AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203001039
61 pages
Éditeur : Casterman (04/05/1993)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 1655 notes)
Résumé :
Alors qu'il est en croisière sur un paquebot, toujours accompagné de son fidèle chien Milou, Tintin fait la connaissance du lunatique Philémon Cyclone. Egyptologue, celui-ci propose à Tintin de l'aider à rechercher le tombeau du pharaon Khi-Oskh.
Une fois à terre, Tintin est arrêté par deux détectives, Dupond et Dupont, qui découvrent sur lui un paquet rempli de cocaïne. Contre toute attente, Tintin s'échappe et rejoint l’égyptologue.
Un fois le tombea... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (89) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
  01 décembre 2014
Générique, musique d'entrain : tatataata ,,tataaaa. ..tata..
Ou plutôt Tintinntinnnn,,Tintinn Tintin ,, c'est de circonstance même
Et oui, porté à cheval par son fulgurant succès désormais télévisé adapté de ses bédés, Tintin d'Hergé peut désormais allez fumer tranquille Les Cigares du Pharaon installé comme un gros pacha au Caire.
C'est qu'il en a à revendre le blond . Nous le découvrirons d'ailleurs prochainement chez ses amis passeurs chinois en plein deal . du coke en stock ? A non ça c'est Encore une autres histoire.. Sacré coquin de Tintin .
Bref, revenons à nos sarcophages de couverture présenté là .

Conversation des deux protagonistes (oui le chien parle, c'est naturel après le fumage de cigares royal )
- Allons en route Milou,mon petit chien blanc malin comme un singe.
- Waf , Waf ! MeaoUww,meouwww,,,
- Mais où ? Sur la piste des mégots du pharaon Ramsès 2 bien sûr.
Voilà c'est en gros le type de langage à quoi s'attendre dans ce tome 004. Rassurer-vous ( ou non) il y a plus fou encore , et pour cause..
Depuis qu'une fléchette empoisonnée au radjaïdjah a atteint l'égyptologue siphonné du ciboulot Philémon Siclone ,ne tournant déjà pas trop rond ( lui non plus) , nous le découvrirons alors dans une grande scène pastichant Psychose à tenter d'assassiner Tintin à l'aide d'un Katar dans la jungle.
L'horreur est parmi nous comme partout comme je me répète souvent.
Par minous,,Par Milou aussi .. le chien savant sachant communiquer avec des vaches sacrés, il commettra l'impudence extrême d'en mordre une dans un final haletant : Damned !
Condamné à mort sur l'autel pour le sacrifice, il doit désormais sauvé sa peau..
Je n'ose révéler qu'ensuite
Enfin voilà ,, de terrifiants secrets , des révélations digne de l'émission Pascal Bataille et Laurent Fontaine font que ce Tintin tome 04 restera gravé dans les mémoires perdues de ceux qui l'aurons lu et bu jusqu' à la lie .

PS: Toute tentative de représailles envers cette critique est à adresser à mon horreur de jeunesse d'avoir lu tintin trop tôt .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6112
Wyoming
  14 juillet 2020
Déjà un titre évocateur, annonçant une histoire à tiroirs qui devient saisissante au fur et à mesure de sa lecture. Les pharaons fumaient-ils le cigare?
Tintin se lance seul dans une aventure qui le mène au coeur du tombeau pharaonique où il va aller de découvertes en découvertes pour finalement démanteler un trafic de drogues très original, impliquant plusieurs notables.
Ambiance par moment étouffante, très bien restituée par les planches d'Hergé. Même le gaz soporifique qui va affecter Tintin contribue à la dynamique de cette excellente atmosphère d'aventure.
De nombreux personnages que l'on retrouvera dans d'autres aventures de Tintin entrent en scène dans cet album qui commence la mise en place de toute la panoplie de protagonistes qui feront du tort ou du bien au jeune reporter.
C'est un album dont on peut oublier des détails -- alors le relire vite! -- mais dont la trame ne s'oublie pas et dont les cigares font tourner la tête pour un grand plaisir de lecture.

