AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Edmond Beaujon (Autre)
ISBN : 2253036757
Éditeur : Le Livre de Poche (01/05/1985)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Ecrites entre 1908 et 1918, ces nouvelles de Hermann Hesse reflètent les conflits qui ont embrasé les sociétés bourgeoises de l'Europe. Elles se penchent vers le pittoresque, les drames feutrés de la vie provinciale allemande enserrée dans son carcan de conventions. " Il aimait cette ville, il aimait ce paysage, ces vieilles demeures au pignon étroit, ces rues grossièrement pavées, ces bourgeois avec leurs femmes et leurs enfants, il aimait les vieux et les jeunes, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
cmpf
  17 janvier 2015

Gerbersau, vous connaissez ? Une petite ville au pied de la Foret Noire (en réalité Calw ville où est né Hesse).
En ce début de siècle, la ville est peuplée de commerçants, de notables, de gens respectables, à la vie bien réglée. Mais que viennent y faire ces trublions ? Un caricaturiste dans la nouvelle titre, un homme qui a réussit mais à l'étranger et qui n'a plus les comportements et pensées de ceux qui sont restés sur place dans Retour au pays, un garçon qui devient épicier selon la volonté de son père, mais dont les actes bien réglés sont comme accomplis par une marionnette sans qu'il en soit vraiment acteur dans Walter Kompff.
Après ces promenades dans Gerbersau, nous gagnons Tübingen où Hölderlin, retranché dans son monde imaginaire, reçoit la visite de deux de ses amis. Eduard Morike un écrivain romantique allemand et Wilhelm Waiblinger autre auteur allemand qui écrivit entre autres Vie, poésie et folie de Friedrich Hölderlin. Personnage que l'on peut retrouver dans les yeux de Waiblinger de Peter Hartling.
Les deux derniers textes de seulement quelques pages Si la guerre durait encore deux ans, Si la guerre durait encore cinq ans imaginent un monde où tout est voué à nourrir la guerre jusqu'à l'absurde. Ces deux remises en cause de la première guerre mondiale sont les textes qui m'ont le plus séduite.
A découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
jovidalens
  31 janvier 2016
Etonnamment , il ne manque pas de tendresse même et surtout quand Hermann Hesse décrit ces notables provinciaux d'un autre siècle.
Un grand vent de fraîcheur dans "Retour au Pays" : après de longues et fructueuses années d'exil Auguste Schlotterbeck revient dans sa ville natale. Il attire tous les regards, avec son indépendance et son franc-parler. Peu lui chaut les ragots, sauf lorsque la victime est une paisible et généreuse veuve de voisine. Il volera au secours de sa belle et ...C'est délicieux !
Le plus surprenant, sont les deux dernières nouvelles à l'absurdité glaçante.
Sept nouvelles qui donnent un bel aperçu du talent de Monsieur Hesse.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
cmpfcmpf   17 janvier 2015
SI LA GUERRE DURAIT ENCORE DEUX ANS
On n’y voyait enfin le sens de la guerre exprimé avec une certaine clarté. Le monde se trouvait précisément divisé en deux partis qui cherchaient à s’anéantir l’un l’autre parce qu’ils désiraient tous les deux la même chose, à savoir la libération des opprimés, l’abolition de la violence et l’instauration d’une paix durable. On était partout fortement prévenu contre une paix qui ne pourrait peut-être pas durer toujours – si la paix perpétuelle était inaccessible, on lui préférait sans hésiter la guerre perpétuelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
jovidalensjovidalens   31 janvier 2016
Un fonctionnaire vint se placer devant moi et commença à m'inspecter : " Vous ne pouvez pas vous mettre au garde-à-vous ?" demanda-t-il sévèrement. Je répondis : "non". Il continua : "Et pourquoi ?"
- Je n'ai jamais appris à le faire , dis-je timidement.
Commenter  J’apprécie          50
jovidalensjovidalens   14 janvier 2016
Il voulait, en une série de dessins, raconter l'épopée du bourgeois de Gerbersau et ce bourgeois ne pouvait être que le Dr Trefz.
[...]
...Trefz, le type du bourgeois ambitieux qui, avec un grand déploiement d'énergie et d'orgueil, poursuit des buts dérisoires et les atteint les uns après les autres, l'homme toujours occupé, jamais disponible et jamais satisfait, qui cependant reste toujours le même depuis sa première culotte jusqu'à sa tombe, l'homme dont chacun ressent le caractère irremplaçable et qui néanmoins laisse après lui une postérité rassurante dans laquelle le type du père , depuis la racine du nez jusqu'à la pointe des orteils, de la manière de parler à la manière de penser, reparaît tel qu'il s'est façonné depuis les âges les plus reculés, tl qu'il s'est maintenu et significativement perfectionné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jovidalensjovidalens   14 janvier 2016
Elle ne s'était pas attendue qu'il lui parlât sur ce ton chaleureux et flatteur qui éveillait une résonance dans sa nature féminine et qui la touchait au fond d'elle-même comme le premier appel du merle en février, même si elle ne voulait pas en convenir.
Commenter  J’apprécie          20
jovidalensjovidalens   31 janvier 2016
...on n'est jamais trop jeune lorsqu'on est décidé à conquérir sa propre existence.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Hermann Hesse (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hermann Hesse
"le Jeu des Perles de Verre", de Hermann Hesse (Alchimie d'un roman n°51)
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Hermann Hesse

Choisissez les bonnes dates ..

3 juillet 1977 - 8 août 1962
2 juillet 1877 - 9 août 1962
2 juillet 1876 - 9 août 1967

10 questions
48 lecteurs ont répondu
Thème : Hermann HesseCréer un quiz sur ce livre