AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203064560
52 pages
Éditeur : Casterman (23/01/2013)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Un livre, parce que aimer, c’est impossible à dire, à écrire, à peindre. Alors, j’ai écrit, peint, relié les lointains. Dans ce livre singulier, la couleur s’invite progressivement, comme si l’auteur devait apprivoiser un trop plein d’émotions. Au fil des pages, l’ouvrage explose d’images et de mots d’amour, on est à la fois dans le trop plein et la crainte du manque. Un livre léger et dense, aérien et profond. Entre l’incantation et la comptine, l’opéra et la chans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ster
  17 février 2013
Un album où l'image et le texte se lient et se lisent de toutes les façons.
"Je t'aime tellement que..." m'a fait penser un tout petit peu à « De quelle couleur est le vent ? » précédent album, l'un comme l'autre tentent d'attraper ou de rendre compte de l'insaisissable, de « l'impossible à dire, écrire, peindre ».
C'est mission réussie car j'aime tellement « Je t'aime tellement que ...» que je pourrais dormir avec lui si j'étais encore une petite fille.
Pour aimer « Je t'aime tellement que ...», il faut être un adulte capable d'être complètement enfant c'est-à-dire capable de ne pas tout comprendre mais d'être heureux tout en se sentant petit dans la langue de l'image et du texte. Ou alors il faut être un enfant pris sur les genoux d'un adulte qui explique que ce n'est pas grave de ne pas tout comprendre parce que ce qui compte c'est d'abord de sentir.
C'est un livre qui s'autorise beaucoup, qui est comme une caresse et qui entrechoque les pages entre elles avec des couleurs-surprise.
« Je t'aime tellement que le jour est tamisé de lumière haricot. » Avez-vous déjà vu une lumière haricot ? La lecture de cet album est faite pour les enfants et les adultes suffisamment malicieux pour accepter ou chercher une lumière haricot. Si vous acceptez d'être désarçonné par ces pages qui ne sont pas sages comme des images, vous trouverez des rires, des couleurs, des trésors. Par exemple, il y a une chaise géante et un personnage debout, debout et tout petit sur la chaise. Moi, je trouve ça bien. Mais lorsque je lis « le lointain s'est fiché, pile, vertical, au milieu de moi », je me dis, c'est de la poésie et les enfants risquent de tomber du livre sauf si on les a bien installés sur nos genoux d'adultes et que l'on prend le temps de traduire avec nos mots à nous. L'important c'est d'être avec l'image et le texte, pas de tout bien comprendre, l'important c'est d'être enfant.
Une avant dernière chose, avant de vous souhaiter de très très beaux voyages que j'imagine volontiers assez différents des miens : du point de vue du texte et uniquement de ce point de vue, cet album de l'auteure m'a semblé le plus abouti de tous ceux que j'ai pu lire, véritablement magnifique. Une dernière chose à vous dire : c'est une oeuvre immensément poétique, si vous vous sentez l'âme vagabonde et si vous aimez les rencontres improbables, le choc de l'imprévisible, allez-y, vous avez un rendez-vous d'amour.

Voici quelques notes au fil de ma dernière lecture pour que vous puissiez imaginer mon voyage, vous en ferez un autre.
« un personnage se cache dans l'image »
« il y a souvent quelque chose de caché dans l'image que l'on n'avait pas « lu » la première fois»
« du rose lait fraise »
« on dirait des haricots dans la terre »
« on dirait des tortues, ces artichauts »
« une femme pingouin, un hublot »
« elle (un des personnages) est toute petite au milieu des feuilles immenses »
« j'aime bien la robe des oiseaux. j'adore leur robe, ce rose et ce vert, j'en voudrais une pareille»
« ils ont l'air d'être assis sur une pomme, naturellement »
« ils voyagent au milieu des nénuphars avec les grenouilles »
« c'est vrai qu'on peut avoir un « rire d'eau »
« ce qui est bien, c'est que c'est parfaitement gribouillé. gribouillis attentif. et puis les couleurs surtout. les verts algue, les verts d'eau... »
« on dirait de la buée ou que l'image est derrière l'image, on a besoin de toucher la carte derrière le papier glacé»
« oh, ils (les personnages) sont tout là haut, je ne les avais pas vus»
« elle a un cheval-poisson. à dos de poisson, c'est beaucoup mieux »

Chronique réalisée dans le cadre de Massecritique, un très grand merci à Babelio et aux éditions Casterman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Shool
  19 février 2013
Une fois de plus, Anne HERBAUTS nous propose un petit moment de douceur et de poésie.
Après avoir été conquis par "De quelle couleur est le vent ?", j'ai été séduit par cette nouvelle forme d'album.
Qu'est-ce que l'amour, et surtout, comment l'expliquer, le crier, le montrer ?
Trouvez dans cette album non pas des réponses mais des essais. L'amour rend parfois les phrases absurdes, parfois magnifiques, parfois mignonnes.
Quelle sera votre préférence ?
Retrouvez également la patte de l'auteur au niveau de l'illustration, toujours très travailler avec des matériaux qu'on n' apas l'habitude de voir. Un mélange de peinture, de crayon, de collage... Toujours très coloré et pourtant pas forcément gai.
Mais quand on parle d'amour, on ne peut pas être soit tout blanc, soit tout noir, et Anne HERBAUTS a su marquer la complexité.
Avec cet album qui pourrait presque plus s'adresser à des adultes qu'à des enfants, Anne HERBAUTS signe un nouveau livre d'art que vous trouverez néanmoins toujours en rayons jeunesse dans vos librairies INDEPENDANTES préférées !

Merci à Babelio pour cette opération masse critique qui permet toujours de découvrir de belles choses !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LN
  08 mars 2013
Comment dire l'amour que l'on se porte ? Comment décrire cette immensité qui vous prend, vous submerge telle une vague venue de nulle part, une vague tellement puissnate qu'elle vous laisse muet, ébahi ? Comment, sinon par la poésie, par ses images multiples reliées directement au coeur et à l'imaginaire ?

Ainsi Anne Herbauts dessine l'indicible au détour de métaphores lumineuses, elle nous enchante et nous enserre dans les rets de son lyrisme...

"Je t'aime tant que la lune a téléphoné
pour prendre de mes nouvelles."

"Le ciel a des bords d'algues.
Je devine l'eau battue qui s'éteint dans une main de côte.
Tu sens ? je demande.
Tu as un rire d'eau.
Je t'aime tellement que le sillage de nos nuits
a brisé le reflet de la lune."

le travail sur les dessins sur la couleur, est tout aussi passionné : peu à peu les dessins se font plus précis, comme si le sentiment diffus, confus, trop fort prenait peu à peu forme dans les mots et dans les dessins.

Un magnifique chant d'amour...

Par contre je ne saurais dire pour quel âge le conseiller... Sur certains blogs on peut lire « pour 2 ans », "pour 7 ans", "pour 15 ans" …

Il est un peu long pour les plus petits, à moins qu'ils ne se laissent porter par la poésie du texte. C'est avant tout un livre d'artiste à savourer, à écouter, à partager...

Lien : http://www.lecturissime.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
holognec
  08 octobre 2014
Original ...et tellement personnel!?? J'adore, mais était-ce un livre à publier? (Tiens, tiens, aurais-je voulu être seule à pouvoir l'acquérir?) Y'm'faut une dédicace, là!! 8-))
Commenter  J’apprécie          40
CDIMalrieu
  17 novembre 2014
Anne Herbauts nous offre dans son un nouvel album une magnifique ode à l'amour.La poésie des mots et la beauté des illustrations distillent au fil des doubles pages une grande émotion
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   15 février 2013
Comme une vague qui nous emporte. Portée à la fois par la musicalité et la poésie des phrases qui rythment les grandes doubles pages, mais également par la beauté des illustrations que l'on se surprend à caresser du bout des doigts.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
sterster   16 février 2013
Le ridicule de la langue autour des sentiments. Car les sentiments de peuvent pas être ridicules, n'est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          20
sterster   16 février 2013
Je t'aime tellement que le grille-pain garde les tartines.
Ma parole nue choisit ses plus beaux souliers.
Commenter  J’apprécie          20
ZalvecZalvec   17 janvier 2018
Je t'aime tellement que l'aéropostale prendrait le cumulonimbus plutôt que d'aller à bicyclette.
Commenter  J’apprécie          20
CDIMalrieuCDIMalrieu   17 novembre 2014
Je t’aime comme l’automne et l’hiver boutonnés dans la même chaussette,
[...]
Je t'aime tellement que nous serons fous avant d'avoir l'âge
Commenter  J’apprécie          10
ZalvecZalvec   16 janvier 2018
Je t'aime tellement que l'eau bout plus vite.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Anne Herbauts (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Herbauts
{Rencontre avec Anne Herbauts, auteure-illustratrice}Dans le cadre du cycle Visiteurs du soir, le Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ) de la BnF propose des rencontres avec des professionnels du livre et de l'enfance. Auteurs, illustrateurs, éditeurs ou chercheurs viennent présenter leurs projets et partager leurs expériences.Corinne Bouquin reçoit Anne Herbauts, auteure-illustratrice qui a publié plusieurs dizaines de livres pour la jeunesse et a reçu en 2003 le prix Baobab du Salon du Livre de Jeunesse de Montreuil pour l'album Et trois corneilles...Rencontre enregistrée le 5 mars 2020 à la BnF I François-Mitterrand
+ Lire la suite
autres livres classés : amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3756 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre