AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369761660
Éditeur : Lune-Ecarlate (31/10/2015)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Vous prendrez bien de nos nouvelles !

“Histoires de…” des anthologies variées, de la nouvelle au roman court, des auteurs venus de toute la francophonie, des thèmes venus des quatre coins de l’Imaginaire. Lune Écarlate Éditions présentent le plaisir de lecture à l’état pur !

Décérébré, « chose », mangeur de cerveau ou d’humain, le zombie est devenu en 10 ans un personnage fantastique bénéficiant d’une incroyable cote de sympathie alors ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Maks
  03 mars 2017
Dans la même collection d'anthologies que "Histoires de... Démons et merveilles" dont j'ai fait la chronique ici il y a quelques semaines, nous sommes tout de même ici un cran au dessus avec les zombies.
Ce recueil compte pas moins de 16 nouvelles diverses et variées avec plein de bonnes surprises, seules deux ou trois nouvelles ne m'ont pas accrochées mais pour le reste c'est tout bon, je précise que certaines histoires ne sont pas dénuées d'humour, d'amour, de suspense ou encore de stress.
Pour les thèmes on passe par le jeu vidéo en ligne qui se transforme en apocalypse réelle ; un homme n'aimant pas trop les enfants se retrouvant à aider et aimer une petite fille traumatisée ; Nous sommes à un moment donné dans la peau d'un zombie (j'adore) ; il y a aussi du plus classique dans la veine de The walking dead (sans non plus en être une copie) ; une histoire de Père Noël ou encore une momie Égyptienne semant la panique dans un camp d'archéologues. Mention spéciale pour une des nouvelles qui se déroule en Amazonie avec une légende autour d'une tribue terrassant des exploitants de bois, impressionnant !
J'ai beaucoup apprécié ma lecture et l'ai fait dérouler lentement (une nouvelle ou deux par jour) pour ne pas tomber dans l'indigestion (sans jeux de mots).
En tous cas l'originalité est au rendez-vous et les fans de marcheurs et autres rôdeurs, monstres ou mordants auraient tort de se priver de cette lecture bien sympathique.
Voir la chronique sur mon blog :
Lien : http://unbouquinsinonrien.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
julie_72700
  10 février 2017
London Apocalypse - Esther J. Hervy : Assis tranquillement dans son canapé, un homme regarde la télévision et y découvre l'horreur, une ville près de chez lui est plongée dans le chaos. Un cri venant de la maison d'à côté le fait sortir de sa torpeur. C'est alors qu'il découvre que ce chaos est aussi dans sa ville, il prend la fuite immédiatement.
La plume de l'auteure est fluide et, nous transporte dans le début d'un chaos qui s'annonce effrayant.
Le sérum - Catherine Loiseau : Émilie revient à Paris suite à l'annonce du décès de sa mère. Lors de la veillée, Églantine tient absolument à tenir une séance de spiritisme afin de parler une dernière fois à sa mère. Mais rien ne se passe comme prévu, la veillée laisse place à l'horreur.
L'auteure nous tient en haleine tout le long du récit.
Le sinistre journal d'Alfred Ritscher - Varnett Chevin : Un groupe de scientifiques se rend à Nordaustlandet pour y mener des recherches. Lors des fouilles un scientifique fait la découverte d'un journal écrit par un prisonnier de la seconde guerre mondial. Ce qu'il y lit est atroce, mais ce qu'il l'attend est bien pire.
Dans cette nouvelle, nous assistons à la folie de l'Homme et jusqu'où il est capable d'aller pour obtenir ce qu'il veut.
1977 - Estelle Valls de Gomis : Reiko, Happy et Nicky fuient les hordes de zombies. Un arrêt à une station service s'impose, mais cela ne s'annonce pas de tout repos. Reiko veille sur les deux adolescents au risque de sa vie, mais elle semble insensible aux blessures des zombies.
Une nouvelle agréable à lire avec des personnages attachants.
Autour du lac - Gulzar Joby : Elle cherche un refuge à l'abri des cris, des mouvements désordonnés, de la terreur d'un monde où la nourriture disparait, des courants d'air, au désordre qui règne dans les rues. Pensant avoir trouvé le refuge idéale, elle se rend compte de son erreur.
La plume de l'auteur est fluide et, nous plonge dans la peau d'un zombie. On ressent la détresse et les difficultés de ce zombie.
Sven - Pierre Gévart : Anna et son équipe font la découverte d'une momie qu'ils nomment Sven. Anna voue une telle admiration à Sven qu'elle ordonne qu'il soit mis dans la même tente qu'elle. Une admiration qui lui sera fatale.
Ne jamais se fier aux apparences même à celle d'une momie.
Mondo zombi - Bruno Pochesci : L'homme le plus heureux du monde n'a plu que cinq jours à tenir dans son kerr (Abri) avant de voir le cauchemar se finir. Hors de son kerr, règne des zombies qui n'attendent que de lui mettre la main dessus pour en faire leur repas. Dans son kerr, il communique avec d'autres personnes du monde par messagerie instantanée. le jour J, croyant que s'en est fini, qu'il est enfin libre, un message vient chambouler sa vie.
L'auteur sait nous transporter dans l'histoire et maîtrise très bien le récit du début à la fin. Comme l'impression d'être dans ce kerr avec l'homme le plus heureux du monde.
Récupération - Léo Lallot : Dikran et son équipe s'aventurent dans une ville infestée de zombies pour récupérer une puce de récupération ErgoSum. Une puce qui se trouve dans le cerveau d'un zombie. Une opération qui s'avère impossible mais, contre cinquante millions de sino-dollars, de quoi motiver ces hommes et qui leur permettrait un futur loin de ce cauchemar.
Une nouvelle qui se lit rapidement et agréable à lire par la fluidité de la plume de l'auteur.
Le triomphe - Frank Roger : Agony in purple, un groupe de musique gothic et death metal, va se produire sur scène afin d'être repéré par des producteurs. Ils sont prêts à tout pour mettre l'ambiance, jusqu'à utiliser des produits qui auront de grave conséquences sur le public.
Vouloir le succès à tout prix peut nous mener à faire des choses qu'on ne contrôle pas et commettre l'irréparable.
Les amants de Sisyphe - Jean Milleman : Un groupe de survivants essaye tant bien que mal de se protéger des zombies. Malgré leurs efforts, les zombies semblent prendre le dessus.
Une courte nouvelle qui se lit facilement et qui montre que l'amour peut se poursuivre même après la mort.
Un léger vent de panique - Nicolas Ancion : A Hanoï, chaque habitant découvre le chaos différemment : Luc, coincé dans un ascenseur d'un hôtel, découvre à sa sortie les zombies qui ont investi les lieux - Nuong et son ami qui sont sur une grande roue, se trouvent au premier rang de ce chaos - Une jeune femme et ses collègues enfermées dans l'usine pendant que les contremaître se battent à l'extérieur mais, rapidement les zombies prennent le dessus et rentrent dans l'usine, seule la jeune femme s'en sort et fuit à vélo - Dao et Nhat Anh sont aussi au premier rang mais, ne s'en rendent pas compte et, quand enfin ils réalisent que quelque chose se passe, ils continuent de vivre comme si de rien n'était.
On se laisse facilement transporter par la plume de l'auteur qui est agréable à lire. Il est intéressant de voir comment différentes personnes réagissent face à la même situation.
Zombie ! Zombie ! - Mythic : Clarisse se rend au commissariat pour signaler qu'elle a vu son père, décédé trois ans auparavant, dans un film de zombie. L'inspecteur Lind qui mène cette enquête va de découverte en découverte.
L'intrigue est très bien menée par l'auteur du début à la fin et, on se laisse facilement transporter par l'histoire.
Petit Papa errant - Denis Labbé : Une nuit de Noël, un homme et une petite fille se sont réfugiés dans une maison abandonnée afin d'échapper aux morts-vivants. En ce jour de Noël, l'homme prépare un repas avec les maigres provisions qu'il a à portée de main, il trouve même quelque chose à offrir à la petite fille.
Une plume fluide et agréable à lire qui nous offre quelque chose de touchant au milieu d'un monde gagné par le chaos.
Zombio - Frédéric Livyns : David travaille pour la Milton Company, il est envoyé en Amazonie pour un contrat important, tracer une route dans la forêt Amazonienne. Lors de ce projet, David et ses collègues se trouvent confronter à des indigènes qui les mettent en garde sur la déforestation et l'esprit qui protège cette forêt.
L'auteur nous plonge au coeur de l'horreur et nous donne un bon visuel sur les scènes.
L'Autre - Aurélie Mendonça : Anna est leader d'une petite communauté qui ont réussi à se mettre à l'abri des zombies. Tout semble aller pour le mieux malgré les circonstances mais, une menace règne au sein de la communauté : l'ex-compagne du mari d'Anna.
La plume de l'auteure est fluide et nous transporte facilement. Elle nous offre une fin inattendue.
Pour l'éternité - Alexandre Ratel : En rentrant chez lui, David a la mauvaise surprise de voir l'huissier tout lui prendre. Rapidement sa femme se rend compte qu'il a été mordu, il reste peu de temps à David. Malgré son malheur, il cherche un moyen d'épargner sa famille.
L'auteur nous décrit la transformation d'un homme suite à une morsure de zombie.
Une anthologie qui nous offre des nouvelles toutes intéressantes les unes que les autres.
Vous aimez tout ce qui concerne les zombies ? Alors, n'hésitez pas à lire cette anthologie.
Lien : http://leslivresunepassion.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszs
  21 mai 2017
16 nouvelles composent ce recueil, 16 styles différents et tout autant d'imagination concernant les récits. Chacun à sa propre "vision", si j'ose dire, de ce que nous aurions a vivre un jour si les zombies venaient à apparaître sur terre.
London Apocalypse - Esther J. Hervy
Le sérum - Catherine Loiseau
Le sinistre journal d'Alfred Ritscher - Varnett Chevin
1977 - Estelle Valls de Gomis
Autour du lac - Gulzar Joby
Sven - Pierre Gévart
Mondo zombi - Bruno Pochesci
Récupération - Léo Lallot
Le triomphe - Frank Roger
Les amants de Sisyphe - Jean Milleman
Un léger vent de panique - Nicolas Ancion
Zombie ! Zombie ! - Mythic
Petit Papa errant - Denis Labbé
Zombio - Frédéric Livyns
L'Autre - Aurélie Mendonça
Pour l'éternité - Alexandre Rate
Je ne parlerais pas des 16, car je pense que mon avis sera bien trop long pour quiconque aura l'envie de découvrir ces histoires. (Et puis il faut savoir garder un peu de mystères) . Je vais donc écrire sur certaines d'entre elles et accessoirement celles que j'ai préféré.
Le sinistre journal d'Alfred Ritscher - Varnett Chevin
Un groupe de scientifiques par en terrain inconnu pour effectuer des fouilles qui n'ont jamais été faites. "Nordaustlandet" (à vos souhaits!) recèle des trésors d'incompréhension et d'horreur.L'un d'eux découvre des pages écrites à la main, hâtivement, jusqu'à ce que les mots dévoilent un passé complètement fou. Et si ce passé n'était pas totalement mort ? Les hommes et leur folie, les hommes et leur soif de connaissance les poussant dans des retranchement sou l'humain n'est plus rien, juste un cobaye. L'auteur montre la cruauté au nom de la science.

Les amants de Sisyphe - Jean Milleman :
Des hommes tentent de survivre alors que des Zombies sont tout autour d'eux. Un peu dans le style de "Walking Dead" d'ailleurs l'auteur dit lui-même s'en inspirer. L'histoire est simple et pourtant complexe dans le même temps. Les personnages sont attachants. Leurs émotions sont prenantes et l'envie de devenir ce qu'ils voient n'est pas si monstrueuses que cela. Finir bien ? Dans un sens oui et non, cela dépend de quel côté l'on se trouve. Tant qu'il y aura de l'amour, tant que ce dernier trouve un chemin, tout va bien, pas vrai ?

Petit Papa errant - Denis Labbé
C'est la belle nuit de Noël, les enfants vont... Bref, pas besoin de donner la chanson, tout le monde connaît les paroles. En cette nuit où les miracles pourraient exister dans ce monde de chaos, un homme et une petite fille affrontent le froid, la neige et les zombies pour survivre. Seront-ils encore là demain ? Voire même dans quelques heures ? le principal est ce qu'ils vont partager durant ces quelques heures entre quatre murs et un toit au-dessus de la tête. Un peu de bonheur, un sentiment de paix intérieur malgré ce qui leur coure après. Une lecture fluide, trop rapide qui m'a donné envie d'en savoir plus sur ces deux personnages. L'histoire est vraiment touchante et la phrase un peu de bonheur dans ce monde de brute, prend toute son ampleur.
L'Autre - Aurélie Mendonça
Un groupe d'hommes et de femmes, commandé par un petit brin de femme forte, indépendante et surtout sans émotion (enfin c'est ce qu'elle voudrait faire croire, mais chut, ne la vexons pas ) cherche à se mettre à l'abri. Même s'ils ont déjà de quoi les protéger (armement entre autre) ils recherchent toujours ce qui va devenir leur paradis. Un message lointain, une envie de trouver de quoi se reposer réellement... Un voyage se profile à l'horizon. La menace n'est pas toujours celle que l'on croit, c'est exactement ce que l'auteur nous démontre en allant loin dans cette histoire.
Concernant d'autres, je dirais que je n'ai pas tout compris (probablement pas assez tordu mon esprit, pourtant, j'y croyais !) Ou encore je n'ai pas su m'intégrer dans l'histoire, parce que peut-être trop proche d'une réalité qui nous dépasserait, à moins que cela ne soit pas vraiment mes préférences.
Dans tous les cas, nous avons le choix dans ce recueil. Nous pouvons en aimer une et ne rien ressentir dans la suivante pour avoir envie d'entrer dans l'histoire suivante et botter les fesses à ceux qui le méritent ( et ce n'est pas forcément les rampants, les bouffeurs de cervelles qui sont toujours en cause) Ces derniers peuvent être de vrais roublards ou tout simplement attirés par la chair fraîche ! Quant aux "humains" qui sont encore dans le monde des vivants, ils sont comme la majorité des personnes : peureux, courageux, des survivants, des victimes, des chanceux, des pas-de-bol. Il ne s'agit pas uniquement de monstres apparus en un claquement de doigts. Expérience, mythe, trafic et bien d'autre encore sont à l'honneur.
Personnellement, je conseillerais de lire ce recueil en s'y prenant à plusieurs fois, car en lisant la totalité à la suite, je pense qu'une envie d'arrêter la lecture avant la fin se fera ressentir. Des monstres, des histoires où peu s'en sortent, où l'espoir n'est pas toujours qu'une lueur dans la nuit. Et puis il y a aussi l'autre côté de la barrière, que peuvent ressentir ces fameux zombies. Ont-ils une conscience ? Ressentent-ils quelque chose ?
En conclusion un mélange d'histoires qui est variés. La sensation de malaise prend le pas sur ce que le lecteur peut ressentir. Même si certains récits ne m'ont pas tous plu, l'écriture de chacun laisse planer les mots dans l'air donnant une envie de découvrir ce que ces auteurs ont pu écrire en dehors.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/histoires-de-zombies-collectifs-d-auteurs-lune-ecarlate-a130200638
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sabrainbow
  26 février 2017
Je ne suis pas fan de zombies mais je me suis dit pourquoi pas et en plus il s'agit de nouvelles. Et oui je l'avoue je ne suis pas film d'horreur voir pas du tout. Mais je voulais essayer quand même. Et je dois dire je n'ai pas fait de cauchemar ouf!!!
Les auteurs ont vraiment bien écrits leur histoires. Elles sont toutes différentes et oui il ne s'agit pas seulement d'un groupe qui essaye d'échapper a des zombie. Une m'a énormément touché. Un petit moment de bonheur dans un entourage de zombie.
Si vous aimez les zombies ce livre est pour vous.
Lien : http://labibliothequedemiang..
Commenter  J’apprécie          00
nanet
  16 avril 2017
Fuyez, pauvres fous, la mort marche ! Voici un résumé assez général pour ce collectif : histoires de zombies.
Les mots pour : diversité, plumes, humour,
Les mots contre : (quelques textes moins appréciés, mais c'est subjectif)
Pas de notation, forcément.
En bref : un recueil de nouvelles variées sur les zombies avec beaucoup d'humour, des scènes glauques à souhait, des espoirs perdus...
Lien : http://lesmotsdenanet.blogsp..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MaksMaks   03 mars 2017
On recommencera tout à zéro, dans un monde enfin débarrassé de la finance, des religions, de Monsanto, d'Aréva, d'Universal, de Mac Donald, des sept frangines pétrolières, du coaching pour tout et portnawak, de la téléréalité, des exodes aoûtiens et du curling discipline olympique.
Commenter  J’apprécie          173
gabrielleviszsgabrielleviszs   21 mai 2017
Pendant mon sommeil, je crois avoir rêvé de champs de bataille. Ils étaient parcourus d’hommes de toutes origines. Ils se cachaient avec fébrilité dans des forêts immenses et dans des forteresses inexpugnables. Ils avaient le regard effrayé et le visage déformé par des rictus de dégoût et d’épouvante. Ces soldats étaient à genoux ou allongés sur des sols inféconds. Leurs mains et leurs bras s’avançaient pour se protéger de l’assaut invincible de monstres. Et nous, nous marchions comme des légions, car nous étions nombreux. Notre fanfare était composée de nos braillements inhumains et de nos vociférations gutturales. Beaucoup de nos rangs défilaient claudicants tels des pantins désarticulés. D’autres, plus alertes, couraient comme s’ils sentaient les naseaux fumants du Diable à leurs trousses. Plus rien ne comptait pour nous. Ni dieu ni maître, hormis assouvir une faim insatiable. Les seules agapes qui trouvaient grâce à nos sens étaient la viande humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   21 mai 2017
Avant les événements du Struthof, je n’étais qu’un simple informaticien employé par une boîte de la région, qui essayait de vivre le plus normalement du monde. Sans femme ni enfant, sans attache familiale non plus, mon existence se déroulait d’une manière routinière : auto, boulot, dodo. Plus quelques sorties le week-end, histoire de ne pas rester seul toutes les nuits dans mon grand lit froid. Rien de brillant. Ni de répréhensible. Je vivais comme tout un chacun, inconscient de la menace qui sourdait à une poignée de kilomètres de mon domicile.
De toute manière, qui aurait pu prévoir une telle chose ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   21 mai 2017
— Allô ? Quelqu’un m’entend ?
— Allô ? Allô ? Il y a quelqu’un ?
— Papa ? Papa, c’est toi ?
— Est-ce qu’il y a quelqu’un ?!
— Oui, je suis là ! Maman aussi, elle a dit qu’elle allait nous sauver.
Je pris le talkie des mains de ma fille, le cœur lourd, et m’éloignai un peu d’elle pour qu’elle ne m’entende pas.
— C’est moi, dis-je simplement.
— Oh putain, tu es en vie. Je n’ai jamais eu aussi peur, je…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   21 mai 2017
La pandémie, quand elle survint, fut rapide et irrépressible... L’ironie de la chose – béni soit le dieu farceur qui préside à nos destinées – est que cela avait été décrit bien souvent auparavant sous la plume de quelques scénaristes et auteurs en mal de sensations fortes à dealer : les zombies existaient bel et bien, désormais, et leur affection était incurable, tout comme l’issue forcément fatale de la contagion, généralement par morsure. Les morts marchaient et nous, pauvres humains en vie, fuyions devant eux.
Vous ai-je dit combien ce dieu farceur rit et se gaussa ? Nous pensions que les zombies étaient morts, mais ils ne l’étaient pas en fait, ou alors pas complètement, ou alors pas définitivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : zombiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
585 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre