AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2918078468
Éditeur : Atria (01/10/2013)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
A Venise, David croise le regard d'une mendiante assise sur les marches d'une église. Adèle passe sans la voir, sans même la regarder. Elle veut savourer pleinement avec David la magie de cette ville qui symbolise l'amour... De retour à Paris, obsédé par le regard de la vieille femme, David disparaît... Chantage ? Enlèvement ? Assassinat ?... Parallèlement, Luminita, une jeune Rom de seize ans, disparaît elle aussi. Les deux enquêtes sont-elles liées ou s'agit-il d'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
frgi
  30 septembre 2016
Je ne me souviens plus comment ce livre est arrivé dans ma PAL. Il est fort probable que ce soit sa couverture qui m'ait intrigué. Toujours est-il que je viens de le terminer et que je suis très content de l'avoir lu.
Pourtant, on peut dire que de prime abord, ce genre d'histoire n'est pas fait pour moi. Une histoire pleine de bons sentiments ... une jeune femme dont le compagnon disparaît mystérieusement et qu'elle recherche. Histoire assez classique est sans grand intérêt. J'ai d'ailleurs failli interrompre ma lecture au bout d'une vingtaine de pages.
Pourquoi a-t-il poursuivit sa lecture? vous demandez-vous certainement.
C'est tout simplement la manière dont le récit est construit qui m'a tenu en haleine et qui in fine m'a permis de m'immerger complètement dans l'intrigue. L'alternance des chapitres présentant les recherches menées par Adèle pour retrouver son compagnons - chapitres dans lesquels elle glane progressivement des indices qui sont souvent mal interprétés - et des chapitres présentant le journal de son compagnon - dans lesquels ont apprend ce qui s'est réellement passé - participe grandement au fait que l'on ait envie de toujours aller voir plus loin. de plus, les personnages sont très attachants avec leurs qualités et leurs défauts.
Au final une petite histoire banale qui m'a fait réfléchir sur la condition des sans abris et dont le dénouement final a presque réussi à me tirer une petite larme.
Un tout bon roman et un tout bon auteur à découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Aujardinsuspendu
  17 octobre 2014
Je vais avoir du mal à transposer mon ressenti exact dans cette chronique mais il faut savoir une chose: c'est un livre à lire!
Adèle perd la trace du jour au lendemain de son amoureux sans qu'il n'ait laissé aucune trace. Tous deux étant engagés dans une relation où la confiance mutuelle règne elle ne s'affole pas de suite. Puis, voyant que son patron s'inquiète des doutes et peurs s'installent. Jusqu'à ce que la police l'appelle et l'informe qu'ils recherchent David. Il serait mêlé à une affaire d'enlèvement d'une jeune Rom....
Dès le début j'ai accroché avec ce roman et je savais que j'allais l'aimer. le style d'écriture de l'auteur est particulier: une part de poésie et de mystère. J'ai beaucoup aimé découvrir cette plume.
L'intrigue est très prenante. Je voulais savoir les raisons du départ de David, qui sont très mystérieuses au début du livre...Là, encore, une part de mystère est présente. Je n'ai pu m'empêcher de tourner les pages pour en savoir toujours plus.
Les chapitres s'alternent entre l'enfer que vit Adèle pour retrouver la trace de son amour et le journal que tient David des événements vécus. Leurs deux points de vues s'imbriquent et permettent une meilleure compréhension.
C'est un roman fort en émotions et tout en sensibilité et poésie. Ce livre m'a troublé véritablement. Après avoir tourné la dernière page il m'a fallu un bon moment pour sortir de l'histoire et me remettre de mes émotions.
L'auteur passe un message important de tolérance, d'attention portée aux plus démunis, de solidarité et générosité. Il permet de se poser de vraies questions et de réfléchir dessus tout cela étant fait en finesse.
Personnages sont très attachants et plaisants. J'ai beaucoup aimé la relation d'amitié entre Adèle et Victoire qui l'aide dans ses recherches. C'est un personnage qui m'a fait sourire à de nombreuses reprises. Bien entendu, l'histoire d'amour entre Adèle et David m'a ému et la fin a failli m'arracher quelques larmes...
En bref, je ne connaissais pas cet auteur avant cette lecture et je pense lire d'autres de ses livres. Ce livre est un coup de coeur qui mérite d'être lu par le plus grand nombre d'entre nous.
http://aujardinsuspendu.blogspot.fr/2014/10/le-marionnettiste-de-didier-hermand.html
Lien : http://aujardinsuspendu.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lessortilegesdesmots
  12 novembre 2015
Ce livre est génial. Jusqu'au bout, je me suis fait avoir. Il mélange différent genre littéraire sans que ce ne soit choquant. Bien au contraire, c'est toute la magie de ce livre. Je le conseille à tout le monde.
Les personnages sont réalistes et pourraient faire partie de notre entourage. Ils ont leur force et leur faiblesse. Les passages du journal intime nous poussent à suivre le personnage.
En bref, lisez ce livre.
Commenter  J’apprécie          30
rpfab
  02 septembre 2016
Adele et David s'aiment et décident de partir à Venise (la"ville des amoureux"). Mais c'est là-bas que tout bascule. En rentrant notre journaliste David croise une jeune "rom" qui changera sa vie.
Encore un très beau livre de Didier Hermand écrit de sa belle plume pour traiter de la mendicité. Un livre plein d'humanité.
Commenter  J’apprécie          00
michphil
  19 janvier 2014
je vous invite à suivre le lien web afin d'u lire la chronique de ce livre,que je vous conseille
Lien : http://doublebelier.wix.com/..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
frgifrgi   28 septembre 2016
"La joie, le bonheur, c'est comme l'amour et le sexe, ça commence et ça finit. Ca finit toujours, parce que nous confondons le bonheur avec nos désirs. Ce qui nous attire, ce n'est pas le bonheur, c'est le désir. Mais le désir est un leurre perpétuellement renouvelé, parce qu'il cesse d'exister dès qu'il est assouvi. Le désir assouvi n'est plus un désir. S'il s'évapore parfois en laissant place au bonheur escompté, cette illusion ne dure jamais longtemps, elle est aussi éphémère que l'envie qui l'a fait naître." (p.119)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
rkhettaouirkhettaoui   19 juin 2016
Venise ; à la fois cité d’exception où flottent dans une atmosphère irréelle tous les Arts y compris l’art de vivre, et ville-musée réservée aux touristes avides de beauté, sans aucun savoir-vivre !
Oui, vraiment, c’est fou comme une minute de lucidité peut vous assécher l’âme ! Le masque venait de tomber et Venise pour la seconde fois, m’apparut différente. Venise, terre stérile qui ne nourrit personne, ni hommes ni bêtes, ville fictive, ville creuse, ville fantôme où rôde toujours le spectre du luxe et de la luxure. Ville bâtie sur l’eau. Ville bateau. Bateau fantôme. Bateau de pierrailles dont le pont supérieur s’appelle ‘Place Saint Marc’. Pont sur lequel le quatuor du Florian, en perpétuel habit de soirée, s’obstinait à jouer, même s’il n’y avait plus personne pour l’écouter, comme sur le pont du Titanic, juste avant de sombrer…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
frgifrgi   28 septembre 2016
"Il règne dans tous les établissements de jeux une atmosphère reconnaissable entre toutes. Dès que vous poussez la porte, la musique hypnotique des machines à sous invite à la danse. Et vous n'entendez qu'elle, car au paradis des bandits manchots, la parole n'est pas d'argent et le silence est d'or." (p.71)
Commenter  J’apprécie          60
frgifrgi   29 septembre 2016
"[...] j'étais abasourdi par la justesse de ses phrases. Qui était-elle? Un bébé-Nobel-éprouvette? Le fruit des amours d'Amélie Nothomb et de Bill Gates?" (p.162)
Commenter  J’apprécie          120
rkhettaouirkhettaoui   19 juin 2016
Dire « Nous sommes allés à Venise ensemble » vaut tous les certificats de mariage. Des plus jeunes qui s’embrassent sans complexe aux plus âgés qui s’enlacent encore par la taille… De ceux qui se mangent des yeux, à ceux qui se tiennent par l’auriculaire, le message est toujours le même : « Regardez comme on s’aime ! », et la photo qui immortalisera cet instant vaudra pour preuve aux yeux de ceux qui, obligatoirement, n’auront plus qu’à les envier.
Parce que cette ville, tout le monde la connaît, même ceux qui n’y sont jamais allés. Tout le monde souhaite s’y promener un jour, tout le monde rêve d’une balade nonchalante en gondole. Tout le monde sait qu’ici le temps s’étire à l’infini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Didier Hermand (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Hermand

Interview de Didier Hermand - La Vie des Livres - novembre 2013
Le romancier Didier Hermand présente son septième livre, "Le Marionnettiste" (éditions Atria). Retrouvez toute l'actualité de l'auteur sur son site internet : http://unauteur.unblog.fr/...
autres livres classés : nord de la franceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3587 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre