AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246787092
Éditeur : Grasset Jeunesse (22/04/2015)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 13 notes)
Résumé :
« La vie avait donné à Vladimir un prénom qui sentait la neige fraîche, et une vilaine myopie qui le contraignit très tôt à porter d'affreuses lunettes. On n a jamais vraiment su si c'était à cause de ses yeux qui ne voyaient pas très bien que Vladimir avait décidé de regarder le monde à travers son appareil photo. Ou peut-être était-ce simplement parce qu'il aimait le petit « clic » qu'on entend à l'oreille, et qu'on sent sous les doigts, au moment d'appuyer sur le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Nadael
  02 juin 2015
Un roman illustré tout en délicatesse et poésie. Une histoire d'amour entre un photographe myope et une jeune femme invisible. Des aquarelles aux couleurs vives. Un décor rétro. du vrai, du flou, de l'insaisissable, du merveilleux.
Vladimir est fasciné par la photographie. Peut-être parce qu'elle fige le temps, le retient. Il aime particulièrement faire des portraits, surtout ceux de vieilles personnes. Peut-être parce qu'elles ne bougent pas (les enfants eux, sont sans cesse en mouvement ! Pour le reste, c'est pareil, il ne jure que par les vestiges d'antan ; vieilles façades, objets usés, meubles anciens. Et pas d'appareil numérique dernier cri mais un argentique, un Leïca R8. Vladimir semble vivre dans un autre temps que le sien... et chaque soir, calmement, posément, il écrit consciencieusement dans un petit carnet les choses vues, entendues, pensées dans sa journée.
Un dimanche matin, alors qu'il flane dans un square, il aperçoit un banc en pierre, d'un âge certain. Il a dû en voir, du monde, ce banc public : « Un banc massif (mais pas intimidant) avec son dossier bien haut et, sur chacun de ses côtés, de larges paravents. de ceux qui invitent à la confidence et inspirent de timides romances. le genre de banc tout juste fabriqué pour abriter les amours secrètes et les baisers volés. » Mais quand Vladimir appuie sur le petit bouton de son appareil photo, une chose étrange se produit : une jeune femme brune, ravissante, vêtue d'une robe rouge apparaît sur le banc, en transparence, et disparaît immédiatement. Il court chez lui pour faire développer la photo et distingue une trace rouge... Il n'a pas rêvé. Les jours suivants, des petits cailloux blancs parsèment ici et là son chemin quotidien. C'est alors qu'il retourne dans le square, et telle une apparition, voilà la jeune femme en rouge assise sur le vieux banc !
Une romance commence. Douce. Malgré la différence de Clémence, transparente mais si présente auprès des gens, si réelle au côté de Vladimir. L'amour transcende le jeune homme qui change de regard sur ce qui l'entoure. Ses photographies sont désormais pleines de vie, avec un petit supplément d'âme car aujourd'hui Vladimir sait rendre visible ce que les autres ne voient pas...
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Lagagne
  01 février 2016
Vladimir est photographe et solitaire. Jusqu'au jour où il rencontre Clémence, une drôle de jeune femme...invisible. Commence alors une histoire d'amour particulière et étrange, attachante et profonde.
Un roman tout en subtilité et douceur. Cette histoire est sensible, avec un charme désuet renforcé par les illustrations qui l'égrainent.
Commenter  J’apprécie          30
struant
  11 mai 2015
Une jolie histoire d'amour abordable par des enfants dès 7/8 ans. Où l'on y apprend que l'amour a quelquefois besoin de persévérance, de foi et de confiance, surtout lorsque l'être aimé est invisible. Cela rend la vie quotidienne un peu compliquée. le livre est aussi un bel objet : des pages épaisses, de teinte ivoire, des illustrations aux couleurs vives et gaies, une typographie aérée. Un petit bijou à offrir.
Commenter  J’apprécie          20
Takalirsa
  12 août 2015
Une histoire d'amour pleine de poésie, racontée comme un joli conte d'autrefois.
Le texte, riche en rimes et jeux de sonorités, est imprimé sur du papier épais de qualité, et agréablement illustré par des aquarelles aux couleurs vives. La première partie est une sorte d'ode aux choses anciennes, et à travers elle, au temps qui apporte (aussi) de la valeur aux objets et aux événements : "Ça valait le coup d'attendre", devise la vieille Mme Raguenet.
Ensuite se déroule la pittoresque romance de Vladimir le photographe et de Clémence la femme invisible et insaisissable, qui se clôt sur une jolie morale : "Chacun à sa façon peut être une personne extraordinaire".
Un récit à lire en prenant son temps bien sûr, à voix haute pourquoi pas !
Reste à savoir à quel public peut bien s'adresser un texte aussi atypique ?
Lien : http://www.takalirsa.fr/vlad..
Commenter  J’apprécie          30
Cdidoche
  26 janvier 2016
Vladimir est photographe. Un jour il se passe une chose extraordinaire. Une femme, répondant au doux prénom de Clémence, apparaît puis disparaît. Cet événement va changer la vie de Vladimir et lui faire voir les gens comme ils le sont en vrai.
Je trouve ce livre très doux. Cela nous fait voir les photos et les gens différemment. Comme ils sont vraiment.
Youmna.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
NadaelNadael   02 juin 2015
« La vie avait donné à Vladimir un prénom qui sentait la neige fraîche, et une vilaine myopie qui le contraignit très tôt à porter d'affreuses lunettes. On n'a jamais vraiment su si c'était à cause de ses yeux qui ne voyaient pas très bien que Vladimir avait décidé de regarder le monde à travers son appareil photo. Ou peut-être était-ce simplement parce qu'il aimait le petit clic qu'on entend à l'oreille, et qu'on sent sous les doigts, au moment d'appuyer sur le bouton pour fixer l'instant à tout jamais. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
NadaelNadael   02 juin 2015
« Comme métier dans la vie, Clémence avait décidé d'aider les gens. Comme métier dans la vie, ce qu'elle faisait n'avait pas vraiment de nom, mais c'était tout de même quelque chose d'important. Armée d'un bout de craie et de son invisibilité, elle parcourait la ville, elle observait les gens, et elle semait sur son passage plein de petits messages. Parfois, elle écrivait ce que certains osent à peine penser. Souvent, elle rendait service à ceux qui ne savaient pas très bien se débrouiller. En fait, elle inventait des petits raccourcis de la vie (et quelques détours aussi). »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
struantstruant   11 mai 2015
Et puis, ils décidèrent d'avoir aussi quelques bébés qui viendraient mettre un peu de flou dans cette jolie vie. Mais l'histoire ne dit pas si l'on pourrait les voir complètement, ou pas du tout, ou seulement à moitié...
Commenter  J’apprécie          30
claumifaclaumifa   31 juillet 2017
Comme métier dans la vie, Clémence avait décidé d'aider les gens. Comme métier dans la vie, ce qu'elle faisait n'avait pas vraiment de nom, mais c'était tout de même quelque chose d'important.
Armée d'un bout de craie et de son invisibilité, elle parcourait la ville, elle observait les gens, et elle semait sur son passage plein de petits messages. Parfois, elle écrivait ce que certains osent à peine penser. Souvent, elle rendait service à ceux qui ne savaient pas très bien se débrouiller. En fait, elle inventait des petits raccourcis de la vie (et quelques détours aussi).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
claumifaclaumifa   31 juillet 2017
Il comprit que d'une certaine manière, chacun à sa façon peut être une personne extraordinaire. Et qu'une fois qu'on a pris conscience de ce qui fait de nous quelqu'un de particulier, on est alors prêt à aimer (presque) le monde entier.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : photographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3543 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre