AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203001062
Éditeur : Casterman (04/05/1993)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 1264 notes)
Résumé :
Un mystérieux avion met Tintin, pour la première fois, sur la piste du Dr Müller.
Celui-ci dirige un étrange asile : ceux qui y entrent ne sont pas forcément fous. Lancé à sa poursuite, Tintin ira jusqu'à l'Ile Noire où l'énigmatique Docteur dissimule une activité plus ...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  28 juillet 2013
Poursuite de l'exploration et de la découverte du monde de Tintin avec ma fille (bientôt six ans).
Une couverture absolument fascinante. Quel sens graphique ! quelles promesses, quelle angoisse, quel pouvoir narratif dans cette seule image. Je ne suis pas fan de Tintin, mais il faut reconnaître à Hergé un talent graphique phénoménal.
Voici donc un album " première époque ", sans capitaine Haddock ni professeur Tournesol, orienté plus enquête qu'aventure.
Il n'est donc pas spécialement drôle, quoique, pas beaucoup moins que les autres que j'ai lus. C'est toujours la bonne vieille trilogie heurts-éclaboussures-bousculade agrémentée de deux ou trois gags évoluant anormalement dans d'autres registres.
Après un départ un peu poussif, l'enquête prend un tour assez intéressant et entretient un certain suspense. Tintin est à la poursuite de faux-monnayeurs aux méthodes rugueuses en terre écossaise.
L'aviation tient une part importante dans cet album et les malfrats semblent bien avoir des attaches internationales.
Personnellement, j'ai beaucoup aimé la façon habile dont Hergé évoque de façon très évanescente la légende du monstre du Loch Ness pour la substituer à sa propre légende interne de l'album, celle de la mystérieuse Île Noire et du monstre qu'elle recèle.
Ma fille s'est encore beaucoup plu à découvrir cette aventure qui fonctionne encore admirablement auprès d'un public assez jeune.
J'en terminerai en adressant une mention spéciale au personnage du vieil écossais qui l'avait bien dit...
Donc, une nouvelle fois, la très réticente lectrice de Tintin que je suis s'incline devant l'efficacité et l'enthousiasme suscité par la lecture de cet album à une enfant. Mais ceci n'est bien évidemment que mon avis, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          803
pgremaud
  27 septembre 2013
Depuis que je le dis, les Babelionautes doivent savoir que les albums de Tintin ont accompagné mon enfance. Parmi ces 22 albums, il est bien difficile de faire un classement. Mais "L'Ile Noire" fait partie de mes 5 préférés.
Quelques éléments qui lui donnent ce statut particulier pour moi :
* C'est le premier qui se passe en Europe (mais si c'est en Ecosse !) alors que les 5 précédents étaient plus exotiques (Afrique, Amérique du Nord et du Sud, Asie). Je me suis plus facilement "identifié" au héros dans ces contrées montagneuses d'Ecosse.
* C'est une belle histoire de trafic, que Tintin découvre par hasard et qu'il résout tout seul, malgré les Dupondt, la bande du docteur Müller et Ranko
* La ballade écossaise, en costume local, m'a toujours beaucoup plu et dépaysé.
* Il y a de nombreuses pages dont le découpage est assez audacieux et original.
* On trouve aussi des clins d'oeil à des détails d'autres albums, comme le whisky Loch Lomond, le trafiquant Slaszeck (qu'on retrouvera dans un restaurant syldave comme plat typique) ou la parenté de Ranko avec le Yéti.
Tant de choses qui classent ce "Tintin en Ecosse" parmi mes préférés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
Crazynath
  16 février 2016
Ma toute première BD !!
S'il y a une bande dessinée pour laquelle j'éprouve une tendresse particulière et qui me plonge à chaque fois dans une petite séquence nostalgie, c'est bien l'Ile Noire !
Mes parents estimant que la seule bande dessinée à mettre entre les mains d'une fille était Tintin, m'ont offert l'Ile Noire je ne sais plus trop pour quelle occasion. Très longtemps, cette aventure de Tintin a été la seule que j'ai possédée. Je l'ai lu, relue, et encore relue un nombre incalculable de fois au point de la connaitre par coeur à une époque...Bon , pour compenser, je lisais les Asterix, Gaston, Marvel et compagnie chez mes cousins ( encore merci à eux ).
Je relis de temps en temps encore l'Ile Noire et à chaque fois je reste en admiration devant la couverture qui est vraiment pour moi une invitation à l'aventure et à l'évasion.
En tournant les pages, je ne peut m'empêcher de sourire en relisant les répliques des Dupondt et de replonger avec délice dans cette aventure de Tintin.
Certes, Haddock ( qui est evidemment devenu par la suite mon personnage préféré) n'est pas encore présent, mais suivre le jeune reporter belge jusqu'au fin fond d'une mystérieuse ile écossaise est toujours un moment de plaisir qui ne s'altère pas avec le temps...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
grumpydoll
  11 mars 2014
Etant moi-même d'origine écossaise du côté de mon père, je ne pouvais pas être indifférente à un album de Tintin en Ecosse.
Le moment qui me fait le plus rire, c'est lorsqu'on est sur le point de lancer Tintin du haut d'une falaise, mais les truands n'avaient pas prévu qu'une sacrée emmerdeuse de chèvre foutrait tout simplement tous leurs plans à plat (avec l'aide de Milou, il faut également le reconnaître).
Ensuite, un autre truc super marrant, à part que la grosse bête genre Yéti a peur de la toute petite bêbête, l'araignée, et donc devrait aller consulter un psy, c'est le vieux, qu'on voit au début et à la fin de l'album : au début, il dit que personne ne revient de l'île Noire et que Tintin est foutu d'avance (comme on le dit actuellement avec certaines maladies, d'ailleurs) et à la fin il est le premier à s'exclamer qu'il le savait et l'avait bien dit, que Tintin reviendrait.
Si seulement cela pouvait être ainsi... on aimerait encore rêver de Tintin qui s'en sort à chaque fois. Seulement, comme on le dit dans Hara Kiri, que devient Tintin une fois grand? Drogué, Toxico, etc, etc?
Bon, positivons si possible, surtout lorsque tout va mal... Niaiseux, parfois, on dira, un peu comme notre Hollande français l'est sur Canal + (son gros soupir débile, mais lorsque tout va mal et que tout sent le sapin, que peut-on faire de mieux finalement? tout le monde qui veut de l'argent pour une retraite au soleil, et tous les jeunes sans emploi pour la payer... quels sont les esclaves qui vont rester debout au lieu de se planquer aussi?... en attendant le retour de Nicolas si vous en voulez, bonne nuit les petits... avec vos petites pillules pour endormir vos soucis et la peur du lendemain qui déchante... Ou alors retrousser les manches pour un salaire convenable mais pas si glorieux que ça, ou encore détrousser notre unique milliardaire nationale? mais est-ce plus glorieux?)
En attendant, Tintin et Milou, rêvons encore, reviennent glorieux d'une île où on fabrique des faux billets : une cachette à faussaires, ce serait encore ça la solution s'il n'y a plus de blé? Des spécialistes en peaux de billets... tondue sur la toison d'or ou quoi? la tête à Tintin?
Dans les livres il y a des miracles, dans la vraie vie je pleure pour Tintin.
Pourvu que le vieux n'ait pas entièrement tort, on le lui souhaite.
Car s'attaquer tout seul comme le fait ce petit Tintin à un gang de faussaires, je ne sais ce que ça pourrait lui valoir comme problèmes d'avoir cette "valeur" là... comme quoi ce n'est qu'un bon album pour bien rire qui marque une époque, tout ça est absolument impossible bien sûr... Bien que je vous le dis, ça ne me fasse plus vraiment rire maintenant. Parce que j'imagine un Tintin qui aurait des lunettes noires à force de regarder les écrans d'ordinateur et un milou qui serait guide de mal ou même très mal voyant. Si ce n'est pire.
Et parfois, la douleur d'un rayonnement trop prolongé et qui a trop duré ne peut n'être qu'un voyage dans le noir pour yeux épuisés trop vite, comme si Tintin avait déjà trop travaillé et que lorsque vient le moment d'aller au boulot, son épuisement est tel qu'il n'est même plus opérable puisqu'il a déjà tout fait avant d'y aller (opérables les yeux? pas en hôpital non plus), et la douleur des yeux trop longtemps irradiés me fait penser à un épisode de l'histoire de France, un roi qui a souffert un martyre si prolongé à la suite d'un duel où l'adversaire lui aurait mis l'épée dans l'orbite de l'oeil... Bien sûr, un accident dira-t-on, et pas un crime, n'est-ce pas? Une histoire de France terrible! Si la France on l'aime ou on la quitte, dans certains cas, bien content de repartir, je vous le dis, surtout avec la centrale de Fessenheim qui nous menace ici, comme irradiation finale, ce serait la fin des haricots, radis, etc, et pour tout le monde la messe serait dite... Tintin a déjà fait la trace (d'irradiation nucléaire? non, cela ce serait plutôt une sorte de Marie Curie, non?) pour les autres, et la trace, en montagne, tout le monde le sait qui fait de la randonnée, étant ce qu'il y a de plus difficile à faire, car seuls les découvreurs s'y risquent, les pros ou les véritables connaisseurs, lorsqu'on ne connaît pas le paysage à l'avance il vaut mieux un véritable pro qu'une grenouille qui voudrait se faire aussi grosse que le boeuf n'est-ce pas?... Et après cela, Tintin sera jeté comme un mouchoir usagé, dans le noir d'un caveau? Qui sait, si même les spécialistes racontent qu'il est mort, comme dans un certain roman de Zola où il est plausible que la narrateur soit mort, mais ce n'est que dû à un mauvais diagnostic car le docteur ne fait pas convenablement son travail : une sorte de crime parfait bien raconté, si bien raconté qu'on se demande si l'écrivain ne témoigne pas d'une histoire vraie. En tout cas tout est plausible (j'ai écouté cette histoire sur "lecteurdomicile").
