AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Théogonie ; Les Travaux et les Jours ; Hymnes homériques (8)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
finitysend
  20 juin 2014
Théogonia ,

Le personnage ( réel ou non ) d'Homère , avec l'Iliade et l'odyssée , est une figure déterminante et emblématique de la poésie grecque de l'époque archaïque . Ce sont des textes fondamentaux dans l'expression et dans la construction de l'identité de la civilisation hellénique et de l'homme grec .
L'Iliade est un texte qui a un rapport avec le sentiment religieux , il est un enseignement inspiré et qui renseigne son lecteur sur le sens de la vie et il est une véritable description de l'âme humaine , de l'univers , des dieux et des peuples .
La figure d'Homère est connue de tous , les dieux de la Grèce sont connus de tous , ils hantent la civilisation occidentale depuis le jour même où leurs temples ont étés désaffectés . Depuis ce jour ils font partie de notre quotidien culturel et artistique ( peintures , littérature , histoire , tournures idiomatiques ... ) . Ils sont une partie notre patrimoine finalement .

Si on veut aller à la rencontre des divinités qui régnaient sur la Grèce après que le monde , l'humanité , les dieux furent crées ( pas dans cet ordre là et plus que cela ..) , vous pouvez vous offrir un dictionnaire de la mythologie , mais vous pouvez aussi vous tourner vers l'autre grande figure de la poésie grecque archaïque , c'est-à-dire vous tourner Hésiode et vers sa théogonie . Il organise dans ce texte une grande partie des sujets et des thématiques qui habiteront l'art occidental pendant des siècles , d'hier à aujourd'hui . C'est une sorte d'histoire sainte , mais c'est aussi et simplement un récit sacré de la Grèce parmi d'autres.

Un texte poétique et officiellement inspiré par les muses qui confèrent ainsi à l'auteur un statut vaguement analogue au prophétisme et je dirais même que ce texte est en lui-même , une sorte de hiérophanie . Voici donc un texte absolument susceptible vous renseigner sur les dieux , comme il l'a fait pour des générations de grecs .

Du chaos émergent les Ténèbres , les enfers , la nuit et le jour , alors que l'éther ( le plus haut ciel ) émerge également du chaos .
Ensuite le ciel naît de la terre sa mère, ( Gaia ) , et ils s'accouplent pour donner naissances aux titans , aux cyclopes et aux géants .
Le Titan, Cronos, se révolte contre son père, Ouranos, et, à la demande de Gaia , l'émascule , et il asperge la terre avec son sang, de ce sang naîtront : une nouvelle race de géants , les Furies et les Nymphes .
De Cronos qui règne sur le monde divin , naissent alors cinq divinités et pour conserver son pouvoir sur la création , il dévorera ses cinq enfants à l'exception de Zeus , qui parviendra à le détrôner.
Hésiode met ensuite l'accent sur le fait que Zeus, Poséidon et Hadès se partagent la souveraineté sur l'univers , Zeus règne dans le ciel , Poséidon règne sur les océans , et Hadès dans le monde souterrain . de l'union de Zeus et de Métis , puis de celle de Zeus et de Thémis , naîtrons les autres dieux de l'Olympe.

Les hommes émergent à ce moment dans l'univers . le poète insiste ensuite sur le combat entre les dieux et les Titans .
Le Titan Prométhée donne le feu aux hommes après l'avoir volé au dieux , Zeus pour le punir , confisque le pouvoir et créé la première femme , Pandore qui ouvre une boîte contenant toutes les calamités du monde .

C'est un poème relativement facile d'accès qui permet au lecteur d'accéder à énormément d'information . Il est assez dramatique et tragique . Les enjeux en sont très clairs et très évocateurs .
Il permet de partager de la culture commune avec le monde hellénique de l'antiquité , et donc de mieux le connaître de l'intérieur . Apres cette lecture le lecteur peut se sentir beaucoup plus à l'aise avec cette culture pas si proche de la notre contrairement aux apparences .

C'est une lecture un peu fastidieuse à mon humble avis , mais c'est un apport indispensable en matière de civilisation hellénique .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          455
aaahhh
  27 octobre 2012
Ah il n'est pas facile à lire le père Hésiode! Loin d'un Homère qui fait danser les mythes sur le doux rythme d'un beau récit, ici, même si l'auteur écrit lui aussi en hexamètres dactyliques, ce qui donne une résonance certaine à ses vers, son style est d'une densité et d'une rigueur qui rendent par moment son récit peu amène. Monsieur Hésiode est par exemple friand des longues listes et des inventaires, et si l'on peut imaginer combien, proclamé face à une assistance (comme c'était le cas des poèmes à son époque) cela devait avoir un certain panache, à l'écrit c'est tout de suite moins amusant , et devoir lire par exemple une liste de plus de cinquante noms de Dieux d'affilé sans plus d'explications, je vous assure que ça peut s'avérer lassant... Et frustrant aussi, car si dans sa théogonie, qui veut dire littéralement "origine des Dieux", le poète tente de retracer l'arbre généalogique des Dieux de l'Olympe, malheureusement, pour la plupart d'entre eux, il ne fait que les nommer et les replacer sur l'arbre généalogique et nous laisse sur notre faim quand à leur folles aventures... Il faut dire pour sa défense que s'il avait voulu raconter l'histoire de tous les grands olympiens, sa théogonie aurait constitué cinq tomes alors qu'en l'état c'est un petit livre tout à fait abordable qui constitue une parfaite introduction pour qui s'intéresse à la mythologie.

"Parfaite", oui, et je pèse mes mots, car si j'ai commencé ma chronique de manière plutôt négative, je dois en venir maintenant aux louanges et préciser que le grand Hésiode et sa Théogonie ne sont pas restés par hasard dans les anales, et que malgré les petits défauts que je lui ai listé ci-dessus, cette oeuvre est à placer sans le moindre doute parmi les plus grands livres du monde !

En effet, je disais plus haut qu'Hésiode nomme beaucoup de Dieux mais ne relate malheureusement que peu d'histoires, mais Messieurs Dames, sachez que celles qu'il relate valent leur pesant d'or ! de la naissance de l'univers à l'origine de Zeus, de la grande bataille des titans à l'amour contrarié entre la Terre et le Ciel, c'est une mythologie d'une richesse peu commune que nous offre ici le grand Hésiode et malgré son abord difficile, je recommande cet ouvrage à tous, tant les thèmes abordés sont riches, évocateurs et profonds !

Vous saviez, vous, qu'un beau jour la Terre en eu tellement marre de voir son mari le ciel se coucher sur elle chaque soir, qu'elle demanda à son fils de castrer celui-ci pour qu'il la laisse tranquille ? Et aviez-vous déjà entendu dire que c'est pour punir les hommes d'un grand péché de ruse que Zeus un jour inventa la femme ? Et les talents prophétiques des muses, les connaissez-vous vraiment ? Si la réponse à ces questions est non, alors n'hésitez pas, jetez vous sur « La théogonie » d'Hésiode et laissez-le, tout en douceur, combler vos lacunes en vous contant l'histoire de l'origine des Dieux et du monde…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Slava
  29 mars 2017
Homère, Ovide et Virgile sont les grands poètes antiques nous ayant conté les grands mythes greco-latines, et sont tous reconnus incontestablement, ayant forgé notre culture occidentale et inspiré une flopée d'oeuvres artistiques (films, tableaux, opéras, romans...). Or, un autre poète, plus ancien que les trois autres, a profondément marqué l'Antiquité et a été une grande source de la mythologie grecque : Hésiode, aède du VIIIeme siècle qui rédigea la Théogonie, long poème racontant l'origine du monde et des dieux, les Travaux et les Jours qui sont une sorte de "guide" pour la vie quotidienne et un Catalogue partiellement perdue concernant les femmes unies aux dieux mais dont les lignes étaient abondamment cités. Hélas, le pauvre Hésiode eut le malheur d'être le presque contemporain d'Homère et durant des siècles fut étudié dans l'ombre du grand maître. Il faudra attendre à peu près le XIXeme siècle pour qu'on reconnait Hésiode comme un poète à part et créatif.
Et autant le dire que j'ai été charmée et envoutée par le chant de l'aede, d'une poesie magnifique qui nous fait entrer dans un monde violent mais fascinant..
La Theogonie débute par l'arrivée des Muses qui viennent voir Hesiode et lui donnent le don de chanter l'histoire des dieux. Il enchaîne ensuite sur le rôle du poète ainsi que ses mérites, ce qui est original vu qu'il ne se limite pas à dire d'être placé sous le signe des Muses mais de préciser la fonction du poète et de le légitimer.
Une fois ce singulier prélude, il conte enfin son histoire, celui de l'origine du monde et des dieux : la venue du Vide (Chaos), puis de Gaïa et d'Ouranos (nommée Terre et Ciel) qui engendrent les Titans et d'autres monstres, puis du peuplement de l'univers par la Nuit, de l'Abîme, de l'Océan, avant d'enchaîner sur la naissance des dieux, sur la lutte mené par Zeus contre son père Cronos puis contre les Titans, et enfin contre Typhon et qui se termine par la descendances des dieux. Bref, tout ce qu'on connait des mythes grecs me direz-vous, donc rien de nouveau.
Oui bien sûr mais il y a un tout petit détail à ne pas négliger : c'est de Hésiode que vient quasiment toutes les sources concernant la mythologie grecque, si on excepte bien sûr Homère (ainsi que les grands tragédiens et par la suite des mythographes) et comme Hésiode est le plus "antique" de tous et que son poème est donc le plus vieux de tous les écrits de la Grèce ancienne, c'est lui qui a en quelque sorte "crée" la mythologie grecque qu'on connait (je met bien en virgule parce qu'évidemment les mythologies existent bien avant que quelqu'un ait l'idée de les écrire et que personne ne les a inventé, même s'il y a eu toujours des compilateurs des récits mythiques), c'est grâce à lui qu'on a les noms des dieux et qu'on connait désormais leurs faits et gestes. Homère et les autres ne feront que s'inspirer de lui et retravailleront les mythes à leur façons mais on doit reconnaître que c'est Hésiode le premier qui repense les mythes.
Bien qu'utilisant le même style homérique, Hésiode retrace les origines d'une richesse et d'une inventivité magique. Ses mots, bien que concis, sont d'une poésie époustouflante et nous offrent des images merveilleuses et belles à imaginer, avec notamment de simples mais sublimes formules sur l'amour entre les divinités (vous verrez, plusieurs fois on retrouve " et Untel enfanta Untel sous les tendresses charmantes" où " sous le joug des caresses" qui mine de rien sont sensuel...). En même temps, les grands épisodes de la mythologie grecques sont là, avec leurs violences : la castration d'Ouranos, la dévoration des enfants de Cronos par lui-même, la bataille des dieux contre les Titans. Il y a parfois quelques allusions à d'autres moments de la mythologie, comme des mariages, des enlèvements et des épopées grecques qui seront plus détaillés par la suite.
Bon, j'aurais pu mettre cinq étoile s'il n'y avait pas la pointe misogyne bien connu de la Grèce Antique qu'on retrouve chez Hésiode, qui est bien virulent ici : lorsqu'il raconte la création de Pandore ainsi que sa venue chez les hommes, il se livre à un description pas franchement valorisant pour les femmes, les comparant à des "frelons" profitant des "abeilles"! C'est sûr qu'aujourd'hui, de tels mots seraient pas franchement bien considéré...
Quant aux Travaux et les Jours, c'est un poème concernant des éléments autobiographiques où Hésiode relate les différents qu'il a eu avec son frère, en même temps qu'il rédige des conseils pour la vie des hommes de la Grèce Antique (bien fourni pour qu'on puisse avoir une idée comment ils vivaient et pensaient en ces temps-là) et en y ajoutant quelques histoires mythiques comme les malices de Prométhée, la création de Pandore et le mythe des races, avec à la fin une précision astronomique des Pléiades et de Sirius, avec un style un peu plus rugueux cette fois-ci et réaliste.
Pour terminer, dans l'édition que j'ai, nous avons les fragments du Catalogue des Femmes retraçons les amours des dieux avec des mortelles où demi-déesses ainsi que l'exploit de leurs rejetons, qui s'ils sont bien partiels (une grande partie a été perdue malheureusement) sont également une source importante des mythes grecs.
En tout cas, une belle découverte du plus ancien des aède et qui nous rend rêveur avec ses hymnes, à lire. pour les amoureux des mythes antiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Athalenthe
  20 mars 2018
Dans sa Théogonie, Hésiode met en forme et donne une certaine cohérence à la mythologie grecque, ce qui nous permet d' en avoir une vision globale mais pourtant non exhaustive !
En effet, ce texte ressemble plus à une liste de forme poétique qu'à un recueil des mythes et légendes grecs. Hésiode donne une généalogie fourmillante des dieux, qui sans une connaissance déjà solide de la mythologie, restera sur l'estomac malgré ses jolis vers. Ce n'est donc pas par ce livre qu'il faut commencer pour découvrir les mythes grecs.

Néanmoins, quelques récits sont un peu plus développés : La Cosmogonie, c'est à dire la création du Monde, la prise de pouvoir des Titans, la naissance de Zeus et la Titanomachie, qui est le combat entre les dieux Olympiens et les Titans. le mythe de Prométhée, directement en lien avec la création des Hommes et de la Femme, Pandore, est également évoqué.

Si l'aède se focalise sur les immortels dans sa Théogonie, il accorde une place toute particulière à l'humanité dans Les Travaux et les Jours. Il y reprend le mythe de Prométhée et de Pandore, de manière plus développée, et décrit les cinq âges légendaires par lesquels sont passés les différentes races d'hommes correspondant chacune à un métal, symbolisant la déchéance progressive de l'humanité.

Hésiode ajoute à ces récits mythologiques la description des saisons, rythmées par les travaux agricoles et la description de deux cités fictives, l'une où règne la justice et l'autre l' ubris, que l'on pourrait rapprocher de la "folie".

Ces parties semblent à priori un peu curieuses vis à vis du reste de son oeuvre. En fait, Hésiode les utilise comme argumentaire métaphorique contre son frère, qu'il accuse de l'avoir spolié de biens qui lui revenaient légitimement. C'est peut être ce qui m'a le plus surprise et intéressé dans ce texte : lire un règlement de compte entre deux frères, qui serait resté complètement anecdotique si l'un d'eux n'avait pas été un poète renommé, déballant ainsi l'affaire sur la place publique et, plus important, devant les dieux.

Car il ne faut pas perdre de vue le dessein premier de l'oeuvre d' Hésiode : il s'acquitte d'un devoir religieux en rendant hommage aux dieux, qui lui ont accordé son don poétique par l'intercession des Muses.

La Théogonie et Les Travaux et les Jours sont donc des textes absolument majeurs de la culture grecque, qui ont profondément influencé d'autres grands auteurs , comme Ovide, dont je vous conseille de lire Les Métamorphoses, qui me semblent plus accessibles si vous débutez dans la découverte de la mythologie gréco-romaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aliceinwonderland
  08 septembre 2013
poétique et oeuvre fondatrice, tout amoureux de la mythologie grecque y trouvera son compte!
Commenter  J’apprécie          10
Aliceinwonderland
  08 septembre 2013
poétique et oeuvre fondatrice, tout amoureux de la mythologie grecque y trouvera son compte!
Commenter  J’apprécie          10
Pascalmasi
  21 octobre 2019
Hésiode narre au VIIIe siècle la création des dieux (théogonie) et la création du monde (cosmogonie) en des termes mythologiques. C'est vraiment un livre antique où poésie, allégorie, métaphore, divination, imaginaire s'entrecroisent sans cesse pour nous livrer un curieux - selon les critères de la philosophie ou de la théologie d'aujourd'hui - petit livre. Il ne se comprend que si l'on connaît un peu le monde grec et que l'on s'intéresse à la façon dont les premiers penseurs ont imaginé l'origine du monde. Un parallèle intéressant peut être fait avec le récit biblique (la Genèse, bien évidemment).
Ce livre donne raison aux travaux de l'éthologue Maurice Godelier : selon les Grecs, la mort n'existe pas lorsque le monde apparaît avec la survenue d'Abîme (ou Vide). Elle n'apparaît qu'en troisième génération : elle est fille de l'union de Noire Nuit et de Erèbe, eux-mêmes engendrés par Abîme (Voir La mort et ses au-delà, chez CNRS Editions). Selon Godelier, cette structuration des événements constitue un invariant de la pensée humaine, partout et de tous temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TmbM
  16 juillet 2017
Parfois obscur, ce n'est pas exactement une lecture passionnante. Et, plutôt que de chercher à tout saisir, mieux vaut se laisser bercer par le chant et porter par le rythme. Alors, la poésie l'emporte et le lecteur se voit charmé par une voix profonde, métaphorique et, d'une certaine façon, captivante.
L'article complet sur mon blog.
Lien : https://touchezmonblog.blogs..
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

Honoré de Balzac
Stendhal
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant

8 questions
8119 lecteurs ont répondu
Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre