AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266028561
Éditeur : Pocket (01/02/1990)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 128 notes)
Résumé :
Ils sont quatre à bord de l’astronef Terra. La situation est critique : les cerveaux humains incorporés à l’ordinateur de bord ont lâché les uns après les autres, et il fallut passer en commandes manuelles. L’objectif, Tau Ceti, ne sera pas atteint avant quatre cents ans. À moins de bricoler l’ordinateur jusqu’à ce qu’il devienne son propre opérateur. Peut-on inventer dans un astronef en perdition ce que le Programme Conscience a cherché en vain depuis tant d’année... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  12 février 2016
C'est clairement un texte de hard science .....
Chaque page est le lieu d'une réflexion plus ou moins de cet ordre .
Le vocabulaire est un peu suranné mais le style est agréable ET DIFICILE .
Les personnages principaux sont des clones jetables lancés dans l'espace à bord d'un vaisseau dont il y a peu à dire sinon que
son fonctionnement est perfectible ( hum ! ) .
C'est un roman SOLIDE et difficile à cause des problématiques et du vocabulaire .
Le texte est étayé de considération théorique sur la conscience et c'est aussi solide et argumenté que complexe ..
Mais peut-être dissuasif pour certain lecteurs potentiels .... C'est certain ...
Cependant ce bâtiment en route vers un autre système est de fait perdu dans l'espace profond et bien que centré sur le vaisseau
l'atmosphère de petit univers en route au milieu du néant est clairement perceptible .
Les personnages sont : vivants ... denses et leurs atermoiement les rendent touchants au possible .
Ce texte est vraiment l'occasion d'entrer dans le club des amateurs de voyages spatiaux à huit-clos dans des coquilles de noix
high-tech .....
Quatre passagers et des milliers de colons en hibernation qui sont également des clones jetables .
C'est une des grandes thématiques de la SF de ces années ( les clones jetables à usage dédié ) .
Ces clones sont un drame en soit si on se réfère à leur statut ... à leur nature profonde .
Ces personnages sont le résultat plus d'une programmation que d'une éducation et le drame qui se joue à leur niveau doit rester présent
en filigrane dans l'esprit du lecteur ...
L'objectif dissimulé du voyage est de faire accéder à la conscience un programme informatique et donc de créer une intelligence artificielle .
Sera-t-elle .. , et si oui sera-ce un ange ou un Golem et éventuellement un démiurge ...
Réponse dans ce roman psychologique intense et ardu ..
L'auteur était psychologue dans une autre vie ... c'est vrai pas de doute ...
Un roman et un vocabulaire difficile mais une atmosphère aussi soignée que crédible ...
Comme le souligne très justement un commentateur le premier jet du roman date de 1966 et le texte n'a pas bougé depuis le début des années 80 mais je ne trouve pas le style et les mots trop et trop désuets dans le corps du texte .
Ce volume est le premier d'un "cycle" qui en compte 4 : L'incident Jésus ( assez moyen ) et 2 autres qui se lisent séparément des deux premiers : L'effet Lazare et enfin : le facteur ascension qui sont deux excellents romans ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          492
fnitter
  31 janvier 2012
Ancien quatrième de couv :
Ils sont quatre à bord du Terra, nef de deux kilomètres de long qui va sortir du système solaire. Quatre presque humains. En réalité des copies, des clones, des cobayes sacrifiables. Et ils le savent.
Leur mission officielle : atteindre une planète du système Tau Ceti, Mais c'est une duperie. Il n'y a pas de planètes habitables autour de Tau Ceti.
Leur mission réelle et leur seule chance d'en sortir : créer une intelligence artificielle qui puisse les aider à franchir le gouffre interstellaire. S'ils échouent, ils mourront. Et s'ils réussissent, ils affronteront un danger à peine moindre.
Car quel être vont-ils construire ? Une brute, un monstre ou un dieu ?
Les six navires précédents expédiés dans l'espace ont disparu. Et les quatre le savent.
Il s'agit d'un huis-clos à bord d'un vaisseau.
Une petite culture scientifique (toutes sciences confondues) ou une bonne culture de science-fiction type hard-science est nécessaire pour pleinement apprécier le livre.
L'auteur disserte longuement sur la définition de l'humain, de la conscience, de psychologie, de maths, d'informatique (n'oublions pas que le livre a été écrit en 1966 et remanié en 1978).
