AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364740371
Éditeur : Thierry Magnier (02/05/2012)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 122 notes)
Résumé :
C'est parce que Maik et Tschick sont les seuls à ne pas être invités à l'anniversaire de Tatiana, qu'ils décident de partir en voiture vers Valachie, plein sud. Le soleil donnera la direction. S'il pleut ? Ils verront bien. Tschick, l’immigré russe, au volant, Maik, le fils de bonne famille, à ses côtés. Ils ont quatorze ans. C'est parti pour un road trip ! Les deux garçons vont plonger dans des situations cocasses, croiser des personnagesextravagants.se perdre dans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (60) Voir plus Ajouter une critique
argali
  05 juillet 2012
Traduit de l'allemand par Isabelle Einderlein, ce roman m'a surprise par sa construction et son style. Ce n'est pas le genre de roman que l'on a l'habitude de lire en littérature jeunesse. La narration n'est pas linéaire - elle suit les pensées de Maik qui raconte son été à la manière d'un road-movie - le récit ne met pas en scène des ados sympas à qui tout réussi, les bons et les méchants ne sont pas distinctement nommés…

Si Maik et Andrej, surnommé Tschick, avaient été invités à l'anniversaire de Tatiana, rien ne serait arrivé. Mais voilà, ils ne sont pas invités. Les parents de Maik sont absents pour quinze jours et Andrej est livré à lui-même. Ils décident de s'offrir des vacances et partent à l'aventure avec une vieille Lada empruntée. Vielles canailles. Andrej, veut rejoindre son grand-père en Valachie. Sans carte et sans bien savoir où cela se situe, ils vont, à quatorze ans, emprunter des itinéraires et des routes improbables pour parvenir à leur destination.

Ce duo surprenant, constitué d'un fils de bonne famille dont la famille se déglingue et d'un jeune Russe alcoolique, désoeuvré et placé dans un home, va vivre une succession d'aventures et de rencontres atypiques qui les marqueront pour toujours. Ces rencontres et l'amitié sincère qui va naître entre les protagonistes est l'axe central du récit. On sent que toutes ces épreuves, ces faits vécus ne vont que renforcer les liens entre ces deux adolescents qui n'avaient rien en commun au départ, si ce n'est d'être considérés comme des loosers par leur classe.

Les actes un peu déjantés des héros, l'écriture enlevée de l'auteur, l'humour savoureux et le regard tendre qu'il porte sur ces personnages nous emmènent dans une aventure rocambolesque à laquelle on adhère dès le départ. Spontané et plein de fraîcheur, ce récit m'a beaucoup plu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Analire
  27 avril 2015
Voici un roman Allemand bien sympathique, mais que j'ai quand même failli abandonner plus d'une fois.
Le narrateur est interne ; c'est un jeune garçon Allemand, encore au collège, qui raconte les grands événements de sa vie d'un ton enfantin, avec un style particulier qui peut paraître déroutant. Pour ma part, je n'ai pas accroché à la manière dont est racontée l'histoire. Maik, le protagoniste et narrateur interne a tendance à mélanger des bribes d'histoires, à s'embrouiller dans ses descriptions et à divaguer facilement sur d'autres sujets. de plus, il utilise par moment un langage grossier et vulgaire, qui peut choquer le lecteur. Ce jeune homme, pourtant bien élevé, bien éduqué, se retrouve ami avec Tschick, un russe, qui l'embarque dans de folles aventures et arrive à facilement l'influencer. En effet, le protagoniste, de part son jeune âge, se laisse berner par son ami, tenter par l'aventure, et voit sa personnalité déteindre sur celle de Tschick.
Les deux amis, en vacances scolaires, se lancent dans un road trip irresponsable, totalement délirant, sans queue ni tête. Ils errent sur les routes, font des rencontres insoupçonnées, découvrent des lieux improbables. On les retrouve à la fin de leur voyage, changés, comme s'ils avaient grandis durant leur laps de temps d'errance.
J'avoue que je n'ai pas vraiment accroché au livre et que l'idée d'abandonner ce roman m'a prit à plusieurs reprises. Néanmoins, m'attendant à chaque chapitre à un revirement inattendu de la situation, j'ai continué ma lecture. Ce n'est pas un livre extraordinaire, il est plutôt passe partout, agréable à lire mais pas irremplaçable.
Si vous cherchez une lecture loufoque, décalée, drôle, écrit dans un style léger, facile à lire... venez lire ce roman !
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
Juin
  18 janvier 2016
J'ai passé un très bon moment avec ce roman pour adolescent. Un road-movie étonnant avec une voiture empruntée... ( non pas volée puisqu'ils comptent la remettre à sa place ) conduite par un ado de 14 ans, immigré russe d'une famille très pauvre - mais que l'on imagine sorti de la mafia russe - et un fils de famille, rejeté par ses camarades. Son surnom c'est psycho...
Les premiers chapitres racontent le collège pour Maïk et un peu de sa vie de famille. Un père peu présent et peu sympa, qui vient de perdre beaucoup d'argent avec un projet immobilier. Une mère, émouvante et désespérée, qui part pour de fréquents séjours en désintoxication.
Et puis un jour arrive le fameux Tschick. Et avec lui une aventure complétement folle...
J'ai suivi sans me forcer le voyage des 2 garçons dans cet Lada improbable. Un voyage complètement improvisé vers la Valachie.
Les dialogues sont enlevés, intelligents et souvent réjouissants. Maïk le héros de cette histoire, qui raconte son aventure est touchant de sincérité.
Il y a la route, des rencontres, de la gaieté, du mouvement,de la folie dans cette histoire. Mais que c'est revigorant de lire un tel roman.
" Mes parents m'ont dit ça, mes profs, la télé. Que ce soit aux infos,sur M6 ou ailleurs : l'homme est mauvais. Et peut-être c'est vrai à quatre-vingt-dix-neuf pour cent, d'ailleurs. Mais ce qui est fou, c'est que pendant notre voyage, Tschick et moi n'avons croisé que le un pour cent restant. "
,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
CL-ENIMIE
  12 novembre 2015
ÉTAGÈRE BABELIO
COTE: R HER

C'est l'histoire de Maik et Tschick deux garçons de 14 ans. Maik est un enfant de famille plutôt aisée, mais il a une mère alcoolique et un père qui a une maitresse. Quand à Tschick il viens d'arriver au collège, il est russe et au premier abord il est plutôt bizarre. Mais un jour il se rend chez Maik qui est seul chez lui pendant une semaine ou deux et c'est là que débute toute leur histoire.
Ce livre m'a beaucoup plu. le langage est courant voir familier donc on peut mieux rentrer dans l'histoire et s'identifier aux personnages. Mais le point négatif je dirais que c'est la fin ouverte, donc avec pas assez de réponses, pour ma part.
Marina (2015-2016)

Goodbye Berlin est un livre parlant de Maik et Tschick, deux adolescents que la belle Tatiana n'a pas invité à son anniversaire. Cet évènement va être le déclencheur d'un long voyage vers la Valachie, plein sud ! Le soleil donnera la direction. Tschick, l'immigré Russe au volant et Maik le fils de bonne famille à ses côtés. Les deux copains vont plonger dans des situations cocasses, croiser des personnages extravagants et se perdre dans des paysages irréels. L'humour et la bonne humeur seront au rendez-vous !
J'ai vraiment adoré ce livre plein d'aventures et de rebondissements ! Il y avait de l'humour et c'est ça c'était le top ! Je rigolais seule et on se questionnait sur mon état mental, mais j'ai passé un super bon moment à lire ce livre ! J'ai aimé tout des deux personnages, ils sont attachants et plein d'humour et de compassion. Le passage avec Isa m'a vraiment fait rire !
Amandine (2015-2016)

