AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2878582985
Éditeur : Viviane Hamy (19/08/2009)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
"Le fleuve tirait languissamment les dernières lueurs de cette fin d'après-midi d'automne et, là-haut, les nuages se livraient à d'étranges joutes avec le vent capricieux. Paul Béhaine songea à des tableaux impressionnistes, saluant mentalement l'Apollinaire, jadis flâneur des deux rives. L'esprit libre, il ne prêta attention au personnage qui s'approcha de lui que quand il entendit ces mots, plus chuchotés sur le mode de la confidence que proclamés : - Ne les écout... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
keisha
  10 janvier 2010
"La marquise sortit à cinq heures."
André Breton raconte que Paul Valéry avait déclaré qu'on ne pourrait plus commencer un roman par cette phrase.
Eh bien Paul Valéry n'est pas d'accord. Enfin, l'homme qui vient d'accoster Paul Béhaine au sortir de la BN prétend se nommer Paul Valéry. et se lance au fil de leurs rencontres dans un catalogue de tous les "cinq heures " de la littérature, puis des arts et des moments de la vie en général. Intrigué, pensant avoir affaire à un usurpateur (Valéry est mort en 1945), Paul BN se laisse entraîner par cet homme mystérieux, prononce un discours follement brillant devant les membres de l'assemblée des cinq-heuristes, finit par tirer l'affaire au clair et savoir pourquoi "cinq heures". le lecteur, lui, se laisse promener parmi ces "cinq heures" qui reviennent en permanence...
"J'ai souvent pensé que s'il fallait mettre cette heure en musique, je choisirais le Concerto n°2 pour violon de Bartok, fluide et intense, tragique et léger, aussi surprenant dans ses changements de rythme et ses tonalités que peuvent l'être les mouvements de l'âme. Pour résumer, c'est une heure tiède ou incandescente, une heure tactique qui autorise le fourmillement des idées et des sensations, celle de l'intuition qui se libère de toutes les entraves. L'heure des réseaux et des connivences."
Un roman érudit, brillant, habile, non dénué d'humour, superbement écrit, bluffant. Mais pour moi on frôle souvent l'artifice et les personnages n'ont pas de chair ou pas assez. Belle prouesse cependant que de faire défiler tant de références culturelles et d'en faire un roman vivant et tenant le lecteur en haleine.
L'auteur : grand reporter à Télérama, il a déjà plublié quelques essais, dont "L'insoumis, Léon Werth", mais "L'homme de cinq heures" est son premier roman.
Lire la suite: http://en-lisant-en-voyageant.over-blog.com/article-l-homme-de-cinq-heures-41564445.html#ixzz0cCkMVHY7

Lien : http://en-lisant-en-voyagean..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gigi55
  25 octobre 2009
Un roman dense et exigeant dans lequel Gilles Heuré nous convie à une promenade érudite et sensible dans les méandres de la littérature, de la philosophie, de la poésie, mais aussi de la vie dans sa profusion et sa variété infinie.
Gille Heuré, en mélancolique conséquent fait état de son amour de la vie, du monde, des femmes et de la littérature.
Commenter  J’apprécie          10
letendard
  29 novembre 2010
Dans son premier roman, le journaliste Gilles Heuré nous convie à une ballade en amnésie, aux pérégrinations multiples, sur le motif des cinq heures du soir.
Paul Béhaine, obligé de quitter la Bibliothèque Nationale qui ferme ses portes à cinq heures du soir, décide de marcher plutôt que de prendre l'autobus comme il en a l'habitude. Sur le Pont des Arts, il est abordé par un drôle d'individu qui prétend être Paul Valéry: (mort en 1945 !) Monsieur V, personnage énigmatique aux réactions imprévisibles, va s'escrimer à convaincre son interlocuteur de l'importance de cette heure dans les arts....
http://www.denecessitevertu.fr/

Lien : http://www.denecessitevertu...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gigi55gigi55   25 octobre 2009
Les nuages se cognaient les uns aux autres comme des boulets fous et, se mélangeant, redevenaient balles de coton, formaient une épaisse membrane qu'un éclair devait fatalement déchirer. C'était sublime et monstrueux, vertigineux, informe. Pourtant les fleurs putrides du ciel déversaient un étrange pureté liquide. Il eut envie de sortir et de laisser la pluie inonder son visage. Derrière les nuages, il devina la lune, grosse et brillante comme la face couperosée d'un angelot de foire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Video de Gilles Heuré (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Heuré
Faut-il regretter la IIIème République ? - Séminaire RDJ .Faut-il regretter la IIIème République ? Dimanche 19 mai à 11h Avec : Gilles Candar, historien, spécialiste des gauches en France Marion Fontaine, historienne Gilles Heuré, historien et grand reporter à Télérama Christophe Prochasson, historien, directeur d?études à l?EHESS Un débat animé par Alexis Lacroix Poursuivez la réflexion avec l'ouvrage de Marion Fontaine, Frédéric Monier, et Christophe Prochasson : " Une contre-histoire de la IIIe République " La découverte, 2013, 400 pages
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1677 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre