AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226325336
Éditeur : Albin Michel (30/08/2017)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 79 notes)
Résumé :


Varsovie, fin du XIXe siècle, Marie et Bronia, deux soeurs vivant dans une Pologne asservie par la Russie, n'ont qu'une obsession: Aller à l'université. Marie rêve de devenir chimiste, et Bronia, médecin.

Malheureusement, l'occupant russe interdit aux femmes de faire des études. C'est compter sans l'esprit de rébellion des deux jeunes filles.

Un soir d'automne, à la lueur d'une lampe à pétrole, les deux sœurs décident ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
Kawane
  25 janvier 2018
Très beau roman sans chichi ni "eau de rose", l'auteur nous embarque dans la vie de deux sœurs polonaises du 19e siècle dont l'une sera la célèbre Marie Curie. L'amour qu'elles se portent l'une et l'autre est une force vive qui les soudent "à la vie à la mort" face au décès de leur mère, à leur condition de vie misérable. Grâce au soutien indéfectible leur père, à leur détermination, leur courage; elles parviendront à rejoindre la France pour y parfaire leurs brillantes études : Bronia en médecine; Marie en chimie et elle deviendra l'illustre chercheuse et femme de Pierre Curie.

Ce roman en littérature jeunesse est très agréable à la lecture. Une biographie romancée , ces deux héroïnes féminines personnifient des valeurs de courage, de travail, d'amour bien sûr !
Le contexte historique est abordé avec clarté, nous nous instruisons sur l'évolution de la médecine, les progrès techniques de cette époque..;
On ne peut être qu'admiratif de ces deux parcours où " la soif de connaissances et la rage de réussir", la passion et les convictions l'emportent aussi. Ces deux destins forcent le respect dans cette époque où le sort des femmes est sous le joug des conditions sociales et tributaire encore de l'homme.
Bel hommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2211
mumuboc
  03 décembre 2017
Une biographie des deux soeurs Sklodowski, Marie et Bronia, plus connue pour l'une sous le nom de Marie Curie et l'autre, que j'ai découvert, sous le nom de Bronia Dluska.
Nées et élevées en Pologne très longtemps occupée par la Russie, les deux jeunes femmes douées pour les études et aux ambitions scientifiques se voient refuser parce qu'elles sont femmes, l'accès aux études supérieures. Elles ont l'idée de ne compter que sur leur entente et leur soutien et avec le consentement de leur père et vont s'entraider afin que tour à tour elles puissent venir en France pour étudier.
Très joli récit, fluide, très accessible et qui traite de beaucoup de sujets : l'occupation d'un pays, la condition féminine, le difficile parcours de la reconnaissance, la solidarité familiale,  la vie quotidienne au début du 20ème siècle.
Les deux héroïnes sont particulièrement sympathiques, complices mais avec des caractères bien trempés.
Un livre qui fera découvrir une page importante de la recherche scientifique en France, la volonté de deux femmes mais avec de beaux personnages masculins (les maris et le père des deux jeunes femmes) mais surtout la solidarité qui liait ses deux femmes par le pacte qu'elles avaient passé de s'aider l'une-l'autre afin que chacune atteigne le but qu'elle s'était fixée.
Livre lu dans le cadre d'un comité lecture Jeunesse
Lien : http://mumudanslebocage.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Satinesbooks
  08 octobre 2019
Je vous avoue que c'est une très belle surprise ! Déjà, quand j'ai fait la demande de ce service presse audio, je n'avais pas lu qu'il s'agissait d'une biographie de Marie Curie. Première bonne surprise, donc ! Seconde surprise, l'angle pris par l'auteure : on se retrouve à vivre dans l'intimité de la vie de Marie : on fait la rencontre de sa famille, de sa vie en Pologne mais aussi de ses espoirs, de ses rêves, de ses réussites mais aussi de ses défaites. C'est une écoute rapide et délicieuse que l'on fait.
Marie est une jeune femme polonaise qui est née au mauvais moment : sous la coupe des russes, la Pologne souffre et doit vivre sous les règles des russes. Malheureusement pour les soeurs Sklodowska, la Pologne ne peut pas accepter leur plus grand rêve : faire des études à l'université. Poussées par leur père à étudier le plus possible, Marie et Bronia vont faire le plus beau pacte de leurs vies : se promettre de toujours être là l'une pour l'autre et tout faire pour s'épauler lors de leur périple universitaire à Paris.
Pendant que l'une travaillera pour aider celle sur Paris, l'autre étudiera pour parvenir à exercer le métier de ses rêves.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
L'équilibre biographique parfait
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Ce que j'ai apprécié dans ce roman biographique, c'est l'équilibre qu'il y a dans l'histoire. On alterne vraiment entre la vie de Marie et celle de Bronia. On sent vraiment tout l'amour qu'elles ont l'une pour l'autre. La notion de la famille est une notion importante soulevée dans ce roman et cela fait plaisir à lire. On se consacre vraiment à la famille Sklodowka, l'histoire du couple Curie ne vient que tard dans l'histoire.
Ainsi, on s'intéresse à la conjoncture historique et sociale dans ce roman. le père des filles est très présent dans sa vie et l'on sent vraiment toute l'implication de cet homme dans la vie de ses filles. Sa femme étant morte très tôt, il endosse le rôle de père mais aussi de mère, repris par Bronia, une fois assez grande pour pouvoir aider à la cuisine et à l'éducation.
« C'est ainsi qu'en grandissant avec un père favorable à l'égalité des sexes, à l'éducation de tous les enfants et à la culture générale, les enfants de Wladyslaw acquirent un trésor; la confiance en soi. le plus beau cadeau que l'on puisse espérer. »
L'éducation est une notion particulièrement importante dans ce roman. D'abord parce que les filles ont poussé leur éducation scolaire au maximum mais aussi parce que Marie et Bronia font tout pour donner ce qu'elles ont reçu : un apprentissage approfondi des choses dans différentes matières.
« Partager, cela est essentiel. Plus les enfants seront nombreux à recevoir un bon enseignement, mieux cela sera. Ce n'est qu'ainsi que l'on fera avancer la société. […] L'éducation, insista Marie, c'est le progrès. Elle te permet de te forger tes propres idées, d'apprendre à réfléchir par toi-même. Tu peux t'ouvrir sur le monde, comprendre ton époque, t'enrichir. »
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de l'auteure
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
J'ai fait une riche découverte. Historiquement parlant, c'est certain mais aussi sociologiquement. La vision de la femme au foyer et n'ayant pas accès à l'éducation comme les hommes est restée ancrée dans la société (sur le plan mondial) pendant des années, des décennies et même des siècles. Si encore de nos jours, on peut déplorer que certaines d'entre nous n'ont pas encore accès à la scolarité, on se rend compte de l'envie de certaines femmes. C'est un sentiment d'injustice qui nous transporte tout au long de cette histoire.
Marie Curie est une femme célèbre pour ses recherches scientifiques et ce qu'elle a apporté à la science avec son époux Pierre Curie. Bronia est une femme qui suit les traces de sa soeur et qui devient médecin. Elles trouvent un parfait équilibre entre leurs vies professionnelles et personnelles.
« N'oubliez jamais, disait Wladyslaw, que vous devez contribuer à l'amélioration de la société. Vous n'avez qu'une seule vie, ne la gaspillez pas. Vous devez trouver votre chemin, et devenir quelqu'un »
Leurs parcours sont semés d'embûches mais cela rend la réussite encore meilleure.
J'ai trouvé que la plume de l'auteure était vraiment très belle. Elle nous propose une plongée dans la vie de Marie Curie pleine de détails et de richesses. On est embarqué dans le monde du 19ème siècle sans aucun souci. Cela nous permet de faire la différence entre les cultures polonaise et française mais aussi entre leurs Histoires, leurs traditions et leurs espoirs.
Lecture intéressante et agréable, elle peut être faite par beaucoup de lecteurs : plus jeunes comme plus vieux.
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
IreneAdler
  11 janvier 2019
Challenge Plumes Féminines
Il s'agit bien évidemment de Marie Curie et Bronia Dluska, sa soeur. Animée d'une volonté de fer, elles ont entrepris des études à Paris et ont plus que réussit leur vie. Les réussites de Marie Curie sont connues et sa soeur fut gynécologue puis sou-directrice d'un sanatorium en Pologne, fondé par son mari. Elles eurent beaucoup de chance, en plus de leur volonté : intelligence, éducation égalitaire, possibilité de quitter leur pays pour poursuivre leurs études...
Bon, on va pas se mentir, c'est pas vraiment un coup de coeur. C'est une biographie romancée ou un roman biographique, je ne sais pas de trop. Je l'ai trouvé assez mièvre (ce que Marie Curie n'aurait sans doute pas apprécié) et surtout, il y a une telle insistance sur les droits à accorder aux femmes, sur l'éducation égalitaire que même moi ça m'a cassé les pieds (et pourtant, je suis toute acquise à cette cause). Mais je n'aime pas beaucoup que l'on me dise quoi penser, et surtout pas de cette manière insistante.
Il n'en reste pas moins que c'est une bonne introduction à la vie des ces scientifiques. Elles offrent un modèle pour toutes les jeunes filles qui veulent embrasser une carrière scientifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
alapagedesuzie
  14 novembre 2017
Bronia rêve de voir une plaque cuivrée portant son nom et son titre de médecin sur la porte de son cabinet et Marie rêve de devenir chimiste et ainsi pouvoir faire des recherches... mais est-ce seulement possible en cette deuxième moitié du XIXe siècle?
Marie et Bronia viennent d'une famille de cinq enfants. Ils vivent tous à Varsovie, en Pologne, au moment de l'occupation russe. Pour le père de famille, il est important que son fils et ses filles soient tous bien éduqués et entourés des sciences.
Alors que Marie et Bronia obtiennent leur diplôme, elles aimeraient bien poursuivre des études universitaires, mais cela est totalement interdit pour les filles. Cela ne les empêche pas de suivre des cours clandestinement au risque d'être emprisonnée si elles se font prendre.
Au fur et à mesure que Marie et Bronia acquièrent de plus en plus de connaissances, elles se rendent bien compte qu'elles sont tout de même limitées dans leur progression. Marie propose donc à Bronia de partir à Paris afin d'y étudier en médecine à l'Université de la Sorbonne et de son côté, elle travaillera en tant que gouvernante afin de pouvoir lui payer les frais de scolarité. À la fin de ses études, Bronia fera de même pour Marie. C'est dans l'obscurité de leur petite chambre qu'elles scelleront ainsi leur pacte.
Marie se retrouve en pleine campagne. Elle a obtenu un poste de gouvernante. Elle était loin de se douter que lorsque viendrait l'été, elle ferait la connaissance du fils aîné de la famille et qu'elle en tomberait amoureuse. Casimir est épris d'elle et la demande en mariage. Pratiquement au même moment, Bronia reçoit également une demande en mariage d'un collègue... est-ce que les soeurs en oublieront leur pacte pour devenir de gentille mère de famille?
Au cours de ce récit, nous voyons évoluer deux jeunes femmes qui n'ont pas froid aux yeux. Leur courage et leur détermination sont est tout à fait exceptionnel. Il est surprenant de voir à quel point, Marie et Bronia étaient uniques et persévérantes. Malgré la maladie et le décès de leur mère, malgré qu'elles n'étaient pas riches, elles ont réussi à percer là où aucune femme ne l'avait fait auparavant.
Également, il est intéressant de découvrir la Pologne et la France de cette époque. le contexte historique est recherché et authentique. J'ai bien aimé que l'auteure ait fait de petits clins d'oeil à d'autres personnages de l'époque.
Personnellement, j'aurais aimé en savoir un peu plus sur les découvertes de Marie. Il me semble que l'auteure aurait pu y aller plus en profondeur. de plus, il m'a semblé que certains moments de la vie de nos protagonistes n'étaient pas suffisamment mis en lumière.
Au final, il n'en reste pas moins que ce roman est idéal pour ouvrir la porte sur le sujet des femmes de l'époque. Natacha Henry a su toucher des valeurs profondes telles que la persévérance, la détermination, l'égalité, la famille. Les jeunes femmes d'aujourd'hui peuvent également réaliser de bien grandes choses et devenir les pionnières de demain tout comme l'ont fait avant nous Marie et Bronia!

Lien : http://alapagedesuzie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
NunaKneazlleNunaKneazlle   13 septembre 2017
- Que dois-je faire ? demanda Pierre.
- Tout dépend de ce que tu veux, analysa son frère.
- Marie est la meilleure chimiste que je connaisse.
- C'est tout ? Ne me dis pas qu'il n'y a rien d'autre entre vous. Tu ne serais pas dans un tel état.
- C'est vrai.
- Tu dois la convaincre de rester en France à tout prix, Pierre. Évidemment, ce serait plus simple si elle était française. Elle pourrait enseigner dans un lycée ou une école supérieure de jeunes filles.
- Tu as raison.
- Mais elle pourrait le devenir, ajouta Jacques, un sourire dans la voix.
- Quoi ?
- Française.
- Comment ?
- Épouse-la !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AlaisAlais   04 septembre 2017
Partager, cela est essentiel. Plus les enfants seront nombreux à recevoir un bon enseignement, mieux cela sera. Ce n'est qu'ainsi que l'on fera avancer la société.
[...]
L'éducation, insista Marie, c'est le progrès. Elle te permet de te forger tes propres idées, d'apprendre à réfléchir par toi-même. Tu peux t'ouvrir sur le monde, comprendre ton époque, t'enrichir.
Commenter  J’apprécie          100
alapagedesuziealapagedesuzie   14 novembre 2017
C'est ainsi qu'en grandissant avec un père favorable à l'égalité des sexes, à l'éducation de tous les enfants et à la culture générale, les enfants de Wladyslaw acquirent un trésor; la confiance en soi. Le plus beau cadeau que l'on puisse espérer.
Commenter  J’apprécie          130
francaisfontanet2francaisfontanet2   10 janvier 2019
Marie et Bronia

