AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Andrée Barguet (Traducteur)
ISBN : 2070382230
Éditeur : Gallimard (02/02/1990)

Note moyenne : 4.53/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Dans la première partie de l'Enquête (livres I à IV), Hérodote a relaté la naissance et le développement de la puissance perse avec le roi Cyrus et ses successeurs Cambyse puis Darius. Au livre V commence le conflit qui, de 511 à 479 avant notre ère, oppose les Perses à la Grèce. Dans ce passionnant récit - la première grande œuvre en prose de la littérature grecque -, Hérodote nous dit pourquoi et comment les deux mondes de son temps, l'Est et l'Ouest, se sont touj... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
finitysend
  05 août 2014
Cette monographie est donnée par Hérodote d'Halicarnasse en Carie ( Ionie – Asie Mineure ) . Sa famille est probablement d'origine barbare en partie au moins . Mais « le père de l'histoire « est un grec ionien culturellement parlant .
Les grecs font une très nette différence entre ce qui est grec et ce qui ne l'est pas . le vocable barbare , désigne ceux qui ne sont pas grec , cependant il n'est pas intrinsèquement péjoratif , car l'échelle de valeur des grecs tourne plus fondamentalement , autour de différencier ce qui est civilisé , de ce qui ne l'est pas . Ce système de valeur entend surtout séparer les comportements admissibles et respectables selon leurs propres critères , des autres usages qui ne le seraient pas .
L'attitude envers l'étranger est globalement ouverte et curieuse . Il peut d'ailleurs résider dans la cité grecque avec un statut légal , et fondamentalement , l'honnête homme grec est curieux de l'étranger et les pays lointains qui le font rêver , ou qui l'intéressent très pragmatiquement , et puis , n'est-ce pas loin en Asie que résident certains dieux ?
Très tôt Hérodote , dans son travail , annonce son désir de placer les grecs et les barbares sur un pied d'égalité dans sa recherche . Son but est de parcourir du pays et de décrire a ses contemporains des paysages , des coutumes , des anecdotes , des cultes . Il aura le souci d'expliquer très fréquemment pourquoi les choses sont ainsi , mais le facteur de mise en lumière du passé est loin d'être le plus fréquemment de l'histoire stricto sensu , du moins au sens où nous autres , l'entendons actuellement .
Hérodote est mal vu par exemple par Plutarque ou par Aristote , dans le sens où on lui déni la qualité d'historien . Ce débat est intéressant car Hérodote est bien pour les hellénistes le père de l'histoire . Ce déni antique est intéressant car , à la lecture de sa prose vous constaterez aussi son cheminent personnel , par rapport à ce qui est factuel , et vous constaterez qu'il se pose au moins autant de questions sur ses sources que Thucydide par exemple . Hérodote est un « sceptique « ( au sens hellénique ) du point de vue de la croyance religieuse , cependant pour lui le numineux est un registre factuel tangible comme un autre , et il l'appréhende rationnellement sans remettre en cause son existence , car fondamentalement le principe divin ( Théos ) est un tangible de façon évidente .
C'est ainsi que à mon humble avis quand Denys d'Halicarnasse le qualifie de « zélote d'Homère « , ce n'est pas pour souligner son penchant pour lettres classiques . Mais pour insister sur le fait que pour Hérodote , le sacré et le profane s'interpénètre naturellement . Ne perdons pas de vue que l'Iliade est fondamentalement une histoire sainte qui n' est devenue que très progressivement un texte principalement littéraire dans l'antiquité tardive .
Le regard que porte un auteur sur ce texte ( Storia ) est selon moi un marqueur intéressant pour ce qui est de définir le type de religiosité qui est opératoire chez ( ou autour de ) cet auteur .
Le père de l'histoire considère comme possible une hiérophanie sur le fond , mais il s'interroge pourtant souvent pour savoir s'il est possible que les sources mentent , ou non , et ce que cela peut signifier autour de cette hiérophanie , et c'est bien ici qu'il est le père de l'histoire .
Il est d'ailleurs amusant de constater que l'histoire et la géographie ont non seulement le même berceau , mais que de plus elles sont apparentées .
Dans Storia , Hérodote vous fait voir du pays . C'est une superbe ballade . Par contre dans ce tome deux , livre V à IX . Il traite principalement des deux guerres médiques . Et sortez votre longue-vue car vous assisterez à la bataille de Marathon en direct , première guerre médique et à celle de Salamine ou encore à celles des Thermopiles ou de platée pour les deuxièmes guerres médiques .
Au début il aura eu le bon sens de présenter Sparte et Athènes au lecteur et d'exposer aussi les démêlés des grecs et des perses avant les guerres médiques.
Ce tome deux traite des guerres médiques .
Sincèrement c'est une lecture agréable , vivante et instructive .
L'empire perse avait vocation à s'étendre vers l'occident .
En 480 et 479 avant l'ère commune , la Grèce affronte l'empire dont l'armée passe en Europe , l'armée perse mobilise les ressources de l'Asie et joint à ses fantassins , cavaliers et archers , une flotte nombreuse puisée en Phénicie .
Hérodote est Ionien et sa patrie est donc sous le joug des perses , malgré cela ses textes respectent tous les belligérants et il emploie souvent des formules suggestives , élégantes et respectueuses pour les résumer eux-mêmes ou leurs actions .
Pour caractériser la puissance perse , l'auteur nous décrit l'empereur qui fait fouetter la mer en passant l'Hellespont , car celui-ci trouve un peu trop rebelle cette mer trop peu coopérative .
Il parlera par exemple de l'or des perses pour caractériser les intrigues diplomatiques de l'empire pour diviser la Grèce et en faciliter la conquête . Il parlera aussi du mur de bois d'Athènes , pour décrire la flotte qui sauvera cette cité et la Grèce de la domination perse , ou bien encore il parlera de la demande de la terre et de l'eau aux citées De Grèce continentale , pour symboliser l'exigence impériale de leur soumission . Donc de belles formules et de belles métaphores , riches de sens qui rendent ce texte très agréable à fréquenter . Pas de haine dans ce texte qui parle d'héroïsme panhellénique où les hellènes réussissent l'impossible . La Perse serra finalement battue aux termes des deux conflits et la Grèce sera libre . Cette victoire aura ultérieurement des effets retentissant alors que la civilisation grecque conquerra l'orient et irriguera l'occident latin .
Les guerres médiques font parties de ces grands instants historiques qui change le monde en un clin d'oeil , et qui rendent possibles de spectaculaires développements ultérieurs !

Première guerre médique .
L'Ionie (cotes actuelles de la Turquie ) , sujette des perses se révolte .
Athènes intervient concrètement et militairement en faveur de l'Ionie . Les opérations militaires seront longtemps en faveur des rebelles .
Mais la révolte sera finalement écrasée et l'Ionie reconquise souffrira en profondeur de cette reconquête .
Cette défaite a un profond retentissement en Grèce continentale . Une grande tristesse affleure sur la base du tragique destin de certaines citées d'Ionie . Mais surtout les grecs mesurent l'ampleur du péril qui pèse sur leurs libertés . Les perses réclament ensuite aux citées continentales , la terre et l'eau et exigent ainsi leur soumission . l'armée perse passe en 490 en Europe et se présente devant les murs d'Erétrie au coeur de la Grèce . La ville tombe la population est déportée . Mais les platéens et les athéniens écrasent une armée perse à Marathon . Immédiatement les grecs à marche forcée se portent en un temps record vers Athènes ou la flotte perse compte débarquer des contingents pour détruire cette ville . In extremis les forces platéennes et athéniennes arrivent en Attiques et elles dissuadent les perses par leur présence de débarquer . Mais les perses gardent le contrôle de l'Ionie et ils gènent les grecs dans la mer Égée . Pour l'empire ce n'est que partie remise .
Deuxième guerre médique .
L'armée perse passe l'Hellespont et avance vers la Grèce propre , la Thessalie est traversée et se rend aux perses car le parti hellénique a été contraint de renoncer à la défendre . Sparte stoppe l'armée perse aux Thermopiles , alors que les athéniens défendent les cotes qui bordent le champ de bataille après avoir emportés une victoire sur mer à Artémision et il contiennent la flotte perse diminuée . Sparte fait donc le choix de défendre la Grèce en général et le parti hellénique triomphe ainsi à Sparte contre ceux qui voulaient se positionner sur l'isthme de Corinthe à l'entrée du Péloponnèse . Cette bataille est aussi courageuse que désespérée , car il ne s'agit que de gagner du temps . Sparte est vaincue après une longue résistance qui s'achève dans la trahison .
Un temps gagné dont la Grèce ne sait pas vraiment que faire , car chaque cité tente désespérément et individuellement de choisir un mode de défense et de survie de son coté , sans exclure en même temps un soutien à la cause commune contre l'envahisseur .
Sparte vaincue aux thermopiles a pourtant pris des dispositions pour préserver ses forces . La cité s'organise pour bloquer l'isthme de Corinthe avec certains des autres péloponnésiens . Les athéniens eux , évacuent la ville d'Athènes et se transportent sur leur flotte et se tiennent prêts à migrer vers l'occident pour y fonder une nouvelle cité d'Athènes , libre et neuve . Cependant une grosse partie de la population se réfugie sur les iles qui bordent l'attique .
Mais là aussi , le parti hellénique triomphe et refuse d'abdiquer la liberté . Les images sacrées sont laissées sur l'acropole , le culte d'Athéna Niké galvanise les athéniens . Athéna déesse née en armes de Zeus et du sol même de l'Attique est implorée . Une partie minime de la population , mais à la grandeur symbolique retentissante , se replie dans l'acropole d'Athènes . Prête à défendre l'essence même d'Athènes , et celle de la Grèce ainsi que les temples sacrés de la polis , en espérant que les dieux et surtout la déesse victorieuse , s'impliqueront dans la défense de l'autochtonie ( en faveur de ceux qui comme la déesse sont nés du sol de l'Attique ) . La flotte se porte elle, à la rencontre des perses . Athènes écrase la flotte perse à Salamine alors que l'Attique est ravagée .
En 479 , après de périlleuses manoeuvres des perses dont la diplomatie et les forces d'occupations menacent gravement le parti hellène en fissurant l'élan de la résistance , Sparte met toutes ses forces dans la balance , Athènes arme aussi un fort contingent , au moins une quinzaine de polis envoient aussi des renforts .
Les perses sont écrasés lors de la Bataille de Platée , et la victoire est conforté aussi sur mer et c'est loin au nord que l'armée perse est achevée quasiment sur l'Hellespont et donc littéralement pratiquement poursuivie en Asie .
J'ai fait ce résumé pour vous convaincre de l'envergure de ce récit d'Hérodote et pour souligner le fait que c'est un texte très riche politiquement . Un document qui est plein de rebondissements , de suspens qui lance de belles tournures éloquentes à la volée .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          336
Chasto
  31 décembre 2018
Transcription du premier grand reportage sur les civilisations d'alors.
Par son talent de recherches, de curiosités et d'écriture, les plus grandes et plus petites civilisations se sont offertes au regard de ce grand reporter de son temps.
A transmettre aux générations futures pour la précision de ses témoignages d'un temps qui nous offrira les portes des civilisations à venir.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   10 septembre 2012
Livre VIII , XXXVII ,

Lorsque les Barbares furent assez près de Delphes pour en apercevoir le temple, le prophète, nommé Acératus, remarqua que les armes sacrées, auxquelles il n'était point permis de toucher, avaient été transportées hors du lieu saint, et qu'elles étaient devant le temple. Aussitôt il alla annoncer ce prodige aux Delphiens qui étaient restés dans la ville. Mais, quand les Barbares, hâtant leur marche, se furent avancés jusqu'au temple de Minerve Pronaea, il arriva des merveilles encore plus surprenantes que la précédente. On trouve avec raison bien étonnant que des armes aient été transportées d'elles-mêmes hors du temple; mais les autres prodiges qui vinrent ensuite méritent encore plus notre admiration. Comme les Barbares approchaient du temple de Minerve Pronaea, la foudre tomba sur eux; des quartiers de roche, se détachant du sommet du Parnasse et roulant avec un bruit horrible, en écrasèrent un grand nombre. En même temps l'on entendit sortir du temple de Minerve Pronaea des voix et des cris de guerre.

Hérodote .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
finitysendfinitysend   05 août 2014
Hérodote d'Halicarnasse présente ici les résultats de son Enquête afin que le temps n'abolisse pas le souvenir des actions des hommes et que les grands exploits accomplis soit par les Grecs, soit par les Barbares, ne tombent pas dans l'oubli ; il donne aussi la raison du conflit qui mit ces deux peuples aux prises.
Commenter  J’apprécie          340
Dans la catégorie : Histoire du monde ancienVoir plus
>Histoire du monde ancien (531)
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1739 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre