AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782811230050
Éditeur : Milady (20/03/2019)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Rien de tel qu’être agente de la mort pour vous pourrir la vie.

Pour Madeline Black, escorter les défunts dans l’au-delà est un travail à toute heure et très mal payé. Certes, on y gagne des pouvoirs magiques et une paire d’ailes impressionnantes, mais aussi un patron exaspérant, une gargouille grincheuse à supporter, et bien des factures impayées. Les choses semblent s’améliorer lorsque le séduisant Gabriel Angeloscuro s’installe dans l’appartement ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Latulu
  03 avril 2020
Légèreté, humour, action. Un petit bol d'air rafraîchissant dans la littérature urban fantasy.
Madeline Black, trente-trois ans, orpheline de mère et de père inconnu est une Agente : elle est chargée de collecter les âmes des morts pour les emmener jusqu'à la Porte. Pour arrondir ses fins de mois, elle travaille en free-lance comme rédactrice de recettes culinaires. Elle occupe le reste de son temps à discuter avec sa gargouille, Beedle, et à reluquer Gabriel, son nouveau locataire qui occupe l'appartement du rez-de-chaussée. Des événements plus surnaturels que d'habitude vont l'amener à découvrir la cour des Anges Déchus et à apprivoiser les nouveaux pouvoirs qui se manifestent à elle.
Nous voilà embarqués avec une héroïne bien stéréotypée pour ce genre de littérature : badass, grande gueule mais au grand coeur. Et ça marche, pour peu qu'on se détende et qu'on ait envie de rire un grand coup. L'histoire est burlesque, parfois absurde. L'Agente Madeline accumule les maladresses, c'est rarement crédible, mais le récit a un petit côté original et l'auteure sait suffisamment manier le suspense et distiller les révélations au compte-goutte pour qu'on en redemande. Un petit ovni dans le paysage de la romance paranormale.
On retrouve quand même certains clichés : le triptyque amoureux, voire quadruple par moment, ils sont tous jeunes et beaux. Par contre, l'habitude pour ce genre est la profusion de scènes de sexe. Ici, pas une seule n'est décrite. Entre le ton léger, le scénario facile et la pudeur on est dans de la littérature jeunesse mais ça fonctionne bien. le ton est proche de la saga Mercy Thomson de Patricia Briggs ou encore La Chasseuse de la Nuit de Jeaniene Frost, en moins réussi à mon avis.
Côté bestiaire, ce premier volet nous ouvre les portes des anges et des démons. D'autres créatures sont mentionnées : vampires, loups-garous, faes. Nul doute que les prochains opus nous les présenterons plus formellement.
De quoi passer un bon moment si on a envie de rire un bon coup, sans prise de tête.

Challenge auteures SFFF 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Paroledunelivrophage
  23 mars 2019
Depuis quelque temps, je passe beaucoup de temps devant mon ordi. Mais, comment ne pas y rester. Il faut dire, qu'en ce moment, bien des livres sortent, que cela soient des grandes finales très attendues, où un livre qui se trouve au milieu de la saga, ou encore une petite nouveauté sur le marché littéraire français. Pour ma part, j'en ai eu plusieurs en tête, et depuis le début du mois, ma tête explose sous le flot continue des mots qui me viennent au moment où je tapote sur les touches de mon plan de travail. Alors, même si mes amis que je fréquente dans la vie réelle ne lisent pas, je les remercie de tout le temps qu'ils m'accordent. Par ce que c'est bien beau de lire et d'écrire, mais quand on commence, on ne s'arrête plus. du coup, on s'enferme dans notre monde, et on a du mal à en ressortir. Et eux, ils m'aident justement à garder un pied dans ce monde. Bref, en début du mois, j'ai eu un coup de coeur, pour bien des livres, et ce fut un plaisir de les acheter, et de vous donner mon avis. Aujourd'hui, justement, je reviens vers vous, avec une petite nouveauté sur les rayons français, qui est sortie depuis à peine deux jours. Vu de quoi parlait le résumé, et la couverture magnifique, je me suis dis : Parole d'une Livrophage, ce livre il est fait pour toi, et tu devrais te le dénicher au plus vite. Et pour cause, je l'adore. Malheureusement après sa lecture, j'ai eu un peu de mal à le caser dans la catégorie Anges et Démons, vu que j'étais sur le point d'en créer une autre juste pour lui. La raison ??? Disons que ce livre est une histoire entre Charley Davindson de Darynda Jones, et Risa Jones de Keri Arthur. Vous l'avez compris, il y a des anges, des démons, des faucheurs, des fantômes, un amour naissant et surtout de l'action.
Mais, je préfère vous laisser découvrir, par vous même, ce qui m'a plut dans cette histoire, pour le moins inétendue. Rien de tel qu'être agente de la mort pour vous pourrir la vie. Pour Madeline Black, escorter les défunts dans l'au-delà est un travail à toute heure et très mal payé. Certes, on y gagne des pouvoirs magiques et une paire d'ailes impressionnantes, mais aussi un patron exaspérant, une gargouille grincheuse à supporter, et bien des factures impayées. Les choses semblent s'améliorer lorsque le séduisant Gabriel Angeloscuro s'installe dans l'appartement au-dessus du sien... jusqu'à ce qu'un monstre terrifiant ravage les rues de Chicago, et que Maddy se découvre des pouvoirs inconnus, liés à un héritage dont elle ignore tout et qui fera d'elle la cible de tous les feux de l'enfer et du paradis. Alors prêt pour l'envolée ???
Comme d'habitude, je vais vous faire part des personnages, et vous en faire baver d'envie.
Madeline Black, est une jeune femme dans la trentaine, qui a perdu sa mère durant son adolescence. A la mort de cette dernière, elle est devenue une Agente de la mort. C'est à dire, quelqu'un qui collecte les âmes des morts et qui les amène à la porte afin d'y faire son choix. Elle n'est pas vraiment grande, et ses ailes noires, n'apparaissent qu'au moment où elle doit aller collecter l'âme en question. Elle n'a jamais connu son père, et possède deux appartement dont un qu'elle loue. Mais, chose surprenante, elle n'a jamais connu l'amour physique. Aux premiers abords, on la voie comme une personne gentille et attentionnée, incapable de faire du mal à une mouche. Mais, sa vie va changer du tout au tout. En effet, elle qui n'a jamais utilisé de pouvoir magique quand elle va collecter les âmes, va se découvrir une magie, qui semble bien étrange. Et chaque fois que cela se produit, c'est sous le coup d'émotions fortes, ou encore quand sa petite étincelle de magie, quasi inutile, soit éteinte. Coté caractère, c'est une femme forte, grande gueule, incapable de tenir sa langue, combative, et surtout qui a du coeur. En fait elle m'a fait penser à Charley Davidson pour son coté faucheuse, Risa Jones, pour son coté ailées, et Amber Farrell pour son coté pouvoir. Ce que j'aime avec ce personnage, c'est que malgré tout ce qui lui tombe dessus, elle se relève toujours et plus forte.
Gabriel, est un beau diable, pour reprendre l'expression d'une petite gargouille. Grand, beau, sexy, cet homme a vraiment la panoplie du mec attirant. Il est le fruit d'un nephilim et d'un ange. Mais avant toute chose, c'est un guerrier accompli, et un garde du corps. Il est du genre, protecteur, soumit à ceux qui sont élevé plus haut dans la hiérarchie, réfléchi, respectueux, honnête, gentil, agréable, etc. Un véritable ange, même s'il est plutôt du coté de l'enfer.
J.B, est le patron de Madeline, et en charge du secteur de Chicago. Il mesure plus d'un mètre quatre-vingts, les muscles fins d'un coureur de fond, des cheveux noirs et soyeux coupés très court et des yeux verts qui brillent comme du verre taillé. Bref, un Apollon. Malheureusement, l'habit ne fait pas le moine. La raison ??? Parce qu'il a le caractère le plus pourri au monde tient. Il est porté sur la paperasse, gueule sur tous ses agents pour un oui ou pour un non, et surtout veut s'élever encore plus dans la hiérarchie. Bref, le mec mesquin, cruel et vénal. Néanmoins, cet homme cache bien son jeu. Vu la puissance de feu qu'il possède. Pour ma part, je considère qu'il est une affaire a suivre.
Beezle est une petite gargouille, très sympathique, qui adore le chocolat et le pop corn. Mais, c'est avant tout un protecteur. Cependant, avec sa langue bien pendue, ses bouderies, et ses chamailleries avec le beau diable, elle m'a bien fait rire. Je crois, que c'est le personnage qui m'a le plus marqué.
Azazel, qui ne le connaît pas. Dans la mythologie, ce fut un Grigori, qui descendit du ciel, afin de suivre Lucifer quand il fut déchut. L'autrice, justement reprend cet aspect, et rajoute même un petit bonus, en le mettant à la tête d'une région infernale, riche et puissant. Ce que je pense de lui ??? Il est autoritaire, ne cherche pas a voir comme les humains, puissant, mais surtout, il m'a fait flipper. Et pour cause. Vu qu'il est à la tète d'une région infernale, il se doit être interagissant. Mais, vu qu'il ne connaît aucune pitié, sauf avec sa fille, je peux dire dores et déjà, que dans le tome suivant, je vais encore plus flipper. J'avais même peur pour mon petit cou. N2anmoins, il s'habille comme un homme d'affaires nanti d'une trentaine d'années. Mais c'est juste genre.
Nathaniel, possède des traits parfait, un corps très bien taillé, mais, il ne possède aucune chaleur dans le coeur ou dans le regard. Il est aussi le plus proche conseiller du seigneur Azazel. Un véritable lèche botte, doublé d'un connard (désolé c'est dans l'histoire). Et je suppose, que de part son statut, et de sa puissance, il en est devenu arrogant. Sans compter, qu'il méprise au plus haut point ceux qui sont placé en dessous de lui dans la hiérarchie. Pffuuutttt !!!!! Sa seul préoccupation ??? Lui même si je puis le dire ainsi.
Vous verrez les personnages sont tous aussi envoûtants les uns que les autres. de plus, on y rencontre d'autres protagonistes, tels qu'Evangeline la mère perdue et bien aimée de Lucifer. Ramuel le premier né d'Azazel qui est un sacré phénomène. Ariell, l'ange folle. Antares, le demi frère de Madeline, aussi fou qu'Ariel, et aussi cruel que sans pouvoirs. Mme Greenwitch, la sorcière ou la démone, à vous de choisir. Et bien d'autres encore.
Et oui, les personnages sont tous aussi diversifiés, mais au fond bien attachants pour certains. Malheureusement, je ne les détaillerais pas tous, car sinon, je n'arriverais jamais à vous parler du roman, avec la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et l'intrigue du livre.
Tout d'abord, la plume de Christina Henry est du pur bonheur pour le lecteur. On y sens comme un courant de fraîcheur, tant elle est légère. Sans que le lecteur ne s'en rend compte, la fin arrive plus vite que prévue, tant on était bien à planer sur notre petit nuage, et plonger dans le monde créé par l'autrice. le rythme est plutôt soutenu, avec des actions, des rebondissements, des quiproquo, des combats, des révélations, en tout genre, que l'on retrouve un peu partout au fils de l'histoire. C'est aussi très intense, vu que je n'ai point lâché mon livre une seule fois. Les pages ont défilés devant mes yeux, sans que je m'en rende compte. de plus, je rajoute que je n'ai vu, ni le temps passé, ni la dernière page débarquée, et cela parce que j'ai été accaparé par l'histoire dont je n'aurai jamais pensé adoré autant que cela. Les émotions vous prennent à la gorge, vous broie les tripes, à force de se bidonner, ou de s'énerver durant les quelques heures que la lecture vous accapare. Les descriptions, sont d'une simplicité enfantine, mais, malgré cela, le lecteur, arrive parfaitement à se faire une image de la scène ou du personnage décrit. D'ailleurs, pour certains personnages, j'en fait encore des cauchemar. Les personnages, sont tous aussi charismatiques les uns que les autres. Leurs caractères, pourri, enjoué, autoritaire, etc … jouent un rôle des plus important dans ce genre d'histoire. Il ne doit pas avoir de fausse note parmi eux, sinon, on n'arriverais pas à apprécier autant cette histoire. Même Azazel, le redoutable papounet à sut trouver grâce à mes yeux. L'univers mis en place, est plutôt bien fournit. Entre les démons, les anges, les agents, la magie, etc. On s'y retrouve très bien, et je sens, qu'il va s'étoffer encore plus dans le tome suivant. La mythologie qui est présente dans cette histoire, est basée autour de l'histoire de Lucifer, l'étoile du Matin, qui s'est rebellé envers le grand patron, et est descendu, avec ses amis, pour prendre femme dans le monde mortel. Là aussi, c'est un réel succès, car l'autrice, nous raconte, au travers de rêvé comment ce fut, mais aussi quels en fut les conséquences par la suite. Enfin, le langage est très soutenu, mais juste un petit choc, sans conséquence, je fut étonné par la façon dont les êtres démoniques se parlaient, ma fille, père, ton promis, petite fille, etc … Et là je ne vous parle pas des mots employés, parce qu'en réalité, ce sont des expressions que les personnages emploient réellement. J'ai eu l'impression d'entendre des gens très riches qui se parlaient, mais des gens du moyen age.
Ensuite la romance entre les personnages Madeline et Gabriel, est vraiment magnifique. On sent bien l'attirance qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. Pourtant, ce n'est pas pour cela qu'ils vont se sauter dessus dés le début. Bien au contraire. Vu que la trame de l'histoire de ce premier tome se passe sur cinq jours, c'est sur qu'il vaudrait mieux que cela n'aille pas trop vite. Mais on sent que cela se met en place petit à petit, toute en douceur, tranquillement, sans prise de tête. D'autant plus qu'il y a un autre coq qui va venir mêler son grain de sel. Je parle bien évidement de Nathaniel, le promis arrogant. Mais aussi de J.B qui, apparemment sous ses aires de patron cruel, est sensiblement amoureux de la belle Madeline. Alors, tout ce petit monde est bien beau, mais comme dans ce tome ce n'est qu'un début, j'attends avec impatience le tome deux, pour voir comment cela sera pour les amours de la donzelle. Et une chose est sur, on va bien rire.
En fin, l'intrigue de ce livre va tourner essentiellement autour de Madeline. Surtout pour nous faire découvrir les pouvoirs incommensurables, et insoupçonné de la belle. Pour cela l'autrice, va nous entraîner dans une course poursuite, avec un démon collé aux basques de la jeune femme. Chaque fois que vous approchez d'un peu trop prés de la révélation, l'autrice vous fait contourner celle ci, et bien des fois, j'ai du me poser des questions. Mais ne vous inquiétez pas, toutes les questions que vous allez vous poser, vont trouver réponses. Bref, tout cela pour dire que l'autrice à su me captiver, et qu'elle a très bien travaillé son intrigue. J'ai adoré.
En conclusion, j'ai été très étonné durant cette histoire. J'ai vraiment adoré, et pour preuve, j'en redemande. Ce premier tome, qui est juste un prélude aux aventures de Madeline, nous sert essentiellement à découvrir les personnages, mais aussi à comprendre la trame de l'histoire. Car maintenant, la seule question qui se pose, c'est que va t'il se passer pour notre agente de la mort ??? Par ailleurs, je n'aurais jamais penser que je me serais tant plut à lire cette histoire qui m'a fait vibrer. Après, il ne faut pas s'étonner que je l'ai adoré, entre la mythologie, la belle plume, des personnages géniaux, une intrigue pleine de magie, etc … il y a de quoi d'être ensorcelée. J'ai vraiment adoré. Et je suis plus que prête, pour le tome suivant, mais qui va se faire attendre, vu qu'il ne sortira qu'en fin mai. Donc pour l'instant, je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures que je vous partagerais au travers d'une nouvelle chronique.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Saiwhisper
  30 mars 2019
Voilà une agréable surprise ! Serait-ce l'une des séries me redonnant la foi dans la Bit-Lit ? Une chose est sûre : j'ai bien aimé cette lecture et espère voir la publication de la suite bientôt ! Certes, on n'innove pas forcément le genre néanmoins, j'ai passé un très bon moment !