Mais le tout est présenté par des dialogues très vivants entre les différents protagonistes du vaisseau tout au long du fil rouge du roman : La création d'une intelligence artificielle (le boeuf comme ils l'appellent).
Présenté comme le premier tome du programme conscience, le livre est malgré tout une histoire à part entière et se suffit à lui-même.
(Je n'ai d'ailleurs que très moyennement apprécié la suite : le Cycle du Programme Conscience, Tome 2 : L'incident Jésus)
Un livre technique, ardu, mais une aventure humaine hors du commun. Un très grand livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
BaronBreton
  07 octobre 2012
On ne présente plus Frank Herbert, le père de Dune. Mais, Frank Herbert est aussi l'auteur d'un autre grand cycle, moins connu de tous mais connu quand même : « le Programme Conscience » dont Destination Vide est le premier tome d'une tétralogie.
Le roman nous emmène à la frontière du système solaire au côté des personnages dont le but est de coloniser une autre planète, mais cette mission cache un sens plus profond : celui de donner naissance à une Intelligence Artificiel (projet déjà tenté avec catastrophe sur Terre) et pour se faire on place nos héros dans une situation désespérée qui les obligera à donner naissance à cette autre forme de vie. le livre est donc un assemblage de morceau de métal et de réflexion sur la vie, le tout sous un angle très scientifiquo-mathématique, ce qui a eu le don... de me fatiguer un poil. On dirait que Mr Herbert, à travers ses personnages, s'écoute parler dans cette imbroglio métaphysique avec le plus de terme possible ou de vrai-fausse équation pour définir/quantifier la vie, alors que bon la vie est aussi et surtout le fruit du hasard (ce qui va d'ailleurs se produire dans le processus de création de l'I.A).
Mais bon le roman fatigue en gros, ou plutôt lasse même si l'écriture est toujours aussi agréable et maitrisée, surtout que bon cette fois il nous harcèle moins de cette tension sexuelle habituelle dans Dune (histoire de comparer vite fait).
Au final Destination Vide est un prélude au grand tout qui s'annonce, la naissance de l'I.A, ou plutôt sa gestation est le moment le plus attendu, mais sa naissance finale augure vraiment la suite de ce cycle qui peut annoncer un « Planet Opera » de grande qualité !
Mais bon passer par la case départ n'est pas toujours facile, surtout ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fx1
  08 octobre 2014
Alors là les amis ....
On rentre dans de la SF au plus haut niveau , d'une complexité rare .
L'intrigue peut paraitre basique , il n'en est rien .
La profondeur est de mise ici , et on embarque pour de la Hard science à son meilleur.
Chaque chapitre s'avére d'un sérieux incroyable .
Il n'y a point de place ici pour de la légéreté .
Pour peu à certains moments on croirait étre en présence d'un cours de science !
Les personnages évoluent dans un univers incroyablement complexe ou l'on fini par perdre un peu pied tellement le niveau est haut !
Mais quel bonheur de lire un ouvrage de ce niveau à l'époque ou Pernaut fait 7 millions de spectateurs avec ces débilités !
Il faut 7 millions de lecteurs pour ce chef d'oeuvre !
Commenter  J’apprécie          81
willemsbenoit
  24 mai 2019
Si je me souviens bien c'est dans ce tome que l'on parle de boeuf. Et d'ailleurs il y a toute une suite math physique qui pourrait le rendre indigeste... Néanmoins il est le préambule d'un nouveau cycle "le programme conscience" qui m'aurat autant plus que le cycle de Dune et que j'ai entièrement lu et découvert à la bibliothèque des Chiroux-Croisier.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   21 août 2012
" Nous l'appelons programme conscience , et nos outils de base sont des clones soigneusement sélectionnés - nos doubles . L'élément catalyseur est la frustration ; nous incluons donc dans la conception de notre système un certain nombre de de faux objectifs et de malfaçons . C'est pourquoi nous avons choisi Taux céti pour destination : il n'existe pas de planète habitable dans le système de Taux céti "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
finitysendfinitysend   22 septembre 2012
Le statut légal qui fait du clone un bien d'equipement ne peut être remis en question .
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Frank Herbert (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank Herbert
"Dune", de Frank Herbert (Alchimie d'un roman, épisode n°32)
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2726 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre