AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365740073
Éditeur : Asgard (23/08/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Jeune étudiante en école d’ingénieurs, Bénédicte attend le grand amour, mais une annonce sur le panneau d’affichage de son école attire son attention : aux USA, une certaine fondation Vestiboran lance un concours pour concevoir une sonde à destination de Pluton. Bénédicte, élève médiocre, ne s’est jamais intéressée aux planètes mais, suivant son impulsion, elle force la serrure du tableau d’affichage et vole l’annonce. Dès lors, sa vie change du tout au tout, elle d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Illion
  26 janvier 2015
J'ai lu ce livre en partenariat avec les éditions Lokomodo, suite à une proposition sur un forum de lecture où je suis inscrite.
Fraîchement arrivée sur ledit forum, je me suis mise en quête avec curiosité de partenariats… La photo m'a tout de suite attirée. Et puis je suis passée au résumé… qui s'est avéré plutôt décevant… La photo me disait : "c'est un bon livre !" et le résumé :"Bof... Tu risques de t'ennuyer". J'ai laissé passer quelques jours : je pensais que si j'attendais de voir s'il y avait du monde qui s'inscrivait c'est que ça valait peut-être le coup de tenter l'aventure. Mais en fait personne ne s'est inscrit. Pas leur genre ? Pas envie ? Ou alors, comme moi, le résumé mettait un frein à l'envie de lire cet ouvrage ? Qu'importe. J'avoue avoir eu pitié de ce livre que personne ne semblait vouloir lire. Moi qui prône que ceux-ci n'existent, ne « vivent » qu'à travers leurs lecteurs, j'ai cédé à l'impulsion qui me tiraillait et j'ai postulé avec la quasi-certitude de le recevoir. Un moment que j'attendais avec appréhension…
L'histoire en soi est plutôt simple, et s'est finalement révélée conforme au résumé (mais je continue à penser qu'il est mal formulé). Une étudiante en ingénierie se lance sur un coup de tête, et pour se consoler d'une déception amoureuse, dans un concours où il s'agit d'inventer une sonde pour Pluton. Une idée un peu folle, un bref moment de déraison, une impulsion qui va bouleverser l'intégralité de sa vie… le charme du scénario tient justement à sa simplicité. On sait plus ou moins d'avance quel sera le résultat du concours, ce qui permet à l'auteur d'en détailler précisément les conséquences postérieures sur la vie de Bénédicte, notre étudiante. de fait l'auteur s'attache à nous tenir en haleine et à nous surprendre avec ces conséquences que ni l'héroïne, ni le lecteur n'a réellement prévu. le tout est raconté à la première personne ce qui permet une pleine immersion dans la vie du personnage.
La jeune fille est française et va vivre toute sa vie en France, sauf lorsqu'il s'agit de son projet où toutes les scènes se déroulent aux Etats-Unis. Les moments aux USA sont très courts, concentrés, pour saisir l'intensité des émotions et de la perception qu'a Bénédicte de cette partie de sa vie. Par comparaison, la vie « française » paraît grise, terne, pas sans intérêts mais morne. Bernard Henninger semble, à travers ce scénario, vouloir faire une description en creux du système américain : en France, tout semble obéir à des principes rigides de hiérarchie, de règles préétablies, de « il faut faire comme ci ou ça et pas autrement ». Les difficultés que croise Bénédicte semblent d'autant plus absurdes que les périodes « américaines » sont décrites avec emphase, bonheur et où tout semble, non pas facile, mais possible. En résumé les Etats-Unis paraissent le pays de la liberté créative où tout le monde à sa chance tandis que la France s'encroute dans une froide rigueur conservatrice qui l'empêche d'avancer. Echo volontaire de l'actualité ? Quoi qu'il en soit on pourrait faire de nombreux parallèles avec ce qui se dit dans les journaux en ce moment.
L'histoire étant visible uniquement du point de vue de Bénédicte (et donc totalement subjective), elle fait appel à notre propre subjectivité pour comprendre le personnage principal. Personnellement, j'ai eu le sentiment de faire corps avec elle. Pendant que je lisais, elle ou moi ça ne faisait pas de différence. Son histoire a de multiples échos dans la mienne et c'est peut-être pour cela que ça a fonctionné. Et de fait, cette histoire que j'appréhendais de lire s'est révélée passionnante, prenante, poignante, émouvante, bouleversante et je pourrais continuer à l'envie sur cette lancée. Quand on cherche à classifier les livres par rapport à l'intérêt qu'ils ont éveillés en nous, on donne le nom de « coup-de-coeur » à ceux qui ont eu un énorme impact positif. Ici je ne peux pas dire que ce soit un coup-de-coeur… En fait le mot qui conviendrait pour la place particulière qu'a pris ce livre dans mon coeur (et ma bibliothèque) n'existe pas, il faudrait l'inventer. Cela faisait bien dix ans qu'un livre ne m'avait pas bouleversé à ce point, j'en étais émue aux larmes par moment. Les livres qui me font cet effet deviennent rares...
Comment trouver des défauts dans un travail qui s'est révélé d'une telle qualité ? Pourtant il y en a (mais petits). le résumé bien sûr et dont j'ai déjà parlé. J'ai noté également des coquilles et des « fautes involontaires » dans l'ouvrage : des mots ici ou là qui manquent, peut-être passés entre les filets de la correction d'avant publication… ça m'a sauté aux yeux parce que je suis (presque) maniaque de l'orthographe mais en fait ce n'est pas particulièrement gênant dans la lecture. Des défauts somme toute plutôt mineurs à mon sens tant le style et l'écriture sont vivants.
Au final cette impulsion qui m'a poussée vers ce livre s'est révélée payante, tout comme celle de l'héroïne. J'en viens presque à me demander si le résumé qui m'a tant fait hésiter n'est pas conçu spécifiquement pour créer un instant de doute et d'hésitation où une impulsion pourrait jaillir… Peut-être même apprécie-t-on d'autant plus ce livre si on l'a choisi de cette manière ? En tout cas j'ai dévoré mon « instant de déraison » et je vais le garder précieusement comme un trésor inestimable ^^…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ninoulol81
  01 novembre 2016
C'est l'histoire de Bénédicte, jeune femme de vingt ans qui étudie dans l'ingénierie. C'est une élève assez mauvaise, elle est dans les derniers de la classe.
Elle va apercevoir une annonce dans son école pour concevoir une sonde.
De ce jour jusqu'à ce qu'elle accède au concours elle va se renseigner, lire et tout faire pour réussir.
Quand le jour J arrive, elle présente son projet, elle est reçue.
Bénédicte va rencontrer pendant son entretien, Rudra, un jeune indien lui aussi venu pour l'annonce. Il sera accepté mais pour un autre projet.
Le projet de Bénédicte sera de fabriqué une sonde "clyde" pour aller sur Saturne et va durer pas mal d'années, plus de quarante ans.
Pendant ses années, elle va se rapprocher de Rudra et ils vont vivre une belle histoire d'amour jusqu'à ce qu'il meurt d'un cancer, ce qui va anéantir notre héroïne.
Elle sera entourée d'amis qui la soutiendront et l'aideront à avancer.
Un nouvel univers découvert pour moi, l'aérospatiale.
J'avoue avoir été perdue à certains passages, vu que le langage est particulier mais j'ai tenu bon.
Le personnage de Bénédicte est très attachant de par son histoire. Une fille ni jolie, ni moche, une fille normale !!! Qui est ridiculisée par ses collègues à l'école d'ingénierie. Elle est forte, motivée et grâce à cette affiche elle va avoir une vie bien remplie. Son côté gaucherie et maladroite est appréciable, cela la rend plis normale comme nous les lecteurs.
Et le fait qu'elle n'a pas eu d'enfants avec Rudra rajoute un quelque chose.
Rudra lui aussi est attachant, jeune indien, très doué dans son domaine. C'est un homme attentionné et aimant fort Bénédicte.
L'histoire est simple sans science-fiction juste la réalité.
Un point négatif à dire , les traductions en Français aurait été appréciable car arrêté sa lecture pour savoir ce que veux dire la phrase n'est pas terrible, sa coupe l'ambiance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LettresItBe
  09 juin 2017
Avec sa couverture interstellaire, avec un résumé qui donne l'eau à la bouche de tous les amateurs de l'espace et des machines incroyables qui volent au-dessus de nos têtes, « Impulsion » de Bernard Henninger semblait être une petite pépite à dévorer d'urgence. On pensait y retrouver la grande passion pour l'espace d'un auteur déjà connu pour quelques ouvrages notables dans des thèmes bien différents. Alors, pleine réussite ou rendez-vous pris avec la déception ? Lettres it be vous donne la réponse.



// « J'ai été enviée, jalousée, et critiquée, et ce fut la plus belle période de ma vie ! Je riais au nez de ces inconnus pour cacher le mal qu'ils me faisaient. Je me sentais aimée par le dieu des Enfers, je l'avais charmé et je lui souriais avec impudeur, il était mon désir, mon compagnon et mon secret éclatant, il ne me reste qu'une bribe, une ruine, un bébé d'acier qui fonce dans le vide et je me demande quoi en faire. » //



# La bande-annonce



(Quatrième de couverture) : Etudiante en école d'ingénieurs, Bénédicte attend le grand amour, lorsqu'une annonce sur le panneau d'affichage de son école attire son attention : une certaine fondation Vestiboran, aux USA, a lancé un concours pour concevoir une sonde à destination de Pluton.



Bénédicte ne s'est jamais intéressée aux planètes mais, suivant son impulsion, elle vole l'annonce. Dès lors, sa vie est changée, elle découvre les étoiles, le monde des sondes spatiales, un univers où les machines côtoient les rêves les plus fous …



Convoquée pour défendre son projet, Bénédicte l'emportera devant Rudra, brillant mathématicien Indien. Bénédicte pensait ne concevoir qu'une sonde spatiale mais voilà qu'elle tombe amoureuse de Rudra, que la fondation engagera aussi. La sonde de Bénédicte s'envolera, malgré les aléas que leur infligera une vie où l'une comme l'autre se retrouvent bientôt seules au monde.




# L'avis de Lettres it be



Bernard Henninger est un homme qui a la tête dans les nuages, voire même encore plus haut. Après une formation d'une année au Centre National d'Etudes Spatiales de Toulouse, après avoir suivi toutes les grandes escapades humaines dans l'espace, après avoir dévoré des dizaines et des dizaines d'ouvrages de science-fiction, Bernard Henninger a pris le pari de réunir toutes ses passions dans un seul et même ouvrage. Malheureusement, le résultat n'est pas au rendez-vous …
La suite de la critique ? Direction le blog de Lettres it be !
Lien : https://lettresitbe.jimdo.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
StregaStrega   28 avril 2014
J’ai été enviée, jalousée, et critiquée, et ce fut la plus belle période de ma vie ! Je riais au nez de ces inconnus pour cacher le mal qu’ils me faisaient. Je me sentais aimée par le dieu des Enfers, je l’avais charmé et je lui souriais avec impudeur, il était mon désir, mon compagnon et mon secret éclatant, il ne me reste qu’une bribe, une ruine, un bébé d’acier qui fonce dans le vide et je me demande quoi en faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : indienVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3387 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre