AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 295349989X
Éditeur : Critic (01/06/2012)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Depuis des générations, un conflit implacable sévit entre la Terre et ses lointains descendants. Le front se trouve dans l’espace, et chaque planète, chaque forêt d’astéroïdes s’est changée en champ de bataille. Dans cette machine de guerre absurde qu’est devenue la société, les soldats génétiquement sélectionnés sont produits en série. Parmi eux Gurvan, simple pilote d’intercepteur, subit la dure réalité des combats. La perte des amis, la fatigue des missions qui s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  01 juin 2012
Petite série issue des éditions Fleuve noir composée de :
Sergent-pilote Gurvan
Gurvan : Les premières victoires.
Officier-pilote Gurvan - Durée des équipages : 61 missions... - 3
La série a été écrite entre 1987 et 1988, le style est un peu daté, mais le plaisir de cette lecture reste entier.
Il s'agit de science-fiction "fleuve noir", facile d'accès, agréable à lire.
Le background reste largement survolé. Disons que l'humanité a essaimé dans la galaxie, dispose de vaisseaux de combats équipés d'intercepteur spatiaux et est en guerre contre un ennemi humain (dont on ne saura guère plus).
Des hommes sont mis au monde et élevés dans le but de servir la société et devenir des combattants. (sans pour autant être présentés comme des robots décervelés).
L'histoire : Gurvan va devenir pilote de chasseur spatial à bord d'un porte-chasseur de l'espace.
Gurvan n'est pas le super héros imbattable et imbu de lui même mais un pilote qui évolue, prend de l'assurance, passe des grades. Il se bat et il se bat bien. On suit son évolution dans les trois tomes, ses doutes, ses hésitations.
Les combats spatiaux sont agréables à lire. Hérault s'y connaît en pilotage d'avion (ou chasseur de l'espace) et il arrive à donner un cachet de réalisme supplémentaire à ses descriptions.
P-J Hérault, sait nous raconter une histoire, il nous emmène dans une très belle épopée guerrière, sans faire l'apologie de la guerre (loin de là). Une histoire d'hommes et de femmes, avant d'être des militaires.
Un excellent moment de sf militaire, une excellente distraction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
mauriceandre
  14 février 2019
J'ai relu cette intégrale que jamiK a proposé comme livre quête dans le challenge SFFF 2019
Ce space-opéra nous raconte une Guerre intergalactique opposant les descendants de l'Humanité qui a colonisé l'Espace.
Mais Gurvan est né et a était élevé dans le but de devenir l'un des nombreux combattants dont la survie au premier combat est précaire, la durée moyenne de survie d'un soldat est de 61 missions.
Cette intégrale regroupe trois titres parus en dans la célèbre collection « Anticipation » au Fleuve noir qui ont jalonné mon adolescence, ma mémoire me fait défaut car a l'époque je ne gardais pas trace de mes lectures, mais je pense les avoirs eus en ma possession.
Contre tout attente Gurvan va devenir un pilote de chasseur spatial doué jusqu'à faire mentir les statistiques .
Paul-Jean Hérault a reçu le prix Cyrano décerné lors de la Convention nationale de science-fiction 2005. Il récompense une personnalité de la SF invitée de la Convention pour l'ensemble de son oeuvre
Je me suis immergé dans cette histoire au point de rêver que j'étais Gurvan au commande de son intercepteur essayant de survivre aux statistiques.
En faisant une recherche sur le titre j'ai appris que Gurvan est un prénom d'origine bretonne et pour une fois je n'ai pas a remercié de traducteur puisque Paul-Jean Hérault est Parisien de Naissance.
Voila ce qu'il a écrit sur son plaisir d'écrire:
"Nous avons besoin de critiques, d'encouragements, à un moindre degré. Alors nous avons tous nos trucs. le mien est terriblement égocentrique.
Si des personnages sont vivants dans mon crâne, si je vois une scène, si je me sens bien, si j'ai envie d'être dans un engin spatial, au milieu des commandes des voyants de contrôle, alors je pense que cela plaira à d'autres.
Mais si une histoire m'ennuie, alors je recommence, ou je laisse tomber. Je ne suis pas capable d'écrire pour aligner des lignes. Il faut que j'y prenne plaisir, que je m'y amuse, que je rêve."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
bibliomanu
  11 juin 2013
Ma lecture de Cal de Ter, du même auteur n'est certainement pas étrangère au fait que je me suis plongé dans ce livre. le Space Opera reste l'un de mes genres de prédilection de la Science-Fiction – avec les histoires de voyage dans le temps, comme je le soulignais il y a peu et avec Gurvan, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en matière de batailles spatiales et de réflexion subséquente aux guerres, on est servi.
Dans un conflit dont tous les protagonistes ont semble-t-il oublié l'origine, Gurvan officie comme pilote de vaisseau. Issu d'un Matérédu, sorte de centre d'élevage d'humains destinés à servir de chair à laser, il n'a rien connu d'autre que la guerre. Il sait ses jours comptés et il accepte docilement le sort inéluctable qui lui est réservé. Les statistiques parlent d'elles-mêmes : la durée moyenne de survie d'un soldat est de 61 missions.
Dans cette intégrale regroupant trois titres parus en 1987 et 1988 dans la célèbre collection « Anticipation » au Fleuve noir (Sergent-pilote Gurvan ; Gurvan : les premières victoires ; Officier-pilote Gurvan), j'ai donc effectivement retrouvé toutes les qualités – et quelques menus défauts - déjà soulevés dans Cal de Ter. On passe donc très vite sur l'historiette d'amour un tantinet mièvre ainsi que sur l'aspect un peu daté qui affleure parfois au détour d'une expression... pour nous attarder sur ce qui finalement, rend ce livre vraiment prenant, au point même qu'il sera bon de continuer l'aventure avec d'autres protagonistes évoluant dans le même univers dans le Bricolo. le style de Paul-Jean Hérault est efficace, limpide, ça coule tout seul aurait-on envie de dire, et en bon amateur de Galactica, voire même Battlestar Galactica, on se plaît à suivre les scènes de batailles spatiales habilement décrites, à faire corps avec l'escadre de Gurvan. Et au-delà de cet aspect purement esthétique, on ne peut que reconnaître l'efficacité de l'approche de l'auteur vis à vis du conflit opposant les Terriens à... à qui d'abord ? Très longtemps, le lecteur ne sait effectivement rien de l'origine de la guerre et, hormis les vaisseaux ennemis, ne sait rien non plus de la nature des adversaires de Gurvan. La guerre apparaît alors dans toute son absurdité, quand l'escalade a fait son travail de sape, que méconnaissance de l'autre et aveuglement amènent à tuer pour ne pas être tué. Encore une fois, Paul-Jean Hérault signe du Space Op' comme on aimerait en lire plus souvent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          414
zakfm
  17 décembre 2019
Comme il est dit dans la 4éme de couv. « les missions s'enchaînent » et nous avons droit à un festival de batailles si épuisant que comme le pilote héroïque, j'ai failli m'endormir, bercé par les acrobaties et les tirs à répétitions. Ce fut un bon moment de détente. Ce n'est certes pas du Robert Charles Wilson, plutôt de la SF pour jeunes ados.
Commenter  J’apprécie          10
frett
  13 avril 2013
On ne dirait pas que ce livre a 30 ans (ou presque). Dans l'ensemble un bon space-opéra, même si certains passages planétaires tirent en longueur.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2978 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre