AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266285165
Éditeur : Pocket (12/04/2018)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 181 notes)
Résumé :
Deux jeunes femmes, deux destins. D'un côté, Emmy, une jeune femme dépressive, fragilisée par les aléas de la vie et, de l'autre, sa voisine, Léna, une battante sûre d'elle qui va vite tenir la première sous son emprise et lui proposer un pacte singulier. Au fil des mois et de cette amitié atypique, un pacte venimeux et addictif s'articule autour de leur longue descente aux Enfers...
La gagnante du Prix du Suspense Psychologique 2017 présidé par Franck Thill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  30 janvier 2018
Bon, je suis restée complétement hermétique à ce roman, pourtant très apprécié , entre autres par Franck Thilliez ...
La première raison, c'est qu'il est "vendu" comme une histoire de manipulation , de harcèlement et que très vite on passe à autre chose. Et la deuxième c'est que sur ce sujet , j'ai lu des tas de romans bien meilleurs, et que je deviens difficile !
Je m'imaginais une histoire du genre "Jeune fille cherche appartement" , quand on lit le pitch, on comprend pourquoi ...
Une jeune femme , dévastée par un divorce et la perte de la garde de ses enfants , n'arrive plus à remonter la pente et se voit offrir de l'aide par sa nouvelle et jeune voisine . Une épaule et un coaching plus tard , la voilà nettement plus pimpante , mais la "gentille-voisine-serviable" a une idée derrière la tête et attend une confiance absolue .
Et là , l'histoire part dans une direction qui n'a plus rien à voir avec des histoires d'amitié nuisible. Une direction que j'ai trouvé complétement biscornue.
Une écriture assez "neutre ", une auteur belge mais si je n'avait pas regardé sa fiche Wiki, je n'aurais pas su que j'étais dans le plat pays ... Or j'aime voyager avec les écrivains , j'aime les différences , c'est souvent ce qui donne du charme .
Cette histoire a glissé sur moi comme l'eau sur les plumes d'un canard, je me suis ennuyée.
Ce n'est pas la fille qui est restée derrière la porte , c'est la lectrice ...Désolée .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          584
scarlett12
  29 août 2018

Trois cabossés de la vie,voisins d'immeuble se rencontrent et nouent des liens particuliers :
1) Emmy, que son mari a quittée après l'avoir trompée,qui a perdu son emploi et, pire, la garde de ses enfants a sombré en pleine dépression (on la comprend) ;
2) Léna, sa voisine, qui est exactement son contraire, battante, aux commandes de sa vie et ... de celle des autres ;
3) Magnus, le compagnon de Léna, qui a été bizuté de manière effroyable à l'adolescence, soumis à Léna qu'il pense aider.
Tous trois ont eu des enfances désastreuses mais seule Léna réagit en prenant sa vie en main. Elle décide (on se demande pourquoi) de s'occuper d'Emmy, de la remettre sur pied et d'en faire une battante comme elle, ce qu'Emmy accepte et réussit pas trop mal.
Assez rapidement cependant, le comportement de Léna (qui doit être schizophrène selon moi) devient bizarre et de plus en plus dur.
La suite du livre nous réserve pas mal de mystères et de surprises !
Je suis mitigée par rapport à ce roman qui, d'une part est addictif (on a hâte de démêler ce qui régit et réunit les différents protagonistes) et d'autre part m'a paru assez mal écrit, ce qui m'a assez bien gênée.
Il se lit assez rapidement mais un malaise avec l'écriture m'a empêchée de le savourer comme j'aurais voulu. C'est le premier thriller de l'auteur, peut-être est-ce la cause de son écriture maladroite. Je n'en garderai pas un souvenir impérissable mais je lui ajoute 1/2 étoile pour la fin qui est complètement imprévisible et assez réussie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
diablotin0
  17 janvier 2020
Bon, et bien moi désolée, mais je ne vais pas poursuivre ma lecture. J'aurais dû me fier à la critique d'iris qui est toujours de bon conseil. Je ne l'ai pas écoutée, tant pis pour moi. :(
J'arrête donc et cela tout simplement parce que je ne prends pas de plaisir à cette lecture. Je m'ennuie, les personnages ne m'intéressent pas, aucun n'arrive à m'attendrir. Bien que tous perturbés par un passé compliqué, ils n'arrivent pas à retenir mon attention. Est-ce l'écriture ?, est-ce un manque de soins dans leur description ? Est-ce tout simplement un manque d'originalité ? Est-ce tout à la fois ? quoi qu'il en soit, je ferme le livre avant de l'avoir terminé.
Commenter  J’apprécie          385
Gaoulette
  21 juin 2017
Toc Toc Toc. Qui est là? C'est Sombre...
Merci beaucoup pour cette Lc car sans toi je serais passée à côté de cette pépite.
Emmy est en pleine dépression depuis son divorce avec son mari infidèle, la perte de ses enfants et de son emploi. Sa nouvelle voisine débarque et commence entre elle une amitié qui va booster Emmy. Une amitié improbable mais qui inclus de règles et des contraintes.
Alors ce genre de thriller, je dirais plus de roman suspense sur le voisine psychopathe j'en ai lu. Mais celui-là m'a prise complètement au dépourvu. Patricia ne lâche rien. Une petite révélation par ci par là jusqu'à se faire son idée au fur et à mesure. Il n'y a pas d'effet d'entonnoir je dirais juste que les mailles se forment au fur et à mesure jusqu'à ce qu'un collier se noue et nous coupe la respiration.
On assiste à la douleur d'Emmy. On assiste au passé trouble de Lena. D'ailleurs dès le premier chapitre le lecteur se demande qui est qui. Et puis ces flash-back nous apportent des réponses à compte-goutte.
Emmy, Lena et Magnus se révèlent au lecteur doucement mais surement. On devine où l'étau va se refermer mais l'on ignore pratiquement jusqu'à la fin l'issu et le pourquoi.
Qui doit-on blâmer? Celui qui a ouvert la porte, la personne qui a toqué ou La fille derrière la porte.... une question qui reste dans notre tête quand on a le fin mot de l'histoire.
L'idée de l'auteure m'a traversé l'esprit encore j'étais à des kilomètres de Marilena. Mais j'étais loin de me douter de tout ce foutoir. C'est tordu et rondement mené par la plume de Patricia Hespel. Même si la personnalité de Lena est vite comprise le suspense est à son comble.
Le prix suspense psychologique 2017 est amplement mérité. Très peu de violence, on joue sur les secrets, les terreurs nocturnes, la manipulation et l'amour dévouée.
Patricia Hespel que je ne connaissais pas du tout est une auteure que je vais suivre. Je vais aller voir du côté de son premier roman qui a l'air à l'opposé de la fille derrière la porte. D'ailleurs un titre évocateur et implicite. Bien joué l'auteure.
Je n'étais pas loin du coup de coeur mais j'ai dû relire 3 fois le prologue car je n'assimilais pas le final. C'est bien joué mais sacrément tordu quand même. L'avant dernière scène est un peu abrupt et la dernière n'en parlons pas. Comme quoi mon coeur aurait pu être conquis sans ce prologue.
Merci Anne pour cette découverte. Merci Patricia Hespel pour la finesse de sa trame tordue et de nous avoir offert un roman addictif et sacrément puissant psychologiquement.
Tordue ! Psychotique ! Cruel ! Envoutant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
sonfiljuliesuit
  09 mai 2018
Chaque lecteur, chaque être humain a une part d'ombre en lui… Une part sombre… Que l'on décide ou non de suivre… Qu'est ce qui fait que l'être humain bascule de l'autre côté ?
Avec «La fille derrière la porte», l'auteur, Patricia Hespel, nous entraine dans les tréfonds de l'âme humaine… Dans les tréfonds de la manipulation à l'état pur… La manipulation comme je l'ai rarement vu décrite.
Vivant dans le même immeuble, la rencontre entre deux jeunes femmes va bouleverser leur vie… Léna va coacher sa voisine en pleine dépression… Mais pas un coaching comme on se l'imagine… Pourtant, Emmy va suivre sa « coach » sans hésitation et en se plier à ses quatre volontés…
Une transformation qui va être impressionnante…
Chaque personnage est construit avec talent et méticulosité, chacune à sa façon bouleversera le lecteur, même le pire d'entre eux…
Le récit tourne principalement autour de :
Emmy : dépressive, larguée par son mari, perd son emploi et la garde de ses enfants….
Léna : l'opposée d'Emmy, battante à qui rien ne résiste et qui est actrice de sa vie. Vit avec Magnus rencontré dans un hôpital psychiatrique quelques années auparavant.
Magnus : compagnon de Léna, soumis et dépendant affectif…
Le postulat de départ est assez classique, la voisine psychopathe est un sujet largement abordé dans plusieurs thrillers, mais je dois dire que l'a l'auteur m'a complètement retourné l'esprit!
L'auteur, entraine son lecteur petit à petit vers un dénouement, dont elle livre les réponses par parcimonie… Les révélations se font petit à petit, sans dévoiler l'intégralité de son jeu de carte, l'auteur manipule son lecteur au point de le rendre accro… Comme on le serait d'une drogue…
Dans la plupart des thrillers, l'intrigue se construit sur le modèle de l'entonnoir. Mais ici l'auteur procède différemment puisque les noeuds se défont pour former une trame souple et fluide pour finalement nous serrer dans ses filets avec un noeud coulant pour nous couper le souffle… On a beau essayé de reprendre sa respiration, parfois la lecture se lit en apnée et le final en apothéose oblige le lecteur à reprendre son souffle…
Au départ, Emmy et Léna sont des personnages fondus l'un dans l'autre et des chapitres à flash-back permettent de mieux les dissocier et ainsi se révéler au lecteur. Une histoire construite autour d'un trio étrange et on sent bien qu'un drame se noue… Qu'un drame est à fleur de peau, mais l'issue ne se dévoile qu'à la fin et on comprend enfin…
Enfin le lecteur a le fin mot de cette histoire et là, je dis bravo à l'auteur et merci !
Une intrigue rondement menée, des personnages très bien travaillés et dont la psychologie est fine et tellement réelle qu'ils prennent vie sous nos yeux grâce à la plume addictive de l'auteur, une plume vive et acérée qui nous entraine sur des chemins sombres… L'auteur joue sur les sentiments, les non-dits, la manipulation sans jamais tombée dans les travers de la violence gratuite.
Le Prix du Suspense Psychologique 2017 est largement mérité.
Lien : https://julitlesmots.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   30 janvier 2018
L'amour est un pari, Emmy. Personne ne sait à l'avance comment ça va tourner. Au début, on est prêt à tout pour que ça marche; on nie, on minimise les problèmes. Après on fait des compromis, de plus en plus fréquents, de plus en plus importants. On finit par vivre sur le fil, miné par le doute, mais on veut y croire quand même, ça finira par s'arranger. Et puis un jour, on sait. C'est foutu, ça n'ira jamais mieux. Il faudrait tout arrêter , mais...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
iris29iris29   29 janvier 2018
Les enfants sont sans doute les seuls à pouvoir t'offrir une vraie seconde chance, sans arrière-pensée ni condition.
Commenter  J’apprécie          250
mimo26mimo26   17 octobre 2018
Treize ans plus tôt

L’infirmière frappe et entre sans attendre. Magnus referme les doigts par réflexe, le morceau de verre lui entaille la paume.
— Qu’est-ce que tu as encore fait ? râle-t-elle en apercevant les draps tachés.
Il baisse les yeux, gratte une tache imaginaire sur son jean. La jeune femme lui desserre les doigts, récupère le morceau de verre et le jette à la poubelle.
Elle s’agite, nettoie les plaies sur l’avant-bras et la paume à l’aide d’un coton humide, les badigeonne d’alcool iodé et comprime pour stopper l’hémorragie.
Ça pique et ça brûle, il en a la tête qui tourne, mais elle risque de tirer la gueule s’il lui demande d’appuyer plus fort.
— Il faut que tu arrêtes ça, Magnus. C’est dangereux, sans compter que ça va te laisser des cicatrices.
Il hausse les épaules, mordille ses lèvres gercées. Son regard s’évade par la fenêtre. L’infirmière pose des compresses propres qu’elle maintient à l’aide d’un bandage serré.
— Je vais devoir le noter dans mon rapport. Tu n’as pas encore compris ?
Ils ne te laisseront pas sortir tant que tu ne leur auras pas prouvé que tu vas mieux.
— Qui dit que j’ai envie d’aller mieux ?
— Miracle ! Il a retrouvé sa langue. Ça tombe bien, il en a besoin pour la séance de quatorze heures. Allez, zou ! Les autres y sont déjà.
L’adolescent se recroqueville sur son matelas, se fourre la tête sous l’oreiller. Elle le secoue en douceur, passe la main sous le coussin, dans les cheveux blonds et fins. Des cheveux de fille. Il est beau, ce gamin, malgré son visage creusé et son regard hanté. Trop beau, sans doute. Les raisons de son hospitalisation sont notées dans le dossier du service. Elle a lu le rapport médical établi lors de son admission aux urgences un an plus tôt. Elle sait la violence de l’agression dont il a été victime. Elle sait qu’il a préféré garder pour lui le nom de ses bourreaux et le récit des humiliations qu’il a endurées.
Elle sait que l’enquête n’a pas abouti, que les coupables n’ont pas été punis.
La redoutable omerta des internats. Il a été bien soigné, ses cicatrices ne se voient presque plus. Ce sont ses autres blessures qui sautent aux yeux. Celles qui saignent à l’intérieur et celles qu’il inflige à son corps. Celles qui embarrassent ses proches et font qu’on se détourne de lui. Celles qui l’ont amené ici, au service de pédopsychiatrie. L’infirmière étouffe un soupir.
Pauvre gosse ! Même pas quinze ans et déjà cette merde à trimballer dans son sac à dos ! Qu’on n’aille pas lui prétendre qu’on démarre tous avec les mêmes chances ! Elle se bricole un sourire de surface :
— Le docteur ne t’obligera pas à parler si tu n’en as pas envie. Contente-toi d’écouter les autres. Et mange au moins une pomme, pour me faire plaisir.
Il grogne, roule sur le dos. Enfile un pull trop large et chausse ses pantoufles.
— Les autres, je m’en fous.
Magnus quitte la chambre, jette le fruit dans la poubelle du chariot et traîne ses semelles vers la salle 14.2. Sa vision de l’enfer collectif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
iris29iris29   30 janvier 2018
Plus de nom auquel se raccrocher, elle est Emmy tout court, Emmy rien du tout, celle qui flotte, se perd, se fait peur.
Commenter  J’apprécie          210
scarlett12scarlett12   29 août 2018
Le sexe n'est ni une bonne action ni un cadeau. Il est un combat opposant des adversaires consentants et déterminés.
Commenter  J’apprécie          190
Video de Patricia Hespel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Hespel
Rencontre avec Patricia Hespel qui nous parle de son livre : "La dernière maille" paru chez Genèse Edition.
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1822 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..