Commenter  J’apprécie          451
XanderOne
  05 mai 2015
Voici une aventure de Tintin très bien construite. Beaucoup de rythme, on visite beaucoup de lieux (notamment L'Inde et l'Egypte) et contrairement aux précédents tomes, l'aventure à un réel intérêt.
On n'est plus dans Tintin au Congo. Ici, on est plongé au coeur d'un trafic de drogue d'une grande ampleur. Alors, comme toujours c'est abordé avec beaucoup d'humour, quelques facilités parfois, mais on retrouve tout ce que l'on aime dans les aventures de Tintin et même s'il manque encore quelques personnages cultes, l'optique de l'aventurier tel qu'on le connait se dessine déjà.
Commenter  J’apprécie          430
GeorgesSmiley
  30 mars 2020
Le premier vrai Tintin ? Sans mésestimer les devanciers, disons que la galaxie s'enrichit considérablement. Côté méchants, voici Allan Thompson, futur tourmenteur du capitaine H et voilà, avançant masqué en businessman producteur de cinéma, Rastapopoulos, méchant entre les méchants, trafiquant et chef de gang, ennemi de la vérité et de la probité, donc de Tintin.
Dans les seconds rôles voici Oliveira da Figueira, jovial bonimenteur (page13, vignette du bas « heureusement que je ne me suis pas laissé prendre à son boniment… on finirait par acheter des tas de choses inutiles. ») et le chic sheik Patrash Pasha, redoutable fils du désert qui, pour se distraire, lit avec gourmandise les aventures de Tintin. Et du premier cercle, les premiers à apparaître sont les Dupont, lâchant ici à Port Saïd, pour la toute première fois, leur célébrissime « je dirais même plus ». Les plus maladroits limiers d'Interpol, chargés de mettre Tintin sous les verrous, se révèlent finalement et à plusieurs reprises les meilleurs anges gardiens de nos deux héros, ce qui ne les empêche nullement de réussir en duo leur toute première chute d'escalier. La saga prend tournure, les nouveaux ont bien rempli leurs rôles, ils reviendront. Je dirai même plus, ils reviendront.
Dix ans après la découverte de la tombe de ToutAnkhAmon par Howard Carter et son sponsor Lord Carnarvon (dans la vignette de la page 8 où Tintin, abasourdi, découvre l'emplacement qui lui a été réservé pour être momifié, se trouve juste à côté l'emplacement où repose pour l'éternité un certain égyptologue du nom de Carnawal), Tintin embarque pour l'Orient mystérieux, son histoire millénaire, ses légendes et son exotisme d'époque, dans une fantaisie de couleurs à dominante brun-ocre, pour toutes les variations de la tombe de Khi Oskh aux cigares en passant par le désert, et vert, pour la forêt équatoriale de l'Inde des maharadjahs.
Fantaisie car Tintin, qui n'a jamais eu de problème avec les langues étrangères, se met à parler l'éléphant, tandis que Milou est à nouveau condamné à mort, cette fois pour avoir mordu une vache sacrée un peu trop imbue de sa personne. Les méchants sont toujours hauts en couleur. Hormis le fourbe Rastapopoulos, on peut reconnaître, dans le personnage du trafiquant d'armes et capitaine du boutre, Henri de Monfreid l'auteur des Secrets de la Mer rouge. Une société secrète supprime ses opposants en leur inoculant le poison qui rend fou tandis que le fakir grimpe avec une corde magique et hypnotise ses victimes. Parmi elles, le malheureux Philémon Siclone, égyptologue dont la distraction appuyée laisse deviner un autre futur savant emblématique.
Le fond géopolitique est toujours solide, résumé qu'il est dans la bouche du gentil maharadjah « la région où nous sommes produit du pavot. En terrorisant les paysans, les trafiquants en ont rendu la culture obligatoire. Ils achètent la récolte à vil prix et vendent très cher aux paysans le blé et le riz dont ces malheureux ont besoin. »
On a là, la trame réelle du commerce avec la Chine organisé par les négociants anglais au XIXème siècle et dont la trilogie d'Amitav Ghosh (débutant avec Un Océan de pavots) est une éblouissante illustration que je recommande aux lecteurs férus de romans historiques et d'aventures exotiques.
Un Tintin exotique et facétieux, mais ils le sont tous. Celui-ci est fondateur car la famille vient de s'agrandir. Et, à ce propos, peut-être saurez-vous me dire lequel est Dupont et lequel est Dupond ou m'indiquer si on doit écrire Dupont et Dupond, comme dans le journal, ou bien Dupond et Dupont.
Cela me fait songer à la question posée plus tard par Allan au capitaine que vous savez (« la barbe au-dessus ou en-dessous des couvertures ? »). N'allons pas trop vite, ceci est une autre histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
cicou45
  27 novembre 2011
Si je devais effectuer un classement dans les albums de Tintin que j'ai préféré, celui-ci occuperait certainement une très bonne place. Il est vrai que ni le capitaine Haddock, ni le professeur Haddock ne sont présents dans cet ouvrage, à mon grand regret d'ailleurs, mais ce dernier a l'avantage de se dérouler en Egypte (pour une partie du moins) et de faire référence aux célèbres pyramides. Ici, il s'agit de celle du pharaon Kih-Oskh qui n'a jusqu'alors jamais été révélée au monde puisque tous ceux qui s'y sont aventurés n'en sont jamais revenus vivants (cela ne vous rappelle-t-il pas une célèbre malédiction, celle qui planait sur la pyramide de Toutankhamon ?). Cependant, l'égyptologue Philémon Siclone, lui, est bien décidé mettre cet extraordinaires trésor des temps passés à nu et c'est ainsi, après leur rencontre sur le paquebot qui était sensé emmené Tintin à Shanghai après de nombreuses escales, que Tintin accepte d'accompagner l'égyptologue dans ses passionnantes recherches.
Mais ce qu'ils vont découvrir dans la pyramide n'est pas exactement ce à quoi ils s'attendaient puisqu'au lieu de mettre la main sur de somptueux trésors de l'Egypte antique, ils vont mettre la main sur un gigantesque trafic d'opium.
De nombreux personnages que le lecteur retrouvera plus tard dans les autres aventures du célèbre reporter font leur apparition dans ce quatrième tome, à savoir le machiavélique milliardaire Rastapopoulos, considéré comme l'un des adversaires les plus redoutables que Tintin croisera sur sa route, le marchand ambulant Oliveira da Figueira et enfin les fameux policiers Dupont et Dupond. Hergé introduit aussi dans cet album les fameuses fléchettes empoisonnées au suc de radjaïdjah, le poison qui rend fou, que le lecteur retrouvera dans "Le lotus bleu".
Si Tintin, se fait de nombreux ennemis ici, le maharadjah de Rawhajpoutalah ainsi que son fils seront pour lui de fidèles alliés. JU'ai trouvé très attendrissante la scène ou le prince danse avec Milou lorsque Tintin lui annonce qu'ils allaient rester un petit peu dans leur palais.
Autre scène qui m'a bien fait rigoler cette fois est celle où Tintin se retrouve dans la tente d'un puissant cheikh du désert et qu'il lui avoue qu'il est un fervent amateur de ses aventures. En effet, l'esclave au service de celui-ci tient dans sa main l'album "Objectif Lune". Superbe clin d'oeil de la part des éditions Casterman ou des autres éditions qui ont réédité les aventures de Tintin car cette aventure ne se déroule que bien plus tard dans la chronologie établie par Hergé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
XanderOneXanderOne   05 mai 2015
Drôle de fantôme, qui s’empare d’un poignard…Impossible de le poursuivre cette nuit, nous verrons cela demain matin. En attendant prenons un whisky !
Commenter  J’apprécie          320
MahpeeMahpee   07 mars 2015
- Oui, mon brave Milou, demain nous arriverons à Port-Saïd, où nous ferons escale.
- Encore une escale !... A quand le terminus ?
- Nous ferons alors la traversée du canal de Suez. Ensuite escale à Aden. Et puis encore une escale à Bombay, puis une à Colombo, dans l'île de Ceylan.
- Ca n'en finira jamais !
Commenter  J’apprécie          140
TableRondeTableRonde   02 juillet 2016
Tintin (à Milou et/ou au lecteur) - Ce que je fais ?... As-tu remarqué que lorsque les éléphants parlent, ils émettent des sons pareils à ceux d'une trompette.
- Alors, je me suis dit qu'en étudiant leur langue, et en me servant d'une trompette pour leur parler, je parviendrais peut-être à me faire comprendre d'eux. C'est pourquoi je me fabrique cet instrument.
- Ce n'est pas si compliqué, d'ailleurs, l'éléphant. Sol, la, si, do signifie oui. Do, si, la sol : non. A boire, s’exprime par sol, sol, fa, fa ... Evidemment, le plus difficile, c'est d'attraper l'accent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
mandrake17mandrake17   22 janvier 2017
- Qu'est-ce que vous faites là?
- Vous le voyez bien: je rame.
- Mais votre canot n'est pas à l'eau!
- Tiens, c'est vrai... Vous êtes très observateur, jeune homme!
Commenter  J’apprécie          170
Winter-Winter-   21 juillet 2018
Tintin : Et maintenant, vous allez me dire pourquoi vous avez cherché à me tuer. Allons, répondez !
Philémon Siclone : Ce n’est pas moi, ce sont les yeux…
Tintin : Les yeux ? Quels yeux ?!
Philémon Siclone : Quels yeux ? Quels yeux ? Ah oui, je me souviens ! (il chante) Non, mes yeux ne te verront plus…
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Hergé (149) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hergé
Benoit Mouchart présente Hergé et Tintin aux éditions Casterman. Entretien avec Pierre Coutelle.
Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/Recherche?requete=Les%20aventures%20de%20Tintin%20%2F%20Casterman
Note de musique : © mollat
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : egypteVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tintin, presque...

Tintin est ... ?

rapporteur
reporter

5 questions
416 lecteurs ont répondu
Thème : HergéCréer un quiz sur ce livre

.. ..