AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782413011279
208 pages
Delcourt (26/09/2018)
4.1/5   291 notes
Résumé :
Anouk, trentenaire parisienne enfermée dans la routine, vient d'apprendre le décès de sa sœur. Pire, celle-ci l'a désignée tutrice de Colette, 7 ans, ceinture noire de maturité et de mélancolie. Alors que la jeune femme craint de se faire dévorer par cette responsabilité imprévue, la petite fille va bousculer toutes ses certitudes. Saura-t-elle être à la hauteur de cette nouvelle relation ?
Que lire après Et puis ColetteVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (89) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 291 notes
5
44 avis
4
32 avis
3
8 avis
2
1 avis
1
0 avis
Il fallait des dessins de style enfantin et de jolies couleurs vives pour égayer cette BD qui aborde le thème du deuil d'une jeune femme qui vient de perdre sa soeur et qui se retrouve avec sa nièce de 7 ans sur les bras, sans l'avoir désiré.
Comment accepter de chambouler toute sa vie du jour au lendemain ?
Anouk a la trentaine, elle vit à Paris où elle travaille comme bibliothécaire et se retrouve forcée de s'occuper d'une enfant qu'elle ne connait pas.
Comment décider si vite si on est d'accord pour chambouler son quotidien, si le sens du devoir doit se placer au-dessus de sa propre qualité de vie, si les décisions d'un mort doivent primer sur nos propres envies ?
J'ai bien aimé cette BD qui ne s'appesantît pas sur le chagrin mais axe tout sur le futur et sur la relation naissante entre Anouk et la petite Colette, deux personnes qui vont s'apprivoiser peu à peu.
Commenter  J’apprécie          423
Une petite douceur littéraire à découvrir en cas d'une petite baisse de moral ! Cette bande dessinée fait du bien et, malgré le sujet, redonne le sourire. Pour ma part, j'ai été émue par Anouk, cette bibliothécaire parisienne qui va perdre sa soeur Zoé. Comme si cette étape n'était pas assez difficile à surmonter, elle va apprendre que la défunte lui confie sa fille : la petite Colette. le hic, c'est que l'enfant habite loin de la capitale et que notre héroïne n'imaginait pas sa vie avec des enfants ! On comprend ses craintes qui sont assez bien exprimées que ce soit dans les dialogues ou à travers certaines scènes. Et pourtant, la bambine est un véritable rayon de soleil : vive, intelligente, drôle, pétillante… mais le coeur à vif ! Elle est très mignonne.

Cette histoire touchante n'échappe malheureusement pas à plusieurs clichés… de plus, on peut affirmer sans mal que l'intrigue est à la fois facile et prévisible néanmoins, cela fait du bien. Voir ces deux demoiselles s'apprivoiser est attendrissant. En outre, on ne s'attarde pas directement sur le deuil, mais les répercutions et la reconstruction. C'est bien ce qui va arriver à nos deux personnages principaux : d'un drame va naître un tout nouveau départ… On regrettera le dessin pas toujours très joli, mais c'est une question de goût (j'ai d'ailleurs aimé le style de Mathou dans d'autres titres…). L'essentiel est que les auteurs arrivent à susciter plusieurs émotions à travers certaines scènes et c'est bien le cas ici. Une BD pleine de bons sentiments qui met en scène des protagonistes qui avancent malgré la douleur et la peur de l'inconnu.
Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          312
Il y a quelques mois, j'ai assisté à une rencontre avec Mathou, l'illustratrice de cette bande-dessinée, et ça m'a donné envie de la lire. L'occasion s'est présentée lorsque je l'ai vue parmi les livres en présentation à la médiathèque.

L'histoire, c'est celle d'Anouk, une femme d'une trentaine d'années qui vit à Paris et travaille dans une bibliothèque. Son quotidien va être bouleversé lorsqu'elle va apprendre le décès de sa soeur, Zoé, qu'elle n'a pas vue depuis des années... mais qui l'a inscrite comme étant tutrice de sa fille. Anouk va faire la rencontre de sa nièce qu'elle ne connait pas, une enfant de sept ans : Colette. Cette dernière va lui apprendre certaines choses, notamment à l'apprivoiser...

De prime abord, avec un tel résumé, on pourrait s'attendre à une intrigue assez triste mais il n'en est rien ! La scénariste, Sophie Henrionnet, a construit des personnages sensibles et attachants, mais qui sauront également nous faire rire. Malgré le décès de la mère de Colette, le ton reste plutôt léger... C'est probablement aussi grâce à Mathou qui a réussi à faire des illustrations un peu enfantines, rondes et colorées et qui apportent beaucoup de gaité à cet ouvrage.

Pour conclure, c'est une bande-dessinée drôle, légère mais qui aborde tout de même des thématiques importantes (la mort, l'adoption d'un enfant, et même le fait de vouloir rester célibataire...) sans pour autant être dramatique. J'ai trouvé que les problèmes étaient un peu trop facilement résolus, mais c'est une chouette lecture qui fait du bien !
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
Commenter  J’apprécie          280
C'est l'avis de LePamplemousse qui m'a rappelé que j'avais moi aussi lu ce roman graphique. Aïe...Car si son avis m'a rappelé que je l'avais lu, c'est que je l'ai déjà oublié.

Ce qui m'a attiré vers ce livre ? La couverture avec des étagères de livres :))) et le dessin qui ne laissait pas présager du sujet abordé.

Alors, oui, j'avais en effet oublié ce roman graphique. Pourtant il est touchant et émouvant. On y parle de deuil, de relation familiale compliquée...mais, sur ce sujet, j'ai plutôt gardé en tête le film "Le goût de la vie" avec Catherine Zeta-Jones. Alors, j'ai ressenti comme un manque d'originalité (bien que les histoires et les situations soient en partie différentes.). Une impression aussi que les choses s'arrangeaient trop bien, trop vite. (bon d'accord, dans le film aussi ^_^). Mais tout est une question de moment !

Maintenant, je n'ai pas détesté, mais j'ai quand même vite oublié.
Commenter  J’apprécie          240
Assez curieuse de cette couverture et de ce titre qui je ne sais pourquoi m'a rappelée le "Et puis Paulette" de Barbara CONSTANTINE, je me suis lancée.
Et bien ce fut une lecture très agréable sur un thème pourtant complexe et qui prête peu à sourire : le deuil d'une soeur et la cohabitation forcée entre une tante indépendante et une nièce en deuil de sa maman. Elles vont apprendre à se reconstruire ensemble.
Les graphismes très naïfs et colorés accompagnent à merveille la narration et l'adoucissent délicatement.
On s'attache aux deux personnages principaux qui vont s'apprivoiser tout au long du récit. Les mécanismes psychologiques sont très justement montrés, tout comme les liens familiaux et amicaux, ainsi que la lourdeur des procédures administratives et le pas qu'elles peuvent prendre sur la vie quotidienne.
Une lecture instructive et une belle tranche de vie et d'amour filial.
Commenter  J’apprécie          190


critiques presse (1)
Bedeo
23 novembre 2018
Fresque douce d’un drame familial qui se conjugue au féminin, Et puis Colette est un album pour toutes et tous, tant sa délicatesse et son format sauront charmer chaque public.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
- Maman disait qu'en cas de problème, tu t'occuperais de moi... et aussi que tu faisais le pain perdu comme personne !
- Mais on ne se voyait plus...
- Maman disait que des sœurs, même qui se voient plus, c'est toujours des sœurs...
Commenter  J’apprécie          130
Colette, ma Coco, Il faut que tu saches que quoi qu'il arrive je t'adore... vraiment... énormément... d'une force que je croyais même pas possible.
La mort de ta maman... tous ces changements... je sais que c'est très, très dur... et que c'est pas juste tout ça...
(...)
Plus rien ne sera plus comme avant... Mois aussi j'ai peur...
Mais ce qui est sûr, c'est que je vais tout faire pour qu"on reste ENSEMBLE.
Commenter  J’apprécie          40
C'est quoi ton travail ?
Jusque là je travaillais dans une bibliothèque. J'adore les livres, c'est un peu comme avoir des milliers d'amis.
Je peux les voir quand je veux, les emporter avec moi, en découvrir de nouveaux, retourner voir les anciens, quand je n'ai pas le moral...
( p 116)
Commenter  J’apprécie          30
Je prends le relais pour les "Coco chérie que j'aime jusqu'à la lune et aux étoiles"... pour les goûters, les devoirs... les bons et les mauvais moments.
Mais pas parce que je le dois, tu sais.
Parce que c'est Coco, parce que c'est moi, parce que c'était toi...
Commenter  J’apprécie          30
Monsieur le juge, je dois rester avec Anouk parce que :
. Elle fai(s)t le meilleur pain perdu du monde ( enfin elle croi)
. Elle se débrouille pas mal en vélo, maime si elle ne sui pas...
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Sophie Henrionnet (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Henrionnet
Comment Mathilde, la petite quarantaine ordinaire, s'est-elle retrouvée enfermée dans un « institut de repos » ? À quel moment la vie de cette pharmacienne mariée et mère d'un adorable adolescent a-t-elle basculé ? Sur les conseils de sa psychiatre, Mathilde tient un journal. Peu à peu, la parole se libère. Elle livre ses états d'âme et souvenirs d'enfance — la cruauté dont elle a fait preuve à l'encontre de son frère Charly —, son quotidien chez les fous avec une infirmière détestable qu'elle a surnommée Moustache, mais aussi sa rencontre marquante avec une certaine Daphné... L'héroïne parviendra-t-elle à rassembler toutes les pièces de ce puzzle, chasser ses démons et affronter la vérité ? Un roman mené tambour battant, tel un jeu de dupes addictif, au dénouement inattendu.
Sophie Henrionnet est romancière et scénariste. "Sur les balcons du ciel", paru aux éditions du Rocher en 2020, a notamment été salué par Virginie Grimaldi : « Ce roman est un bijou. Ne passez pas à côté ! »
+ Lire la suite
autres livres classés : adoptionVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (490) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5157 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..