Si en plus on leur fait avaler le mensonge qu'ils sont des nuls et des incapables pour les forcer par l'humiliation à vouloir prouver qu'ils ne le sont pas et on continue à provoquer l'escalade impossible de la sorte, et qu'on sort de ces épreuves factices de gros cons pour leur faire croire à cette nullité qu'ils n'ont pas, voilà que le roi des couillonnés est piétiné par son peuple d'exploiteurs exploités, qui n'hésiteront pas un instant à le tuer lorsqu'ils en auront marre de continuer ainsi. Vite l'ambulance pour sauver Tintin et le soigner pour de bon, avant si possible que le résultat ne soit plus gérable à force d'avoir ingéré de fausses valeurs, et des rayons, dans un monde virtuel et coupé du monde tout simple de la montagne, telle que celle de Heidi. Alors nous pourrons tous aller à l'enterrement de la génération des Tintin perdus, et chanter "qu'avons-nous fait de lui?" puisque c'est trop tard, qu'on s'est tu alors qu'on aurait dû parler. Tout le monde d'accord pour les exploiter et se reposer sur l'esclavage et la mort de ces tintins sous payés qui n'ont pas pu avoir ce à quoi ils avaient droit -au moins une paire de lunettes adaptés aux écrans d'ordinateur-, parce qu'au lieu de se contenter du pain qu'on gagne, on le lui a volé sur le corps de la même façon qu'on vole la peau des visons directement sur le corps de ces bêtes... Tout le monde pourrait y passer, c'est le nouveau règne de la terreur... celle qu'on ne voit pas ou alors lorsque c'est trop tard (d'où le "mangez, ceci est mon corps")... mais lui-même ne l'a jamais su, lui-même a été si humilié et on est arrivé à tellement lui faire croire à sa nullité, que les anciens copains sont devenus des ennemis prêts à l'assassiner, à force d'en baver comme lui et d'être menacés de finir comme lui s'ils n'obéissent pas. Une bonne éducation, qui les mène à se taire, en enfants bien élevés qui ne se révoltent pas. Il sont devenus ainsi, selon une expression de Napoléon, "des veaux à l'engrais", des futurs boeufs qui ne cessent de travailler, au lieu d'hommes libres qui, tel que le Saint, auraient récupérer leur propre tête par terre et remise sur leur tête. A force de ne pas évaluer la juste valeur de quelqu'un, c'est la vie des saints que l'on piétine. Alors que nul doute qu'ils auraient eu un coeur normal si on s'était contenté d'être normaux avec eux, et qu'ils auraient généreusement partagés s'ils n'avaient pas été trop privés de ce quoi ils auraient dû avoir droit.
Mon fils est un Tintin parmi d'autres, et il aurait de plus parfaitement pu joué le rôle. Mais Tintin peut avoir tous les physiques, nous le savons depuis que l'Empereur des Ecossais fut joué par un bel homme à la couleur du bois d'Ebène. Mais est-ce prémonitoire, un Tintin écossais?
Mais comme Tintin, il risque de rester jeune pour l'éternité. A moins de pouvoir négocier un virage en douceur avec une vie d'adulte différente, sans ski alpin en tout cas, vu l'éblouissement déjà subi tout le long de sa vie avec les écrans d'ordinateur. C'est perdu d'avance, ou il perd entièrement la vue et la tête, si les irradiations continuent ainsi. C'est peut-être le sort de toute sa génération, si cela se trouve, qui aurait trop abusé de ces nouvelles technologies? encore que la génération Harry Potter semble déjà avoir abusé, si on s'en réfère à cette hisoire de rayon laser laissant une cicatrice sur le front de HP, et ce dès l'après naissance de celui-ci.
Je ne sais si la chèvre a pu suffisamment le sauver pour lui laisser une petite place dans ce monde. Et respecté selon ce qu'il était lorsqu'il a osé descendre dans ce monde où une vie de merde l'attendait, comme si souvent. Un nouvel espoir peut sûrement renaître, mais peut-être faudra-t-il beaucoup de protéger à l'ombre cet été et tenter de cesser de bronzer.
Tous dans la fraîcheur des caves de Sassenage, dont le fromage n'est pas aussi bon que le Gorgonzola italien et également moins bon que le bleu des Causses ou que le Roquefort, mais enfin... ou les caves à vin?
Bon voyage cet été, si vous faites le tour de Gaule (et non de deux Gaulle) des caves à vin et à fromage. On le sait la France est ingouvernables avec tous les fromages qu'on y trouve... Personne n'aime plus le fromage, ici... Les gaulois deviennent trop des purs esprits, ils ont honte de leur corps et de tout ce qui sent les pieds... Bon, abrégeons, bonne vacances pour ceux qui ne sont pas encore trop irradiés, et laissons donc une petite place pour les irradiés venus d'ailleurs (à moins que Fessenheim ne finisse par nous sauter sur la gueule aussi... ce qui risquerait d'entraîner une réaction en chaîne façon domino avec le réveil du volcan de Yellowstone, et alors tous au paradis, puisque nous aurions finalement oublié que notre planète n'est qu'une planète et non pas une étoile...)
Bonne vacances à dormir à l'ombre, au repos, et ensuite une année de ménage... ou même plusieurs peut-être? de ménage écologique s'entend.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cicou45
  15 octobre 2011
Je ne peux pas dire qu'il s'agisse de mon album préféré de Tintin même si tous les éléments sont pourtant réunis pour, à savoir le fait que l'histoire se déroule en Ecosse (pays que j'affectionne particulièrement) avec ses histoires de châteaux hantés et la malédiction qui se serait soit-disant abattue sur "l'île noire" dont aucun marin ne serait revenu vivant.
En effet, j'ai été un peu déçue par le dénouement de l'histoire que j'ai trouvé trop rapide et j'aurais préféré qu'Hergé s'attarde plus sur ces histoires de fantômes, de hurlements que les habitants entendent la nuit ou encore sur ces disparitions mystérieuses de marins.
L'histoire est néanmoins très bien tournée et l'on ne peut rien enlever au charme que comportent tous les albums de Tintin. Il est vrai que je ne suis pas une grande amatrice de bandes-dessinées mais je dois dire que chacun des albums de Tintin est passé et repassé entre mes mains et que j'éprouve toujours autant le même plaisir à les lire et qu'il m'arrive encore de découvrir des détails qui m'avaient échappés lors de ma première lecture. Dans cet ouvrage, le détail qui m'a le plus ému est lorsque le lecteur voit le gorille avec un bandage autour du bras et des larmes sur les joues !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
dourvachdourvach   22 décembre 2014
-- Voudriez-vous me conduire à l'Île Noire ?
-- A l'Île Noire ? Vous voulez aller à l'Île Noire ? Vous êtes fatigué de vivre ?

[dialogue entre Tintin et le marin-pêcheur de Kiltoch ravaudant ses filets, planche 42, 7ème case]
Commenter  J’apprécie          210
Nastasia-BNastasia-B   25 juillet 2013
DUPOND : Les misérables !... Des chapeaux presque neufs...
DUPONT : Je crois bien ! Nous les avons achetés ensemble, il y a sept ans à peine...
Commenter  J’apprécie          262
pgremaudpgremaud   27 septembre 2013
Oui, messieurs les journalistes, c'est grâce à moi que le pot aux roses a été découvert. Je lui ai dit, à ce jeune homme :"Allez-y, que je lui ai dit, il y a quelque chose de louche là-bas. - Et cette fameuse bête ? qu'il me dit. - Racontars, que je lui réponds, il n'y a pas plus de bête à l'Ile Noire que sur ma main, que je lui dis. - Bon", qu'il dit. Et là-dessus, il est parti pour l'Ile Noire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
dourvachdourvach   24 décembre 2014
-------------------------
-------------------------
-------------------------
Eastdown, Sussex
Müller
3 f. r.

24 – 1 h
--------------------------
--------------------------
Commenter  J’apprécie          130
CrazynathCrazynath   17 février 2016
- Allons ! en route maintenant et essaye de retrouver la piste des bandits !...
- Tu...hic...tu ne m'avais...hic...jamais dit...hic...que tu avais un frère hic...jumeau...
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Hergé (163) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hergé
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=auteurs&obj=artiste&no=31410
Patrick Mérand, diplômé de Sciences Po Paris, licencié en psychologie et certifié en ethnologie est le fondateur des éditions Sépia. Tintinophile de la première heure, il ne cesse de proposer de nouveaux éclairages et de nouvelles informations sur l'oeuvre d'Hergé pour mieux en apprécier toutes les subtilités et toute la richesse. Voyageur infatigable, il a sillonné l'Afrique, l'Asie et l'Amérique en parcourant et découvrant plus de soixante de pays
autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Tintin, presque...

Tintin est ... ?

rapporteur
reporter

5 questions
359 lecteurs ont répondu
Thème : HergéCréer un quiz sur ce livre
.. ..