AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782221251218
288 pages
Robert Laffont (30/09/2021)
3.49/5   48 notes
Résumé :
Rêves, intuitions, anges gardiens... Notre relation à l'invisible est essentielle.

​Qui n'a pas déjà eu ce sentiment d'être guidé par une force invisible ?
Avez-vous alors hésité à en parler, par crainte de ne pas être compris, d'être jugé... ou pire ? Sachez que vous n'êtes pas seul à avoir vécu cette expérience.
En s'appuyant sur de nombreux témoignages, des récits édifiants et sa propre réflexion de psychanalyste, Marie de Henne... >Voir plus
Que lire après Vivre avec l'invisibleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
La psychothérapeute Marie de Hennezel explore des perceptions "inhabituelles" qui témoignent de notre lien à l'invisible.
Dans un entretien récent avec un journaliste, Marie de Hennezel affirmait que de nombreuses personnes vivent avec l'invisible mais n'en parlent pas car il s'agit d'un sujet quelque peu "tabou".
Elle a reçu de nombreux témoignages dans ce sens, de personnes qui ont toutefois peur de passer pour "irrationnelles".

L'invisible, cela recouvre des vécus très variés: rêves, synchronicités, le côté "jungien" de l'auteure revient quand elle développe des expériences montrant que nous avons un inconscient personnel mais aussi familial et collectif.
La première partie du livre recense quelques témoignages et phénomènes qui ont marqué l'auteure. A cet égard elle souligne l'importance des enfants qui arrivent à voir et à sentir des choses que les adultes ne sentent plus (les compagnons de jeux "invisibles"...)

Beaucoup sont ceux qui cherchent, dans les épreuves, la compagnie d'êtres invisibles, anges gardiens, saints, ancêtres.. les témoignages reçus dans ce sens sont poignants. L'auteure insiste sur les témoignages qu'elle a reçus faisant état de la présence de disparus. Elle ne cherche pas à apporter de preuves mais à montrer que nous sommes nombreux à avoir besoin de ce lien avec "l'invisible". Il est important selon elle de pouvoir en cas de besoin se construire une protection spirituelle.

La dernière partie du livre est celle qui m'a le plus marquée: elle concerne la conscience, les rapports morts/vivants, la protection qui peut être offerte.. Les croyances malgaches et japonaises sont ainsi évoquées (c'est passionnant..) Son analyse des liens reliant les défunts à leurs descendants est vraiment très forte, surtout quand elle évoque "les loyautés inconscientes" que nous aurions avec nos ancêtres, ainsi ceux qui porteraient "un fardeau invisible". Son credo: il faut parler des morts, il faut les faire vivre parmi nous. Elle semble partager la conviction d'une témoin de son enquête: la mort comme continuum de la vie, on reste vivants mais dans un corps plus subtil, un corps d'énergie.

Bref ce livre est poignant, bouscule parfois les idées reçues, livre d'une femme reconnue dans sa profession (elle a accompagné les derniers moments de François Mitterrand) et qui n'a pas peur de passer pour irrationnelle.
Ce livre qui est la poursuite du journal intime qu'elle a tenu pendant vingt ans, recueillant les témoignages d'amis, de patients, de relations professionnelles.. un récit qui montre la richesse intérieure de l'humain.
Commenter  J’apprécie          484
Nous savons tous que l'invisible existe. Qui n'a pas, dans un moment de grande détresse, invoqué quelqu'un – défunt, ange, esprit, puissance surnaturelle – en osmose avec l'univers.
Hypersensibilité, médiumnité, télépathie, intuition, prémonition, synchronicité, rêve, petite voix intérieure, les passerelles abondent vers l'invisible. Marie de Hennezel, psychanalyste versée dans l'accompagnement en fin de vie, ne cherche pas à expliquer quoi que ce soit. Il n'est pas question « de comprendre ou d'expliquer l'invisible, ni même de le définir, je m'intéresse au lien intime que chacun peut entretenir avec ce monde.»
L'auteure tient un journal de l'invisible depuis une vingtaine d'années. Elle consigne également dans un carnet les synchronicités vécues ou rapportées. Elle sollicite, si nécessaire, sa bande d'invisibles. Rien d'anormal, car chaque individu possède un fond mystique.
Selon une amie de Marie, très émue quand elle peine à mettre des mots sur ce qu'elle ressent, l'invisible est ce qui existe autour d'elle, quelque chose de plus vaste qu'elle-même tout en étant ce qu'elle a de plus intime. « C'est une intelligence bienveillante.»
Les enfants sont de grands communicants avec ce monde mystérieux ; ils ont une relation naturelle avec l'invisible. Ils expriment leur savoir du dedans. Puis cette faculté s'estompe quand ils grandissent.
L'auteure recueille des témoignages et relate ses propres expériences . Ces histoires et ces récits permettent de percevoir le caché apparent. La plume est alerte, vivante, nourrissante. Marie de Hennezel a tellement à raconter sur sa relation avec l'invisible, même si celle-ci n'a rien de rationnel, ni de scientifique. Merci de la partager avec nous, avec franchise et simplicité.
Je suis persuadé que plus on avance en âge, plus on a la sensation d'être partie d'un continuum qui nous échappe, nous dépasse, nous intrigue.
Lien : http://cinemoitheque.eklablo..
Commenter  J’apprécie          224
C'est un très beau témoignage.
Il y a l'ombre de François Mitterand dans ce livre.
L'autrice nous fait par de ses expériences avec l'invisible.
Elle y aborde de nombreux sujets comme les synchronisités, la mort, les morts imminentes, la médiumnité et les anges gardiens ect...
Elle parle le taux vibratoire.
J'ai aimé dans ce livre la bienveillance.
Marie de Hennezel relate que le deuil est très tabou dans nos sociétés, comment faire vivre après la mort la personne disparue.
On retrouve le principe de faire de la médiation chaque jour.
Ce livre fait parti des lectures ou le viens chercher quelque chose et sur autres que le tombe.
A chaque fois que j'ai parlé de cette lecture les personnes ne sont pas resté insensibles.
Commenter  J’apprécie          120
Qui parmi nous, n'a jamais cru ou voulu croire à l'invisible, à ce lien qui nous lierait à « l'autre côté », à ceux qui ne sont plus? Cela peut se traduire par des « coïncidences », des « hasards » et autres synchronicités, sur lesquels se penchent de plus en plus de scientifiques. Dans ce livre, la psychothérapeute Marie de Hennezel évoque ces ressentis troublants et souvent enrichissants, en racontant ses propres expériences, celles de ses proches ou de ses patients, et en donnant la parole à différents spécialistes du domaine de la médecine ou de la psychologie. Ces témoignages et ces exemples sont rapportés avec beaucoup d'honnêteté et de respect envers le vécu et les croyances de chacun. Après lecture, il ne m'est pas possible de dire si l'auteure pense effectivement qu'une part d'irrationnel ou de « surnaturel » nous accompagne au quotidien ou, si elle assimile ces phénomènes à une « capacité » de notre inconscient, de notre « moi-intérieur », à produire ce dont nous avons besoin pour vivre et pour nous « réparer » surtout après un deuil ou au moment de quitter notre existence. Et cela est sans doute le but de cet ouvrage: n'énoncer aucune certitude qui engendrerait de nombreuses divisions, mais plutôt donner à chacun d'entre nous matière à réflexion car, finalement, quelle que soit l'origine de ces « phénomènes », leur but est atteint s'ils nous permettent de supporter les épreuves ultimes.
Commenter  J’apprécie          60
Marie de Hennezel est psychiatre de tendance jungienne. Elle enquête ici sur le rapport des uns et des autres à l'invisible, sans chercher à prouver ou réfuter son existence, simplement observer comment les uns et les autres le vivent, quelle place il prend dans leur vie, sous quelle-s forme-s etc.
Elle évoque aussi bien le rêve, intuitions, prémonitions que les coïncidences et autres synchronicités ainsi que des phénomènes que l'on qualifierait de paranormaux et bien entendu des croyances en lien avec la religion et les êtres qui la composent.

Les chapitres sont courts et faciles à lire. Les différents témoignages rapportés m'ont touchée en ce qu'ils montrent que beaucoup de gens entretiennent un vrai rapport avec l'invisible, beaucoup vivent des expériences assez extraordinaires, ce que je trouve rassurant et encourageant pour quelqu'un qui vit le même genre de choses. Quand François Mitterrand, qui était un de ses amis est cité à plusieurs reprises, cela force le respect !

Lecture sympathique et intéressante sans pour autant être un coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Un jour, ceux que nous aimons passent de l'autre côté des choses. Ils quittent leur corps visible pour entrer dans l'invisible. Les proches pleurent, mais, dans leur "jardin secret", la relation aux morts reste vivante. Comme si ces derniers étaient seulement passés de l'autre côté d'un miroir.
Commenter  J’apprécie          180
La tradition juive insiste sur le fait que la présence au monde d'un disparu reste solidement accrochée à nos vies grâce aux mots. Ainsi en témoigne la magnifique prière des morts qu'est le Kaddish, qui dit: "Puisse son âme être tissée au fil de nos vies."
Commenter  J’apprécie          200
[...] on a intérêt à travailler, ici, sur terre, pour le chemin de l'âme de l'autre côté, pour le continuum de la vie. Et ce chemin c'est celui de l'amour. [...] le passage n'est difficile que si l'on n'est pas préparé, [...] plus on est conscient avant, plus c'est facile ensuite [...]
Commenter  J’apprécie          140
Alors que je poursuis la rédaction de ce livre, le rabbin Delphine Horvilleur, auteure de "Vivre avec nos morts", intervient sur France Inter. Lorsque Léa Salamé lui demande si elle croit aux fantômes, elle répond: "Je crois qu'il y a toujours eu autour de nous des fantômes. Il y en a toujours eu. En temps de crise, ils se font beaucoup plus loquaces. La question est de savoir quel dialogue on va engager avec eux.
La question, c'est comment vivre avec les résidus dans sa vie, avec ce que vous n'avez pas pu faire, pas pu dire, pas eu le temps de réaliser. Plus on s'obstine à les ignorer, plus ils s'accrochent."
Commenter  J’apprécie          50
En hébreu, les fantômes sont dits Rouah'Refaïm, littéralement l'esprit décousu. Le rabbin Delphine Horvilleur pense qu'ils nous tourmentent tant qu'on ne les a pas recousus à nos vies. Et précise que dans la mystique juive, on les nomme Dibbouk, ce qui signifie adhésif, eux qui sont comme du scotch, une présence qui ne lâche pas et colle à l'existence si on n'y prend garde.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Marie de Hennezel (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie de Hennezel
Marie de Hennezel, figure éminente de la psychologie clinique et du bien vieillir, offre une vision audacieuse et profonde sur le vieillissement dans ses entretiens avec le journaliste Olivier le Naire dans son nouvel ouvrage "L'éclaireuse" aux éditions Actes Sud. Au-delà de son parcours hors norme, elle partage intimement ses choix de vie, ses convictions et ses engagements, offrant un éclairage unique sur la troisième partie de nos vies.
Refusant la résignation face au traitement réservé aux personnes âgées, elle propose des solutions novatrices pour donner un sens à cette phase de l'existence. Son plaidoyer contre l'inaction de l'État en faveur des nouvelles formes de solidarité résonne avec force. Elle met en garde contre les risques de l'“aide active à mourir”, soulignant des alternatives méconnues pour une fin de vie digne et apaisée.
Alors que la population vieillit, ses réflexions prennent une importance cruciale. Son témoignage inspire une réflexion individuelle et collective sur nos aspirations futures. En 2030, un Français sur trois aura plus de soixante ans, un changement sociétal majeur qui appelle à une révision de nos politiques et de nos mentalités. En nous invitant à penser avec lucidité et sérénité, Marie de Hennezel nous guide vers un nouvel horizon de compréhension et d'action face au défi du vieillissement.
+ Lire la suite
autres livres classés : accompagnement de fin de vieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (147) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1827 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..