AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jamiK


jamiK
  30 mars 2018
Gurvan est né sur une base éloignée de la terre mais proche des zones de guerre, bébé éprouvette programmé dans le but de devenir militaire, et, au vu de ses capacités, un pilote de combat. Gurvan intègre une unité, et va très vite, trop sans doute, être confronté au terrain.
On ne peut pas dire que ça soit un as du pilotage, plutôt moyen et surtout chanceux, parce que l'espérance de survie en combat spatial, c'est 61 missions, si on met les cracks et vieux baroudeurs dans le lot, ça veut dire que les débutants, c'est nettement moins, limite “chair à canon”.
J'ai trouvé l'atmosphère d'unité de combat spatial méticuleusement travaillée, les combats en eux même sont bien rendu, réalistes, détaillés mais présentés uniquement du point de vue de Gurvan, on s'y croirait presque. J'ai déjà remarqué dans de précédente lectures, que P.J. Hérault apportait un soin tout particulier à tout ce qui est engins volants, conditions de vols... En fait cette efficacité est due à sa passion et à son expérience de pilote (amateur), donc très bien renseigné et du coup très crédible, si du moins on peut parler de crédibilité dans une histoire de combats spatiaux.
Et la personnalité de ce héros qui n'est ni trop tête brûlée, ni extravagant, juste un mec normal, simple et qui ne se pose pas trop de questions, est un choix judicieux qui nous aide à nous immerger encore plus dans l'histoire.
Tout au long de cette lecture, je n'ai pas pu ne pas penser à “La guerre éternelle” de Joe Haldeman” dont je n'ai lu que l'adaptation en bande dessinée par Marvano, c'est vrai, il y a quelque chose, sauf qu'ici l'étendue temporelle est très courte, quelques mois seulement. C'est une belle réussite.
Je reprocherai cependant le choix éditorial qui consiste à éditer l'histoire en trois tome, car on ne peut pas ne pas lire la suite, c'est tout juste si le tome ne s'arrête pas en plein milieu d'une phrase.
Bon, si ça ne plait pas, on peut s'arrêter là, et puis la SF militaire, c'est bourrin, testostérone, blagues lourdes, et compagnie, c'est pas mon truc après tout, mais voilà, tout le monde peut se tromper, je me suis déjà précipité sur le deuxième tome. Dans ce premier tome, il n'y a pas trop de questions sur le pourquoi de cette guerre, j'espère que la suite me réservera de bonnes surprises.
Commenter  J’apprécie          150



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (15)voir plus