Voici l'histoire de deux adolescents (Tshik et Maïk) qui décident de tout quitter comme ça, sur un coup de tête, enfin surtout à cause d'une fille, la plus belle que Maïk n' ait jamais rencontré. Alors qu'elle avait organisé une fête elle ne les a pas invité: Tout deux vont partir dans un road-trip direction la Valachie. Entre course poursuite, tonneaux et accidents, ils ne sont pas au bout de leur surprise.
J'ai beaucoup aimé ce livre. Il était drôle, assez étrange, avec plein de surprises. Je conseille ce livre à ceux qui aiment les road-trips.
Clara (2015-2016)

Maik et Tschick, deux adolescents de 14 ans, vont passer un été inoubliable fait de joies, de rencontres, de dangers, d'émotions et de souvenirs.
Au volant d'une Lada volée, il vont tenter de se rendre en Valachie, chacun pour des raisons différentes.

Ce formidable road-movie est à l'image même de l'adolescence, passage obligé vers l'age adulte: repousser les limites, braver l'interdit, rire, pleurer, profiter de chaque instant, découvrir l'amour, l'autre, soi seront au programme du voyage de ces 2 personnages que rien ne prédestinait à se rencontrer.
Le style moderne de Wolfgang Herrndorf et ses dialogues percutants nous plongent au cœur des évènements: nous sommes le passager clandestin de ce voyage, nous le partageons, nous le vivons.
En tant qu'adulte, ce roman nous rappelle également que l'adolescence est un passage obligé dans la construction de soi malgré des comportements frôlant parfois l'inconscience.
Le dialogue mère-fils du chapitre final nous rappelle d'ailleurs que l'essentiel dans la vie est d’être heureux et de profiter pleinement des choses, de ne jamais l'oublier.
Good Bye Berlin nous rend heureux et nous fait réfléchir: mission réussie.
Un très bon moment de lecture
Olivier BARTHEZ (2015-2016)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cdiLFNY
  27 janvier 2016
Wolfgang Herrndorf est un auteur et un peintre allemand. Ses romans sont plus ou moins connus, il en a écrit cinq en tout dont plusieurs acclamés par la critique. Goodbye Berlin fut un de ses plus grands succès. Dès sa publication, Goodbye Berlin s'est retrouvé au top des ventes en Allemagne.
C'est l'histoire de deux ados qui vivent à Berlin, Maik et Tschick. Dans leur école, ils sont considérés comme des ‘losers'. Maik est le genre de personne qui n'arrive pas à prendre les choses en main, toujours indécis. Dans l'histoire, il fait tout ce que Tschick lui demande. Tschick, lui, est plutôt du genre à toujours entraîner Maik dans de folles aventures. Lorsqu'ils réalisent qu'ils sont les seuls à ne pas être invités à la plus grande fête de l'année, ils décident subitement de partir dans une vieille Lada pourrie à travers l'Allemagne, seulement ils oublient la moitié des choses essentielles au voyage. Sans carte ni nourriture, ils se retrouvent perdus quelque part en Allemagne, cherchant la Valachie - un pays qui n'existe pas. Maik et Tschick sont alors embarqués dans une escapade invraisemblable peuplée de rencontres inattendues.
Au début, je n'ai pas trop accroché, mais j'ai continué à lire, pensant que l'histoire deviendrait plus intéressante vers la fin. Grande déception, le roman était trop répétitif et ennuyant. Les personnages étaient plus ou moins bien construits. J'ai trouvé que l'histoire elle même n'était pas très originale. Vers la fin, tout devient complètement absurde. L'histoire a complètement perdu son sens de départ… Je ne recommande pas vraiment ce livre…, ce roman d'aventure était pour moi un grand désappointement.
Sasha, 4e3
-----
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83

critiques presse (2)
Ricochet   10 juillet 2012
Un texte fort, très bien traduit, à l’écriture tonique, qui embarque vite les lecteurs dans un road movie formidable d’énergie et d’humanité.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Lexpress   03 mai 2012
Ce roman déjanté bouleverse les codes de la littérature jeunesse: des courses-poursuites, des losers, ni quête ni happy end, mais une formidable liberté de ton et de regard.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
Pays_des_contesPays_des_contes   02 juillet 2012
Dix minutes plus tard, on chargeait la Lada à fond. De notre garage, on a accès direct à la maison. On a transbahuté tous les trucs qui nous paraissaient utiles d’une manière ou d’une autre. D’abord du pain, des biscottes, et de la confiture, puis des boîtes de conserve, au cas où. (…)
On a foutu le bazar grave. On s’est par exemple disputés pour savoir si on avait besoin ou non de rollers. Tschick argumentait qu’en cas de panne d’essence, l’un de nous pouvait aller à la prochaine station service avec, mais moi je disais que puisqu’on y était, on pouvait tout aussi bien emporter le vélo pliable. Ou aller directement en Valachie à vélo, d’ailleurs. Tout à la fin, on a eu l’idée d’emporter un bac d’eau, et ça, ça s’est avérée la meilleure de nos idées. Ou plutôt la seule bonne idée. Parce que tout le reste, c’était de la pure débilité mentale. Des raquettes de badminton, un énorme tas de mangas, quatre paires de chaussures, la boîte à outils démon père, six pizzas surgelés. Le truc qu’on a pas emporté, en tout cas, c’était nos portables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JumaxJumax   05 mai 2012
" J'avais lu quelque part dans un magazine : qu'il y a des gens qui aiment être malheureux. Disons : qui sont heureux d'être malheureux. Je dois avoué que j'ai pas complètement pigé le truc."
Commenter  J’apprécie          140
CielvariableCielvariable   29 mars 2018
- Sérieux, faut faire quelque chose. Si tu fais rien, tu vas devenir fou. Viens, on y va. Tu t'en fous que c'est la honte. Dans une Lada volée, y a rien qui soit la honte. Mets ta veste canon, prends ton dessin, et magne ton cul dans la voiture.


- Never.


- On attend ce soir et tu magnes ton cul dans la voiture.


- Non.


- Et pourquoi non ?


- Je suis pas invité.


- T'es pas invité ! Et alors ? Moi non plus je suis pas invité. Et tu sais pourquoi ? Logique, on invite pas ce gros con de Russe. Mais tu sais pourquoi toi, t'es pas invité ? Tu vois, tu sais même pas. Mais moi, je sais.


- Et ben dis-le, alors, Monsieur le héros. Parce que je suis un raseur de première et que j'ai une sale tronche.


Tschick a secoué la tête.


- T'as pas une sale tronche. Ou peut-être que t'as une sale tronche. Mais c'est pas la raison. La raison, c'est : y a aucune raison de t'inviter. On te remarque pas. Il faut te faire remarquer, mec.


- Qu'est ce que t'entends par me "faire remarquer" ? Me ramener tous les jours bourré au bahut ?


- Non, bon Dieu. Mais si j'étais toi et si j'avais ta tronche et que j'habitais ici et si j'avais des fringues pareilles, ben j'aurai été invité 100 fois.


- T'as besoin de fringues ?


- Change pas de sujet. Quand il commence à faire nuit, on va à Werder.


- Never.


- OK, on va pas à la soirée, on fait qu'y passer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
orbeorbe   16 août 2012
Il n'y a pas grand chose que tu puisses apprendre de ta mère. Mais il y en a quand même deux : premièrement, on peut parler de tout. Deuxièmement, t'en as rien à foutre de ce que les autres pensent.
Commenter  J’apprécie          130
JumaxJumax   12 mai 2012
" Moi aussi, je l'aurais peut être su, a dit Jonas en se forant l'oreille du doigt. Mais peut être j'l'aurais pas su. J'sais pas. Est ce que j'l'aurais su, maman ?"
Commenter  J’apprécie          130
autres livres classés : road tripVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

GOOD BYE BERLIN

Comment s'appelle le(s) héros ?

kARIM
MARVIN
MALIK

6 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Good Bye Berlin de Wolfgang HerrndorfCréer un quiz sur ce livre