AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782268105451
204 pages
Éditeur : Les Editions du Rocher (05/05/2021)
4.04/5   55 notes
Résumé :
Comment Mathilde, la petite quarantaine ordinaire, s’est-elle retrouvée enfermée dans un « institut de repos » ? À quel moment la vie de cette pharmacienne mariée et mère d’un adorable adolescent a-t-elle basculé ? Sur les conseils de sa psy, Mathilde tient un journal où elle lui livre ses états d’âme, ses souvenirs d’enfance – la cruauté dont elle a fait preuve à l’encontre de son frère Charly – son quotidien chez les fous avec l’odieuse infirmière qu’elle a surnom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
4,04

sur 55 notes
5
13 avis
4
27 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Kittiwake
  04 mai 2021
L'histoire s'ouvre sur un dialogue à sens unique, de ceux qui naissent et se développent en confidences simplement ponctuées d'encouragements à poursuivre…Si Mathilde interpelle son interlocutrice par son prénom, c'est un artifice :
«Je vous vois déjà retenir un soupir, c'est que moi aussi je commence à vous cerner, Docteur. Ou Dorine, puisque vous ne voyez pas d'inconvénient à ce que je vous appelle Dorine durant nos séances? » Patiente , mais refusant de perdre le contrôle de la situation...
Le décor est donc planté, mais le mystère est encore entier sur les raisons qui ont amené cette jeune femme au langage expressif et élaboré à se confier à une professionnelle. Et c'est peu à peu, à pertes touches que le tableau se complète : où sommes-nous, que s'est-il passé, et de quel genre de folie souffre notre narratrice ?
Le récit est très bien construit , amenant le lecteur à découvrir pas à pas, avec de fausses pistes adroitement proposées, toute l'histoire.
Les résidents, compagnons d'infortune font partie du décor, de la « colocataire » parano, au perroquet incarné, tous réunis lorsque Mathilde leur propose des séances de lecture à voix haute. On a même un embryon d'enquête policière, où les victimes sont des culottes disparues.
La gravité du thème n'exclue pas un ton presque guilleret, comme si la narratrice oscillait entre fanfaronnade et barrière de défense utilisant l'humour, ce qui rend le récit très agréable à lire.
Merci à Netgalley et aux éditions du Rocher

Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          642
lenoute
  20 mai 2021
J'ai découvert l'auteure Sophie Henrionnet avec ce court roman aux multiples avis positifs.
Nous y rencontrons Mathilde une femme de quarante ans, qui se trouve enfermée dans un institut de repos.
Ecrit à la première personne ce livre a la forme d'un journal intime.
A l'intérieur elle se livre sur ses états d'âme, sur les souvenirs de son enfance, son travail. Mais aussi ses relations avec les membres de sa famille. Elle nous fait part en toute franchise sur sa vie passé et sa vie actuelle dans l'institut.
De nombreuses révélations vont apparaître. Elles vont nous aider à répondre à ces questions : Que lui est-il arrivé ? Pourquoi a-t-elle perdu pieds ? Pourquoi Mathilde se trouve enfermée dans un institut de repos ?
Une chose est sûre, en elle se cache un profond mal être.
C'est un roman introspectif avec une écriture simple où les sentiments sont bien décrit. Il se lit très rapidement avec intérêt, dommage que la fin ne m'ait pas surprise.
Commenter  J’apprécie          470
Eve-Yeshe
  02 juin 2021
Une rencontre étrange, avec « cet homme à la mèche » qui croise son regard et qu'elle interprète comme une histoire d'amour possible, un anniversaire que tout le monde a oublié (ses quarante ans ce n'est pas rien !) et voilà que Mathilde explose en vol (ou implose) et se retrouve dans un établissement psychiatrique, aux bons soins de Dorine qui, voyant que les échanges verbaux sont inconsistants pour ne pas dire stériles, lui conseille d'écrire, de poser des mots sur son mal-être.
Un peu au ralenti sous l'effet des psychotropes, elle a tendance à tourner un peu en rond, avec des allers et retours dans le temps, tandis que sa voisine de chambre Véronique, qui, officiellement du moins, ne parle pas car elle est « surveillée » par la CIA ou autre, car elle se dit agent secret. Toujours est-il que Véro lui parle de manière à ne pas être vue (les fameux angles morts des caméras de surveillance) et lit en douce les carnets sur lesquels Mathilde prend ses notes.
On a d'autre personnages truculents, tel ce jeune homme informaticien qui a tout oublié, ou un homme qui se dit général et donne des ordres à tout le monde, le tout chapeauté par une infirmière psychorigide qu'elle a surnommée…
Peu à peu les souvenirs vont remonter, l'enfance où elle a toujours subi, le petit frère Charly qui captait l'attention, le mariage, la naissance de son fils Ruben (miracle car elle est atteinte d'endométriose, jusqu'au passage à l'acte, la fuite avec Daphné, pour enfin commencer à vivre ce qui va nous réserver pas mal de surprise…
J'ai bien aimé ce roman, la manière dont Sophie Henrionnet a construit son histoire, les liens très (trop ?) forts qui unissent Mathilde et son frère, le roman familial et le grain de sable qui fait basculer un édifice apparemment solide mais qui était quand même miné.
L'analyse de l'absence de réaction de l'entourage qui ne voit rien, ne fait rien est très juste, car c'est ce qui se passe très souvent, la personne qui souffre s'enferme dans une carapace, refusant de montrer ce qui pourrait être un signe de faiblesse, en mode « je serre les dents et j'avance » en attendant que les autres comprennent sans qu'elle ait besoin de le dire.
J'ai aimé l'idée de la lecture à voix haute que fait Mathilde aux autres patients, idée qui a beaucoup contrarié Moustache qui avait l'impression qu'on empiétait sur ses prérogatives. Mathilde obtient, à force d'insister un lieu et un créneau horaire pour partager cette lecture avec un petit groupe qui sera de moins en moins passif.
Je découvre l'auteure avec ce livre et c'est une belle expérience, les choses sont bien abordées, sans avoir recours au pathos qui pourrait faire sortir les mouchoirs, et il faut reconnaître que la chute est extraordinaire, tant on ne la voit pas venir, même si on la subodore…
Un grand merci à NetGalley et aux éditions du Rocher (Elidia) qui m'ont permis de découvrir ce roman et son auteure dont le style original me donne envie d'explorer davantage, avec notamment « Sur les balcons du ciel » mais, vu l'encombrement défiant toute concurrence de ma PAL, il risque d'attendre….
Jolie couverture que l'on peut interpréter comme on veut…
#Plusimmortellequemoi #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
mariech
  18 mars 2021
Hier soir j'ai commencé Plus immortelle que moi de Sophie Henrionnet et je n'ai pas lâché le livre , je l'ai lu d'une traite .
Impossible de raconter l'histoire sans spoiler je vais tout de même dire quelques mots au sujet de cette lecture .
L'héroïne Mathilde va avoir 40 ans , elle ne le fêtera pas son anniversaire, elle l'a décidé .
Elle va tout simplement ne pas rappeler à ses collègues et à sa famille que ce jour est celui de son anniversaire , elle qui voulait voir à quel point elle est transparente , va être servie au delà de ses espérances , elle recevra tout de même un sms de ses parents .
C'est l'histoire d'un mal être qui a sa source dans l'enfance , la vie d'une jeune femme parfaite mais ça n'existe pas n'est ce pas ?
Et ce qui arrive , le pétage de plomb n'est pas une surprise .
J'ai été littéralement happée par le dénouement totalement inattendu pour moi .
Une lecture qui atteint son but , surprendre , sortir des sentiers battus .
Est ce un premier livre , je le pense .
J'ai hésité pour les 5 étoiles mais quelques petits défauts , des raccourcis , des formulations un peu maladroites me font pencher pour 4 étoiles .
Ce n'est pas la première fois que je le pense mais c'est la première fois que j'ose l'écrire , qu'est ce que ça me plairait de
relire les textes avant leur parution , ce serait pour moi une joie de donner des conseils .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
sylvaine
  09 mai 2021
Sophie Henrionnet signe aux éditions du Rocher Plus immortelle que moi.
Ce roman prête sa voix à ceux et celles qui à un moment donné sont "retirés de la circulation." C'est le cas de Mathilde qui est placée dans un institut de repos. Pourquoi est elle arrivée aux Airelles? pourquoi a t'elle craquée, implosée?
Elle n'arrive pas à le dire et va donc prendre la plume , les mots écrits lui permettront ils de débloquer tous les non-dits douloureux ?
Un roman touchant, sans tabous , une jeune femme la quarantaine qui voit son univers partir en vrille et qui craque . Jour après jour elle jette sur le papier ses pensées, ses rêves, ses souvenirs, les mini péripéties de sa vie en isolement. Petit à petit le rideau va se lever et Mathilde pourra enfin s'exprimer. le lecteur n'est pas au bout de ses surprises.
Un texte utile où l'humour vient alléger le propos en lui laissant toute sa force. Un grand merci aux éditions du Rocher pour ce partage via netgalley
#Plusimmortellequemoi #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
MELANYAMELANYA   14 juin 2021
Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption comme d’habitude.
Virginia Woolf, Journal
Epigraphe
Commenter  J’apprécie          10
MELANYAMELANYA   14 juin 2021
Si l’âme n’était pas immortelle, la mort serait un guet-apens.
Victor Hugo
Epigraphe
Commenter  J’apprécie          10
Eve-YesheEve-Yeshe   02 juin 2021
Je me suis mise à détester ma vie, mes proches, à les haïr viscéralement. Ça gonflait, ça enflait, j’étouffais. Une cocotte-minute je vous dis Dorine, et pas un n’a été foutu de soulever le couvercle pour libérer un peu la pression
Commenter  J’apprécie          120
PillyPilly   09 mai 2021
Il y a tant d'amours. Différentes sortes d'amour. Tant de degrés, de niveaux, de nuances. De grades, de sous-classes. L'amour inconditionnel, d'une mère, celui d'un père. L'amour que je porte à mon fils, à mes parents, celui que je reçois de mes chères amies, l'amour du conjoint. L'amour qui fluctue, au cours de la vie, qui peut se parer de dorures ou ternir, il étincelle tantôt pour devenir indécelable à l’œil nu un peu plus tard. En d'autres circonstances, en des humeurs différentes. Après des épreuves. Parfois, il faut se fier à d'autres sens pour se persuader qu'il reste quelque chose, se convaincre, nourrir le sentiment. Mais il arrive aussi que l'amour se tire pour de bon, d'un coup, hop. Parfois, miracle, on réalise subitement en éprouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NathLeNathLe   12 avril 2021
Cette femme est atteinte, c'est officiel et définitif, et plus que tous les résidents de l'aile nord réunis, c'est bien là le problème. Je ne sais pas exactement quel but Moustache poursuit dans la vie, mais ces temps-ci sa motivation principale semble à peu près centrée sur l'emmerdement maximum de nous autres - désolée, mais là, c'est juste impossible - était de limiter les regroupements. si encore ça avait été par souci de sécurité, je ne dis pas, mais en l'occurrence c'est simplement parce que Madame n'apprécie pas qu'une activité parallèle s'organise. De la lecture, Dorine, des livres !Je n'ai pas lancé l'idée d'un atelier "Do it yourself" fumigènes ou mines antipersonnel, il est question de R-O-M-A-N-S !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Sophie Henrionnet (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Henrionnet
Comment Mathilde, la petite quarantaine ordinaire, s'est-elle retrouvée enfermée dans un « institut de repos » ? À quel moment la vie de cette pharmacienne mariée et mère d'un adorable adolescent a-t-elle basculé ? Sur les conseils de sa psychiatre, Mathilde tient un journal. Peu à peu, la parole se libère. Elle livre ses états d'âme et souvenirs d'enfance — la cruauté dont elle a fait preuve à l'encontre de son frère Charly —, son quotidien chez les fous avec une infirmière détestable qu'elle a surnommée Moustache, mais aussi sa rencontre marquante avec une certaine Daphné... L'héroïne parviendra-t-elle à rassembler toutes les pièces de ce puzzle, chasser ses démons et affronter la vérité ? Un roman mené tambour battant, tel un jeu de dupes addictif, au dénouement inattendu.
Sophie Henrionnet est romancière et scénariste. "Sur les balcons du ciel", paru aux éditions du Rocher en 2020, a notamment été salué par Virginie Grimaldi : « Ce roman est un bijou. Ne passez pas à côté ! »
+ Lire la suite
autres livres classés : hôpital psychiatriqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
350 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre

.. ..