Natacha Henry
Critique Littéraire

Ce livre m'a plu parce-que il parle de science , il est mouvementer , poétique, réaliste il décrit très bien cette époque , captivant, scientifique car il explique des raisonnement de science, c'est un livre a ne pas rater, un romain qui se dévore.
Il est bien aussi parce-que il a un intérêt documentaire il fait comprendre l’époque dont il parle. L'auteur veut critiquer le fait de traiter les femmes à cette époque.
Je recommande franchement se livre pour les gens qui aiment les livres facile a lire car les phrases du livre sont facile a comprendre.

«  Madame université de Paris vous accorde le prix Nobel de docteur ès science physique »


Médecine, Pacte de sœur , Amour, Scientifique, Voyage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NunaKneazlleNunaKneazlle   13 septembre 2017
Pierre était en route. Nerveux, il s'occupait l'esprit. "Combien de fois ai-je pris ce train de Paris à Sceaux ? Disons que je fais l'aller-retour cinq fois par semaine. Voyons : il y a cinquante-deux semaines dans l'année. Disons quarante, à cause des vacances : 5 allers-retours x 40 semaines = 200 allers-retours par an. Sur quinze ans, disons 3 000 allers-retours. Donc, si on compte les allers et les retours, j'ai fait ce trajet au moins 6 000 fois. Ça alors !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Natacha Henry (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Natacha Henry
Extrait de "Marie et Bronia" de Natacha Henry lu par Florine Orphelin. Editions Audiolib. Parution le 21 août 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/marie-et-bronia-le-pacte-des-soeurs-9782367628493
autres livres classés : pologneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
830 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre