AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de gouelan


gouelan
  11 juillet 2017
J'ai essayé d'imaginer ce que pouvait être ce jeu des perles de verre.
D'abord un simple boulier chinois, mais encore un peu lourd pour que les pensées s'envolent au-delà des mathématiques. Puis une sorte d'arbre dont les feuilles seraient des perles qui bruissent au rythme de la mélodie du vent. Ou alors une cascade faite de perles d'eau étincelant au soleil, murmurant en descendant de la montagne, jusqu'à une petite clairière silencieuse.
Ou bien c'est le jeu de la vie et de la culture, qui s'égrène sans cesse sur une roue, de barreau en barreau, en tintant comme les étoiles dans l'univers, filant dans un univers sans fin.
Dans tout les cas, il s'apparente à une méditation, une contemplation, une tentative de tout rassembler en une phrase magique, une mélodie universelle.

Au cours de ma lecture, j'ai pensé à ce livre : « La formule préférée du professeur ». Ce roman de Yôko Ogawa qui mêle poésie, mathématiques et musique, et en fait une formule magique. Ce vieux professeur, maître d'un seul élève, jouait un peu lui aussi à ce jeu.

Un autre livre m'est venu à l'esprit. Celui des éveilleurs, de Pauline Alphen, avec la magie des nomades de l'écriture, entre méditation, émerveillement et spiritualité.

La lecture fait aussi partie de ce jeu des perles de verre, chaque livre est une perle, de perle en perle on avance, on fait des liens, et on partage ici sur Babelio.

Cette méditation faite de musique de l'univers, rassemblant toutes les connaissances en une formule magique, est réservée à une élite, l'homo ludens, celui qui joue, qui ne se frotte pas à la réalité, à la société, au siècle, avec son Histoire, ses guerres, sa misère, ses angoisses.

C'est là que cet homme nouveau se réfugie. Mais cet endroit est-il viable s'il ne fait que penser la vie, la jouer, sans la vivre vraiment, sans créer et partager? Toute organisation est éphémère. La vie n'est pas qu'un jeu. L'homme n'est pas qu'esprit, il est aussi nature.

Joseph Valet a gravi tous les échelons pour parvenir au poste suprême de Maître du jeu de perles, le ludi magister. À travers son parcours, on découvre les failles qui régissent ce monde castalien, un monde utopiste qui a oublié l'essence même du mot ludi magister.

Joseph se rend compte de la stérilité de cette aristocratie de l'esprit, de son orgueil, de son aveuglement, de sa fragilité.

Le maître du jeu de perles est avant tout et surtout un maître d'école. Il transmet, il éduque et passe le flambeau. Et ainsi tout recommence, le savoir s'étoffe, la roue tourne et s'embellit, en accueillant le plus grand nombre.

C'est un roman d'anticipation qui demande de la concentration. Mais cet effort est amplement récompensé. Je n'ai pas eu l'impression qu'il se situait à une époque lointaine. Il aurait tout aussi bien pu se situer à notre époque. On ne parle pas d'évolution technique. Les hommes ont peut-être pris peur et ralenti l'évolution, en se rendant compte que la science et ses découvertes mènent souvent à la destruction, au mal être, plutôt qu'à l'épanouissement.

Un roman si riche qu'il apportera à chaque nouvelle lecture toujours autant de plaisir. Il faut se laisser emporter par la musique, par la formule magique qui en émane.
Tellement riche que je ne peux en donner que quelques impressions sans en faire une critique approfondie, comme d'autres l'ont fait.

J'avais d'abord commencé ce livre par l'avant-propos et la préface de l'auteur. Je me suis sentie perdue. Alors, je l'ai posé et attendu quelques semaines avant de m'y remettre, en me plongeant directement dans l'histoire. C'était beaucoup mieux
En lisant l'avant-propos à la fin, cela m'a apporté un complément appréciable, et même indispensable, sans me noyer.
Commenter  J’apprécie          451



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (39)voir plus