AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Thierry Arson (Traducteur)
EAN : 9782811202736
384 pages
Éditeur : Milady (11/02/2010)
3.35/5   121 notes
Résumé :
David ne croit pas aux fantômes. Rationaliste convaincu, il met un point d'honneur à démasquer les faux médiums et à attribuer des causes naturelles aux prétendus phénomènes paranormaux.
Mais un véritable mystère plane sur la vieille demeure d'Edbrook et, pour la première fois, David se heurte à l'inexplicable. Pour la première fois? Dans son acharnement à nier tout ce qui relève du surnaturel, ne cherche-t-il pas finalement à oublier ce qui le hante depuis l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
3,35

sur 121 notes

LePamplemousse
  12 octobre 2013
J'avais envie d'un livre "qui fait peur" et ce roman m'a comblé.
Nous suivons le quotidien de David Ash, qui travaille pour un institut s'occupant de tout ce qui touche au paranormal, il tente de démasquer toutes les supercheries qui pullulent dans ce domaine.
Pour cela, il se rend dans des églises, des maisons réputées hantées, ils assistent à des séances de pseudo-médiums etc.. David Ash est un personnage vraiment attachant, il est réaliste, ne croit pas du tout aux fantômes et autres apparitions mais est pourtant à l'écoute de ceux qui requièrent son aide.
Je ne peux pas réellement dire que j'ai ressenti de la peur pendant ma lecture mais il règne une ambiance malsaine très particulière tout au long du roman, le décors est très visuel, les scènes étranges se succèdent à un bon rythme et les personnages sont vraiment intrigants.
Ce n'est pas l'histoire la plus originale que j'ai lu dans ce genre mais elle tient bien la route et j'ai très envie de lire " La conspiration des fantômes" dans lequel on retrouve David Ash pour de nouvelles aventures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
kuroineko
  14 juillet 2019
Qu'il est rafraîchissant, par ces nuits d'été, de partir à la découverte d'un manoir anglais - hanté cela va de soi vu le titre - dans les frimas de l'automne. Famille à l'humour bizarre, bruits et manifestations non expliquées, ... Oui, on ne parle pas de hantise ou de fantômes avec David. Son scepticisme frôle le cynisme et il voue ses activités à démonter les ficelles des faux médiums et à dénicher des causes naturelles aux perturbations paranormales.
Le livre ne fait pas vraiment peur. Mais James Herbert instaure une atmosphère lourde, délétère et glauque autour de la vaste propriété. On sent en même temps que David l'ombre des murs épais d'Edbrook peser sur notre esprit. Et ce n'est pas mieux à l'intérieur avec ses pièces vétustes et négligées, et cette impression poisseuse qui imbibe l'habitation. Pour le côté demeure de charme et ambiance cosy, on repassera.
hanté n'est pas le roman de l'année, ni le meilleur de James Herbert. Il procure néanmoins un bon moment de lecture. Si son héros a une nette tendance à lever un peu trop souvent le coude, il est intéressant d'observer son évolution au fil des chapitres et des tensions croissantes au sein de l'intrigue. Suspense, surnaturel, ... frissons délicieux
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Stelphique
  09 juillet 2015
Un livre sympa dans l'ensemble …L'ecriture de Herbert est à des moments saisissante et d'autres poétiques presque , j'ai bien aimé ce contraste, mais on peut dire qu'il gère bien les scènes d'horreur et de tension!!! J'ai été bluffée dans la partie sur la possession de la fausse médium et la fin du livre!!! On est happée quand il nous raconte ces moments très intenses!!! Bien sur Edbrook est à la hauteur de nos attentes cauchemardesques et fantomatiques, et je dois dire qu'en lecture c'est presque aussi efficace que dans les films!!!
Par contre je rajouterai quelques bémols : l'enquête sur cette fameuse maison est entrecoupées de scènes flash back … le pire c'est qu'elles ne sont pas inintéressantes mais gênent, et n'apporte presque rien au processus de l' histoire… À part celle où on en apprends plus sur David et sa soeur , les autres sont un peu superflues ..Enfin moi je l'aurai vu autrement peut etre un cahier de ses enquêtes aurait été super???!!!!

Lien : https://fairystelphique.word..
Commenter  J’apprécie          270
Latulu
  26 avril 2020
Une échappée fantastique au sein d'un vieux manoir anglais habité par une famille étrange et une gouvernante effrayée. Pour amateurs de récit du genre.
David Ash travaille pour une organisation spécialisée dans l'occulte. Son truc à lui c'est de dénoncer la mystification des phénomènes paranormaux. Expliquer par des causes naturelles ce qui paraît surnaturel. Une famille aristocrate anglaise, propriétaire d'une ancienne demeure, Elederwood, fait appel à ses services pour étudier les événements qui se déroulent dans cette maison.
Rien de très original dans le récit : un homme sceptique coincé dans une vieille maison agitée de bizarreries et occupée par des habitants au comportement étrange. Un huit-clos un brin claustrophique et un suspense crescendo.
Le personnage de Davis Ash est bien campé, on suit avec plaisir l'évolution de l'histoire à travers ses découvertes, ses doutes et, par moment, sa fascination pour le morbide.
Le point fort, pour moi, reste la description des lieux. James Herbert a un don pour donner une âme aux objets, aux vieilles bâtisses remplies de courants d'air. J'ai passé un bon moment avec ce livre de portes qui claquent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
gilles777
  12 mai 2020
Ce roman a été traduit avec deux titres : " Dis-moi qui tu hantes" et "hanté", et je me suis fait prendre à acheter les deux titres. Je détestes cette manie de changer le titre francophone pour une traduction, c'est pourquoi j'ajoute maintenant le titre original, dans ma banque de données, pour pouvoir vérifier avant de faire une acquisition, surtout pour mes auteurs préférés. Passons à la critique.
David Ash travaille à l'Institut de recherches métapsychiques. Esprit rationnel, il excelle à démasquer les imposteurs et les supercheries. Sa collègue médium a l'impression qu'il se cache à lui-même certains dons psychiques.
Une nouvelle mission l'amène à enquêter sur un vieux manoir, habitée par deux frères et leur soeur, ainsi qu'une tante qui s'occupe d'eux depuis la mort de leurs parents.
L'histoire commence tout doucement, la tension s'installe et le mystère s'épaissit. Mais que se passe t'il donc dans cette propriété?
J'ai lu rapidement cette histoire qui m'a emportée, et j'ai bien aimé.
De toute façon, James Herbert est un grand nom du fantastique et il déçoit rarement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
LatuluLatulu   16 avril 2020
L'auberge de Ravenmoor était assez peu représentative des habituelles tavernes proches des gares. Son plafond bas, ses poutre apparentes et sa grande cheminée à l'ancienne, avec son manteau orné de médaillons de cuivre bien astiqués, donnaient à l'endroit un cachet indubitablement rustique.
Assis dans un coin, un homme maigre portant une casquette plate, son rude visage buriné par le vent, l'observait d'un regard fixe et froid. Trois hommes d'affaires, penchés sur le repas qu'ils engloutissaient autour d'une table ronde, riaient discrètement d'une plaisanterie murmurée par l'un d'eux. Près de la porte, un couple d'un certain âge était assis et paraissait totalement oublieux de ce qui l'entourait. Ils étaient visiblement mariés, mais pas entre eux : de là leur curiosité. Un groupe où dominaient tweed et cachez-nez était installé près de la cheminée. Tandis que leurs compagnes babillaient entre elles, les hommes sirotaient avec une satisfaction silencieuse leurs gin tonics, sans doute en méditant sur les agréments ou l'ennui que leur procurait leur retraite paisible. La salle baignait dans une atmosphère ouatée de discussions à mi-voix, dans un léger brouillard causé par la fumée des cigarettes et des pipes et l'odeur à peine perceptible de la levure émanent des fûts de bière. Une atmosphère rassurante et douillette pour les habitués, mais assez peu accueillante pour l'étranger qu'était Ash.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
compulsifcompulsif   16 juin 2012
Il s’arrête devant la porte, comme devant une menace tangible....Il pousse le battant et l’obscurité au-delà lui semble plus dense, aspirée par son geste à l’intérieur de la chambre telle une ombre qui s’étale. Ce n’est qu’une illusion, mais l’enfant est encore trop jeune pour la considérer ainsi et il recule, répugnant à entrer en contact avec cette nouvelle épreuve.
Sa vision s’accoutume peu à pau et la noirceur diminue, par sa propre expansion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
KhiadKhiad   04 janvier 2017
Aucune lumière, aucune clarté à l’intérieur dEdbrook. La grande demeure n’était qu’une ombre énorme qui se fondait dans la noirceur des nuages de la nuit. Une brise courait dans le parc, faisant bruisser les feuillages clairsemés. Dans les bois alentour, les créatures nocturnes chassaient, leurs rencontres étaient brèves mais d’une violence fatale. Des champignons dorés luisaient d’un éclat maladif sur les troncs pourris d’arbres morts que parcouraient des insectes aux carapaces molles. La lune n’était qu’un disque à la blancheur spectrale, souvent masqué par le déplacement insensible de monolithes colossaux.
Dans la maison, Ash dormait. Mais il ne se reposait pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
javinejavine   16 août 2012
Ce n'est pas possible, murmura-t-il.
Rien de tout cela n'est vrai. Je les ai vus, bon dieu!
J'ai discuté avec eux! J'ai mangé avec eux!.....
Commenter  J’apprécie          10
KhiadKhiad   05 janvier 2017
Alors pourquoi cette peur ? Elle s’était lovée au plus profond de son esprit, tel un foyer de perversion qui s’étendait avec une lenteur redoutable, assurée de la contaminer tout entière et de saper sa volonté. Et cette peur se nourrissait hors d’elle... Dans la maison.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de James Herbert (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Herbert
Bande annonce de la série,The Secret of Crickley Hall, adaptation du roman de James Herbert
autres livres classés : maison hantéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
724 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre