AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dominique Mols (Traducteur)
EAN : 9782266034807
279 pages
Éditeur : Pocket (05/01/2008)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 89 notes)
Résumé :
Un boeing 747 qui s'écrase près d'Eton : l'une des plus effroyables catastrophes de l'histoire de l'aviation.
332 morts et un seul survivant. On avait enterré les morts, et les vivants essayaient d'oublier. Seul un homme s'obstinait : Keller, jailli des flammes de l'avion, poussé par des forces invisibles, cherchant à comprendre pourquoi, lui, avait échappé à l'accident. Le jour de vérité approchait, une vérité insupportable pour les innocents habitants d'Eto... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  06 novembre 2015
Un crash d'avion au dessus D'Eton, et il ne reste qu'un survivant, le copilote. Depuis cet accident,des choses anormales se passent dans le secteur....
Herbert est un conteur incroyable. Ce livre a été écrit vers 1975, et j'avoue avoir ressenti grâceà son talent d'écriture tous les frissons et le dégoût que j'ai pu avoir lors des attentats du 11 septembre. A côté de ça il est quand même un maître pour le frisson. Il sait jouer avec les mots, pour nous faire resentir l'horreur, l'angoisse.. enfin il vaut mieux dans ce style de bouquin.
Mais à côté de ça l'histoire, en elle même, est bateau et ne tient pas debout. Pour moi la fin est baclée et au final je suis assez déçue.
Alors je mets 3 étoiles quand même pour le côté frisson, mais l'histoire n'en mériterait que 2
Commenter  J’apprécie          442
Crossroads
  13 avril 2012
On lance mon premier au craps
Mon second est mercenaires , nains ou bien encore péchés capitaux
Mon troisieme est une petite ville de Suisse
Et mon tout est déception...Oui , dans ma grande bonté , j'ai décidé de vous faire gagner du temps:)
Eton , petite ville Anglaise , va connaître la plus grosse catastrophe aérienne de son histoire . Un boéing 747 s'y écrasera non loin . 333 passagers . 332 morts . Et l'heureux gagnant est...Dave Keller , le copilote devenu totalement amnésique suite au choc . Tu serais pas un tantinet douillet mon garçon ? S'en suivront une multitude de décés , étrangement rapprochés dans le temps , au fort relent spectral . Keller , rongé par la culpabilité d'avoir été le seul à en réchapper , épaulé d'Hobbs , médium spirite de renom , se fait fort de découvrir l'origine de ce petit miracle , élucidant par la meme le mystere de cette hantise qui gagne alors insidieusement l'ensemble de la population...
Vous avez vu 6e Sens ? Puis , dans la foulée Incassable du meme réalisateur que je ne me risquerai jamais à épeler . Alors vous possedez un bon aperçu de ce qu'est Survivant ! Sorte de polar occulte matiné d'ectoplasmes vengeurs !
James Herbert , né en 1943 , se fera un nom dans le milieu du récit catastrophe en sortant , coup sur coup , les excellents Les Rats et Fog . Avec Survivant , son troisieme roman , il s'aventure désormais dans l'univers du paranormal , univers qu'il affectionnera de façon récurrente ( Hanté , le Secret de Crickley Hall...) .
Ce bouquin , c'est un bon moment qui aurait pu se transformer en lecture inoubliable d'ou la légere frustration...Bon moment car l'écriture d'Herbert est étonnamment visuelle . Il possede la faculté de donner corps à ses écrits , de les matérialiser en accroissant ainsi le plaisir ou l'effroi du lecteur . Il pose magnifiquement son récit , déroulant tranquillement un scénario ou enquete et terreur se partagent habilement les premiers roles . L'angoisse monte en puissance dans cette ville aux prises avec des évenements surnaturels inexplicables , rien à redire . Les esprits frappeurs frappent . le lecteur est ferré ( surtout Léo ) , c'est un fait , mais à trop vouloir en faire , à jouer dans la surenchere systématique , l'abattement survient , cassant le rythme alors soutenu d'une histoire prenante ! Herbert multipliera à l'envie les exemples divers et variés de nouveaux cas de possession ( avec un réel talent d'ailleurs ) voués à disparaître prématurément et dans d'atroces souffrances ( yerk , yerk , c'est bon ça ! ) au risque de lasser . Au-delà de ça , les tableaux sont horrifiques à souhait , le récit tient la route ( mieux que l'avion ) et la métaphysique procure moults ( terme du Xe siecle , meme pas peur le gars ) frissons bien sentis ! Un bouquin qui aurait pu taper dans l'excellence en épurant , en taillant quelque peu...Et puis James , c'est quoi cette fin toute pourrie , hein , dis ? Je me voyais deja finir la bouche en cul de poule , les yeux exorbités , le palpitant battant la chamade plutot que réduit à pousser un huuumpff de déception désappointée...
Pas son meilleur mais une honnete copie dans le genre...
Survivant , meme pas mal !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
rulhe
  29 avril 2017
un Boeing 747 s,écrase près d,eton,332 morts et
un seuil survivant.David
Keller le copilote,qui me se
souviens plus de rien.
de l,accident.David va chercher a savoir pourquoi
il a échappé à l,accident,d,
autant que des phénomènes inexplicable
commence à apparaître.
et la on va basculé dans le
fantastique, avec la lutte
des anges et des démons.
du bien contre le mal.
et comment le passé explique le présent.
haletant,efficace,avec un
rythme soutenu malgré
quelques invraisemblables
scénaristique ( mais bon
le livre a été écrit en 75,)
James herbert nous offre
un bon suspense,avec
des rebondissements savamment entretenu.
a travers le destin de ses
protagonistes.jusqu'à un
final inattendu.
Commenter  J’apprécie          290
Maks
  02 mai 2016
Un peu moins bien que ce que j'attendais d'un James Herbert c'est tout de même un bon divertissement horrifique sans prise de tête.
J'ai bien accroché aux personnages, surtout le médium et le copilote ainsi que la manière dont le livre est écrit en passant selon les chapitres de l'histoire principal à une scène d'horreur montant crescendo.
On trouve dans cette histoire des fantômes, de l'exorcisme, des possessions, le personnage principal doit démêler le pourquoi du comment son avion s'est crashé ayant fait 300 mort alors que lui est indemne et amnésique sur l'événement.
Sympa pour vos longues soirées d'hiver ou vos dimanches au lit mais l'auteur à écrit de bien meilleurs récits.
Commenter  J’apprécie          190
Masa
  07 décembre 2013
Quand on pense à James Herbert, la première chose qui vient à l'esprit est sa trilogie des rats ou éventuellement Fog. D'ailleurs, le survivant est le troisième roman écrit par l'anglais juste après... les rats et Fog. Parut en 1976 sous le titre original de The survivor, le livre fut publié en France à la fois sous le nom de le survivant et Celui qui survit.
Au près du village de Eton en Angleterre, à l'ouest de Londres, un Boeing 747 vient d'exploser en l'air. Tous les passagers meurent dans ce tragique fait et tout laisse à présager qu'il s'agit d'un accident. Bien plus qu'un miracle, malgré la déflagration, un seul homme a survécu, Keller, le copilote de l'avion. Suite à au crash, il est devenu amnésique et la direction à décidé de le mettre sur la touche. Son ami est chargé de l'enquête sur cette catastrophe et, lui penche pour une bombe.
À la fois mélange entre fantastique et intrigue policière, ce roman m'a laissé un goût plutôt agréable. Bien que j'ai trouvé le début lent et marqué par divers faits sordides, notamment d'adultère, la suite s'enchaîne pour mieux finir. Dans l'ensemble, c'est correct mais loin d'être exceptionnel. James Herbert mixte un savoureux mélange entre catastrophe, mais nettement moins prononcé que ses deux précédents romans, et de paranormal. D'ailleurs, ce dernier terme sera par la suite l'une de ses motivations dans ses écrits. Pour en revenir à le survivant, la fin m'a quelque peu surpris, même si je pense qu'il aurait encore plus argumenter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MasaMasa   07 décembre 2013
À part la fatigue physique qu'ils causaient, les sports le rebutaient par-dessus tout parce qu'ils le forçaient à exposer dans toute sa nudité son obésité. Les autres garçons le poussaient et s'amusaient de voir leur doigts disparaître dans les monceaux de graisse. Ils lui pinçaient douloureusement les seins en lui disant qu'ils pendaient comme des seins de femme (quelques-uns d'entre eux le touchaient avec des intentions encore plus douteuses que la simple méchanceté). Quand aux douches, elles représentaient une véritable chambre de torture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
balrogbalrog   31 mars 2014
La vie quitta le corps de Jacob, comme une vielle connaissance lassée d'une trop longue amitié.
Commenter  J’apprécie          110
ChrystaalleChrystaalle   28 mai 2013
Vous. Moi. Tout le monde détruit quelque chose, au moins une fois dans sa vie. Pas vous ?
Commenter  J’apprécie          42
ChrystaalleChrystaalle   28 mai 2013
Finalement, un cri s'échappa, se libéra de ses poumons, s'enfonça dans l'air glacé, et cela lui rendit la faculté de bouger, de fuir
Commenter  J’apprécie          20
TelmiwaiTelmiwai   11 avril 2019
Il chercha à se concentrer, mais les visions imprécises lui échappèrent en se riant de lui. La seule chose dont il se souvenait, c'est qu'il y avait eu des voix. Des chuchotements.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de James Herbert (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Herbert
Bande annonce de la série,The Secret of Crickley Hall, adaptation du roman de James Herbert
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
614 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre
.. ..