AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Titania


Titania
  01 août 2015
Marie de Hennezel pose sur tous ceux qu'elle rencontre un regard plein d'empathie, et sait révéler toutes les nuances d'une question anthropologique au carrefour de la biologie et des sciences sociales. C'est sur la sexualité des séniors que porte son étude, un sujet pas vraiment abordé par ses confrères et un peu à contre courant d'une société atteinte de jeunisme, qui ne veut pas voir et savoir. Mais comme on est un peu nombreux dans cette tranche d'âge, et qu'on sait très bien que le désir survit à la diminution dramatique de nos oestrogènes et...de la testostérone de ces messieurs, à croire que c'est inscrit ailleurs que dans les hormones, un bouquin sur le sujet est quand même aussi intéressant que la première étude de Masters et Johnson ou bien le rapport Hite qui ont fait date en sexologie. Comme c'est la loi du genre, l'auteur réalise de nombreux entretiens de personnes entre 60 et 99 ans et s'appuie sur la littérature disponible. Elle en tire un propos nuancé, laisse la parole à ses témoins qui évoquent leur sexualité avec bonheur, et confirment tout ce dont vous aviez l'intuition dans votre vie de tous les jours...les corps changent, les sensations sont différentes, le contact physique toujours aussi agréable, mais vous avez pris l'habitude de prendre votre temps, de davantage échanger dans la tendresse et dans l'écoute de l'autre...il faut juste ne plus chercher à avoir une sexualité de jeune. L'érotisme se décline alors en toutes sortes de possibles et de caresses à explorer. Marie de Hennezel pose sur les hommes en perte de repères sur leur virilité un regard bienveillant, et leur suggère autre chose que le Viagra. Elle tient compte de ceux qui renoncent avec soulagement ou choix à toute relation sexuelle. Elle va jusqu'à étudier les philosophies orientales, le tantrisme et le taoïsme pour leurs apports importants, et ce chapitre est fort intéressant pour apprendre à développer la « sexualité lente ». « Nous n'avons pas un corps, nous sommes des corps », dit-elle en substance, à partir de ce simple constat, prenons soin de nous, soyons ouverts aux autres, à tout ce que peut offrir la vie, la sexualité épanouie à n'importe quel âge est sans aucun doute la résultante de la qualité de notre rapport au monde.
Commenter  J’apprécie          323



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (29)voir plus