AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791034000159
Déliées (03/10/2019)
4.03/5   31 notes
Résumé :
C’est tout un petit monde qui vit au 30, Willow Road, résidence londonienne fièrement dressée entre les maisons colorées et les devantures fleuries. Des habitants de 7 à 77 ans… Sans oublier un gros chat et un bonsaï amoureux de musique classique !
Tous ces résidents se croisent, cohabitent, se supportent et vivent ensemble selon un rythme bien défini… jusqu’au jour où Thomas fait son grand retour, bousculant leur quotidien.
Heureusement, chacun peut c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 31 notes
5
8 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

florencem
  27 septembre 2019
Voici un très joli roman plein de douceur, de rencontres et de petits tracas. Un moment tout doux, un peu en huit clos car on ne sort que très peu du petit quartier du 30 Willow Road et cela donne un charme supplémentaire à cet lecture parfaite pour une soirée plaid et chocolat chaud.
Je ne m'attendais pas réellement à ce que j'ai découvert. Pour moi, le nouveau venu dans la résidence était un parfait inconnu qui allait chambouler le 30 Willow Road. J'avoue ne plus lire les résumés qu'en diagonale, car beaucoup spoilent l'histoire... Mais cela a été une bonne surprise, car le fait qu'une grande partie des habitants connaissent déjà Thomas donne une touche plus "émotionnelle" avec des histoires passées qui ont pris racine et eut le temps de se développer. Il y a ce côté nostalgique qui fait qu'en plus de l'ambiance tout à fait particulière et charmante de la résidence donne une impression de cocon douillet. Si le 30 Willow Road existe vraiment, personnellement, j'aimerai bien y vivre !
Si Thomas bouleverse tout ce petit monde, ou du moins quelques résidents, le roman en lui-même est surtout basé sur la romance, ou plutôt les romances. La naissante, la contrariée, l'inavouée, la secrète, celle qui dure, la retrouvée... Il est adorable de voir, à travers tous les personnages, cette palette tellement différente de l'amour. Il y a de la douceur, mais aussi de la tristesse, de la rancoeur, de la jalousie... Tout n'est pas rose, et bien que le roman soit tout de même charmant et très happy end, il n'en reste pas moins qu'au fur et à mesure que nous découvrons nos petits habitants, il y a aussi une part de noirceur qui prend le dessus.
Si j'ai beaucoup aimé ma lecture, il y a aussi certains points que j'ai moyennement apprécié... et cela vient de certains personnages. Bien d'édulcorée à certains moments, il y a aussi une représentation peu flatteuse, mais réaliste aussi, de certains résidents. Aurélie et Valentin sont ceux qui m'ont le plus agacée... Aurélie pour son égoïsme et son côté girouette. Elle se répète beaucoup et change d'avis comme de chemise. Elle a souffert, mais au lieu d'aller de l'avant, elle a tout simplement fait l'autruche. Et elle ne communique absolument pas avec son mari... Agaçante, je n'ai eu aucune empathie pour elle, alors que son histoire pouvait avoir un certain charme, s'il y avait eu plus d'introspection. Valentin, lui, m'a aussi laissé de marbre. Sa jalousie et sa colère sont écoeurante. Et là encore, pas de réelle communication. Son côté très malsain m'a même fait peur... On voit qu'il essaye, mais sans trop faire d'efforts non plus. Encore une fois, dommage car il y avait matière à faire quelque chose, même si pour le coup Chloé tire son épingle du jeu avec brio.
Des romances toutes douces dans leur globalité, et un bon moment sans prise de tête. J'ai découvert l'auteur avec "Petits mystères et grands bonheurs à Willow Road" et je pense que je tenterai l'aventure une prochaine fois lorsque j'aurai besoin de douceur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
YsaM
  25 janvier 2020
C'est par le pur des hasards que j'ai vu passer ce livre sur Instagram, j'ai d'abord cru à une nouvelle histoire de Liane Moriarty que j'aime beaucoup, (en fait j'ai confondu avec petits mystères et grands mensonges) mais c'est surtout la couverture qui a attiré mon attention, je l'ai trouvée trop jolie  -et oui, il y a des choses comme ça que l'on ne s'explique pas-,  je crois que j'ai bien fait de m'arrêter dessus parce que ce livre est pour moi un énorme coup de coeur !!
Je ne connaissais pas du tout Frédérique Hespel avant de flasher sur ce livre et je suis vraiment heureuse d'avoir suivi mon instinct parce que j'ai dévoré cette histoire et c'était vraiment du feel good puissance 1000 !
J'ai été happée dès les premières pages et ça c'est magique, pouvoir rentrer de suite dans l'histoire, presque être partie prenante et ne plus vouloir en sortir. Willow road a été une sorte de seconde maison pour moi durant le temps de cette lecture que j'ai trouvé trop courte (je l'ai lu pratiquement dans la journée).
Au début j'ai eu peur, il y avait beaucoup de personnages et je me suis dit que je n'allais pas pouvoir suivre, mais pas du tout, on intègre tout de suite les différents protagonistes de l'histoire et en plus on se fait notre petite idée sur ceux que l'on va aimer et ceux qui nous serons antipathiques. 
Tout tourne autour d'André et Janet, retraités qui vivent au rez-de-chaussée depuis 40 ans. Très actifs tous les deux, ils sont un peu les parents ou grands-parents des habitants du 30  Willow road, leur appartement est le point central de ralliement,  c'est chez eux que tout se passe et se dit, les joies, les peines, les surprises, rien ne leur échappe. Ils gardent les enfants des uns, les plantes des autres, Janet a toujours un bon gâteau à faire goûter, André une bonne bière ou un apéro, ils écoutent, rassurent, conseillent.... qui ne rêverait pas d'avoir des voisins si serviables et gentils.
Emily vit au premier étage, elle est hôtesse de l'air et son appartement est son havre de paix. Emily cohabite avec un bonzaï dont elle prend grand soin, pas d'homme dans sa vie, la solitude lui pèse parfois. En face il y a Peter, la soixantaine qui vit cloîtré avec son chat et qui semble quelque peu aigri, difficile de lui arracher un mot gentil, il attend quelqu'un depuis longtemps et ça le ronge.  Au deuxième étage il y a Marie qui vit seule avec son fils Félix. Marie est divorcée et productrice de films, elle voyage souvent et peut compter sur ses voisins pour garder Félix, pas d'amoureux non plus pour cette jolie jeune femme, d'ailleurs entre son fils et son travail il n'y a pas de place pour une belle histoire. Au troisième étage c'est Chloé et Valentin qui ont aménagé il y a peu de temps, jeune couple très amoureux, ils ont 20 an chacun et l'avenir devant eux, mais Valentin a un vilain défaut, il est jaloux. Au dernier étage c'est le domaine d'Aurélie, Alexandre et leur quatre enfants, l'immeuble les appelle "la famille parfaite" il faut dire qu'Aurélie n'est pas du genre à lâcher prise, ni sur l'éducation de ses enfants, ni sur sa tenue vestimentaire et encore moins avec son mari qui la trouve parfois trop rigide, distante et froide, mais Aurélie est-elle si parfaite qu'on le dit ? 
Tout roule  dans cet immeuble, c'est un vrai bonheur,  mais un événement inattendu va venir bouleverser l'ordre des choses et chambouler la vie tranquille du 30 Willow road, le perturbateur se prénomme Thomas et il est le fils de Janet et André, jusque là il vivait avec sa compagne en Australie et c'est le coeur brisé qu'il rentre chez ses parents, il va devoir se reconstruire, mais avec des célibataires dans l'immeuble et une femme qui n'est autre que son premier amour, les choses vont se compliquer. 
Et là l'histoire s'emballe et quel bonheur, des secrets surgissent, des liens se tissent, des histoires d'amour naissent, d'autres pourraient bien se terminer, c'est tout simplement délicieux. Il y a des rivalités, des jalousies, on se cherche, on se trouve, on se perd, toutes les émotions sont au rendez-vous et bien sûr on s'attache très vite aux personnages, on aime certains, on déteste d'autres. Non je ne vous dirai pas qui je déteste, ça serait dévoiler un pan de l'histoire, de toutes façons vous le verrez très vite si vous lisez le livre.
C'est comme dans la vraie vie,  une sorte d'histoire du monde concentrée dans un petit immeuble, l'auteure manie la plume à la perfection, tout est clair et concis, bien dosé, avec des pointes d'humour et de belles leçons de vie, c'est doux, on se laisser entraîner, ça fait du bien, merci merci merci Frédérique Hespel pour cette évasion et ce voyage au sein de cet immeuble londonien. 
La façon dont se termine l'histoire laisse entrevoir une éventuelle suite, et je dis OUI OUI OUI, j'adorerai !! 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NanouLovesBooks
  27 juillet 2021
Je savais que j'allais aimer cette lecture.
Pourquoi ?
Parce que la couverture m'a plue, belle et colorée et surtout le résumé m'a rappelé Les Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin, que j'avais adorées….
J'y ai retrouvé l'ambiance, la fraternité qui lie les habitants d'une résidence Londonienne aux faux airs de pension de famille.
Le lien imperceptible qui les lie tous les uns aux autres.
Leurs différences qui, pourtant, les rapprochent, les unissent.
J'ai aimé chaque personnage, certains peut-être un peu moins que d'autres, parce que j'ai découvert un autre visage d'eux au fil de la lecture.
La façon dont l'auteure nous les décrit, nous fait entrer dans leur quotidien, nous décrit si bien leurs vies, leurs joies et leurs peines, qu'on a l'impression de vivre au milieu d'eux.
J'ai aimé aussi le fait de passer d'un personnage à l'autre sans pour autant perdre le fil de l'histoire.
Je me suis sentie comme dans un cocon en lisant ce livre.
Je me suis sentie chez moi… chez eux … comme si je faisais partie intégrante de leurs histoires. Un vrai et bon roman feel-good !
Pas de temps mort, on se prend à espérer telle ou telle réaction d'un personnage...et hop on passe à un autre.
@frederique_hespel a savamment su créer une relation unique entre le lecteur et ses personnages au fil des pages.
Personnellement, j'aimerai lire la suite des aventures de tous ces sympathiques locataires du 30 Willow Road… parce qu'une fois le livre refermé il y a comme un manque… l'esprit vagabonde et on se demande : mais que sont ils donc tous devenus… quelques mois après voire quelques années !? Les nouveaux couples sont-ils toujours aussi soudés ? Les célibataires ont-ils trouvé chaussures à leur pied ?
Autant de questions qu'on se pose… et auxquelles on aimerait lire des réponses…
J'ai toujours dit que, pour moi, un bon livre, était un livre qui me donnait envie de lire une suite…
Et bien ce roman feel good en est tout à fait l'exemple à mes yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesDeLaDiablotine
  25 octobre 2019

Avant de vous donner mon avis sur le quatrième roman de Frédérique, laissez-moi vous parler de la première de couverture qui est très colorée et qui nous donne un bel aperçu de ce qui nous attend pour la suite !

Nous sommes au 30, Willow Road, dans un quartier pavillonnaire londonien où une maison très colorée s'est perdue entre deux maisons. Dans cette grande maison/appartement se trouvent un panel de personnages très intéressants qui vont nous offrir un bon moment de divertissement durant ces quelques pages.

Dans ce logement, il y a un panel de personnages incroyables, âgé de 7 à 77 ans. L'auteur nous a représenté la "famille parfaite", le voisin acariâtre, une hôtesse de l'air, un jeune couple ou encore une mère célibataire. Evidemment comme dans toutes résidences digne de ce nom, il y a des personnages qui ressortent du lot pour nous offrir de bons moments en leur compagnie.

Les habitants de cette résidence ont une routine bien à eux que rien n'y personne ne pourra changer sauf peut-être Thomas qui revient après être parti quelques années en Australie. Les choses vont un peu changer, les souvenirs vont remonter à la surface, ce qui va engendrer de la nouveauté dans cette résidence où tout roulait comme du papier à musique...

L'auteur joue avec le temps et l'espace et nous emmène avec elle faire un bond dans le passé pour mieux revenir au présent pour finir notre course dans le futur. Au départ, je pensais que j'allais me perdre avec tous les personnages et évènements mais cette peur a vite été oublié par ces personnages qui ont tous été travaillé savamment par l'auteur.

C'est un beau roman plein de douceur malgré les petits tracas de la vie quotidienne, c'est une histoire de rencontre et de quête du bonheur aussi. C'est un roman doux, renfermé sur lui-même pour mieux nous permettre d'appréhender tous les enjeux de la résidence.

La plume de l'auteur est belle, fluide, émotive, très agréable à lire. J'ai lu tous les romans de Frédérique et je peux vous dire qu'ici on la retrouve dans un exercice différent mais qui lui va comme un gant. Elle a réussi à m'embarque avec elle dans cette résidence où tous les personnages sont attachants et mignons comme tout ! Ils sauront vous toucher, tous à leur façon.

Tout ça pour vous dire que j'ai passé un agréable moment avec ces voisins hors du commun qui nous offre une belle parenthèse de bonheur livresque.
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Stella62
  03 octobre 2019
Au 30, Willow Road, nous allons rencontrer tout un petit monde : que ce soit la famille parfaite, le voisin quelque peu acariâtre, la jeune hôtesse de l'air, le couple de jeunes nouvellement installé, la mère célibataire ou encore les piliers de la résidence, il y en a pour tous les goûts. Quand Thomas revient sur place après des années en Australie, les choses ne vont plus être aussi singulières qu'elles l'ont été, les souvenirs vont refaire surface, l'attrait de la nouveauté sera lui aussi présent. Et une chose est certaine : le bonheur n'est pas très loin !
J'aime beaucoup la plume de Frédérique Hespel, et quand vous voyez cette magnifique couverture, difficile de résister.. Dès le début de ma lecture, je me suis laissé transporter au sein de l'histoire, qui est fluide, addictive et qui ne nous laisse pas insensible. Rapidement, je suis tombée sous le charme de cette résidence et de ces habitants. Difficile de ne pas ressentir les émotions qui en émanent.
Les personnages sont attachants. Tous ont su me toucher d'une façon ou d'une autre. Que ce soit le couple phare de la résidence, Janet et André, Henry, l'acariâtre, les jeunes amoureux, Chloé et Valentin, Marie qui vit avec son fils Félix, Emily l'hôtesse de l'air célibataire ou encore Alexandre et Amélia qui en compagnie de leur enfant forment la famille parfaite. Ajoutez à toute cette maisonnée, le retour de Thomas, le fils de Janet et André. Ajoutez-y des protagonistes extérieurs et le tout est joué. Si des rancoeurs du passé vont refaire surface, de nouveaux liens vont se nouer. Chacun a un passif qu'il soit réjouissant ou non, mais même si la douleur, le ressentiment et d'autres sentiments négatifs vont se jouer, tous sont liés par ce même lieu de vie et vont avancer vers la quête du bonheur. Je crois que mon petit préféré dans toute cette population, restera Félix, le petit garçon de 8 ans.
En bref : j'ai passé un excellent moment avec cette lecture. Une histoire mêlant passé, doute, le présent et l'avenir, l'ensemble dans un même lieu de vie. Mais c'est surtout un concentré de sentiments qui s'impose au sein de cette résidence Londonienne et qui nous met du baume au coeur !
Lien : https://stellasbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
florencemflorencem   23 septembre 2019
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.
Commenter  J’apprécie          112
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   02 octobre 2019
Mais comme il n’avait pas non plus déballé ses affaires de toilettes, il se retrouva nu, frigorifié et sans la moindre serviette à portée de main. Contre toute attente, ce moment de grande solitude le fit éclater de rire et eut le mérite de le mettre de bonne humeur pour le reste de la journée !
Commenter  J’apprécie          00
Nathalit22Nathalit22   15 janvier 2020
[trouver le bonheur, tout simplement]
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : résidentsVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La littérature au cinéma.

Quel très bon film reprend textuellement le livre d'Hubert Selby Jr. "Retour à Brooklyn." ?

Last Exit to Brooklyn (Uli Edel - 1989)
Requiem for a dream (Darren Aronofsky - 2000)
Crooklyn (Spike Lee - 1994)

6 questions
97 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , cinema , culture généraleCréer un quiz sur ce livre