Le mélange de bit-lit, d'urban fantasy et de mythologie autour des anges et des démons est très appréciable. On notera également une vision assez originale de la Mort, me rappelant énormément « La Faucheuse » T1 de Neal Shusterman. Madeline, alias Maddy, est une sorte de passeuse. Régulièrement, son agence l'envoie glaner certains individus dont on connaît la date du décès. La jeune femme doit attendre que la personne périsse, pour ensuite proposer à son âme de franchir ou non le passage… Adepte des fictions revisitant la Mort, j'ai adhéré à ce concept… D'autant que l'auteure n'hésite pas à employer l'humour, en particulier avec son héroïne qui ne prend pas toujours le temps de se vêtir correctement pour travailler… Imaginez, par exemple, qu'une femme aux ailes noires vienne vous voir en jogging, vêture un tablier plein de farine et portant des chaussons ridicules… L'univers de cette saga est assez prometteur : en plus des êtres angéliques et démoniaques que Christina Henry va bien développer, on va souvent faire allusion à d'autres créatures comme des faes, des gargouilles, des vampires, etc. Cela a vraiment titillé ma curiosité. J'espère donc en savoir un peu plus sur cette faune imaginaire aussi riche que variée dans les prochains opus !
On embarque dans le récit dès les premières pages. L'action ne manque pas tandis que surviennent régulièrement des révélations faisant chavirer les certitudes de Maddy. Je n'ai ressenti aucun temps mort et, entre chaque session lecture, j'essayais d'imaginer ce qui allait m'attendre lorsque je replongerai le nez dans mon roman. Ce fut donc une lecture prenante avec un rythme bien géré ! L'héroïne est également très attachante. Malgré sa personnalité ne sortant pas des sentiers battus (une jeune femme belle et drôle se découvrant des pouvoirs latents surpuissants mais non maîtrisés), j'ai su l'apprécier rapidement. Son humour et sa façon de voir les choses m'ont convaincue. En revanche, j'avoue avoir un peu plus de mal avec les garçons. Gabriel, dont le nom parle de lui-même, va vite devenir le beau et gentil protecteur sur lequel on peut compter dès que l'on use trop de sa magie… Malgré son passé douloureux, son tempérament m'a paru trop cliché… J'ai également failli avoir des sueurs froides lorsque j'ai cru qu'il y allait avoir un triangle amoureux… (Ce qui devrait arriver dans le second opus néanmoins, j'espère que ce sera bien développé…) Les antagonistes semblent également jouer leur rôle de méchants, ce qui m'a assez chiffonné. Heureusement, il existe des personnages troubles, que l'on a bien du mal à cerner. Bien qu'ils ne fassent pas directement de mal à Maddy, ils représentent une menace et semblent être plein de Pouvoir…
Vous l'aurez compris : la sauce a pris avec moi ! Contrairement aux autres séries Bit-Lit que j'ai lues récemment, la Femme a son mot à dire et, malgré les politiques angéliques, tente de s'émanciper. Que ce soit Evangeline ou Maddy, ces guerrières sont à la fois puissantes et pleines de faiblesses. Cela devient tellement rare… Quoi qu'il en soit, je suis curieuse de voir où le scénario va nous mener. Merci aux éditions Milady d'avoir accepté de m'envoyer ce premier opus d'une nouvelle saga prometteuse.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
Mikasabouquine
  21 mars 2020
Une très bonne lecture ! Je remercie beaucoup mon amie Saiwhisper pour ce cadeau !

Voici une nouvelle série bit-lit qui saura sans aucun doute trouver sa place parmi ses copines. Christina Henry a su réunir tous les bons ingrédients de ce genre littéraire pour en faire un ouvrage convaincant. Créatures fantastiques, action, combats, humour, amour, tout est réuni. J'ai beaucoup apprécié l'univers fantastique proposé par l'autrice. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne s'est pas reposée sur du tout cuit. J'ai trouvé son univers très complexe. Ici, vous rencontrerez principalement anges et démons, et non vampires et loup-garous par exemple (même s'ils sont évoqués. Donc peut être plus tard...?). Il y a une histoire très riche derrière tous ces personnages. Mythe, généalogie, passé, clans, pouvoirs... il faut suivre ! J'ai même été presque un peu perdue par moment. En revanche, j'ai absolument adoré le petit compagnon de route de Maddy ; j'ai nommé Beezle, mon chouchou de ce premier tome ! J'ai trouvé l'idée très originale qu'elle ait une petite gargouille toute mignonne en guise de meilleur ami/confident! Il est vraiment très attachant, on a envie de le câliner et de lui donner du pop corn (il en est friand). Mon amour pour ce petit Beezle exprimé (lol), passons aux personnages principaux.

Maddy et Gabriel ont un côté badass indéniable. Un duo accrocheur grâce auquel on ne se détache pas du livre.
Maddy est une jeune femme sacrément puissante malgré elle. Elle m'a un peu fait songer à Charley, de la saga « Charley Davidson » pour son statut de faucheuse, et à Erika de la série « Bloodwitch » pour le côté pouvoir surpuissant et incontrôlable. Maddy est attachante, notamment lorsqu'elle s'effondre sous toute cette pression. J'ai aimé que de temps en temps l'autrice lui accorde le droit de craquer nerveusement, car avec tout ce qu'elle traverse, cela la rend beaucoup plus crédible. Mais c'est aussi une femme de caractère et une vraie tête de mule ! (et pas qu'un peu!) Elle est également munie d'un humour à toutes épreuves et en toutes circonstances, on se demande même comment elle fait pour garder un tel sang froid alors que moi personnellement je serais clairement terrorisée !
Gabriel, quant à lui, est typiquement le genre de personnage masculin pour lequel je fond. Ténébreux, agréable à regarder, sur la retenue, humble, dévoué, fidèle, droit. Il m'a fait craquer rapidement. Les moments où il lâche prise avec Maddy m'ont beaucoup plu. Il a un côté sensuel sans en faire trop. Pas de grande stratégie de drague, ni de côté crooner, juste lui, avec son intégrité et son beau regard. Un amour interdit qui passionne !

Une très bonne lecture pour ce tome 1, j'ai passé un excellent moment. Ce n'est pas un coup de coeur car il m'a manqué ce tout petit quelque chose en plus qui me fait tourner frénétiquement les pages (même si je l'ai quand même bien dévoré), mais je ne saurai pas vous dire quoi !?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
LesJoliesLecturesdePapier
  06 avril 2020
Black Wings est un premier tome très agréable qui promet une série bien sympathique. Au départ, j'appréhendais cette lecture car j'avais peur que celle-ci ne soit trop semblable à ce que j'ai déjà pu avoir l'occasion de lire dans ce style. Au final, ma lecture s'est avérée très plaisante, fluide et désormais, il me tarde de lire la suite.
De nombreuses personnes ont remarqué que Black Wings faisait penser à la série Charley Davidson. Personnellement, je ne pourrai pas vous le confirmer car, je n'ai malheureusement pas encore lu cette saga. Ce qui est sûr, c'est que j'ai trouvé l'intrigue et la complexité de la mythologie très intéressantes. On est de nouveau sur une base de Bit-Lit avec des créatures en tous genres (démon, ange, vampire, loup-garou…) qui, entre nous, n'a rien de bien originale étant donné que le sujet a été exploité un certain nombre de fois. Cependant, l'histoire de Maddy a eu le mérite de me captiver dès les premières pages et l'univers est bien mené.
La plume de Christina Henry est agréable, fluide, descriptive sans pour autant plomber le récit. L'auteure nous offre un récit riche en action, en rebondissements, en révélations et mêle à tout cela, une bonne dose d'humour. L'univers est riche, bien pensé et malgré un flot important d'informations, je n'ai pas été assommée par cette abondance d'indices et on s'y retrouve assez facilement. le rythme du récit est pour sa part, effréné et il était donc impossible pour moi de m'ennuyer. Chaque fois que l'on pense notre héroïne tranquille, de nouveaux problèmes font leur apparition. La pauvre Maddy ne sait plus où donner de la tête et nous non plus !
Concernant, les personnages, j'ai dès le début beaucoup apprécié l'héroïne, Maddy. C'est une jeune femme avec une forte personnalité à la fois fougueuse et amusante. Elle ne se laisse pas facilement marcher sur les pieds et ne se prive pas de dire sa façon de penser bien que son franc-parler puisse lui attirer des ennuis… Malgré le travail qu'elle exerce, Maddy est loin d'être une personne froide. Au contraire, la jeune femme renferme une grande sensibilité et se retrouve rapidement perdue face à la découverte de ses origines.
Autre personnage qui est pour le moins très intéressant, c'est l'énigmatique Gabriel. Il est très difficile de cerner son personnage car l'auteure a pour le moment très peu lâché d'information le concernant. J'ai bien aimé sa personnalité et ce qu'il dégage mais j'aurais tout de même apprécié qu'il se lâche un peu plus et qu'il soit moins soumis aux règles qui lui ont été imposées surtout en ce qui concerne sa relation avec Maddy.
Il y a également un grand nombre de personnages secondaires et j'avoue avoir été parfois un peu perdue face à la place qu'ils occupaient. Je ne savais plus très bien « qui était le fils de qui » ou « qui était le père de qui ». du coup, j'ai parfois été obligée de revenir en arrière pour voir si je n'avais pas manqué une information. Hormis cela, chaque personnage est intéressant à sa manière et je suis impatiente d'en savoir un peu plus à leur sujet.
Pour ce qui est de la romance, elle est agréable et mignonne mais elle arrive malgré tout un peu trop vite à mon goût. On peut dire qu'entre Maddy et Gabriel, ça été le coup de foudre et les sentiments de Maddy ont très vite évolué. Seulement, cette relation est tout simplement prohibée étant donné le statut et les origines de Gabriel. Après avoir lu le dernier chapitre, j'ai hâte de découvrir l'évolution de leurs sentiments ainsi que l'aboutissement de leur relation.
En conclusion, Black Wings m'a fait passer un agréable moment de lecture. C'est un très bon tome introductif qui permet ainsi à Christina Henry de poser aisément les bases de son univers. L'auteure possède un style très attrayant qui nous immerge rapidement et facilement dans les aventures rocambolesques de Madeline Black. Je suis maintenant très curieuse de lire la suite de ses péripéties…
Lien : http://lesjolieslecturesdepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   29 mars 2019
Franchement, les menaces démoniaques sont un peu barbantes au bout d'un moment. C'est toujours "Je vais t'arracher ton cœur palpitant de la poitrine" ou "Je vais te sucer les yeux hors du crâne". Ça fait un ou deux millénaires qu'ils n'ont rien sorti de nouveau.
Commenter  J’apprécie          121
SaiwhisperSaiwhisper   29 mars 2019
- Chaque fois que je dois collecter une âme, je sais que c'est elle, c'est tout, dis-je simplement.
- Tu ne reçois aucun signal ? demanda Gabriel.
- Si ce que tu entends par là c'est un gyrophare bleu et une sirène, ou encore une flèche clignotante qui annonce, "ÂME FRAÎCHE JUSTE ICI", non, répondis-je, amusée. Mais on peut dire qu'il y a une espèce de signal. C'est plutôt comme une intuition, comme si je sentais qu'elle est en ma présence, et puis mon être tout entier se verrouille en quelque sorte sur elle. Je n'y avais jamais vraiment réfléchi. Ça a toujours été instinctif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
SaiwhisperSaiwhisper   29 mars 2019
- Que t'a dit Azazel ?
- Il a dit que je ne devais pas te quitter sous aucun prétexte tant que Ramuell ne serait pas réenchaîné dans la vallée des Maux. S'il t'arrive malheur, j'en porterai la responsabilité.
- Et on te tranchera la tête, s'il y a lieu. Il a un vrai côté Reine Rouge, ce cher vieux papa, dis-je, pince-sans-rire.
Commenter  J’apprécie          60
SaiwhisperSaiwhisper   29 mars 2019
- Ma dame, je te trouverais irrésistible dans n'importe quel costume.
- Prends garde, l'ami, ou certains pourraient trouver que tu commences à être familier avec tes supérieurs, dis-je, rougissante.
Je me dirigeai vers ma chambre pour aller mettre une tenue "plus présentable".
- J'aimerais être beaucoup plus familier que ça avec toi, murmura-t-il.
Je ne donnai aucun signe de l'avoir entendu, mais je ne pus m'empêcher de sourire jusqu'aux oreilles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
MikasabouquineMikasabouquine   01 mars 2020
Il tenta de se lever, mais ses jambes se dérobèrent sous lui. Alors que j'essayais de passer le bras sous son épaule pour l'aider à se mettre debout, il me repoussa d'un geste de la main. L'espace d'un instant, je fus froissée par sa réaction de rejet, jusqu'à ce qu'il roule sur le côté et vomisse sur ma pelouse. Là, je fus juste reconnaissante.
Commenter  J’apprécie          32

autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3884 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre